Avertir le modérateur

19/01/2014

Scam 419>>"Des escroqueries via le Net>>Extorsion de fonds, duperies sentimentales, menaces à la webcam... internet est devenu un terrain de chasse idéal.

 Enquête.

Drague, chantages : arnaques "à la Nigériane" sur le web

Publié le 18-01-2014 à 07h52 -Mis à jour à 08h01
Doan Bui

Extorsion de fonds, duperies sentimentales, menaces à la webcam... internet est devenu un terrain de chasse idéal. Depuis les cybercafés de Côte d'Ivoire, les "brouteurs" traquent leurs proies. Enquête.

Les commentaires des internautes sur Drague, chantages : arnaques "à la Nigériane" sur le web

 réactions (14)

Christophe Maillaux

Christophe Maillaux a posté le 18-01-2014 à 23:43

Ne jamais oublier une chose: les gouvernements de ces pays n'apprennent pas à lire à leur population, mais ils leurs enseignent la haine de l'autre, et en particulier de nous.
Autrement dit, nous sommes des faibles et des méchants justes bons à être frappés, exploités, arnaqués.
Le premier réflexe doit hélas être la méfiance.

diabolodenfer méphisto

diabolodenfer méphisto a posté le 18-01-2014 à 21:00

En France, les personnes agées sont la cible privilégiée d'arnaqueurs souvent bien Francais ceux.là qui leur envoient des couriers pour leur annoncer qu'ils ont gagné une somme importante..pas pour leur dire qu'ils peuvent gagner, mais qu'ils ont déja gagné.....Mais il faut faire une petite commande avant d'encaisser le gros chèque....
J'ai vu un reportage sur la question, ces arnaqueurs sont connus, des dizaines de plaintes les visent mais ils trouvent toujours un moyen d'échapper à la justice, une toute petite ligne dans tout le fourbi qu'ils expédient à leurs proies, par exemple.......
Tant que la loi ne n'exécutera pas sa tache qui est de protéger l'honnète citoyen des bandits qui opèrent sur le territoire c'est vrai qu'on a assez peu de chances de neutraliser ceux qui opèrent depuis la Cote d'Ivoire....

Abcdef ghij

Abcdef ghij a posté le 18-01-2014 à 19:52

Comment peut on etre assez con pour marcher dans les idioties que débitent les mails ?
Comment peut-on etre assez con pour donner son numéro de carte bancaire, toutes ses coordonnées, à quelqu'un qui vous annonce , alors qu'il ne vous a jamais vu de sa vie, qu'il ne vous verra jamais, que vous venez de gagner 150 000 euros, ou qu'il vous offre 2 500 000 dollars avant de mourir de son cancer au cerveau ?

Si des nanas se font plumer par ceux qui leur promettent la lune, qu'elles ne chialent pas !
Il y a assez de français célibataires qui pourraient se contenter d'elles , éventuellement !

Huynh Tran

Huynh Tran a posté le 18-01-2014 à 19:12

Il faut les condamner, certes, mais comparés aux arnaques auxquelles se sont livrés des banquiers, types Madoff c'est quantité négligeable. Je ne les excuse nullement, je ramène les choses à leur proportions. Malheureusement les victimes sont toujours des victimes. J'ai failli tomber aussi dans un piège. Un ami m'envoyait un mail demandant que je lui expédie de l'argent dans le plus bref délai à Londres, parce qu'il venait de perdre son porte-feuille. Heureusement que j'ai eu la prudence de vérifier auprès de l'ami par téléfone la véracité du mail. On croyait que Yahoo protégeait notre confidentialité et l'on faisait confiance. Attention ! C'est l'erreur à ne pas commettre. Les voyous savent vous prendre par le sentiment.

Alain Dulon

Alain Dulon a posté le 18-01-2014 à 18:53

Des mails qui puent l’arnaque à dix kilomètres, j'en ai vu pas mal, tous venant d'Afrique et racontant les histoires les plus farfelues. Tous réclamaient une aide financière tout en promettant un jackpot en retour.
Qui peut être assez niais pour se faire prendre?

boussardpierre

boussardpierre a posté le 18-01-2014 à 18:52

mais que fait la police mr valls ,rien comme d'habitude vu son niveau d’incomplètement a ce monsieur et la monté de la criminalité plus occupé avec dieudonné a le censuré tout cela a des fins électoralistes

André Cotonnet

André Cotonnet a posté le 18-01-2014 à 15:50

En 15 ans de surf, je crois que j'ai eu affaire à toutes les possibilités : du coup de la somme monumentale d'argent à faire venir sous le manteau en France (et à garder, bien entendu), à celui du type un peu âgé et cancéreux, en passant par la webcam, et la russe de 1,80 m, médecin, mignonne comme un coeur et tombée amoureuse de moi après seulement deux discussions par messenger (je mesure 1,62 m ;-)). Je ne suis jamais tombé dans le panneau parce qu'il y a toujours des signes avant-coureurs. Pour la webcam (avec logo de la police des meurs ivoirienne, s'il vous plait), je me suis même permis de leur dire d'aller se faire en... Quand à la russe et deux ou trois autres, je les ai tenus au chaud un certain temps, histoire de m'amuser un peu à leur dépend (c'est toujours quelqu'un d'autre qui ne se fait pas pigeonner). Je crois qu'il ne faut pas condamner les personnes qui se laissent prendre ; il s'agit avant tout de tromper sa solitude, de trouver un peu d'espoir dans un monde où il n'y en a plus guère. Mais il est vrai que les moyens d'investigation et de répression ne sont pas assez importants. D'ailleurs comment pourrait-on, dans une Europe où on a donné le droit aux banques de se servir, en "cas de besoin", sur l'épargne de leurs clients, se mobiliser pour défendre des gens que par ailleurs on plume allègrement ?

Lyes Benflen

Lyes Benflen a posté le 18-01-2014 à 14:17

Il y a quelques temps et pour raison de travail, j 'ai du passer plusieurs mois loin de mon foyer. Je ne retrouvais mon epouse que certains soirs sur Skype. La distance et le manque affectif aidant nous avons a un certain moment laisser notre desir prendre le dessus et la webcam a joue efficacement son role. Quelques jours plus tard je recois un email d'une personne "bien intentionnée" voulait me faire chanter. Je ne sais toujours pas comment cette personne a pu nous enregistrer mais le fait est que je n'ai pas cede en le mettant au defi de faire ce qu'il voulait faire, Il a disparu, plus revu. Mais le fait d'etre un couple legitime donc pas peur de revelations m'a surement aide a tenir tete. Ca ne doit pas etre le cas de tout le monde.

François Gasnier

François Gasnier a posté le 18-01-2014 à 12:42

Peut-être devrait-on instituer une sorte de permis de surfer que les opérateurs aurait obligation de faire passer à un utilisateur lors de l'installation de la ligne ou de la première fois qu'on se connecte.
Cela forcerait certaines personnes à s'informer des nombreux risques d'internet et à prendre conscience du fait qu'on peut surtout rencontrer des personnes malveillantes...

diabolodenfer méphisto

diabolodenfer méphisto a posté le 18-01-2014 à 11:26

Encore un cas ou on connait parfaitement de nombreux individus en Cote d'Ivoire qui se laissent filmer et photographier en train de plumer leurs pigeons dans une totale impunité et pas l'ombre d'une opération combinée entre la France et la Cote d'Ivoire pour les neutraliser (par cyber-attaque par exemple)......
C'est vrai qu'il faut ètre un paumé complet pour tomber dans le panneau mais le laxisme des autorités est stupéfiant.....

Jean Cara

Jean Cara a posté le 18-01-2014 à 09:24

"Deux choses sont infinies : l’Univers et la bêtise humaine. Mais, en ce qui concerne l’Univers, je n’en ai pas encore acquis la certitude absolue..." Albert Einstein

steph gregoire

steph gregoire a posté le 18-01-2014 à 08:12

Il faut voir les paumés et autres lobotomisés qui se font alpaguer. La misère et la bêtise humaine sont décidément insondables.

Yannic Huneau

Yannic Huneau a posté le 18-01-2014 à 09:13

Surtout que ça existe depuis des dizaines d'années . Il y en a encore qui donnent leurs numéros de cartes Visa . C'est au delà de la lobotomie et de la bêtise, hélas .

urgesat le vrai

urgesat le vrai a posté le 18-01-2014 à 12:13

et cela vous soulage de ne pas être le seul pigeon sur le net ?
vous pourriez fonder un club avec le dénommé ?? huneau
bon we les jobards

"C'est devenu un vrai fléau. A cause de ces arnaques, toutes les adresses IP ivoiriennes sont bloquées. Pour les entreprises, c'est un casse-tête : ici, on ne peut même pas acheter en ligne des billets d'avion." Sentant le vent du boulet, les brouteurs ivoiriens ont essaimé. Au Ghana, au Bénin, au Maroc. "C'est la rencontre entre deux misères. La misère affective en Occident. Et la misère économique en Afrique. Certaines de nos victimes ont été ruinées, elles étaient complètement sous emprise. Des escroqueries de plus de 300.000 euros, on en a eu plein... Pourtant, quand il s'agit de porter plainte, personne ne les prend au sérieux", tempête Camilla Pariso, bénévole pour Aven, une association d'aide aux victimes (contact@avenfrance.org).

Complices en France

Quand Annie, 45 ans, est allée à la gendarmerie, on a refusé sa plainte. Elle avait effectué des virements de son plein gré, non ? Même si Annie sait bien qu'elle y a laissé ses économies – 9.400 euros au total -, elle reste nostalgique de la relation qu'elle avait avec "Manuel". "Je l'ai vu sur Skype, donc j'ai toujours du mal à imaginer qu'il n'existe pas, même si la vidéo a dû être volée. On restait des heures sur MSN le soir. Et puis il y avait ces vingtaines de SMS par jour. Son attention, son écoute..." Quand Manuel a eu ses "malheurs", un prétendu accident lors d'un voyage d'affaires en Côte d'Ivoire, elle n'a pas hésité. D'autant que les chèques envoyés sur son compte pour qu'elle puisse, en échange, lui faire un transfert à la Western Union, semblaient bien réels. Ils avaient d'ailleurs été encaissés avant d'être in fine rejetés. "Il y a des complices en France, avec tout un réseau de vol de chèques du Trésor public. Ils sont ensuite blanchis et les noms des bénéficiaires sont changés", explique Camilla Pariso.

Un peu poussé par ses amis, Yann, directeur commercial d'une société textile, veuf depuis la mort de son compagnon survenue il y a trois ans, s'était inscrit sur un site de rencontre gay. "J'ai vite sympathisé avec Osmane de Casablanca, homosexuel, militant, cultivé." Pendant plusieurs mois, les deux hommes se parlent au téléphone, s'échangent des mails. Yann fait visiter son appartement à Osmane via Skype, lequel lui montre son appartement de Casablanca. "Je ne comprends pas comment j'ai pu mettre le doigt dans cet engrenage."

L'engrenage est toujours le même : Osmane veut venir en France, il a besoin de liquidités pour faire son visa, il veut faire un virement à Yann pour que ce dernier lui envoie un mandat cash par le biais de la Western Union. "J'ai eu un virement sur mon compte, un chèque aussi, encaissé. Bêtement, j'ai fait les mandats. Au bout de quelques semaines, la banque a bloqué tous mes comptes, car elle me soupçonnait de blanchiment et de malversations diverses, vu que le chèque était 'usurpé'." Yann se retrouve harcelé au téléphone par un soi-disant oncle d'Osmane. "Il menaçait de révéler mon homosexualité à mon patron. Pas de bol pour eux, je ne l'ai jamais cachée." Encore maintenant, Yann se demande quels sentiments pouvaient bien animer "Osmane"."Je ne sais même pas qui il était vraiment, et pourtant nos échanges me manquent. Car ça, oui, c'était bien réel."

(1) A lire : "Je ne viens p@s à vous par hasard", par Adaobi Tricia Nwaubani, Presses de la Cité 2011

08:25 Publié dans 21CenturyWebArchive, ArchiveWeb21,RetroNews, Articles, France, Internet, Web | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu