Avertir le modérateur

28/06/2016

FranceWebAsso, La nouvelle société du savoir, le n°1 de la collaboration en ligne pour les entreprises, professions libérales, artisans, solos, commerçants, associations, collectivités et organismes publics et parapublics,

  À la une

La nouvelle société du savoir

Réseau relationnel

« Ce qui constitue FRANCE WEB c’est d’avoir fait ensemble de grandes choses dans le passé et de vouloir en fairé dans l’avenir. »

Storytelling : 8 clés pour créer votre légende.
Partagez vos informations dans un monde connecté et continuez à travailler, où que vous soyez, dans les espaces de travail collaboratif E-GLOBALNETWORK
Storytelling : 8 clés pour créer votre légende.
 
Un entrepreneur cherche à maîtriser son récit quand il se présente ou quand il veut convaincre. Si le storytelling est précisément l’art de construire un récit, c’est aussi et avant tout une technique. 8 conseils pour l’apprendre…
> Lire la suite
Devenez partenaire Famille d'Entreprises
 
Recettes d'entrepreneurs pour garder la niaque.  
Réseau relationnel
Recettes d'entrepreneurs pour garder la niaque.
Entrepreneurs eux-mêmes, ces blogueurs sont parmi les plus suivis par les entrepreneurs. Place des réseaux leur donne la parole afin qu’ils vous livrent leurs recettes pour avoir la niaque et la garder. C’est Jérôme Hoarau qui ouvre la saga.
> Lire la suite

Pour Vous et avec Vous !

Communiquez, ciblez, vendez par référencement géographique

Rendez VISIBLE VOTRE OFFRE , VOS PRODUITS. TROUVEZ PROSPECTS ET NOUVEAUX CLIENTS

Lyfe, votre plateforme de services de santé et de bien-être.  
BON PLAN
Lyfe, votre plateforme de services de santé et de bien-être.
Lyfe est une plateforme de services opérés par un écosystème de start-ups. Grâce à la plateforme WikiPME, vous bénéficiez de prix réduits et d’avantages exclusifs sur un ensemble de services autour de la santé, du bien-être et du bien-vieillir. Inscrivez-vous à Lyfe en utilisant le code WIK4A99L pour bénéficier de tous les avantages proposés par WikiPME !
> Je souhaite en savoir plus
Produire de l’intelligence collective au bénéfice de l’économie sociale et de la vie associative et impulser les changements nécessaires par l’évolution de notre société.

 VOIR ET ETRE VU !

Instagram, 9 astuces pour développer votre image.  
Réseaux sociaux
Instagram, 9 astuces pour développer votre image.
Instagram peut être un média puissant et gratuit pour qui veut booster son activité. 5 entrepreneures passionnées nous livrent leurs recettes pour attirer l’attention, séduire, développer leur communauté et... vendre.
> Lire la suite

Communication, Exposants, Partenaires

 
  Agenda des réseaux
   

23 juin 2016

> OptimRezo - Val-de-Marne
> Club Dynamique - Paris
> Relvicom Nantes - Loire-Atlantique
> ACEOS Ile de France Nord - Val-d'Oise

24 juin 2016

> Club IAE au féminin - Paris
> OptimRezo - Hauts-de-Seine
> réseau GK - Loire-Atlantique

28 juin 2016

> Club Business - Paris
> OptimRezo - Paris
> ACEOS Île-de-France Sud - Paris

30 juin 2016

> Réseau Mampreneurs Avignon-Arles-Nîmes - Bouches-du-Rhône
> OptimRezo - Paris

 
> Soumettre un événement
> Tout l'agenda
 
 
  Exposez au Salon SME
   
 
 

Votre stand au Salon SME pour
1 290€ HT* au lieu de 1 590€ HT !

Salon SME  
Vos produits et/ou services s’adressent aux indépendants, dirigeants ou créateurs de TPE ?
Exposez au Salon SME du 4 au 6 octobre 2016 à Paris, le seul événement dédié aux créateurs et dirigeants de petites entreprises, à un prix spécialement étudié pour vous !

> Infos et réservation en ligne

* Offre valable jusqu’au 30/06/2016.
   

  Développez votre activité Grace au web
   
 
 
 
Médias sociaux. Lesquels choisir et pour quoi faire ?

Salon SME  

Ils sont au cœur de votre stratégie de contacts et de développement commercial.

Mais pour ne pas vous disperser et optimiser votre temps passé, déterminez les plus pertinents en fonction de vos objectifs et de votre audience.

> Lire la suite

   
  Et encore...

Conseiller, former, accompagner, partager, repérer, sélectionner et préparer les usagers en ce 21e siècle

Avec le n°1 de la collaboration en ligne
Réseaux sociaux : 5 trucs anti-trolls pour ne pas vous faire pourrir sur Internet.  
Réputation numérique
Réseaux sociaux : 5 trucs anti-trolls pour ne pas vous faire pourrir sur Internet.
Votre réputation sur les réseaux sociaux ne se limite pas à vos publications. Elle se joue autant, voire plus, dans vos interactions avec les internautes. Polémique, dénigrement, diffamation... Que faire quand vous êtes aux prises avec un Troll ?
> Lire la suite
TOUT CE DONT VOUS AVEZ BESOIN POUR DONNER VIE A VOS IDEES
 
Quotatis  
Service Associé
Quotatis. Vous avez l’expertise. Nous avons les clients.
Vous recherchez des clients ? Vous souhaitez augmenter votre chiffre d’affaires ? Quotatis est une solution de détection de projets de chantiers, clés en main, 100% à la performance. Indiquez le profil et le nombre de prospects désirés et recevez uniquement ceux correspondant à vos critères de sélection.
> En savoir plus
Regardez nos meilleures offres ci-dessous dans votre poche
 
5 bonnes conduites pour alimenter la conversation en réseau.  
Animer et développer un réseau
5 bonnes conduites pour alimenter la conversation en réseau.
Comment être au centre des échanges tout en mettant en valeur vos interlocuteurs ? Il y a un art de la conversation qui prend sa vraie dimension en réseau. Et ce n’est pas qu’une façon de parler...
> Lire la suite

PoissyWeb

Bonheur

FranceWeb

Web Gallery

Stefan

  PARTENAIRE
   
 
  mes bonnes copines

Rejoignez "Mes Bonnes Copines" !

Quand on est entrepreneure, les besoins sont nombreux. C’est pourquoi Mes Bonnes Copines, le 1er Réseau Collaboratif Féminin, est fait pour vous ! 50 000 femmes, 22 000 services, des groupes locaux dans toute la France et des centaines d’événements. Tout est gratuit grâce à la magie de la solidarité féminine !

> En Savoir plus
   
 
 
  BONS PLANS
 
   
COMPTACLEAN

Offre spéciale sur le pack Compta en ligne pour TPE et PME.

 
   
ITG
 
ITG vous accompagne dans la création de votre entreprise : une journée de formation offerte pour trouver votre 1ère mission.
 
FRANCEWEB , le n°1 mondial de la collaboration en ligne pour les entreprises, professions libérales, artisans, solos, commerçants, associations, collectivités et organismes publics et parapublics, personnalités, experts financiers et juridiques, des industriels, du monde du Multimédia, des institutionnels et industriels de la Société de l'information, des responsables de réseaux, des fournisseurs de contenus, des sociétés de télé services, des représentants d'usagers, de villes, de régions de différentes parties du globe.
  Merci à nos experts
 
Sébastien
Durand
Pascale
Fidier
Maud
Fourier-Ruelle
Charline
Goutal
Jérôme
Hoarau
Mark Lahore
Mark
Lahore
Stéphanie
Leone
Mark Lahore
Stéphanie
Moran
Stéphanie
Tosi
 
P.S. : Un contact vous a transmis cette lettre ? Abonnez-vous directement pour recevoir votre propre exemplaire le mois prochain.

  Twitter   Googleplus   Viadeo   Partagez cette lettre
Techno
Développer des réseaux de savoirs
15 applications tablettes indispensables pour les pros.
Préparer le capital humain dans l'économie de la connaissance est primordial pour notre pays dans l'avenir.
15 applications tablettes indispensables pour les pros.
 
Les tablettes proposent de très nombreuses applications professionnelles dont les possibilités vous étonneront. En déplacement, en rendez-vous client ou même dans vos locaux, découvrez comment gagner du temps et être plus productif.
> Lire la suite

FRANCE WEB ASSO,PREMIER RESEAU INTERACTIF,UNE APPROCHE ORIGINALE,COMMUNICATIONS UNIFIES POUR LES ENTREPRISES, TOUS ENTREPRENEURS DE LA CONNAISSANCE.         

Contact: Stefan Raducanu, Président, Tél:01 39 65 50 34 Mobile : 06 21 97 47 99

23/06/2016

Maintenant, le propre de la démocratie doit être de mettre en place un fonctionnement démocratique.....

L’historien publie un essai, «le Bon Gouvernement», dans lequel il décentre la réflexion sur l’épuisement de la démocratie vers les relations entre pouvoir exécutif et citoyens. Il tire aussi des leçons de la crise grecque.

Du désengagement citoyen sans cesse déploré à la crise de la représentativité régulièrement invoquée, le débat sur l’Etat ou l’épuisement de la démocratie semble parfois tourner en rond. Avec le Bon Gouvernement, en librairie jeudi (1), l’historien Pierre Rosanvallon décentre habilement la réflexion. Au-delà des imperfections de la représentation, dit-il, nous n’avons pas pris assez conscience que l’enjeu central de la démocratie contemporaine est désormais le rapport entre gouvernés et gouvernants. Or, dit le professeur au Collège de France, il n’y a pas de théorie démocratique de l’action gouvernementale, comme si présidents et Premiers ministres étaient encore guidés par les conseils au Prince ou la pensée de Machiavel ! D’un François Hollande piégé par ses promesses à l’acrobatique bricolage de Tsipras, Pierre Rosanvallon passe en revue les dernières pratiques des gouvernants.
Ne se joue-t-il pas en Grèce un moment démocratique hors norme ?

Ce qui est assez extraordinaire dans cette séquence grecque, c’est qu’elle constitue une revue des grandes tensions et des pathologies de la démocratie moderne. Comme l’écart entre le moment électoral et le moment gouvernemental. Lors du vote de janvier, les Grecs ont exprimé un refus des partis politiques existants, un sentiment d’épuisement face à la situation économique et sociale. Cette rupture politicienne a été indéniable au niveau du renouvellement des leaders. Du point de vue de la mise en œuvre des promesses électorales, c’est très différent ! Mais dans cette séquence, il faut reconnaître à Tsípras une habileté politique tout à fait exceptionnelle.

Qu’a-t-il réussi ?

Il a utilisé le temps comme une variable qui permettait de traiter sous un autre mode le problème de l’écart entre promesses électorales et réalisations. Il est apparu comme un homme de l’énergie, qui se battait comme un lion. S’il n’a pas mis en œuvre ses promesses, il a déplacé le problème et mis l’accent sur un engagement radical de lui-même, donnant un autre sens à l’idée de volonté politique. Cela n’a rien à voir avec les formes traditionnelles de reniement.

Quelles leçons tirer de l’exemple grec ?

Le cas grec montre une chose, que c’est l’engagement personnel de Tsípras et d’autres ministres qui a permis de faire passer la société d’un consentement résigné à une vision peut être plus positive, l’avenir le dira. On a chez Tsípras le politicien classique mais aussi le bon gouvernant, c’est assez inédit. Il a fait preuve d’un engagement qui me fait penser, sans comparaison déplacée, au Clemenceau de 1917. Il donne le sentiment de mettre en jeu sa carrière et même sa vie, sans l’habituel calcul.

Cet engagement peut-il préfigurer le bon gouvernant que vous définissez dans votre livre par son parler vrai et son intégrité ?

Dans un monde instable, où l’économie d’un pays dépend de la croissance en Chine et du prix du pétrole, la seule variable sur laquelle on a la possibilité d’agir de façon illimitée, c’est la crédibilité et la confiance. Or comme le montre la sociologie, c’est sur ces deux qualités qu’il est possible de fonder une hypothèse sur le comportement futur d’une personne. Ce qui est reproché aux politiciens, c’est qu’on ne peut pas faire d’hypothèses sur leurs comportements futurs. Car ils sont trop définis par la volatilité. Même si cela peut être critiqué, un glissement est en train de s’opérer d’une politique des programmes vers une politique des personnes. Il faut penser démocratiquement cette évolution. L’enjeu est de construire un fonctionnement et des comportements démocratiques. Il doit par exemple exister des institutions gardiennes du parler vrai, travail que la presse fait en partie à travers des pages comme «Désintox» dans Libération ou les enquêtes de Mediapart.

Au-delà de la crise de la représentativité, vous pointez un impensé majeur, le rapport gouvernés-gouvernants…

Le pouvoir gouvernant, pour le dire d’une façon large, ne peut pas avoir le caractère représentatif d’une assemblée. Le propre d’une assemblée, par exemple composée de 400 personnes, c’est d’incarner une forme de diversité. Dans un gouvernement, oui, on peut faire un effort de parité, ce qui est une intégration d’un objectif de diversité. Mais en aucun cas on ne peut dire qu’un président ou qu’un Premier ministre est représentatif. Et si on le voulait représentatif, alors ce serait aller vers les perversions de ce que j’ai appelé l’homme-peuple. C’est le césarisme, qui consiste à dire : la société c’est moi.

Dans le discours de Marine Le Pen ou dans celui de Nicolas Sarkozy, on note cette tentation…

Il y a aujourd’hui une tentation permanente de l’illibéralisme. Le césarisme en est une. La présidentialisation des démocraties ne vient pas uniquement d’un phénomène médiatique de peoplisation. Elle résulte de l’affirmation du pouvoir exécutif comme pouvoir central, et cela conduit à ce que la décision soit désormais plus importante que la norme. C’est un basculement majeur. La démocratie a longtemps été liée à un culte de l’impersonnalité dans la mesure où la loi était plus importante. Etre simplement gouvernés par la loi, c’était la vision des révolutionnaires français, l’exécutif n’avait qu’une mission technique. Mais il est devenu un pouvoir central et c’est lui qu’il s’agit aujourd’hui de faire rentrer en démocratie.

Vous soulignez en effet qu’il n’y a pas de théorie démocratique de l’art de gouverner…

Ceux qui gouvernent n’ont pas intérêt à soulever la question du bon gouvernement. Gouverner aujourd’hui, c’est essayer de survivre, c’est séduire. L’intérêt des gouvernants est de rester dans une telle conception archaïque du pouvoir comme propriété personnelle, comme outil de manutention des esprits et d’élimination des adversaires.

Cette prédominance de l’exécutif semble même s’aggraver quand on entend le chef de l’Etat dénoncer le rythme trop lent du Parlement…

Il y a bien un problème de production législative. L’objet des lois votées n’est pas toujours, loin de là, de produire des normes. Prenons en effet la loi Macron et, par exemple, la question des zones touristiques internationales : pourquoi est-ce une loi qui le détermine alors qu’il s’agit d’une décision précise et ponctuelle - et non de mettre en place une norme générale ? La loi Macron est très majoritairement une accumulation de décisions particulières, qui méritent certainement d’être discutées mais qui ne font pas une loi, au sens où ce texte ne vient pas définir des éléments généraux de la vie économique et sociale. Ce qu’on appelle la loi couvre aujourd’hui des décisions politiques.

Hollande est-il piégé par ces institutions à bout de souffle ?

Peut-être qu’il est piégé. L’alternative pour sortir du cycle de la répétition et de la décomposition passera par une redéfinition des conditions du gouvernement et, je le répète, de la relation gouvernés-gouvernants, qui ne peut plus se résumer à des rendez-vous électoraux. Je fais un certain nombre de propositions pour mettre en place des commissions publiques, appeler au développement d’agences de vigilance citoyenne, instaurer un conseil du fonctionnement démocratique. Les citoyens l’attendent. En matière de vigilance et d’alerte sur les questions de corruption par exemple, il faut saluer le travail de Transparency International ou d’Anticor. La création en 2013, après l’affaire Cahuzac, de la Haute Autorité pour la transparence, présidée par l’excellent Jean-Louis Nadal, est aussi allée dans le bon sens. Le nouveau militantisme, il est là. Qui aurait l’idée aujourd’hui de rejoindre un parti ?

Les partis sont d’ailleurs quasiment absents dans votre livre…

La définition classique d’un parti est celle un groupe de citoyens unis par des convictions communes et qui essaient de les faire émerger dans la sphère publique. Mais aujourd’hui, un parti politique n’est plus un organe qui représente la société auprès des pouvoirs, c’est à l’inverse devenu un relais des pouvoirs vers la société. Les organisations militantes de demain et même d’aujourd’hui, ce ne sont déjà plus les partis, mais ce que j’appelle les organisations du bon gouvernement.

D’une certaine manière, l’outsider Jeremy Corbyn en Angleterre vient de dépasser de l’intérieur l’appareil politique Labour…

Des rénovations politiciennes peuvent exister - citons par exemple ce qu’est en train de réaliser Eric Piolle à Grenoble. Il est issu d’une coalition politique, mais la façon dont il gère sa ville semble aller au-delà. D’un certain point de vue, c’est ce que cherche à réaliser Podemos, qui met davantage que Syriza l’accent sur la rénovation de la vie politique, sur la transformation des rapports entre représentés et représentants. Pour en revenir à la question de l’engagement citoyen, le plus probable est qu’il se fasse non pas via une rénovation des partis, mais hors de ceux-ci. Nous sommes au début d’une révolution, souvenons-nous que nous avons mis plus d’un siècle et demi à digérer la démocratie électorale représentative, jusqu’à en faire le cœur de tout.

Quel est-il, ce deuxième âge de la démocratie ?

Celui de la démocratie gouvernante, de la démocratie d’exercice. Jusqu’ici, l’essentiel de la démocratie a consisté à remplacer un roi héréditaire par un souverain collectif ou individuel élu. Maintenant, le propre de la démocratie doit être de mettre en place un fonctionnement démocratique. Nous n’en sommes qu’aux prémices. Au-delà des sondages, des pétitions ou même des élections, les citoyens veulent avoir leur mot à dire, ils réclament la compréhension et l’inclusion d’eux-mêmes dans des débats parfois difficiles mais majeurs. Le centre de gravité est aujourd’hui la relation gouvernés-gouvernants. J’ai écrit ce livre pour pointer cet impensé, mais aussi pour ouvrir un champ et j’espère un chantier.

(1) Qui parachève un cycle de quatre ouvrages au Seuil sur les démocraties contemporaines, dont la Société des égaux (2011), la Légitimité démocratique (2008) et la Contre-démocratie (2006).

A lire également : la Démocratie à l’œuvre, autour de Pierre Rosanvallon, sous la direction de Sarah Al-Matary et Florent Guénard (Seuil), en librairie le 27 août.

Cécile Daumas , Jonathan Bouchet-Petersen

22/06/2016

PresseNews, A LIRE DANS LA RUBRIQUE QUOTIDIENS, Les acteurs, les entreprises, leurs stratégies »Dans le 4e Pouvoir, L'annuaire de la presse...

L’information et les données ne connaissent pas de barrage, les smartphones traversent les murs, et les réseaux infiltrent les organisations. La transparence devient un dogme et une forme de maelström qui emporte tout sur son passage.

C'est grâce à vos abonnements que vous construirez votre fil d'actualité. Construire un bon fil est au cœur du fonctionnement de FranceWeb. En construisant un fil qui vous reflète ainsi que vos intérêts, vous verrez avec quelle rapidité FranceWeb devient une partie inestimable de votre vie.

15:30 Publié dans 21CenturyWebArchive, Annuaire, ArchiveWeb21, Articles | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu