Avertir le modérateur

23/11/2018

Carlos Ghosn victime d’un coup monté ? BGE Yvelines,Compétitivité,HUAWEI,USA,France,un coup d'Etat automobile,Renault,Nissan,Japan,Competitive Intelligence,DCRI,IHEDN,DGSE,Juillet,Harbulot,Guerre economique?,Intelligence Economique?,Experts?,Conseillers?

Nissan Motor Co. fired Carlos Ghosn as chairman Thursday, curtailing the powerful executive's nearly two-decade reign at the Japanese automaker after his arrest for alleged financial improprieties.

In an hourslong meeting, the company's board of directors voted unanimously to dismiss Ghosn as chairman and as a representative director, Nissan said in a statement. It said its own internal investigation, prompted by a whistleblower, found serious misconduct including under-reporting of his income and misuse of company assets.

It was a stunning downfall for one of the biggest figures in the auto industry. Ghosn had helped drive turnarounds at both France's Renault SA and at Nissan and then managed an alliance between them that sold 10.6 million cars last year, besting its rivals.

Renault is still reeling from Ghosn's Monday arrest, and its share price has yet to recover. Its acting chief, Deputy CEO Thierry Bollore, spoke publicly Thursday night for the first time since Ghosn was sidelined, and sought to soothe markets, car buyers and his employees by promising continuity.

In a video released by Renault, Bollore said the carmaker still plans to release several new models next year. Acknowledging the "particular situation" the company is in, he pledged his "full commitment" to Renault's 180,000 workers and its partners and customers. Renault's board decided not to fire Ghosn, instead installing temporary leadership.

The French government, which owns 15 percent of Renault, is also worried. French Finance Minister Bruno Le Maire said Thursday that France has yet to receive information from Japan about what Ghosn is accused of and insisted on "respect for the presumption of innocence."

Speaking to The Associated Press, Le Maire said "this turbulence shouldn't weaken" the Renault-Nissan alliance or its hundreds of thousands of jobs.

Nissan said in a statement filed to the Tokyo Stock Exchange that its investigation uncovered misuse of company investment funds and expense money for personal gain.

The Wall Street Journal, citing an anonymous source close to Nissan's investigation, reported that Ghosn used company funds to buy personal residences and enrich his sister.

Another Nissan executive, Greg Kelly, was arrested in Japan on suspicion of collaborating in the wrongdoing and also will be dismissed as a representative director, Nissan said. Their replacements will be decided later, it said.

Ghosn, 64, is suspected of under-reporting $44.6 million in income from 2011 to 2015, according to Tokyo prosecutors.

Nissan's board consists of nine members, including Ghosn and Greg Kelly. The seven other board members voted at the meeting, including two members from Nissan and two from Renault.

Ghosn and Kelly will remain on Nissan's board for now as that decision will be up to shareholders. No date has been set yet for a shareholders meeting.

Ghosn is also chairman at Mitsubishi Motors Corp., a smaller Japanese automaker that's partnering with the Renault-Nissan alliance and plans to hold a board meeting next week.

He has been held since his arrest Monday at a Tokyo detention center, under the same Spartan conditions as other detainees, Tokyo deputy prosecutor Shin Kukimoto told reporters Thursday. He gave few details about the case.

Under Japanese law, suspects can be held for 20 days per possible charge without an official indictment. Additional charges can be tagged on, resulting in longer detentions. Neither has been charged so far.

The maximum penalty upon conviction for violating finance and exchange laws is 10 years in prison, a 10 million yen ($89,000) fine, or both.

A French citizen born in Brazil, Ghosn became something of a corporate superstar in Japan as he led Nissan's revival from near bankruptcy after Renault sent him to help in 1999.

Ghosn served as Nissan's chief executive from 2001 until last year. He became chief executive of Renault in 2005, leading the two automakers simultaneously. In 2016, he also became chairman of Mitsubishi Motors Corp. after Nissan took it into the alliance.

Kelly, 62, joined Nissan, maker of the Leaf electric car and Infiniti luxury models, in the U.S. in 1988. He became a board member in 2012. His background is in human resources and alliance management.

Analysts say the future of Nissan's alliance with Renault may be at stake, though Nissan's statement Thursday said the company's leadership was determined to minimize the impact from Ghosn's case on the partnership. Renault owns 43 percent of Nissan, and Nissan owns 15 percent of Renault.

The economy ministers of Japan and France met in Paris on Thursday to discuss the issue and released a statement saying both sides are committed to supporting the alliance.

Nissan said its board will study setting up a third-party committee to beef up governance in management and compensation at Nissan.

Janet Lewis, managing director and head of industrial research, Asia, at Macquarie Capital Securities in Tokyo, said in an interview that an adjustment was needed to give Nissan more say in the alliance with Renault.

The partnership remains crucial for both companies, she said, since apart from financial ties the companies share technology and parts. The automakers need to be more like roommates than a married couple, she said.

"So they have to find a way to share their house and share all of their expertise because it's very necessary in terms of new automotive technology, new platform development," Lewis said. "They need to figure out how they can continue this and still live happily together in the same house."

2èmes rencontres économiques du territoire à le 27/11, événement incontournable ouvert à tous les des pour échanger et découvrir les opportunités du territoire, retrouvez sur le stand de la

Ghosn, Air France, Total... Comment gérer une entreprise ...

Intelligence Economique - MY Bots Blog

Naissance d'un geant francais de l'intelligence economique - Challenges.fr

«EXCLUSIF - L'ADIT, leader français de l'intelligence économique, va racheter son compatriote Geos. Avec plus de 70 millions d'euros de chiffre d'affaires cumulé, le nouveau champion français sera présent du renseignement d'affaires à la sécurité en zone à risque.»...
Source: http://www.challenges.fr | Source Status Categories: Intelligence Economique,Tendances

L'espionnage sur ecoute (3/4) : A la guerre economique comme a la guerre

Renault: Carlos Ghosn a-t-il caché des informations dans l'affaire d ..

Pourquoi Carlos Ghosn n'a pas fusionné Renault et Nissan

Carlos Ghosn : qu'est-il réellement reproché au patron de Renault-Nissan ?

Carlos Ghosn révoqué par Nissan, Renault menacé par un coup d'Etat automobile

Nissan to dismiss Ghosn as chairman

Qui est Saikawa, le protégé de Carlos Ghosn qui a fait chuter son maître?

À Kosuge, dans la sinistre prison de Carlos Ghosn

Dites comment se fait-il que citoyen Français soit arrêté par le fisc Japonais pour fraude fiscale et que vous ayez rien vu venir

Renseignement : la DCRI se transforme en DGSI

La Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) devient, lundi, la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI). Elle compte recruter 430 analystes, interprètes, informaticiens ou chercheurs en cinq ans.

Direction générale de la sécurité intérieure

DGSE, Espions, Secrets des Affaires, Crises mondiales

Fin du mensonge d'Etat sur l'origine de la guerre en Syrie

Uzbekistan, EU to begin talks on expanded partnership and co-op

Russian bank, working with Karabakh separatists, rapidly losing partners, clients

Zakharova: Russia hails possible meeting of Azerbaijani, Armenian FMs in Milan

Ukrainian expert: Armenian authorities intend to rob ordinary citizens

GM Uzbekistan reduces car booking time

China, Russia poised to ditch US dollar for direct payment system in bid to limit sanctions fallout

US asks allies to drop Huawei

 

14/06/2018

Eureka j'ai trouvé ! SocSav21,OneGlobalLocal,Trump the Great Dictator,https://memegenerator.net/73618148/king-trump-the-dictator-its-good Don and the Dictator,Fox & Friends Host Calls Trump a ‘Dictator’, one IS a dictator, the other is a wannabe dictator.

L’EMPEREUR DONALD REDÉFINIT L’ALLIANCE ATLANTIQUE (du G7 au G2)

Par Robert Bibeau.  Sur  http://www.les7duquebec.com

Qu’est-ce que le G7 ?

Le G7 est le comité central de l’Alliance atlantique.  Le G7, mieux nommé le GPO pour grandes puissances occidentales, est un organe informel dont s’est doté le suzerain américain afin que, une fois par année, ses vassaux portent allégeance ostensiblement et médiatiquement. Pour les sujets conviés à ce spectacle emphatique, la façon d’être adoubé par leur souverain est d’entériner dans le communiqué final les décisions imposées par Sa Majesté. Tous sont familiers avec ce protocole convenu et entendu et, par les années passées, tout s’était bien déroulé. Sauf un jour, un puissant soupirant, se croyant dispensé, dérogea à la règle d’unanimité empressée, il fut expulsé et l’éphémère G8 redevient le G7.

L’édition canadienne du G7De l’édition 2018 émanait une odeur de soufre et de fronde bien avant l’arrivée des initiés, à un point tel que l’empereur songea à se désister. En effet, à quoi bon se plier à ce protocole obséquieux quand les vassaux mutinés ont déjà manifesté leur refus de relancer le boycott contre l’Iran, la puissance à menacer pour qui veut faire grimper le prix du baril que le roi Donald doit maintenir au-dessus de 60 USD à tout prix. Pire, les vassaux manufacturiers – affamés d’hydrocarbures – rechignent à laisser monter le prix des énergies. Il en est de même pour les tarifs douaniers que tous ces sous-fifres dénoncent avec véhémence, chacun cherchant à en être exempté alors que ce sont les clients américains qui en feront les frais via l’inflation des prix à la consommation et la hausse des taux d’intérêt sur le dollar malmené. Même ce zélateur canadien, un jeune blanc-bec, fait grand tapage, outré d’être accusé de menacer la sécurité des USA s’il refuse d’augmenter le tribut livré à son suzerain étatsunien (25% sur l’acier et 10% sur l’aluminium). Pourtant, le déficit commercial avec le Canada est d’à peine 28 milliards USD sur un total de 566 milliards USD (2017), dont 375 milliards de dollars avec la puissante Chine, la grande absente de ce triste ramage – l’absente dont personne ne parle, mais dont le spectre hante les étages. (1)

La République de Chine, l’adversaire véritable de ce camp divisé, a rameuté ses alliés de l’Association de coopération de Shanghai à Qingdao, face à la Corée, en Mer de Chine, le prochain centre névralgique des tensions mondiales. (2)

Donald premier, l’isolationniste?

Quoi qu’on en dise, l’empereur Donald n’est pas un isolationniste ni un protectionniste, il cherche simplement à renégocier tous les contrats, pactes, traités, conventions, ententes et accords déjà signés, afin d’exiger un plus lourd tribut de la part de ses vassaux qui se liguent contre lui afin de maintenir les accords commerciaux en l’état, comme sous le règne d’Obama. Mais le contexte économique du vaisseau amiral de la flotte atlantique n’est plus le même que sous Obama. L’ex-président a laissé courir et le déficit commercial n’en finit plus de grimper, les taux d’intérêt sont trop bas et n’attirent plus les capitaux qui fuient l’Amérique. Si l’effilochement se poursuit le dollar devra bientôt dévaluer drastiquement. Tous les détenteurs de pétrodollars et de bons du Trésor seront floués. Pourtant, il est un principe fondamental pour le capital qui va comme suit : « Chacun sa part dans le partage de la chaine des valeurs ». Le « Capo » du capital qui ne respecte pas ce principe et tente d’accaparer tous les profits pour lui prend le risque d’être renversé ou abandonner par la communauté des assujettis révoltés, c’est la menace qui pèse sur l’amiral Donald (3).

Rififi à La Malbaie

Finalement, le Président américain, plutôt que de bouder ce sommet du G7, a décidé d’y participer et de le couler. Que ce faible Trudeau cesse de se morfondre, il n’a rien fait de déplorable et il s’est soumis aux courbettes devant Sa Majesté Trump, il en aurait fait davantage que le rififi aurait égal. Le retrait américain du communiqué final était décidé avant l’atterrissage d’« Air Force One » et ne visait qu’à mettre au pas les alliés et concurrents de ce misérable Président, chef d’une Amérique de moins en moins hégémonique. Des alliés que le maitre pousse dans les bras de son pire ennemi et dont Vladimir Poutine dit qu’il respecte la parole donnée… comme tout aspirant au trône. Incidemment, Xi Jinping, dont le spectre hantait le sommet de Singapour, observait l’empereur se précipiter dans la chausse-trappe appâtée par un dérisoire Nobel de la Paix. (4)


NOTES

  1. http://www.tvanouvelles.ca/2018/02/06/le-deficit-commerci...
  2. http://www.les7duquebec.com/7-dailleurs-invites/chine-le-...
  3. http://www.les7duquebec.com/7-au-front/trump-limprevisibl...
  4. http://www.les7duquebec.com/actualites-des-7/un-spectre-h...
  5. Don and the Dictator.

    Fox & Friends Host Calls Trump a ‘Dictator’

     

     

     

     

11/06/2018

SocSav21,International,FranceWebAsso,MyNewsCenterNavigator,Networking the World, L'"Esprit de Shanghai", un ensemble de principes fondamentaux englobant la confiance mutuelle,les avantages réciproques,l'égalité et la consultation,Sommet de l'OCS à Qingdao

MyNewsCenterNavigator»"Information,Veille et Connaissance" »Une vague éphémère sur l'océan du temps»Réseaux»Des Hommes,Des Entreprise »Ing.StefanV.Raducanu »Mon domaine se porte aussi loin que mon regard !Un savoir faire intégré dans une réflexion globale

FranceWeb : C'est Moi, C'est Vous, C'est Nous !

 C'est notre capital !

SocSav21,MyNewsCenterNavigator,Un visionnaire>Dipl.Ing.Stefan V.Raducanu>Le Pisciacais>L'homme de la nature >L'homme de l'homme: son projet>Managing a 21st century Building a Global Community>Le management du XXIe siècle sera centré sur l’humain,ou ne sera pas. Créer des synergies entre tous les acteurs

PoissyWebCitoyen>SmartCity>Ville Connectée:L'objet de ce projet "c'est la nature humaine, non un héros individualisé">"Les héros, ou simplement les gens bien, Nous en avons besoin !"

3ALWD1.GIF3ARWD1.GIFBringing People Closer Together

Sensibiliser, informer, promouvoir...

Groupe d'intérêts.jpgPour Vous et avec Vous!

Un projet ambitieux, humain, imaginatif, hors normes, réunit 3 pôles est sera tourné vers une approche de bien-être collectif et individuel, grâce à son architecture, à l'intégration de la nature et aux services proposés. Laisser les groupements d'opérateurs faire preuve d'imagination. Même s'il s'agit d'un exercice difficile, nous invitons les groupements à laisser libre cours à leur imagination tout en leur demandant d'intégrer ce modèle de société.

Explorer le futur !!!

Des Hommes - Des Entreprises -Des Technologies

Un projet pour changer d'époque !!!!!

"Agis de telle sorte que tu traites l'humanité toujours en même temps comme une fin, et jamais simplement comme un moyen."

N'attendez pas votre place, créez-la!

FranceWeb : C'est Moi, C'est Vous, C'est Nous !

 C'est notre capital !

Veuillez envoyer vos manifestations d’intérêt à Stefan Raducanu  - Président-Fondateur FRANCE WEB

Mobiliser l’intelligence collective

Avec l'évolution des modes de travail, le monde, la société, l'entreprise et surtout le management sont ou seront affectés

Le Mot du Président, Simple e-citoyen

Expert des réseaux sociaux, avec plus de 25 ans d’expérience, j’aime explorer avec curiosité les nouveaux territoires offerts par le domaine du digital

Stefan Raducanu. Président . Tél : +33 1 39 65 50 34.   Contact : stefanraducanu@yahoo.fr

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu