Avertir le modérateur

12/09/2013

Au "peuple américain et à ses dirigeants" >> "La Russie plaide pour la prudence" >> aux Américains à propos de la Syrie >> NON EN SYRIE, OUI À MARSEILLE >> EXCLUSIF - Les Français pour l'intervention militaire en ville >>"Et vous que proposez vous?"

 La tribune de Vladimir Poutine aux Américains
Le Monde.fr - ‎jeudi‎ ‎12‎ ‎septembre‎ ‎2013

Intitulé "La Russie plaide pour la prudence" - avec en sous-titre : "Ce que Poutine a à dire aux Américains à propos de la Syrie" -, ce plaidoyer intervient quelques heures avant un sommet crucial entre Moscou et Washington sur un plan russe de démantèlement de l'arsenal chimique syrien.

Dans cette adresse au "peuple américain et à ses dirigeants" rédigée à la première personne, Vladimir Poutine affirme que pour éviter une nouvelle guerre, toute décision doit être prise sous l'égide des Nations unies. C'est pourquoi l'usage de la force en dehors de l'ONU serait "un acte d'agression", selon le président russe.

De plus, selon M. Poutine, une intervention militaire en Syrie provoquerait "une nouvelle vague de térrrorisme", et déstabiliserait le Moyen-Orient ainsi que le nord de l'Afrique en compliquant le "problème nucléaire iranien" et le conflit israélo-palestinien. Il met également en garde contre les groupuscules terroristes qui constituent l'opposition syrienne, armés de l'extérieur par des réseaux proches d'Al-Qaida.

Mais le président russe va plus loin, niant la responsabilité du régime de Bachar Al-Assad dans l'attaque chimique du 21 août qui a fait plusieurs centaines de victimes près de Damas. Alors que Paris et Washington sont convaincus de la responsabilité du régime, Moscou soutient son allié syrien, qui a jusque-là toujours démenti ces accusations. Il accuse au contraire les rebelles d'avoir fomenté l'attaque. "Il y a toutes les raisons de croire que [le gaz toxique] a été utilisé non pas par l'armée syrienne, mais par les forces d'opposition, pour provoquer une intervention de leurs puissants soutiens étrangers, qui se seraient mis du même côté que les fondamentalistes", écrit Vladimir Poutine.

"Les rapports selon lesquels les rebelles sont en train de préparer une nouvelle attaque - cette fois contre Israël - ne peuvent plus être ignorés", ajoute-t-il.

Pour toutes ces raisons, le président russe appelle les Etats-Unis à adopter le projet de démantèlement de l'arsenal syrien, formulé par la Russie et actuellement en discussion à l'ONU.

Provocation adressée à Obama

Au passage, Vladimir Poutine en profite pour critiquer le discours que Barack Obama a tenu à la nation américaine mardi soir :

"Je suis plutôt en désaccord avec le discours d'Obama sur l'exception américaine, affirmant que la politique des Etats-Unis est 'ce qui fait que l'Amérique est différente. C'est ce qui nous rend exceptionnels.' C'est très dangereux d'encourager les gens à se considérer comme exceptionnels, quelle qu'en soit la raison."

En réponse à ces provocations, la Maison Blanche a seulement déclaré à CNN :

Vladimir Poutine "a fait sa proposition et est à présent pleinement investi dedans. C'est bien. C'est la meilleure réaction possible. Il est complètement investi dans le désarmement de la Syrie, et c'est potentiellement une meilleure solution que l'intervention militaire - qui ne nous débarrasserait pas des armes chimiques".

  • NON!! ça suffit les conneries!

NON EN SYRIE
OUI À MARSEILLE
EXCLUSIF - Les Français pour l'intervention militaire en ville

 
57% favorables à l'envoi de soldats à Marseille,
40% à l'envoi de soldats en Syrie
EXCLUSIF

Popularité : la fragile convalescence du couple exécutif

Hollande Ayrault Yougov

La patronne de Yahoo redoute la prison en défiant la NSA

Marissa Mayer

Une taxe sur les produits "dangereux pour la santé" ?

Coca Cola
EN DIRECT

Poutine : "Les armes chimiques ont été lancées par les rebelles"

Vladimir Poutine
Valérie Pécresse

Pour un inventaire utile

Ancienne ministre, Députée UMP des Yvelines, Présidente du groupe Majorité Présidentielle au Conseil Régional d'Île-de-France

POLITIQUE - "Et vous que proposez vous?". Un an après l'élection de François Hollande voilà l'interrogation permanente qui accueille chaque responsable politique de l'opposition dès qu'un Français le prend à partie dans la rue, dans une réunion ou sur les réseaux sociaux. Nos compatriotes sont inquiets et en colère mais ils refusent les jeux improductifs du "nous sommes contre tout ce qui est pour et pour tout ce qui est contre". Ils exigent des idées neuves, des solutions à leurs problèmes et à ceux du pays. Angoissés par l'explosion du chômage et furieux de l'overdose fiscale, les Français attendent un nouvel espoir.


В опубликованной в The New York Times статье российский лидер предлагает не обстреливать Сирию в обход ООН и дать правительству Башара Асада возможность решить проблему химического

Смотрите оригинал материала на
http://www.interfax.ru/

As Obama Pauses Action, Putin Takes Center Stage

Mikhail Klimentyev/RIA Novosti Kremlin, via Associated Press

President Vladimir V. Putin

President Vladimir V. Putin has, at least for now, made Russia indispensable in containing the conflict in Syria and has eclipsed President Obama as the leader driving the agenda.

MOSCOW — President Vladimir V. Putin has been many things to President Obama: a partner at times, an irritant more often, the host of the elusive Edward J. Snowden and “the bored kid in the back of the classroom” who offered so little on the administration’s foreign policy goals that Mr. Obama canceled plans to hold a summit meeting in Moscow last week.

09:06 Publié dans Actualités, Archive, International, Monde, Russia, US

09:36 Publié dans 21CenturyWebArchive, ArchiveWeb21,RetroNews, France, International, Monde, USA | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu