Avertir le modérateur

27/01/2014

CONNECTEZ-VOUS AU MONDE.>Partagez les Actualités France et International avec FranceWeb,e-GlobalNetWork® Le n°1 de la collaboration en ligne>> En 2014, continuons à grandir ensemble>>Avec cette grande campagne, nous souhaitons donner un coup de projecteur

 

 Vous avez décroché de l'actualité pendant le week-end ? Petite séance de rattrapage avec les informations à retenir des deux derniers jours.

 

Trois ans après le début de la révolution qui a vu tomber le président Hosni Moubarak, l'Egypte a connu une nouvelle journée de violences samedi. Des affrontements ont opposé des opposants du général Al-Sissi à ses partisans et aux forces de l'ordre, causant la mort d'au moins 49 personnes au Caire et à Alexandrie, la deuxième ville du pays. Plus de 1 000 manifestants ont été arrêtés.

 

Après une semaine où le mouvement de protestation contre le gouvernement ukrainien a encore pris de l'ampleur et a été émaillé de violences, le président Viktor Ianoukovitch a proposé samedi à deux leaders de l'opposition, Arseni Iatseniouk et Vitali Klitschko, de devenir respectivement premier ministre et vice-premier ministre. Les deux hommes ont décliné ce« cadeau empoisonné», exigeant du pouvoir qu'il abroge des lois restreignant les libertés d'expression et de manifestation ainsi que des élections anticipées.

 

Pour la première fois depuis le début de la guerre civile en Syrie, en mars 2011, représentants du pouvoir et de l'opposition se sont assis à la même table des négociations. Malgré les tensions et les invectives des premiers jours de la conférence de paix « Genève 2», les négociations sur l'avenir de la Syrie ont repris ce week-end. Pas d'avancées concrètes mais le médiateur de l'ONU pour la Syrie,Lakhdar Brahimi,a dit « espérer » qu'un accord puisse être trouvé pour permettre l'arrivée, dès lundi, des premiers convois de vivres et de médicaments vers les quartiers de la vielle ville de Homs.

 

François Hollandea annoncé officiellement samedi, par un appel téléphonique à l'Agence France-Presse, sa séparation avec sa compagne Valérie Trierweiler. Cette nouvelle était attendue après la révélation d'une liaison entre le président de la République et l'actrice Julie Gayet.

 

L'équipe de France a remporté dimanche le championnat d'Europe de handball en battant le Danemark, tenant du titre et hôte du tournoi, 41-32. Les Français ont profité de l'étonnante méforme de leurs adversaires, en particulier en défense, pour prendre le large très tôt dans la rencontre et compter dix buts d'avance dès la première période.

 

Dimanche 26 janvier, entre la place de la Bastille et les Invalides, à Paris, des dizaines de milliers de manifestants de tous crins ont crié leur «colère» contre la politique du gouvernement. Avec, pour seul point commun, le mot d’ordre «Hollande démission». Ils étaient 17 000 selon la police, et 160 000 selon les organisateurs. Ils étaient là pour protester contre la hausse de la fiscalité, le chômage, la loi sur le mariage pour tous, le muselage de la liberté d'expression de Dieudonné ou l'islamisation de la France.

 

Le Suisse Stanislas Wawrinka s'est offert le premier titre du grand chelem de sa carrière en dominant le numéro 1 mondial, l'Espagnol Rafael Nadal, diminué par une blessure au dos (6-3, 6-2, 3-6, 6-3).

 

Samedi, la Chinoise Li Na avait remporté son deuxième titre du Grand Chelem (après Roland-Garros 2011) en battant la Slovaque Dominika Cibulkova en deux sets (7-6 (7/3), 6-0).

 

Pacte de responsabilité : Ayrault-Gattaz, le poker commence

 

Ce matin, les partenaires sociaux sont attendus à Matignon pour définir les contours du pacte de responsabilité auprès du Premier ministre, Jean-Marc Ayrault. L’enjeu : moins de charges patronales contre plus d’embauches. Le bal des négociations s’ouvre dès 8h50 avec Thierry Lepaon, secrétaire général de la CGT, suivi des représentants des syndicats FO, CFDT, Medef… Ce premier rendez-vous doit notamment permettre aux entreprises d’obtenir des précisions sur les « contreparties » exigées par le président.

 

De quoi parle-t-on?

 

Le taux de chômage — que François Hollande s’est engagé à diminuer — atteint aujourd’hui 10,5%. Le président doit agir vite. Sa solution : « le pacte de responsabilité ». L’Etat fait un grand pas en baissant le coût du travail de 30 Mds€ d’ici à 2017. Mais donnant-donnant. Cet allégement doit inciter les entreprises à recruter.

 

Qu’attendent les partenaires sociaux ?

 

Les syndicats, qui dénoncent le virage social-démocrate du président, craignent que les entreprises ne fassent que reconstituer leurs marges sans embaucher. Méfiants, ils veulent des garanties chiffrées. La CGT refuse un « chèque en blanc » aux patrons. De son côté, le président du Medef, Pierre Gattaz, attend lui aussi des clarifications sur le montant total d’allégements de charges Il ne veut pas que « ces contreparties ne se transforment en tribunaux ».

 

Où sont les blocages ?

 

La question du nombre exact de salariés à embaucher risque de ralentir les négociations. Pierre Gattaz s’était engagé à créer un million d’emplois sur cinq ans… avant de faire marche arrière. N’était-ce qu’une simple stratégie de communication ? Joint par téléphone, le syndicat patronal a refusé de s’exprimer. Dans tous les cas, aucune juridiction ne peut obliger les entreprises à embaucher. Difficile donc d’obtenir des garanties.

 

Méfiants, ils veulent des garanties chiffrées. La CGT refuse un « chèque en blanc » aux patrons. De son côté, le président du Medef, Pierre Gattaz, attend lui aussi des clarifications sur le montant total d’allégements de charges Il ne veut pas que « ces contreparties ne se transforment en tribunaux ».

 

Chômage : Michel Sapin prudent sur l'inversion de la courbe

 

A la veille de la publication des chiffres définitifs des demandeurs d'emploi pour 2013, Michel Sapin, le ministre du Travailn a simplement affirmé dimanche que le chômage était «stabilisé». Mais pas question d'évoquer l'inversion de la courbe promise par François Hollande. «L'année 2013 aura été une année de bataille menée avec efficacité», a-t-il expliqué au Grand Rendez-vous Europe1/I Télé/Le Monde. «On s'oriente s'oriente vers une situation qui est une situation de stabilisation, c'est déjà considérable», a-t-il ajouté, soulignant la décrue enregistrée au cours de 2013, de plus de 30 000 chômeurs supplémentaires par mois au premier trimestre à 5 500 au dernier trimestre. Autre sujet de satisfaction : le recul du chômage des jeunes depuis huit mois. «Nous avons colmaté les brèches en 2012 et 2013 et le bateau s'est remis en marche au deuxième semestre de 2013. Aujourd'hui l'enjeu, c'est que ce bateau, qui avance trop lentement, avance plus vite», a poursuivi Michel Sapin, contestant les chiffres de l'Unédic qui annonce 63 000 demandeurs d'emploi de plus en 2014. En fin de journée, le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll a pour le coup concédé sur BFMTV que le gouvernement «n'aura pas, au chiffre près, inversé la courbe du chômage en 2013».

 

3,2 millions de chômeurs fin novembre. Reste que les chiffres de l'emploi sont restés décevants ces derniers mois après une embellie au mois d'octobre, et ce, malgré l'arsenal des emplois aidés. Fin novembre, Pôle Emploi recensait 17 800 chômeurs supplémentaires sans aucune activité pour un total de 3,293 millions de demandeurs d'emploi, un chiffre proche du record enregistré en septembre avec 3,295 millions. Si les emplois aidés ont permis de stabiliser le nombre de demandeurs d'emploi, l'équation pour inverser la courbe ne peut se faire qu'avec un retour de la croissance et en particulier pour les entreprises, alors que 63 000 sociétés d'entre elles ont été obligées de mettre la clef sous la porte en 2013. «Les emplois aidés et les emplois privés sont complémentaires, a ajouté le ministre du Travail. Durant le 1er semestre 2014, le gouvernement poursuivra son effort en matière de contrats aidés. Mais l'économie française doit prendre le relais de la création d'emplois, c'est comme cela que le chômage recule.»

 

Si Pierre Moscovici pense que la France peut faire «plus de 1%» de croissance en 2014, les prévisions des différents des différents organismes internationaux (FMI,OCDE,... ) tablent plutôt sur une fourchette de 0,8 à 1%. Mais même là, le compte n'y sera pas. Les économistes estiment qu'il faut environ 1,5% de croissance pour créer des emplois en nombre suffisant alors que 113 000 nouveaux actifs sont attendus sur le marché du travail en 2014.

 

Quels outils pour combattre le chômage ?

 

Reste à savoir comment le gouvernement va s'y prendre, alors que l'opposition, à l'image de Nadine Morano ce dimanche sur France 3, dénonce un «enfumage» et un «grand coup de bluff et de mensonge». D'ores et déjà 340 000 nouveaux contrats aidés ont été budgétés. Par ailleurs, les plans de formation prioritaires pour orienter des chômeurs vers des postes non pourvus vont se développer pour passer de 30 000 en 2013 à 100 000 en 2014. Toujours, dans la boîte à outil du gouvernement 50 000 nouveaux emplois d'avenir sont programmés. A cela va s'ajouter le Crédit d'impôt compétitivité et l'emploi (CICE) qui, selon l'Insee, va permettre de créer 15 000 emplois par semestre. Mais le grand chantier, reste le Pacte de responsabilité avec les entreprises voulu par François Hollande avec une baisse des charges de l'ordre de 30 milliards d'euros contre des embauches. Or les négociations risquent d'être difficiles avec, d'un côté, des syndicats qui auront beau jeu de dénoncer «les cadeaux» pour les patrons, et de l'autre, des chefs d'entreprise qui vont tout faire pour ne pas s'engager sur des chiffres tout en prévenant qu'une éventuelle baisse des charges n'aura pas une incidence visible dans l'immédiat.

 

"Jour de colère" : des milliers d'anti-Hollande à Paris

 

Rassemblés à l'appel du collectif "Jour de colère", plusieurs milliers d'identitaires, de membres du "Printemps français", de Civitas, des partisans de la Manif pour Tous et des soutiens de l'humoriste controversé Dieudonné ont manifesté à Paris, dimanche 26 janvier, sous une pluie battante, aux cris de "Hollande démission".

 

Selon les organisateurs, 120.000 personnes ont pris part à la manifestation, seulement 17.000 selon les estimations de la préfecture de police de Paris.

 

Plusieurs drapeaux tricolores, ou bretons, émaillaient le cortège qui entonnait la Marseillaise en défilant vers la place des Invalides. Une vingtaine de Homen, équivalent du mouvement féministe des Femen, défilaient torse nu.

 

En bout de cortège, quelques centaines de sympathisants de Dieudonné, dont le portrait était flanqué sur un drapeau, criaient "Liberté d'expression", dans une allusion à l'interdiction faite à l'humoriste controversé de jouer son spectacle "Le Mur".

 

Des fumigènes et des pétards ont également été lancés sur le trajet.

 

En marge du rassemblement, des journalistes accusés d'être des "collabos" ont été pris à partie

 

Par ailleurs, une dizaine de militantes du groupe Femen ont scandé "allez brouter ailleurs", avant d'être arrêtées par les forces de l'ordre.

 

Le collectif "Jour de colère" appelle à "l'émergence d'un nouveau contrat social fondé sur les refus des partis de l'oligarchie, de droite comme de gauche", est-il précisé dans le dossier de presse remis aux journalistes, en marge de la manifestation.

 

L'affaire de la liaison entre le président de la République et l'actrice Julie Gayet était sur toutes les lèvres. "Y'en a assez des scandales du président, il déshonore la France", s'insurge Marion, la soixantaine et retraitée, venue prendre part au défilé. "Faut qu'il dégage", dit-elle.

 

"Vous êtes ici pour crier votre ras-le-bol, ils sont plus préoccupés par leurs aventures [...] que par le chômage et la liberté du peuple de France", criait au micro un des organisateurs, qui requiert l'anonymat.

 

Plusieurs organisations n'ont pas voulu participer à la manifestation. L'Avenir pour tous, la nouvelle organisation de Frigide Barjot, égérie de ce combat, avait appelé à "ne pas manifester leur colère ce dimanche" avec des "groupuscules" qui se placent sur "le terrain de l'opposition politique".

 

Le Front National et le collectif breton à l'origine du mouvement des Bonnets rouges avaient aussi annoncé ces derniers jours qu'ils ne participeraient pas à la manifestation.

 

Wawrinka a tenu ses nerfs !

 

Stanislas Wawrinka a remporté dimanche le premier tournoi du Grand Chelem de sa carrière. Le Suisse, après un début de match en fanfare, a su tenir ses nerfs face à un Rafael Nadal dont le dos s'est bloqué à 2-1 dans le deuxième set. L'Espagnol n'a pas voulu abandonner et s'est battu avec les moyens du bord. En panqiue face à l'opportunité qui se présentait, Wawrinka a tout de même réussi à aller au bout (6-3, 6-2, 3-6, 6-3). Il sera n°3 mondial lundi après avoir battu Novak Djokovic et Rafael Nadal dans la quinzaine.

 

Elections européeennes : les listes du FN en tête selon un sondage

 

Les listes du Front national de Marine Le Pen arriveraient en tête aux élections européennes de mai 2014, suivies par celles de l'UMP et celles du PS, selon un sondage Ifop publié par le Journal du dimanche.

 

Selon ce sondage, les listes du Front national obtiendraient 23% des voix, celle de l'UMP 21% et celles du Parti socialiste et du Parti radical de gauche 18%. Viendraient ensuite, les listes de L'Alternative, le nouveau parti centriste dirigé par Jean-Louis Borloo et François Bayrou, qui récolteraient 11% des voix, celles de Front de gauche de Jean-Luc Mélenchon (9%) et les listes d'Europe écologie-Les Verts (7%).

 

Enfin, Debout la République (le mouvement de Nicolas Dupont-Aignan) obtiendrait 2,5% des suffrages, les listes du NPA (Nouveau Parti anticapitaliste soutenues par Olivier Besancenot) aurait 2% des voix, les 6,5% des voix restantes allant à diverses autres listes non spécifiées.

 

Sondage réalisé en ligne par l'Ifop du 14 au 17 janvier 2014 auprès d'un échantillon de 1894 personnes inscrites sur les listes électorales, extrait d'un échantillon de 2000 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus selon la méthode des quotas.

 

Hollande se rend dans une Turquie en ébullition

 

François Hollande entame cette après-midi la première visite d'Etat en Turquie d'un président français depuis vingt-deux ans. Un délai qui en dit long sur les difficultés passées des relations entre Paris et Ankara, se plaît-on à souligner dans l'entourage présidentiel, où on estime que l'opposition frontale de Nicolas Sarkozy à l'adhésion de la Turquie à l'Union avaient « abîmé »des relations avec la quinzième économie mondiale.

 

Est-ce bien judicieux pour autant de se rendre en Turquie au moment même où le Premier ministre, Recep Tayyip Erdogan, mute ou limoge juges et policiers par centaines, une atteinte manifeste à la séparation des pouvoirs ? A l'Elysée, on balaie l'objection en estimant que cette visite s'inscrit « dans la logique »de la réception, mardi dernier, par le président du conseil européen, Herman Van Rompuy, de ce même Recep Erdogan. Tout en reconnaissant que le contexte « n'est plus tout à fait celui prévu quand le voyage a été programmé ».Les collaborateurs de François Hollande affirment aussi que pour faire « passer les messages utiles »il vaut mieux « se parler que se tourner le dos ».

 

Il n'est pas sûr que le président évoque longuement cet après-midi avec Recep Erdogan la nécessité de ne pas limoger les procureurs enquêtant sur son entourage dans des affaires de corruption... La visite de François Hollande, premier dirigeant occidental à se rendre dans le pays depuis la répression des manifestations de la place Taksim à Istanbul au printemps, a surtout pour objectif de redynamiser les échanges économiques. Les exportateurs français ne sont que les huitièmes fournisseurs du pays et leurs parts de marché y ont chuté de 6 % à 3 % entre 2009 et 2012,

 

La France mise, classiquement, sur les grands contrats dans les domaines de l'énergie et du ferroviaire, qui font d'ailleurs l'objet des contrats de coopération que le chef de l'Etat, accompagné des ministres du Commerce extérieur, de la Défense, de l'Industrie, de l'Environnement et de l'Agriculture, doit signer cette après-midi. Il doit aussi intervenir demain devant la Tusiad, la principale organisation patronale, très favorable à l'adhésion à l'Union européenne. Un dossier au point mort, qui devrait être évoqué lors des entretiens du chef de l'Etat, mais marginalement puisque, au delà du blocage jadis de cinq chapitres de négociations par Nicolas Sarkozy, l'adhésion de la Turquie ne suscite guère d'enthousiasme, à Bruxelles ou à Paris. François Hollande n'a d'ailleurs fait rouvrir qu'un seul chapitre et ne s'est pas prononcé sans équivoque sur le dossier, évoquant seulement l'engagement de négociations, sans préjuger du résultat final. Quant au gouvernement turc, son bras de fer avec la justice indique que plaire à Bruxelles n'est pas sa priorité.

 

Grammys Awards : Daft Punk lauréat du meilleur album de l'année

 

Le duo électro français Daft Punk a remporté dimanche à Los Angeles le Grammy du meilleur album de l'année pour « Random Access Memories ». Le duo casqué de blanc, qui ne s'est pas exprimé en recevant son trophée, était opposé à « The Blessed Unrest » de Sara Bareilles, « Good Kid, M.A.A.D City » de Kendrick Lamar, « The Heist » de Macklemore & Ryan Lewis, et « Red » de Taylor Swift.

 

Fer de lance de la « French Touch », Daft Punk développe depuis 20 ans l'art de marier l'électro et la pop, ainsi qu'un sens aigü du marketing, permettant au duo de devenir des stars planétaires sans jamais dévoiler leurs visages.

 

Thomas Bangalter, qui vient de fêter ses 39 ans, et Guy-Manuel de Homem Christo, bientôt 40, se sont rencontrés sur les bancs du collège à Paris. En 1993, ils n'ont que 17 et 18 ans quand ils fondent Daft Punk. Pour leur nom, ils ont tout simplement repris la critique que faisait un respecté magazine anglais à propos du premier single de leur précédent groupe Darlin' : du « punk idiot ». Trois ans plus tard, avec leur premier maxi « Da Funk/Rollin' & Sratchin », ils font leur entrée dans les clubs européens.

 

Avec l'arrivée sur le marché de matériels permettant d'enregistrer chez soi à moindre frais, la musique électronique connaît un nouvel essor, particulièrement en France. Une nouvelle génération se saisit de ces outils en y intégrant des éléments venus d'autres cultures: celles du rock, de la pop et du rap. Aux côtés d'Air et Cassius, Daft Punk devient un des fers de lance de cette « French Touch » qui séduit les anglo-saxons.

 

En 1997, le duo publie son premier album « Homework », très inspiré de la house et de la techno. Le disque comporte notamment leur premier tube « Around the world », qui leur permet d'acquérir un notoriété internationale. Cinq ans plus tard, leur deuxième album « Discovery » recycle les années 80, la pop et la disco. L'album est un succès. Souvent imité, il façonne la musique du début des années 2000. Plus sombre, leur troisième opus « Human after all » (2005) sera en revanche un échec critique et commercial.

 

Dès leurs débuts, les deux Français ont fait du marketing une composante intégrée à leur processus créatif, avec une idée simple: préserver la rareté et le mystère. Les Daft Punk ne montrent jamais leurs visages, vont peu à la télévision - leur prestation aux Grammy était une première depuis 2008 - et sortent peu de disques. Résultat : chacune de leur apparition est un événement et leurs casques de robots sont devenus une marque immédiatement identifiable.

 

Désormais superstars, ils se félicitent d'ailleurs de ce coup de maître qui leur permet de continuer à mener une vie normale. Pour « Random Access Memories », publié en mai dernier, ils ont poussé à l'extrême cet art du marketing, suscitant une attente planétaire à coup de teasers et de rumeurs amplifiées par internet... dont eux-mêmes se tiennent soigneusement à l'écart.

 

Le disque a régulièrement figuré dans le trio de tête des meilleurs albums de l'année établis par les critiques à travers le monde, des Inrockuptibles en France, en passant par Rolling Stone aux Etats-Unis, ou le NME au Royaume-Uni. Plus encore, le single « Get Lucky », en duo avec Pharrell Williams, est devenu le tube planétaire de 2013.

 

L'album, que le duo a pour la première fois de sa carrière enregistré dans un vrai studio avec des musiciens comme Nile Rodgers ou Julian Casablancas, s'est écoulé à quelque 3 millions d'exemplaires dans le monde en 2013.

 

Les deux robots ont d'ailleurs symboliquement coupé les ponts avec leur pays d'origine à l'occasion de cet album. Jusqu'alors lié à une maison de disque française, Daft Punk a signé directement avec le label Columbia (Sony) aux Etats-Unis pour la sortie de « Random Access Memories ». Et le duo, également en lice pour les Brit Awards au Royaume-Uni, a refusé d'être nommé aux Victoires de la musique française, qui se dérouleront le 14 février.

 

Pacte de responsabilité : Ayrault-Gattaz, le poker commence

 

Ce matin, les partenaires sociaux sont attendus à Matignon pour définir les contours du pacte de responsabilité auprès du Premier ministre, Jean-Marc Ayrault. L’enjeu : moins de charges patronales contre plus d’embauches. Le bal des négociations s’ouvre dès 8h50 avec Thierry Lepaon, secrétaire général de la CGT, suivi des représentants des syndicats FO, CFDT, Medef… Ce premier rendez-vous doit notamment permettre aux entreprises d’obtenir des précisions sur les « contreparties » exigées par le président.

 

De quoi parle-t-on?

 

Le taux de chômage — que François Hollande s’est engagé à diminuer — atteint aujourd’hui 10,5%. Le président doit agir vite. Sa solution : « le pacte de responsabilité ». L’Etat fait un grand pas en baissant le coût du travail de 30 Mds€ d’ici à 2017. Mais donnant-donnant. Cet allégement doit inciter les entreprises à recruter.

 

Qu’attendent les partenaires sociaux ?

 

Les syndicats, qui dénoncent le virage social-démocrate du président, craignent que les entreprises ne fassent que reconstituer leurs marges sans embaucher. Méfiants, ils veulent des garanties chiffrées. La CGT refuse un « chèque en blanc » aux patrons. De son côté, le président du Medef, Pierre Gattaz, attend lui aussi des clarifications sur le montant total d’allégements de charges Il ne veut pas que « ces contreparties ne se transforment en tribunaux ».

 

Où sont les blocages ?

 

La question du nombre exact de salariés à embaucher risque de ralentir les négociations. Pierre Gattaz s’était engagé à créer un million d’emplois sur cinq ans… avant de faire marche arrière. N’était-ce qu’une simple stratégie de communication ? Joint par téléphone, le syndicat patronal a refusé de s’exprimer. Dans tous les cas, aucune juridiction ne peut obliger les entreprises à embaucher. Difficile donc d’obtenir des garanties.

 

Méfiants, ils veulent des garanties chiffrées. La CGT refuse un « chèque en blanc » aux patrons. De son côté, le président du Medef, Pierre Gattaz, attend lui aussi des clarifications sur le montant total d’allégements de charges Il ne veut pas que « ces contreparties ne se transforment en tribunaux ».

 

Tunisie : la Constitution adoptée, Jomaâ a composé son gouvernement

 

La Constituante tunisienne a adopté tard dimanche soir la nouvelle Constitution du pays, plus de trois ans après la révolution qui avait déclenché le printemps arabe. Les élus de l'Assemblée nationale constituante ont approuvé cette loi fondamentale à une majorité écrasante de 200 voix pour, 12 contre et 4 abstentions, lors d'une séance retransmise à la télévision.

 

Mehdi Jomaâ a annoncé, peu avant, avoir présenté la composition de son gouvernement d'indépendants au président Moncef Marzouki, un cabinet devant sortir la Tunisie de sa profonde crise politique et qui doit obtenir cette semaine la confiance de l'Assemblée.

 

« J'ai remis au président la liste des membres du gouvernement candidat pour recevoir la confiance de l'Assemblée nationale constituante », a-t-il déclaré espérant qu'il « l'obtiendra le plus vite possible ». Ce cabinet d'indépendants est « une équipe extraordinaire qui a conscience des défis », a-t-il dit, « la mission n'est pas facile ».

 

Comme promis, la liste est composée de personnalités réputées indépendantes et apolitiques pour conduire la Tunisie vers des élections en 2014. M. Jomaâ, ministre sortant de l'Industrie, a reconduit cependant un de ses collègues, le ministre de l'Intérieur Lotfi Ben Jeddou, bien que ses détracteurs aient lutté jusqu'au bout pour qu'il quitte ses fonctions. Mehdi Jomaâ n'avait pas réussi samedi à former son cabinet dans le délai légal de quinze jours en raison des blocages restant mais levés depuis.

 

L'entrée en fonction d'un cabinet apolitique est la pierre angulaire d'un accord entre les islamistes du parti Ennahda, majoritaires à l'Assemblée, et leurs détracteurs pour sortir le pays de la profonde crise politique déclenchée il y a six mois par l'assassinat d'un député d'opposition, Mohamed Brahmi.

 

Ennahda a accepté en octobre de quitter le pouvoir pour laisser des indépendants organiser les législatives et la présidentielle, mais les controverses et désaccords politiques ont sans cesse retardé ce processus. Par ailleurs, la Constituante devait adopter dimanche soir la nouvelle Constitution du pays.

 

Mehdi Jomaâ, un ingénieur discret

 

Mehdi Jomaâ, qui a présenté dimanche son gouvernement d'indépendants pour conduire la Tunisie vers des élections et la stabiliser, dispose d'une solide expérience dans le monde des affaires mais est un nouveau venu sur la scène politique. Choisi le 14 décembre par la classe politique à l'issue de longues négociations, M. Jomaâ n'a été chargé de former le cabinet que début janvier, en raison de controverses entre les islamistes du parti Ennahda, majoritaires, et leurs détracteurs.

 

Cet ingénieur au physique robuste et sans appartenance partisane déclarée a été formé par l'Ecole nationale d'ingénieurs de Tunis dont il est sorti en 1988 avant d'obtenir un diplôme supérieur de mécanique (DEA). Il entame alors une carrière dans le privé qui l'amènera au poste de directeur d'une division d'Hutchinson, une filiale du géant français Total spécialisée dans l'aérospatiale et dont les principaux clients sont des groupes tels EADS, Airbus et Eurocopter.

 

Après la démission du gouvernement dirigé par l'islamiste Hamadi Jebali à la suite de l'assassinat de l'opposant Chokri Belaïd en février dernier, son successeur Ali Larayedh fait appel à lui pour diriger le ministère de l'Industrie.

 

Âgé de 51 ans et père de cinq enfants, M. Jomaâ n'a jamais été actif en politique sous le régime de Zine El Abidine Ben Ali, renversé par la révolution de janvier 2011. Depuis sa nomination au ministère de l'Industrie, il ne s'est pas engagé sur le terrain miné des batailles qui déchirent la classe politique, s'exprimant publiquement uniquement sur son domaine de compétence.

 

Il a ainsi beaucoup milité auprès des entreprises et des décideurs européens de passage pour de nouveaux investissements afin d'aider à rebâtir l'économie tunisienne, alors que le chômage reste endémique, un facteur clé du soulèvement de 2011. Il s'était aussi prononcé fin 2013 pour des réformes fiscales très impopulaires en Tunisie. Une série de nouvelles taxes qui a d'ailleurs déclenché des violences à travers le pays ont été suspendues courant janvier, mais il reviendra à M. Jomaâ de décider de les réinstaurer ou non, alors que l'Etat manque cruellement de moyens.

 

M. Jomaâ est particulièrement attendu dans le domaine sécuritaire, dossier clé depuis la révolution en raison de l'essor de groupes jihadistes armés responsables, selon les autorités, d'un nombre grandissant d'attaques.

 

Valérie Trierweiler joue à cache-cache à Bombay

 

Si elle avait réussi à échapper aux paparazzis avant d’embarquer pour l’Inde à Roissy-Charles de Gaulle, dimanche 26 janvier, Valérie Trierweiler a eu fort à faire à son arrivée à Chhatrapati-Shivaji, l’aéroport de Bombay. Il faut dire qu’elle faisait là sa première apparition publique depuis la révélation de la relation extra-conjugale du Président de la République.

 

Le vol Air France 218 à bord duquel elle avait pris place a atterri peu avant minuit (19h30, heure de Paris) et l’ex-compagne de François Hollande est apparue à la sortie de l’aérogare quelques minutes plus tard, vêtue d’une veste sombre, accompagnée de Patrice Biancone, son chef de cabinet, ainsi que de l’actrice Charlotte Valandrey et d’un garde du corps.

 

Une cinquantaine de photographes et de caméras de télévision l’attendaient de pied ferme. Les traits légèrement tirés mais souriante, elle s’est frayée avec difficulté un chemin jusqu’à une limousine qui l’attendait non loin de là. Elle n’a fait aucune déclaration mais son véhicule a été bloqué un certain temps par les journalistes, en dépit de la présence de policiers. C’est vers 1 heure du matin qu’elle est finalement arrivée au Taj Mahal Palace, l’hôtel le plus chic de Bombay. Après avoir été agité toute la journée par les festivités du "Republic Day" célébrant l’anniversaire de la Constitution, le quartier était redevenu calme à cette heure avancée de la nuit.

 

Les hôtes de Valérie Trierweiler sont maintenant sur les dents. Venue soutenir le lancement de Fight Hunger, une fondation parrainée par l’organisation non gouvernementale Action Contre la Faim (ACF), celle qui n’est plus Première Dame depuis deux jours craint d’être harcelée par la presse. Et même s’il est théoriquement assez simple de se fondre dans la mégapole indienne de 20 millions d’habitants, les organisateurs de sa visite vont devoir développer des trésors d’ingéniosité pour brouiller les pistes. Action Contre la Faim

 

espère en effet se débarrasser des journalistes français mais pas de leurs confrères indiens, dont l’association a besoin pour faire de la publicité sur ses initiatives contre la malnutrition infantile dans le sous-continent.

 

Dîner de gala au Taj Mahal

 

A midi, un déjeuner doit ainsi avoir lieu avec les épouses de plusieurs hommes d’affaires locaux susceptibles de devenir des donateurs, tandis qu’à 20 heures, un dîner de gala au Taj Mahal Palace réunira une cinquantaine de mécènes, dont la femme du plus gros milliardaire indien, Mukesh Ambani, patron du groupe Reliance. Les convives sont tenus de verser au moins 100.000 roupies (1.165 euros) à cette occasion, précise le carton d’invitation. Pour le reste de la journée, le programme de Valérie Trierweiler est encore sujet à caution.

 

La visite de Dharavi, plus grand bidonville d’Asie, pourrait être annulée, mais celle de l’hôpital dans lequel Action Contre la Faim développe un programme de formation de personnel médical autour d’une pâte nutritionnelle pour enfants est confirmée. Quant à la conférence de presse d’ACF à laquelle Valérie Trierweiler est supposée faire une apparition dans l’après-midi, elle s’apparente à une partie de cache-cache. Les milieux diplomatiques français de Bombay ont été sollicités pour trouver un lieu, lequel ne sera divulgué qu’à la dernière minute à des journalistes triés sur le volet.

 

Philippe Guérard, correspondant en Inde - Le Nouvel Observateur

Handball : les Bleus de retour sur le toit de l'Europe

L'équipe de France a remporté dimanche le championnat d'Europe de handball en battant le Danemark, tenant du titre et hôte du tournoi, 41-32. Les Français ont profité de l'étonnante méforme de leurs adversaires, en particulier en défense, pour prendre le large très tôt dans la rencontre et compter dix buts d'avance dès la première période.

 

Confrontés aux forfaits de joueurs-clés tels que l'arrière droit Xavier Barachet et le pivot Bertrand Gille, les Tricolores étaient arrivés au Danemark dans la peau d'un outsider, derrière les Danois, les Espagnols, champions du monde en titre, et la Croatie.

 

Portés par un Nikola Karabatic magnifique, élu meilleur joueur du tournoi, avec l'aide d'autres piliers tels que Luc Abalo et Michaël Guigou et un savant dosage de jeunesse à l'image des révélations Luka Karabatic et Valentin Porte, et d'expérience, les Bleus ont retrouvé au fur et à mesure du tournoi l'appétit féroce qui leur avait permis de dominer la planète handball de 2008 à 2011.

 

Porte dévastateur

 

Supérieurs à la Croatie au deuxième tour (27-25) et à l'Espagne en demi-finale (30-27), ils ont littéralement laminé le Danemark. L'équipe nordique rêvait d'un deuxième titre consécutif devant son peuple mais n'a pas été à la hauteur de l'événement, à l'image de la finale du Mondial 2013 où elle avait été écrasée par l'Espagne (19-35).

 

Jamais ils n'ont pu rivaliser avec les Français, balbutiant complètement leur handball dans les quinze premières minutes sous les yeux ébahis de leurs fans. Sans doute crispés par l'enjeu ou la présence de la reine Margrethe II dans les tribunes, les Danois encaissaient un 9-2 dévastateur conclu par Porte, qui faisait admirer sa panoplie aux tirs.

 

Le sélectionneur danois Ulrik Wilbek, qui participait à son dernier grand tournoi à la tête de l'équipe scandinave, était même contraint de faire sortir Niklas Landin, le meilleur gardien du monde, complètement à côté de ses baskets. Ses quelques minutes passées sur le banc avaient le bénéfice de le remettre un peu dans le coup ainsi que ses partenaires qui revenaient à -6 par leur vedette Mikkel Hansen (22-16), juste avant un kung-fu de Porte pour clore la première période (23-16).

 

L'Euro 2012 derrière eux

 

En deuxième mi-temps, la démonstration française continuait, à l'image d'Abalo qui marquait en tournant sur lui-même (25-17). Un peu mieux, les Scandinaves retrouvaient du réalisme en attaque mais Landin, était toujours transparent et quittait de nouveau le terrain. La France franchissait la barre des 30 buts (32-24) par Guigou, redoutable d'efficacité dimanche soir, pour se diriger vers un nouveau synonyme de reconquête.

 

La génération de Nikola Karabatic en est désormais à trois titres européens (2006, 2010 et 2014), deux titres mondiaux (2009, 2011) et deux titres olympiques (2008, 2012). En triomphant ainsi sur le sol de leurs adversaires, ils ont par ailleurs effacé la campagne européenne de 2012, qu'ils avaient achevée à une piètre onzième place.

 

Valérie Trierweiler au chevet des enfants hospitalisés de Bombay

Le Parisien  - ‎Il y a 34 minutes ‎
BOMBAY, LE27JANVIER2014. Valérie Trierweiler est apparue quelque peu fatiguée mais souriante lundi matin lors d'une visite dans un hôpital de Bombay, première sortie publique depuis sa séparation d'avec le président français François Hollande, et elle ...

 

Hollande va vendre le made in France aux Turcs

BFMTV.COM  - ‎Il y a 42 minutes ‎
François Hollande entame ce lundi 27 une visite de 2 jours dans le pays, une première pour un président français depuis 23 ans. Cette visite intervient au moment où le pouvoir turc est empêtré dans des scandales politico-financiers. P.C et agences

 

 

 

Thaïlande : un chef de file de la contestation abattu

Europe1  - ‎Il y a 2 heures ‎
Selon l'opposition, l'homme a été tué par balles lors de heurts entre opposants et partisans du gouvernement. Un des chefs de file de la contestation en Thaïlande a été tué par balles dimanche alors qu'il s'adressait à la foule, a annoncé la police thaïlandaise ...

 

 

70e du D-Day. Des lycéens manchois au cimetière militaire d'Arlington

Ouest-France  - ‎Il y a 22 minutes ‎
Les seize lycéens de Carentan en déplacement à Washington ont assisté à la relève de la garde, dimanche, au cimetière militaire d'Arlington. Relève de la garde au cimetière d'Arlington aux Etats-Unis. Impressionnant. | Christian Lerosier. Froid glacial ...
 

Tunnel sous la Manche: incident au monoxyde de carbone

Le Figaro  - ‎Il y a 15 minutes ‎
Treize personnes ont été hospitalisées la nuit dernière après de nouvelles émanations de monoxyde de carbone sur un chantier du tunnel sous la Manche, ont déclaré aujourd'hui la préfecture du Pas-de-Calais et d'Eurotunnel. Les treize personnes ont été ...
 

Mais pourquoi sommes-nous prêts à croire les pires horreurs quand ...

Atlantico.fr  - ‎Il y a 1 heure ‎
La presse, notamment anglo-saxonne, a publié par empressement ou mauvaise fois une information selon laquelle les Chinois sont tellement touchés par la pollution qu'ils seraient obligés de regarder les levers de soleil sur un écran géant installé sur la ...
 

Le Pen dénonce la "répudiation" de Valérie Trierweiler

Europe1  - ‎Il y a 2 heures ‎
RÉACTION - La présidente du Front national se dit "frappée" par la "méthode utilisée" par François Hollande. La présidente du FN Marine Le Pen a critiqué dimanche à Paris ce qu'elle a qualifié de "répudiation" de Valérie Trierweiler par François Hollande, ...
 

 

 

Sony relégué en catégorie spéculative par Moody's

Boursorama  - ‎Il y a 43 minutes ‎
L'agence de notation financière Moody's a relégué lundi la note du géant japonais de l'électronique Sony en catégorie spéculative, à cause d'une rentabilité toujours à l'épreuve. La note d'émetteur de dette de Sony ainsi que celle de ses obligations à long ...
 

Déficit commercial record au Japon

Boursorama  - ‎Il y a 1 heure ‎
Autrefois habitué aux excédents commerciaux portés par ses puissants secteurs exportateurs (automobile, électronique grand public, machinerie), le Japon, troisième puissance économique mondiale, a connu en 2013 un déséquilibre de sa balance ...
 

Saft: contrat de plusieurs millions avec Hitachi Rail Europe

Le Figaro  - ‎Il y a 23 minutes ‎
Saft a signé un contrat-cadre de cinq ans de plusieurs millions d'euros auprès d'Hitachi Rail Europe. Le groupe va fournir des systèmes de batteries qui assureront l'alimentation de secours des systèmes de sécurité et de confort des passagers sur les ...
 

BOURSE/Tokyo: le Nikkei clôture en forte baisse, inquiet pour les ...

Romandie.com  - ‎Il y a 24 minutes ‎
Tokyo (awp/afp) - La Bourse de Tokyo a terminé la séance de lundi en forte baisse de 2,51%, inquiète pour les pays émergents victimes de turbulences économiques ou politiques. A la clôture, l'indice Nikkei 225 des valeurs vedettes a chuté de 385,83 points ...
 

A Davos, Christine Lagarde alerte de nouveau sur le risque de ...

Boursier.com  - ‎Il y a 2 heures ‎
(Boursier.com) -- Le Forum économique de Davos, qui réunit les personnalités les plus influentes de l'économie mondiale, s'achève sur un constat d'optimisme mesuré notamment après les déclarations de Christine Lagarde. La Directrice générale du FMI a ...
 

 

 

Brevets: Samsung coopère avec Google et enterre la hache de ...

Le Parisien  - ‎Il y a 18 minutes ‎
Samsung a annoncé lundi la signature d'un accord avec l'américain Google pour un échange de licences pendant dix ans, tout en enterrant la hache de guerre avec le suédois Ericsson, des décisions visant à éviter les coûteuses batailles juridiques sur les ...
 

Mutualisation des infrastructures télécom : SFR et Bouygues ...

Génération NT  - ‎Il y a 20 minutes ‎
Les opérateurs SFR et Bouygues Telecom seraient désormais prêts à finaliser un accord de mutualisation de leurs infrastructures. Après plusieurs mois de discussions, la mutualisation des infrastructures pourrait bientôt devenir une réalité pour les ...
 

Intelligence artificielle : Google souffle DeepMind à Facebook

Silicon  - ‎Il y a 19 minutes ‎
Le spécialiste de l'intelligence artificielle DeepMind passe aujourd'hui dans le giron de Google. La start-up propose des technologies adaptées au monde de la simulation, du e-commerce et des jeux. Le 27 janvier 2014 par David Feugey 0 · Tweeter.
 

 

 

Avant les Oscars, Alfonso Cuarón récompensé pour "Gravity" !

Stars Actu  - ‎Il y a 10 minutes ‎
A quelques semaines de la cérémonie des Oscars, le film « Gravity » a déjà été récompensé plusieurs fois et samedi soir, le réalisateur Alfonso Cuarón est reparti avec la plus haute distinction lors des Directors Guild of America Awards. En effet, lors de la ...
 

50 Shades of Grey : Christian Grey nous attend (photo)

auFeminin.com  - ‎Il y a 12 minutes ‎
50 Shades of Grey Même si le film ne sortira qu'en 2015, la promo pour 50 Shades of Grey a déjà commencé avec un petit message du héros Christian Grey, incarné par le séduisant Jamie Dornan. Face au succès de la saga littéraire dans le monde, les ...
 

Les aventures héroïques du Prince Miiaou

RFI Musique  - ‎Il y a 7 minutes ‎
Where is the queen ? – Who is asking ? – I can not tell – She's gone – Gone where ? – Just gone… C'est sous ce titre abscons que Le Prince Miiaou fait paraître son quatrième album, où la jeune femme délaisse le français pour l'anglais. Si on imagine mal ...
 

Après "Un Monde sans femmes", le coup de "Tonnerre" de ...

AlloCiné  - ‎Il y a 3 heures ‎
Guillaume Brac, réalisateur de "Un Monde sans femmes", coup de cœur de la rédaction d'AlloCiné en 2012, sort son premier long métrage, "Tonnerre", un film tendre et surprenant, toujours avec Vincent Macaigne dans le rôle principal. Rencontre.
 

 

 

José Anigo évoque un groupe en souffrance

Sport365.fr  - ‎Il y a 1 heure ‎
Très affecté par la nouvelle défaite de son équipe, dimanche à Monaco, José Anigo a tenu une conférence de presse marquante mais surtout inquiétante après la défaite à Monaco. L'entraîneur marseillais ne semble lui-même plus trop y croire.
 

Handball Euro (H) Finale Danemark-France : 32-41 Les Bleus, une ...

L'Equipe.fr  - ‎Il y a 1 heure ‎
Des Bronzés qui ont remporté la première médaille du handball français aux JO de 1992 aux nouveaux champions d'Europe en passant par les Barjots, les Costauds (ici Olivier Girault) ou les Experts, les Bleus ont toujours su se renouveler pour rester au ...
 

Les 5 rumeurs qui font causer

Sport365.fr  - ‎Il y a 7 minutes ‎
En cette période de Mercato, les rumeurs vont bon train. Voilà les 5 infos transfert qui nous ont interpellés lundi et leur taux de fiabilité. City sort le carnet de chèques pour Matuidi. Selon Canal+, Manchester City aurait transmis une très belle offre de contrat au ...
 

Foot Espagne 21e j. La réponse du Barça

L'Equipe.fr  - ‎Il y a 10 heures ‎
Ébranlé par l'affaire Neymar, le FC Barcelone a parfaitement négocié le premier match de l'ère Bartomeu, en dominant Malaga ce dimanche au Camp Nou (3-0). Les Catalans reprennent seuls les commandes de la Liga, devant l'Atlético et le Real Madrid.
 

Wawrinka, l'homme qui brise l'hégémonie du Big Four

Le Figaro  - ‎Il y a 8 minutes ‎
Vainqueur d'un Rafael Nadal diminué en finale de l'Open d'Australie, le Suisse devient le premier «non-Fantastique» à s'imposer en Grand Chelem depuis l'US Open 2009. Il aura fallu attendre plus de quatre ans pour voir l'une des levées majeures ...
 

 

 

 

 

Le Dr Dukan radié de l'Ordre des médecins

Europe1  - ‎Il y a 56 minutes ‎
SANTÉ - L'inventeur du fameux régime portant son nom est sanctionné notamment pour avoir fait de la publicité. L'Ordre des médecins a exclu le docteur Pierre Dukan de la profession. C'est l'Agence de presse médicale (APM) qui l'a annoncé sur son ...

 

 

 

La lutte contre le chikungunya "priorité numéro 1" en Guyane

Le Nouvel Observateur  - ‎25 janv. 2014‎
CAYENNE, 25 jan 2014 (AFP) - Le directeur de l'Agence régionale de santé de Guyane a déclaré samedi à l'AFP que la lutte contre le chikungunya était "la première priorité en matière de santé" dans ce département qui ne compte que des cas "importés".

 

 

 

 

 Partagez les articles avec

 

 

 En 2014, continuons à grandir ensemble.

 

  « Avec cette grande campagne, nous souhaitons donner un coup de projecteur sur les aspects positifs de notre vie quotidienne en donnant vie à l’optimisme et au bonheur, des valeurs auxquelles FranceWeb aspire depuis 15 ans. Nous ne pouvons pas changer le monde mais nous pouvons encourager nos lecteurs à croire en de meilleurs lendemains. Là est toute la promesse de cette nouvelle campagne. Cette signature sera récurrente tout au long de l’année 2014 »  STEFAN RADUCANU.JPG

 

Stefan Raducanu, Président  FranceWeb,e-GlobalNetWork®

 

      « Le temps et la tendance au progrès, expliquent l'univers »

 


Quelles sont les grandes questions de société que soulèvent ces innovations ? Dans quelles mesures représentent-elles un progrès humain ? Quel avenir dessinent-elles ?

 

  Une innovation ne vaut que si elle est partagée. Comment vit-elle une fois qu'elle est lancée et qu'elle rencontre son public? Quelles nouvelles expériences vivent les utilisateurs une fois qu'il ont cette innovation en main?

 

  Comment naît une innovation ? Que se passe-t-il dans les laboratoires de recherche, dans les bureaux des start-up, dans le cerveau des hommes et des femmes qui inventent le monde qui vient ? Plongée dans la fabrique du progrès.
 

 

  Parce que l'informatique peut être un outil efficace au service de l'amélioration du bien-être des seniors et également un outil de divertissement, de communication et d'information, Stefan Raducanu a conçu le portail Bonheur.

 

Rien de grand ne se fait sans chimères. Madeleine et Stefan Raducanu présentent FranceWeb,e-GlobalNetWork®>> La société du savoir et de la connaissance>>On trouve une atmosphère de changement

 

La révolution des contenus, Communication, Exposants , Partenaires »Comment naît une innovation ? Que se passe-t-il dans les laboratoires de recherche, dans les bureaux des start-up, dans le cerveau des hommes et des femmes qui inventent le monde qui vient.

 

   3ARWD1.GIFMadeleine et Stefan Raducanu présentent FranceWeb,e-GlobalNetWork®>>

 

 La société du savoir et de la connaissance

 

>>On trouve une atmosphère de changement et d’innovation permanente

 

Tous, entrepreneurs de la connaissance>> la communication tous-tous .

 

C'est la voie de l'efficacité et du progrès..

 

ArrowDownRed.gifArrowDownRed.gifArrowDownRed.gifArrowDownRed.gifArrowDownRed.gif

 

 ILS FONT LA FRANCE, ILS SONT LE WHO'S WHO

 

3ARWD1.GIFMADELEINE.JPGSTEFAN RADUCANU.JPG

 

  Madeleine et Stefan Raducanules acteurs du changement,

 

 Chercheurs  FranceWeb, vous invitent: partagez avec nous: 

 

  3ARWD1.GIFFranceWeb,e-GlobalNetWork® 

 

Le n°1 de la collaboration en ligne

 

 « Un petit pas pour l'humanité dans la mondialisation  »

 

  CommunicationExposants , Partenaires

 

 C'est la révolution des contenus

 

 Un grand service pour l'humain, l'organisationla vie.. gratuit et universel

 

Partageons le goût de l’exception et de la rareté avec des milliers d’internautes sélectionnés parmi les particuliers, professionnels et entreprises

 

  Faire parler de soi est vital pour une entreprise, une collectivité locale ou une association quelle que soit sa taille.

 

Venez à la rencontre de partenaires FranceWeb,e-GlobalNetWork®

 

Tisser la toile, accompagner les entreprises en mutation, les collectivités territoriales, les organismes publics, partager les meilleurs usages internationaux de l'Internet, approfondir la compréhension des technologies les plus avancées et promouvoir leur ouverture, agir pour permettre leur accès au plus grand nombre, sensibiliser la France entière aux enjeux de la société en réseau, faire partir d'un réseau de confiance, débattre sans tabou des vraies questions de l'e-transformation avec les meilleurs experts, intégrer en permanence la créativité, développer compétitivité et innovation dans une société mondiale en réseau.

 

   "La meilleure façon de prédire l'avenir, c'est de le créer"

 

   Il n'y a que nous qui possédions nos réponses.

 

   Personne d'autre. La science est trop généralisante pour permettre à chacun de s'y retrouver. Elle n'étudie que des objets séparés et c'est là que le problème se pose car rien n'est séparé. Nous parlons du monde, de la société, des gens, de la terre, comme des objets qui nous sont extérieurs alors que nous en sommes partie prenante. De proche en proche, la terre c'est nous, le monde c'est nous , la société c'est nous.
Alors lorsqu'il s'agit de "refaire" le monde ou de le "changer", plus qu'une seule chose à faire: nous changer nous-mêmes sans attendre que les autres le fassent à notre place ou conjointement car il n'est de solution qui ne puisse être partagée, les gens qui vivent en couple le savent bien!

 

 

 

Poissy

Yvelines 
 

Ile-de-France 
 

France

Entreprises

SRU

Bonheur

World 
 

Web

Web Gallery

 

   Connecter, Trouver, Lire, l'efficacité à vos côtés.

 

   Madeleine et Stefan Raducanu présentent FranceWeb,e-GlobalNetWork®>> La société du savoir et de la connaissance>>On trouve une atmosphère de changement et d’innovation permanente>>Tous, entrepreneurs de la connaissance>> la communication tous-tous .C'est la voie de l'efficacité et du progrès..

 

Gratuitement FRANCE WEB fournit une base d’information partagée et propose un socle commun de connaissances pour tous les internautes...

 

Copie de francewebeglobal-avec-vous3.gif

La nouvelle société du savoir, l'apprentissage du partage des savoirs et des pouvoirs

Enrichir les compétences de chacun, susciter le goût d'entreprendre.

Préparer les internautes et les mobinautes en ce 21e siècle


"Une véritable fenêtre sur le savoir permettant d'enrichir nos connaissances"

projet architectural majeur du 21ème siècle


  RESEAU DE PARTENAIRES PLURIDISCIPLINAIRES POUR OPTIMISER LES PERFORMANCES DES ENTREPRISES, ADMINISTRATIONS ET COLLECTIVITES EN FRANCE, EN EUROPE ET DANS LE MONDE

Groupe d'intérêts.jpg

Parce que vous êtes tous différents, avec des rêves différents, ce RESEAU se doit d'être différent.

Trois fonctions : repérer, sélectionner, partager.

fleshenbasdroit.GIF

 la valeur principale  est l’expression de soi

 Un dynamisme collectif, une confiance en soi et en l'avenir y compris pour changer les choses....

Ces lieux de vie doivent permettre de créer des rencontres entre personnes de services différents et d’améliorer les synergies et les collaborations possibles. Tout est fait pour que la créativité demeure !

Favoriser les échanges économiques, sociaux et culturels d'entreprises et territoriaux, le travail en réseau et mettre à la disposition tout le savoir, afin de les aider concrètement dans leurs développement.

Repérer ces savoirs, les enrichir, les développer ; organiser le partage, leur cross fertilisation, leur inter multiplication pour accroître la création de valeur au service de l'individu, entreprise ou territoire, voilà l'ambition du FRANCEWEB.

Cette grande ambition se concrétisera si chacun d'entre nous, élu, décideur, chef d'entreprise, enseignant, citoyen est capable de la prendre à bras le corps, faisant preuve d'audace sur le plan créatif et que nous engagions des actions encourageantes pour les générations futures.

Ce réseau  phare, constitué de multiples branches construites, par les partenaires, de façon indépendante les unes des autres, interconnectées. Cette architecture permet des connexions de bout en bout plus rapides et plus stables,  un Internet de deuxième génération, l'Internet de demain.

Dynamisez votre gestion de contenu et découvrez les nouveaux modes de collaboration pour partager la bonne information avec la bonne personne, au bon moment.

Production de valeur, mutualisation, confiance et réciprocité...globalpartnersnetwork.gif
 

LIEU DE RENCONTRES D’INITIATIVES POSITIVES AU NIVEAU HUMAIN, ECONOMIQUE,CULTUREL,TECHNOLOGIQUE, D'ÉCHANGES, DE TÉMOIGNAGES, DE FORMATION ET VALIDATION DE PROJETS, RÉSEAU D’UNE MANIFESTATION DIFFÉRENTE, CONVIVIALE ET EFFICACE, 
 

Avec le n°1 mondial de la collaboration en ligne :
 

3ARWD1.GIFCONNECTEZ-VOUS AU MONDE.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu