Avertir le modérateur

21/01/2017

Pour Vous et avec Vous! Ensemble, nous redonnerons à l’Amérique sa force. Nous rendrons à l’Amérique sa prospérité. Nous allons rendre à l’Amérique sa fierté. Nous allons rendre à l’Amérique sa sécurité. Oui, nous allons rendre à l’Amérique sa grandeur.

Ferveur historique à Washington pour l'Amérique francewebeglobal-avec-vous3.jpg

Regardez avec Nous !

Sur le même sujet

foule.jpg


En vidéo: le discours inaugural de Donald Trump

21 janvier 2017 |Le Devoir | États-Unis
Dans son discours inaugural, vendredi, Donald Trump a parlé sans bredouiller, d’un rythme constant, appuyé par sa main droite.
Photo: Brendan Smialowski Agence France-Presse Dans son discours inaugural, vendredi, Donald Trump a parlé sans bredouiller, d’un rythme constant, appuyé par sa main droite.
Quand Donald Trump a pris la parole vendredi, ce fut avec la même gravité que lors de son discours pour l’investiture républicaine, en juillet dernier, à Cleveland. Il a parlé sans bredouiller, d’un rythme constant, appuyé par sa main droite.

Mais, première différence avec les odes de ses prédécesseurs, il a adopté le même ton martial, populiste et isolationniste que lors de la convention de son parti, où il avait également lancé sa formule-slogan : « L’Amérique d’abord ! » Et il a conclu les seize minutes de son discours d’un poing levé, signifiant la réussite de sa révolution populaire.

Revoyez son discours inaugural en entier.

 



Transcription du discours (en français — en anglais ici)

« Juge en Chef Roberts, Président Carter, Président Clinton, Président Bush, Président Obama, concitoyens et concitoyennes américains, et peuples du monde: merci.

Nous, citoyens des États-Unis, sommes désormais unis dans un grand effort national pour reconstruire notre pays et pour restaurer ses promesses à l’égard de tout notre peuple. Ensemble, nous déterminerons la trajectoire de l’Amérique et celle du monde pour de nombreuses années à venir. Nous ferons face à des défis. Nous serons confrontés à des épreuves. Mais nous ferons le travail.

Tous les quatre ans, nous nous rassemblons sur ces marches pour procéder, dans l’ordre et la paix, à ce transfert des pouvoirs. Nous sommes reconnaissants au président Obama et et à la première dame Michelle Obama pour leur aide courtoise pendant la transition. Ils ont été magnifiques. Merci.

La cérémonie d’aujourd’hui, toutefois, a une signification très particulière. Parce qu’il ne s’agit pas aujourd’hui que d’un simple transfert de pouvoir d’une administration à une autre, ou d’un parti à un autre. Nous transférons le pouvoir de la capitale Washington et le redonnons à vous, le peuple Américain.

Pendant trop longtemps, un petit groupe dans notre capitale a récolté les avantages du gouvernement tandis que le peuple en a assumé le coût. Washington a pu prospérer, mais le peuple n’a pas pu bénéficier de cette richesse.

Les politiciens ont prospéré, mais les emplois se sont taris et les usines ont fermé. L’establishment s’est protégé, mais n’a pas protégé les citoyens de notre pays.

Leurs victoires n’ont pas été les vôtres; leurs triomphes n’ont pas été les vôtres; et pendant qu’ils festoyaient dans la capitale, il n’y avait guère à célébrer pour les familles démunies dans tout le pays.

Tout cela va changer ici et maintenant. Parce que ce moment est votre moment. Il vous appartient. Il appartient à tous ceux réunis ici aujourd’hui et à tous ceux qui regardent cet événement à travers l’Amérique. Cette journée vous appartient. C’est votre célébration. Et ceci, les États-Unis d’Amérique, sont votre pays.

Ce qui importe vraiment, ce n’est pas quel parti contrôle notre gouvernement, mais de savoir si notre gouvernement est contrôlé par le peuple. Le 20 janvier 2017 restera dans les mémoires comme le jour où le peuple dirige à nouveau la nation.

Les hommes et femmes oubliés de notre pays ne seront plus oubliés. Tout le monde vous écoute maintenant. Vous êtes venus ici par dizaines de millions pour participer à un mouvement historique comme le monde n’en a jamais vu. Au coeur de ce mouvement, une conviction fondamentale: celle qu’une nation existe avant tout pour servir ses citoyens.

Les Américains veulent de bonnes écoles pour leurs enfants, des quartiers sécuritaires pour leurs familles et de bons emplois. Ce sont des revendications légitimes et raisonnables, mais pour trop de nos concitoyens, une réalité différente existe.

Des mères et des enfants sont piégés dans la pauvreté de nos quartiers défavorisés; des usines délabrées sont alignées comme des pierres tombales dans le paysage de notre territoire; un système éducatif, plein d’argent, mais qui laisse nos jeunes et beaux élèves privés de savoir; et le crime, les gangs et la drogue qui ont volé tant de vies et privé notre pays d'une bonne partie de son potentiel.

Ce carnage américain s’arrête ici et maintenant.

Nous sommes une nation et la douleur des autres est notre douleur. Leurs rêves sont nos rêves; et leur succès sera notre succès. Nous partageons un coeur, une patrie et un  destin glorieux. Le serment d'office que je prononce aujourd'hui est un serment d’allégeance envers tous les Américains.

Pendant des décennies, nous avons enrichi les industries étrangères aux dépens de la nôtre, et subventionné les armées d’autres pays tout en permettant le triste appauvrissement de la nôtre. 

Nous avons défendu les frontières d’autres nations tout en refusant de défendre les nôtres; et dépensé des milliards de milliards de dollars à l’étranger pendant que les infrastructures de l’Amérique tombaient en ruines.

Nous avons rendu certains pays riches alors que l’abondance, la force et la confiance de notre propre pays s'évanouissaient.

Une par une, les usines ont fermé leurs portes et quitté notre territoire, sans même une pensée pour les millions et millions de travailleurs américains laissés derrière. La classe moyenne a été privée de sa richesse, qui a été distribuée à travers le monde. Mais cela appartient au passé, et maintenant, nous ne regardons que l’avenir.

Nous, rassemblés ici aujourd’hui, faisons une déclaration qui sera entendue dans chaque ville, dans chaque capitale étrangère et dans chaque lieu de pouvoir. À compter d’aujourd’hui, une nouvelle vision prévaudra dans notre pays. À compter de ce jour, ce sera l’Amérique d’abord, et seulement l’Amérique.

Chaque décision sur le commerce, les impôts, l’immigration, les affaires étrangères sera prise pour le bénéfice des familles et des travailleurs américains. Nous devons protéger nos frontières des ravages d'autres pays qui fabriquent nos produits, volent nos entreprises et détruisent nos emplois. Cette protection nous mènera à une grande force et à la prospérité.

Je lutterai pour vous de toutes mes forces et je ne vous laisserai jamais tomber. L’Amérique recommencera à gagner, à gagner comme jamais auparavant. Nous ramènerons nos emplois. Nous reconstruirons nos frontières. Nous ramènerons nos emplois. Et nous retrouverons nos rêves.

Nous construirons de nouvelles routes, autoroutes, ponts, aéroports, tunnels et voies ferrées à travers notre merveilleux pays. Nous remettrons le peuple bénéficiaire de l’aide sociale au travail, et rebâtirons notre pays avec des bras américains et des travailleurs américains.

Nous allons suivre deux règles simples: acheter américain et embaucher américain.

Nous rechercherons l’amitié et la bonne volonté des autres nations du monde, mais nous le ferons en étant conscients que toute nation a le droit de mettre ses propres intérêts en avant.

Nous ne cherchons pas à imposer notre mode de vie, mais plutôt à le faire rayonner comme un exemple à suivre. Nous renforcerons nos vieilles alliances et en forgerons de nouvelles. Nous unirons le monde civilisé contre le terrorisme islamique radical, que nous éradiquerons complètement de la surface de la Terre.

Le fondement de notre politique sera une allégeance totale aux États-Unis d’Amérique. Grâce à notre loyauté envers notre pays, nous redécouvrirons la loyauté envers les uns les autres. Quand on ouvre son coeur au patriotisme, il n’y a plus de place pour les préjugés. La Bible nous le dit "qu’il est bon de vivre quand le peuple de Dieu vit ensemble dans l’unité".

Nous devons nous exprimer franchement, débattre de nos désaccords avec honnêteté, mais toujours rechercher la solidarité. Quand l’Amérique est unie, on ne peut absolument pas l’arrêter.

On ne doit pas avoir peur, nous sommes protégés, et nous serons toujours protégés. Nous serons protégés par les grands hommes et femmes de notre armée et par nos forces de l'ordre, et surtout, nous serons protégés par Dieu.

Enfin, nous devons voir grand et rêver encore plus grand. En Amérique, nous comprenons qu’une nation n’est vivante que dans l’effort.

Nous n’accepterons plus que des politiciens parlent sans agir, et se plaignent sans cesse sans jamais rien faire pour régler les problèmes. Le temps des paroles creuses est fini. L'heure de l'action est venue.

Ne laissez personne vous dire que cela ne peut pas être fait. Aucun défi n’est assez grand pour le coeur, la combativité et l’esprit de l’Amérique.

Nous n’échouerons pas. Notre pays va s'épanouir et prospérer de nouveau.

Nous sommes à l’orée d’un nouveau millénaire, prêts à élucider les mystères de l’espace, à libérer la Terre de la misère des maladies et à développer les énergies, les industries et les technologies de demain.

Une nouvelle fierté nationale nous motivera, nous remontera le moral et guérira nos divisions. Il est temps de se remémorer ce vieux dicton que nos soldats n’oublieront jamais: que l’on soit noir, métis ou blanc, le même sang rouge des patriotes court dans nos veines, nous jouissons tous des mêmes libertés et nous saluons tous le même grand drapeau américain.

Et qu’un enfant soit né dans la banlieue de Detroit ou dans les plaines balayées par les vents du Nebraska, ils regardent tous la nuit le même ciel, leur coeur est plein des mêmes rêves et ils sont habités du même souffle de vie que leur a donné le Créateur.

Ainsi, à tous les Américains, dans chaque ville, qu’elle soit proche ou lointaine, petite ou grande, d’une montagne à l’autre, d’un océan à l’autre, entendez ces mots: vous ne serez plus jamais ignorés. Votre voix, vos espoirs, et vos rêves vont définir la destinée de l'Amérique. Et votre courage, votre bienveillance et votre amour nous guiderons tout au long du chemin.

Ensemble, nous redonnerons à l’Amérique sa force. Nous rendrons à l’Amérique sa prospérité. Nous allons rendre à l’Amérique sa fierté. Nous allons rendre à l’Amérique sa sécurité. Et oui, ensemble, nous allons rendre à l’Amérique sa grandeur.

Merci, Dieu vous bénisse et que Dieu bénisse l’Amérique. »

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu