Avertir le modérateur

14/12/2015

« Évincer (quelqu'un) au moment où on lance un débat, c'est une vieille idée stalinienne »,Diriez-vous que nous vivons dans un nouveau terrorisme intellectuel?

aristote-1.png

1agld1r.gifDémocratie pour les « riches » dictature pour les « pauvres »

Quelques points de vue :

Le droit « c’est l’ensemble des conditions qui permettent à la liberté de chacun de s’accorder avec la liberté de tous » Kant

 « L’État n’est que la muselière dont le but est de rendre inoffensive cette bête carnassière, l’homme, et de faire en sorte qu’il ait l’aspect d’un herbivore » Schopenhauer 

 « La cohésion sociale est due en grande partie à la nécessité pour une société de se défendre contre d'autres. C’est d’abord contre les autres hommes qu’on aime les hommes avec lesquels on vit » Bergson

 « Le plus grand secret de complicité entre bolchevisme et fascisme reste pourtant l’existence de cet adversaire commun, que les deux doctrines ennemies réduisent ou exorcisent par l’idée qu’il est à l’agonie, et qui pourtant constitue leur terreau : tout simplement la démocratie »39 F. Furet

« Évincer (quelqu'un) au moment où on lance un débat, c'est une vieille idée stalinienne »,

Je ne suis pas,pour l'enracinement à tout crin, et par abolir l'infantilisation des femmes, mais il faut comprendre que les humains ne sont pas voués à une liberté et une égalité anarchiques et exponentielles, lesquelles ne manqueront pas de se détruire l'une l'autre, mais à un équilibre entre émancipation et enracinement. Equilibre avec lequel nous avons rompu. C'est une grave erreur. C'est pourquoi je préfère les Lumières écossaises et américaines , qui sont biblico-révolutionnaires, aux Lumières françaises, forcément terroristes. Chantal Delsol.

"NON, LE POPULISME N'EST PAS LA DEMAGOGIE"

ESPRITS LIBRES 6 Février 2015,LE FIGARO MAGAZINE.

1agld1r.gifDELSOL1.pdf, DELSOL2.pdf, DELSOL3.pdf

Diriez-vous que nous vivons dans un nouveau terrorisme intellectuel?

NKM « heureuse » que les électeurs « n'aient pas appliqué le ni-ni »

« L'exclusion n'est jamais une bonne réponse », a déclaré pour sa part lundi Alain Juppé. « Tout est question de savoir comment on conçoit le parti. Est-ce qu'il peut y avoir des opinions diverses ou est-ce qu'on doit être en colonne par un ? », a ajouté le maire de Bordeaux, avant le début d'un conseil municipal. Alain Juppé n'a pas assisté à la réunion du bureau politique des Républicains organisée à Paris lundi matin.

La numéro deux du parti, Nathalie Kosciusko-Morizet, s'était opposée au "ni-ni" défendu par Nicolas Sarkozy à l'issue du premier tour des régionales.

Source AFP
Publié le - Modifié le | Le Point.fr
Nathalie Kosciusko-Morizet, actuellement numéro deux du parti Les Républicains.
Nathalie Kosciusko-Morizet, actuellement numéro deux du parti Les Républicains. © ROMUALD MEIGNEUX/SIPA

17:03 Publié dans 21CenturyWebArchive, Archive 21 siècle, ArchiveWeb21, Articles, France | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu