Avertir le modérateur

10/07/2017

FranceWebSharing,FranceWeb,e-GlobalNetWork,NetworkingtheWorld,Unique,La Grande Halle de la Villette à Paris accueille jusqu'au 10 septembre prochain une exposition temporaire dite "immersive" sur l'oeuvre de Van Gogh.

J'ai visité une exposition immersive sur Van Gogh — et j'ai compris pourquoi les musées pourraient se passer d'œuvres originales dans le futur


Champ de blé aux corbeaux, Vincent Van Gogh (1890). Business Insider France/Chisato Goya

La Grande Halle de la Villette à Paris accueille jusqu'au 10 septembre prochain une exposition temporaire dite "immersive" sur l'oeuvre de Van Gogh.

L'entrée pour "Imagine Van Gogh" coûte 14,90 euros pour un adulte, et 12,90 euros pour un enfant de moins de 16 ans. Un prix légèrement plus élevé qu'une exposition ordinaire... sachant que vous n'y verrez aucun tableau "physique" du peintre néerlandais.

Au lieu de cela, vous serez plongé dans l'obscurité dans un espace de plus de 2000 mètres carrés et vous y verrez pendant une trentaine de minutes plus de 200 œuvres du célèbre peintre défiler sur une vingtaine d'écrans verticaux et horizontaux. Le tout accompagné d'une musique dûment choisie, que ce soit du Mozart, Bach ou Léo Delibes.

Annabelle Mauger et Julien Baron, les deux co-réalisateurs d'"Imagine Van Gogh", préfèrent parler d'un "spectacle" ou d'une "experience" plutôt que d'une "exposition". Ils en ont déjà montés des similaires il y a plus de quinze ans au village des Baux-de-Provence (Bouches-du-Rhône) mais également à Singapour et à Las Vegas.

L'absence totale de vraies toiles peut paraître incongrue pour les passionnés de peinture, mais cela ne gâche en rien le spectacle. Ce procédé présente même trois avantages pour les organisateurs d'expositions.

Une exposition montée sur place en 24 heures 

Business Insider France/Chisato Goya

Lors de la présentation presse de leur projet, Annabelle Mauger et Julien Baron ont confié qu'ils avaient "à peine dormi 4 heures" la veille, car ils ont passé presque toute une journée à monter l'exposition. 

"Ce n'est pas possible de monter l'exposition sans être sur place, donc on a fait ça en une journée, c'est pourquoi on n'a pas beaucoup dormi hier soir", a déclaré Annabelle Mauger. 

Pas besoin de déplacer des oeuvres

Business Insider France/Chisato Goya

Certaines oeuvres sont trop fragiles pour être déplacées. C'est le cas de plusieurs tableaux de Matisse, avait affirmé au Figaro Anne Baldassari, ancienne directrice du Musée Picasso à Paris: 

""La Musique" est intransportable, le risque est majeur. Il se passe chez les Matisse un phénomène de déplaquage de la couleur. Car Matisse peignait puis effaçait sans cesse, chaque jour. Cela produisait une sorte de glacis qui empêchait que la peinture adhère. Et aujourd'hui, ces couches de peinture tombent, il n'y a rien à faire. On a déjà retrouvé des fragments de peinture au fond des caisses, après des transports."

D'autres oeuvres ne quittent jamais leurs musées, car elles font partie de leurs murs: c'est le cas de La Joconde au musée du Louvre ou encore de Guernica au musée de Madrid.

Enfin, il faut aussi compter le coût du prêt d'une toile (coûts de transport et assurance), qui représente un montant important, notamment pour les petits musées, rappelle l'ancien président du Centre Pompidou Alain Seban à nos confrères de Slate.

Le nombre d'oeuvres choisies n'est pas conditionné à l'espace disponible

Portait de Louise Chevalier. Business Insider France/Chisato Goya

Plus de 200 toiles de Van Gogh ont été choisies pour figurer dans ce spectacle immersif. Elles sont projetées dans la Grande Halle de la Villette, qui fait plus de 2000 mètres carrés.

Les co-réalisateurs d'"Imagine Van Gogh" auraient pu en prendre davantage, mais ils ont décidé de se focaliser sur les dernières années de Van Gogh, de 1888 à 1890.

Autre avantage: les petits tableaux ne sont pas "écrasés" par les plus grands. 

Comme le précise Annabelle Mauger, "aucune peinture n'est présentée dans son intégralité, car le format estampe choisi pour les écrans de projection ne le permettait pas."

Certains détails sont ainsi grossis d'une manière qui n'aurait pas été possible autrement que via cette série d'écrans verticaux et horizontaux. Il s'agit de détails difficiles à voir, d'autant plus si le tableau d'origine est de petite taille.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu