Avertir le modérateur

27/03/2019

Financements internationaux : une solution d’avenir pour les PME françaises, ce marché est-il adapté à une PME ? À ma PME ?

Financements internationaux : une solution d’avenir pour les PME françaises

Didier Guilleux

Associé - DGConsults Group //

Dans le cadre du sommet « Choose France », Emmanuel Macron a reçu 150 grands patrons étrangers à Versailles. L’objectif ? Faire la promotion de la France comme terre d’investissements : une opportunité pour nos territoires, mais aussi pour nos PME-PMI qui cherchent à se développer !

Les limites des financements classiques

Le financement des PME joue un rôle essentiel dans la vie économique de toute PME, de son démarrage à son développement. Pourtant, malgré une conjoncture plus favorable, les PME font toujours face à des problèmes de financement. Avec des exigences de garanties difficiles à tenir, la porte d’entrée de la banque est de moins en moins privilégiée. Il reste les financements publics… mais leur complexité administrative ne fait pas le bonheur de tous.

Ainsi, puisque l’accès à des sources de financement adaptées demeure problématique pour les PME, startups et autres structures innovantes qui pourtant participent à la croissance économique des territoires, la solution des financements alternatifs en attire plus d’un… bonne idée ?

Et pourquoi pas se tourner vers l’international ?

Face à ce constat, les PME françaises ont la possibilité aujourd’hui de s’intéresser à d’autres formes de financements : les financements internationaux ! Une alternative qui implique néanmoins de bien travailler « son coup » à l’avance… La connaissance des bailleurs internationaux pour commencer ! De nombreuses initiatives existent aujourd’hui pour faire connaître au plus grand nombre les nombreuses opportunités qui s’offrent à elles ainsi que les événements et réseaux existants. C’est notamment tout le travail que réalise l’AFD (l’Agence française de développement).

Ensuite, qui dit financement international dit culture internationale ! Vos interlocuteurs, d’un pays à un autre, n’auront pas la même façon que vous de communiquer ou de fonctionner. Ils n’auront donc pas la même sensibilité à votre projet… il s’agit donc d’activer les bons leviers et d’avoir suffisamment de connaissances en la matière. Pour cela, osez aller à leur rencontre, tâtez le terrain : ce marché est-il adapté à une PME ? À ma PME ? Suis-je en mesure de consentir des délais de trésorerie importants ? Mon projet est-il suffisamment rentable ? Ai-je suffisamment de compétences pour faire face à ces nouveaux enjeux ? Dois-je m’y former davantage ?...

Enfin, dernier enjeu : le timing ! Parvenir à l’obtention d’un financement international passe en effet par la connaissance de l’agenda des bailleurs et des lancements de marchés publics. Pour qu’il ne soit jamais « trop tard », l’accès en amont à de bases de données projets et appels d’offres est opportun. La majorité des projets nécessitent en effet de déjà disposer de partenaires locaux d’où la nécessité de tisser sa toile sur le territoire visé et de faire connaître à de nombreuses reprises son projet. C’est un vrai travail de fond !

Les conditions pour réussir

Vous l’aurez compris, l’une des conditions de réussite des PME françaises c’est bien d’avoir un marché porté vers l’international ! En dehors de nos frontières, il est en effet possible de se saisir d’opportunités et de faire grandir son projet pour un montant bien plus important qu’en France seulement. Toutefois attention de ne pas se lancer les deux pieds dans le vide : se tourner vers l’international c’est aussi accepter d’autres codes pouvant nécessiter l’accompagnement d’un œil extérieur et expert.

Didier Guilleux

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu