Avertir le modérateur

21/08/2013

Quelle France dans 10 ans ? Le Gouvernement lance une grande démarche prospective

Photo : Présidence de la République
Photo : Présidence de la République
19/08/2013

Le 14 juillet dernier, le président de la République exprimait sa détermination à préparer dès aujourd'hui la France de demain. Avant la rentrée officielle mercredi, le Premier ministre et l'ensemble du Gouvernement se sont réunis à l'Elysée ce 19 août pour un séminaire de réflexion sur "la France dans 10 ans".

Penser la France dans dix ans, c’est penser l’action politique en 2013, c’est donc articuler le temps court et le temps long
Jean-Marc-Ayrault, le 19 août 2013

Ce lundi 19 août un séminaire gouvernemental s'est tenu à l'Elysée avec l'ensemble du Gouvernement. Il fait suite à la décision du président de la République annoncée le 14 juillet 2013 de préparer la France dès aujourd’hui à relever les défis qui seront les siens dans 10 ans en exploitant au mieux ses nombreux atouts (démographie, formation, équipement, position géographique, art de vivre…).

Le président de la République a souhaité que le Gouvernement prenne le temps, avant la rentrée officielle du Conseil des ministres du 21 août, de réfléchir collectivement aux chemins qu’il faut ouvrir, aux défis qu’il faut relever pour que la France soit, dans 10 ans, plus forte, plus juste, plus prospère et capable de donner à chacun, et en particulier aux jeunes, les meilleures chances de réussir sa vie.

Ces temps d’échanges entre ministres sont indispensables pour resituer l’action quotidienne du Gouvernement dans le temps long. "Cet exercice n’est pas théorique" a expliqué Jean-Marc Ayrault, "la France dans dix ans ce n’est pas loin." Exemple : le Gouvernement a lancé le chantier de la refondation de l’école et ouvre les nouvelles Ecoles Supérieures du Professorat et de l'Education (ESPE). Mais quelle mission faut-il leur fixer pour former les adultes de 2025? Voici une des pistes de travail.

Première étape d'une démarche qui aboutira à la fin de l'année

Photo : Présidence de la République
Photo : Présidence de la République
Dix ans, c’est le temps nécessaire pour que des transformations profondes donnent leurs fruits. Le Président et le Gouvernement souhaitent tracer une perspective d'avenir positive pour la jeunesse. Cela n’empêche pas le Gouvernement d’agir depuis quinze mois sur les priorités les plus urgentes pour sortir le pays de la décennie noire qu’il vient de traverser.

Les échanges du séminaire se sont nourris de la réflexion produite par chaque ministre ; les contributions des ministres ont constitué une base de travail très utile de par leur richesse analytique. Ils reposaient aussi sur le diagnostic des défis à relever, établi par le Commissariat général à la stratégie et à la prospective (CGSP) et les propositions de la commission Innovation 2030 présidée par Anne Lauvergeon.

A l’issue du séminaire, première étape d'une démarche qui aboutira à la fin de l'année, le Premier ministre a fait une déclaration publique.

"Nous avons décidé, à la fin de ce séminaire, de confier au Commissariat général à la stratégie et à la prospective 1, la rédaction d’un projet pour la France pour les dix ans qui viennent".

Ce document portera notamment sur cinq enjeux essentiels : l’avenir du modèle de production, la réforme de notre modèle social, la durabilité de notre modèle de croissance et de financement, les mutations de la société française et le projet européen.

Ce rapport sera remis au Président de la République et au Premier ministre à la fin 2013, et fera largement appel à la concertation et au débat.

Lire le propos introductif du Président de la République
Lire le discours du Premier ministre en clôture du séminaire

 

  1. Le Commissariat général à la stratégie et à la prospective a été créé par décret le 22 avril 2013. Il est présidé par l'économiste Jean Pisani-Ferry et se substitue au Centre d'analyse stratégique (en savoir plus sur http://www.strategie.gouv.fr/content/creation-du-commissa...

11:25 Publié dans France | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

19/08/2013

Un député PS pour réguler les sites de référencement de l'hôtellerie.... Message Viadeo, Facebook, Linkedin

(AFP) – Il y a 2 jours 

Paris — Le député socialiste Razzy Hammadi a indiqué vendredi qu'il souhaitait "remettre de la régulation" dans les sites Internet de référencement de l'hôtellerie française et pour éviter que "l'industrie hôtelière française n'en devienne "la simple sous-traitante".

"L'objectif n'est pas de remettre en cause" l'utilité des sites type hotel.com ou booking.com, ni "leur efficacité mais de remettre de la régulation", a déclaré M. Hammadi sur France Info.

Il faut éviter que "demain l'industrie hôtelière française" soit "la simple sous-traitante des sites de référencement" dont "une grande part des impôts n'est pas payée en France", a dit l'élu de seine-Saint-Denis.

Le rapporteur socialiste du projet de loi sur la consommation à l'Assemblée nationale a insisté sur sa "volonté d'aller plus loin sur la définition de l'abus de position dominante" de ces sites de référencement qui "peuvent rendre dépendante une structure entière".

"Pour ne pas sortir du référencement", a expliqué M. Hammadi, parfois "il faut respecter un certains nombre de règles qui ne peuvent pas être en phase avec le développement de l'économie réelle".

Le député désire également "interdire la parité tarifaire" afin d'éviter qu'un "site de référencement" ne contrôle "les prix d'un établissment qui ne lui appartient pas". Synhorcat, syndicat d'hôteliers et de restaurateurs, avait interpellé le parlementaire sur ce problème en juillet.

Enfin, M. Hammadi a évoqué la possibilité de trouver un terrain d'entente, "à gauche comme à droite", pour réguler la fiscalité de ces sites de référencement en ligne.

Les amendements du député socialiste seront examinés dans le cadre du projet de loi sur la consommation présenté par Benoît Hamon, adopté en première lecture à l'Assemblée nationale et qui devrait passer en séance devant le Sénat en septembre.

Articles similaires

LES INSOLITES

  1. 1 - Australie : elle meurt pendant... 42 minutes
  2. 2 - Plus vous faites l'amour, mieux vous êtes payés
  3. 3 - Record du plus grand concert de cors des Alpes
  4. 4 - Canada : 40 pythons dans une chambre d'hôtel
  5. 5 - Les Masaï bientôt une marque déposée ?
  6. 6 - Zoo chinois : le lion était un chien, le renard un léopard
  7. 7 - Il voulait acheter du cannabis sur Twitter
  8. 8 - Le (faux) lion chinois aboyait
  9. 9 - Pékin : un "appartement-colline" bientôt détruit 

 Message Viadeo, Facebook, Linkedin.pdf

Catalunia

Maman – ours blanc

 http://www.youtube.com/embed/CbILj_CYqno

La danse des étourneaux

 

                       !cid_15EA29D617C04416BA5235609156F65E@LilianePC

  Du jamais vu .

You don't have to be a Jane Fonda fan or be over 60 to appreciate this talk!

http://www.youtube.com/watch?v=IHyR7p6_hn0

 YouTube - Vidéos provenant de cet e-mail

Canadian Rockies

10:29 Publié dans 21CenturyWebArchive, France, International, Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

16/08/2013

Les Médicis, banquiers et mécènes, Série "Les grands argentiers" (2/6).FRANCEWEB ASSO À L'ASSAUT DES MUSÉES, Un réseau qui s'étend vers le monde

Série "Les grands argentiers" (2/6).

Raphaël Laurent II de Médicis détricotera avec son père Pierre (1416-1469) ce que leurs aïeux avaient construit. Les vues politiques primeront alors sur la gestion de la banque.

Les cités italiennes du Haut Moyen Age, et Florence en particulier, sont le théâtre d'affrontements sauvages entre les Gibelins, partisans de l'empereur germanique, et les Guelfes, qui sont les alliés du pape. Les deux clans s'affrontent avec acharnement, les vainqueurs n'hésitant pas à raser, jusqu'aux fondations, les palais, les maisons ou les échoppes de leurs ennemis.

C'est dans ce climat délétère qu'est née l'une des plus belles aventures financières et artistiques de tous les temps. Elle est liée à la destinée d'une prestigieuse famille de Toscane : les Médicis.

SIMPLES USURIERS

Les premiers sont de simples usuriers qui ont table ouverte sur la place du marché. Les sommes prêtées sont certes relativement faibles. Mais en ces temps troubles du XIIIe siècle, les familles aux abois deviennent la cible privilégiée de ces prêteurs sur gage. Quand un emprunteur éprouve des difficultés à rembourser sa créance, le prêteur se retrouve propriétaire à peu de frais de terres, de fermes, voire de châteaux. Souvent il suffit que le débiteur soit banni de la ville, mesure alors fort courante, pour que les biens gagés passent en d'autres mains, en toute légalité.

Nicolas Machiavel (1469-1527), qui ne les portait pas dans son cœur, qualifie le clan des Médicis de "race d'usuriers".

L'usure, c'est-à-dire le prêt à intérêt, est alors frappée d'anathème par l'Eglise. Mais des subterfuges permettent de contourner cet interdit. L'un des plus courants consiste à prêter de l'argent en une monnaie, et à se faire rembourser en une autre. Le gain pour le prêteur se dissimule alors dans le poids en or ou dans le titre (l'alliage) de la monnaie de remboursement. On peut aussi faire payer des indemnités en cas de retard de paiement.

En fait, l'Eglise se montre souvent bienveillante. Il est vrai que l'argent des usuriers sert aussi à financer les croisades.

Parfois, elle ferme les yeux, dans certaines cités, sur des pratiques interdites, comme le prêt ou l'assurance maritime, qu'elle prohibe strictement dans d'autres. C'est ainsi que les Médicis, originaires de Florence, ville de l'intérieur, assurent des bateaux génois, alors même qu'une telle activité est proscrite à Gênes.

Le fondateur de la dynastie, Jean de Médicis (1360-1429), appelé aussi Giovanni di Bicci, est peut-être le moins connu de la famille. C'est pourtant lui qui a contribué à la prospérité de la maison.

COUP DE GÉNIE

Après avoir travaillé à Rome dans la banque d'un cousin, il crée son propre établissement en 1393, puis déménage à Florence quatre ans plus tard. Son coup de génie repose sur l'organisation de l'établissement. Etonnamment moderne, sa structure ressemble à celle d'une holding.

Cette forme d'organisation avait déjà été expérimentée peu de temps avant par Francesco di Marco Datini (1335-1410). Les filiales sont partiellement détenues par leur gérant, qui possède autour d'un sixième du capital ; le reste est entre les mains de la maison mère. De nombreuses mesures sont prises pour éviter toute fraude.

Ces comptoirs sont gérés par des membres de la famille, ou des amis proches, qui reçoivent, en contrepartie, un intéressement – la plupart du temps égal au double de leur part dans l'entreprise.

Ces "agences", en fait des tables de prêts, sont relativement autonomes. Mais cette indépendance est toutefois bornée par des règles qu'il faut scrupuleusement respecter. Giovanni interdit par exemple les prêts aux princes, trop enclins à faire banqueroute. Les gérants doivent également envoyer leur bilan une fois par an, afin de vérifier le bon emploi des fonds et leur rentabilité. L'argent provient de l'apport des actionnaires, mais aussi des dépôts. Les comptes rémunérés permettent ainsi de démultiplier la puissance financière des Médicis.

Après la mort de Giovanni, son fils Côme de Médicis (1389-1464) prend le relais. Mais il commence à faire de l'ombre à Rinaldo degli Albizzi, qui dirige alors Florence. Banni de sa ville, Côme fait un retour triomphal le 5 octobre 1434.

UNE CENTAINE DE NOTABLES EXCLUS DE LA CITÉ

A peine arrivé au pouvoir, il fait place nette. Il provoque l'exil et la ruine de ses ennemis. Une centaine de notables sont alors exclus de la cité, à la grande joie de leurs débiteurs. Les partisans des Médicis se partagent les avoirs de ces proscrits qui sont par ailleurs représentés sur les murs des bâtiments publics dans des positions infamantes, provoquant aussi leur ruine morale. Les agents du fisc se chargent aussi de faire taire toute opposition au moyen de redressements fiscaux et amendes en tout genre. Certains opposants finissent même assassinés. Les Médicis ne sont pas des enfants de chœur.

Sous Côme, les affaires de la maison restent florissantes, à l'image de son comptoir de Rome, chargé de la gestion de la trésorerie de la chambre apostolique. La banque Médicis place les recettes sur des comptes rémunérés (entre 6 % et 10 %) et utilise cet argent pour couvrir les dépenses du pape, prêter et réaliser de lucratives opérations de change. Ce comptoir est de loin le plus rentable de la banque, il représente un tiers des bénéfices dégagés de 1435 à 1451, soit 88 150 florins.

Mais si Côme est resté dans les mémoires, il le doit surtout à son mécénat. Il soutient en effet les arts certainement par goût des belles choses et des nouveautés, mais aussi pour affermir son autorité. L'argent amassé sert à embellir Florence, la dotant d'édifices religieux, et finançant des ateliers de peintres et de sculpteurs ou la fondation de bibliothèques. Rien n'est trop beau pour servir le tyran.

Côme n'hésite pas à se mettre en scène en protecteur de la cité et de l'Eglise. En soutenant des artistes comme le sculpteur Donatello, les peintres Fra Angelico et Filippo Lippi ou l'architecte Filippo Brunelleschi, il participe à sa façon à la Renaissance italienne. Des fêtes somptueuses et une grande prodigalité remportent l'adhésion du peuple. Une paix, toute relative, règne sur Florence.

CONSERVER LE POUVOIR

L'apport de Côme à la banque Médicis reste, lui, limité. Deux comptoirs sont créés, à Bruges (Flandres) et à Londres, sous l'impulsion du directeur de la banque, Giovanni Benci. L'historien Jacques Heers (Le Clan des Médicis, Perrin, 2008) montre que l'essentiel de la richesse de Côme provient de l'exercice du pouvoir. Les charges publiques, et certainement les fruits de la confiscation des biens de ses ennemis, notamment, ont considérablement grossi sa fortune.

Pierre (1416-1469), puis son fils Laurent (1449-1492), dit "le Magnifique", cherchent bien à conserver le pouvoir dont ils ont hérité. Piètres hommes d'affaires, ils détricotent toutefois ce que leurs aïeux avaient construit. Il est vrai que les vues politiques prévalent alors sur la gestion de la banque. Il s'agit désormais de s'attirer les bonnes grâces des puissants.

Sous Pierre, le comptoir de Paris avance des fonds au roi Louis XI (1423-1483) quand celui de Bruges fournit de l'argent à son ennemi juré, le duc de Bourgogne, Charles le Téméraire (1433-1477).

Laurent prête aussi au-delà du raisonnable, dérogeant au principe fixé par son arrière-grand-père, Giovanni. La filiale de Londres doit fermer ses portes en 1478, devant le refus du roi Edouard IV (1442-1483) d'honorer ses dettes. Les créances envers le monarque et sa cour s'élèvent alors à 70 000 florins. Trois ans plus tard, c'est le comptoir de Bruges qui ferme à son tour. Laurent ne fait rien, toutefois, pour arrêter l'hémorragie, il est vrai accentuée par une conjoncture difficile.

Laurent est en revanche un remarquable mécène. Il soutient des artistes comme Le Verrocchio, Léonard de Vinci, Botticelli ou Michel-Ange. Le peintre Benozzo Gozzoli le représente sous les traits de Gaspard dans son fameux tableau Le Cortège des rois mages.

Pierre II "l'Infortuné" (1472-1503) succède à Laurent en 1492. Il ne reste que deux ans au pouvoir. Assez pour provoquer l'ire du peuple et se voir bannir de Florence.

Des Médicis, l'histoire laisse la part belle à Laurent, autocrate éclairé mais dispendieux, qui a su donner à la ville toscane la beauté qui fait l'admiration de tous.

Jacques-Marie Vaslin (maître de conférences à l'IAE d'Amien)

Prochain article : "Jacob Fugger "le Riche", premier banquier européen au XVIe siècle."

Un réseau qui s'étend vers l'Orient et vers l'Occident

1267 A Florence, victoire des Guelfes, partisans du pape, opposés aux Gibelins, alliés de l'empereur germanique.
1397 Jean de Médicis, qui s'était associé avec le banquier Vieri Di Cambio, s'installe dans la grande cité de Toscane.
1407 Création de la Casa di San Giorgio àGênes. Elle devient l'institution financière la plus importante d'Europe occidentale.
1410 Jean de Médicis apporte son soutien financier à l'"antipape" JeanXXIII.
1434 Côme (1389-1464) dirige Florence.
1453 La chute de Constantinople porte un coup au commerce méditerranéen.
1478 Faillite du comptoir anglais de la banque des Médicis, puis, en 1481, de celui de Bruges.
1492 Mort de Laurent le Magnifique.

Google

Édition abonnés Contenu exclusif


FRANCEWEBASSO À L'ASSAUT DES MUSÉES

Un réseau qui s'étend vers le monde

 

"It's just a beautiful program. That's what I say to everyone."

 Finding Information. Find it fast in Plain English.

Searching the Web requires part skill, part luck and a little bit of art.

With billions of pages, you could spend of a lifetime hunting for specific information. So where do you start ?

3ARWD1.GIF

WEB PAGES, NEWSPAPERS, ARTS, ARTICLES, NEWSGROUPS, BLOGS, BRIEFING, BUSINESS, CULTURE, ECONOMIY, ENTREPRENEURS, EDUCATION, FINANCE, IDEAS, HEALTH, MARKETS, LEADERSHIP, LIFE, MULTIMEDIA, OPINION, SPORTS, TECHNOLOGY, TECH, WORLD, POLITICS, PUBLIC DATABASES, MAILING LISTS AND MORE...

ABC Australian Business | abcNEWS  | AFP | Argumenti i Fakti | Asahi | Asia Times | Asia Singapore | atNewYork | B2B Manufacturers Directory China&Taiwan | BBC News | BizEurope | Bloomberg Global News | Boston Globe | Business DailyCanadian Business OnlineCBS NewsChannel News | Chicago Tribune | China News | China News French | Christian Science Monitor| CNET | CNN Daily News |CRAYON| Daily Earth | Daily News | DMOZ | E-Commerce Times | ENN Enviromental News Network | Enterprise News for IT | Finance | Financial Times | Forbes | Foreign Policy | Fox News | Gazeta | German News | Google | Google News France | Gulf Daily News | Importdatabase | InfoWorld |InformationWeek | Interfax  | Investors Business Daily| IPL Newspapers | International Import Portal | Israel News | Itogi| Izvestia | LA Daily News | LCI | Literaturnaia Gazeta | Los Angeles TimesMajor Metros | Moreover | MSN bc | My Yahoo! | NASA | NewsIsFree | NewsVoyager | New York Post | New York Times | Newsday | Newsweek  | Nikkei Net Interactive | NPR | Other Newspapers | Pravda | Red Herring | Reuters | San Jose Mercury News | SKY NEWS | Slate | Terra Daily | The Mirror | The Wall Street Journal | The Washington Times | Time | TIMES ONLINE | UN News Centre | UPI | USA TodayU.S.News | Vedomosti | Wall Street & Technology | Wired | World France24 | World Gazetter | World News | World News Business | World Press | WN Countries  |  World News Anyththing | World News Sites | World News Today |World News Travel |Yahoo France | Yahoo World | ZATAZ Magazine | ZDNet | TED | CRI |

News Search Engines and Archives

Find Articles - vast archive of published articles that you can search for free. Constantly updated, it contains articles dating back to 1998 from more than 300 magazines and journals.

Google News - search and browse 4,000 continuously updated news sources.

MagPortal - searchable daily index of free magazine articles available on the Internet.

Political Information - targeted search engine for politics and political news.

Questia - world's largest online collection of complete books, newspaper and journal articles from over 235 acclaimed publishers in the humanities and social sciences.

Redtram - multi-language news search engine. Offers its readers a detailed catalogue, an opportunity of viewing archived news and an advanced search.

Rocketinfo - news search engine based upon a dynamic index of publicly accessible information. Find current news from over 9,000 news sources and 45,000 weblogs.

TV News Archive: Vanderbilt University - world's most extensive archive of television news.

TV News Archive: Vanderbilt University - world's most extensive archive of television news.

Magazines

Animals
 

Architecture, Design

Arts

Auto

Business

Computer &Internet

Crime &Law

Education

Entertainment

Environment

Family

Fashion

Food

Gardening

Health

History

Hobby&Recreation

Humor

Literature

Military

Movie&TV

Music

News&Politics

Photography

Religion

Science

Sports

Technology

Travel

 

  CRI.jpg

 India Today

All the News from Around the Web, all theTime

If you love news so much that you even love hearing news about news sources, then this particular news is on an "Extra! Extra! Read all about it!"

Versions internationales de Google Actualités disponibles:


Argentina - Australia - België - Belgique - Brasil - Canada English - Canada Français - Chile - Colombia - Cuba - Česká republika - Deutschland - España - Estados Unidos - France - India - Ireland - Italia - México - Nederland - New Zealand - Norge - Österreich - Perú - Portugal - Schweiz - South Africa - Suisse - Sverige - U.K. - U.S. - Venezuela -
中国版 (China) - 香港版 (Hong Kong) - 日本 (Japan) - 한국 (Korea) - 台灣版 (Taiwan) - ישראל (Israel) - Ελλάδα (Greece) - العالم العربي (Arabic) - Россия (Russia) - हिन्दी (India) - தமிழ்(India) - മലയാളം (India)

Langues disponibles pour l'interface de Google

Pour afficher Google dans la langue de votre choix (page d'accueil, messages, boutons, etc.), utilisez la page Préférences.
Google est actuellement disponible dans les langues suivantes :

Yahoo US

Home

U.S.

Business

World

Entertainment

Sports

Tech

Politics

Science

Health

Blogs

Local

Popular

 

Yahoo France

 

Accueil

Monde

France

Politique

Économie

People

Insolite

Sport

Techno

Sciences

Santé

Culture

Blogs

Météo

  fleshenbasdroit.GIF

News You Can Use At Your Fingertips. Is Just A Click Away !

  Click&Find with MyWorldNewsCenter avec Famille d'Entreprises,FranceWeb,e-GlobalNetWork®, & StefanV.Raducanu, NEWS CENTER, Une connexion intime avec vos attentes, Cliquer ici,

Know why, Know who, Know where, Know what. The know how to succeed.

Very Useful Links

SOHO Resources | AmEx Small Biz Exchange | BPlans.com | Business Forms | Business Toolkit EntreWorld | Government Resources | SBA | Small Business State Profiles | Yahoo Small BusinessIRS Small Business | Tax Checklist | MSN Investor | Morningstar | Motley Fool | The Street | Silicon Investor | Raging BullSuperstar Investor | Whisper Numbers | Financial Data Finder | FinWeb | IOMA Business Directory | Research LinksArea Code Finder | Switchboard | Int'l Dialing Codes | 800 Directory | Yellow PagesZip Code Finder (Business) | Nielsen Ratings Market Access Database | Code of Federal Regulations | State Code & Cases | Tax Code | U.S. Code

General Business Magazines:

Asian Business Daily
Aiming at people who are doing business with Asia. Main focus is on China, but also picking up stories from Indonesia, India, Vietnam and the Philippines.

Benzinga
News and analysis service that focuses on global markets.

BizJournals
Comprehensive resource for local business.

Black Enterprise
African American destination for information regarding minority business issues.

Business 2.0
Quality magazine about insight, tools, and advantage in e-business.

Business Review USA
Digital magazine provides daily news and weekly e-newsletter. Features an in-depth look at specific industry issues such as Leadership, Finance, Operations and Technology.

Business Week
Prominent magazine covering global business news.

CEOWORLD Magazine
Provides business, finance & technology news, reviews and analysis.

Dismal Scientist
Quality economic analysis and data.

Dollars & Sense
Publishes economic news and analysis, reports on economic justice activism, primers on economic topics, and critiques of the mainstream media's coverage of the economy.

Entrepreneur
Offers entrepreneurs the information, services and expert advice to ensure small business success.

Exec Digital
Portfolio of digital media products for professionals and executives, featuring all aspects of executive business and lifestyle.

Fast Company
Features the latest business news and trends, leading-edge entrepreneurs and the very fastest growing companies.

Financial Times
Leading newspaper of international business, finance, politics, and economics.

Forbes
Contains articles for CEOs and individual investors alike. Articles include profiles of companies and private investors, as well as helpful statistics.

Fortune
Columns include features on the marketplace, tech movers and shakers, career trends, U.S. politics, and European business.

Harvard Business Review
Premier forum of the business world written by authorities in business and business education.

International Business Times
Provides essential world business news to the audience in Hong Kong and China.

Inc Magazine
Provides small business resources and advice.

Kalem Journal
Online information portal that provides forward-looking and actionable news, information, political and economic risk analysis from Eurasia, the Middle East, North Africa, Central Asia and Turkey to decision-makers and influencers globally.

London Loves Business
Bringing thought-provoking London business news, comments and culture from London.

Manufacturing Digital
Site for manufacturing professionals and executives, featuring all aspects of managing a production based environment.

Money Week
Comment and analysis of UK and international financial news, with investment and financial advice.

My Business Magazine
Knowledge, tools and resources to help small business owners succeed.

nPost.com
Find interviews with CEOs, Founders, Chairmen about the issues and opportunities facing business today.

Red Herring
Technology business news, analysis, and research.

Retail Digital
Magazine features an in-depth look at specific industry issues such as: multi-channel marketing; supply chain; property; and retail technology.

Strategy
Bi-monthly publication and online content for business professionals focused on winning strategies and a thirst for business development.

strategy+business
Business magazine for senior business executives.

Supply Chain Digital
Magazine features an in-depth look at specific industry issues such as: logistics and distribution; procurement; warehousing and storage; and outsource.

Talk Business
Brings talks with successful entrepreneurs about their past for today's start-ups on how they can discover and build up equivalent achievements.

Wall Street Journal
Premier source for the latest global business and financial news.
CLICK HERE to subscribe.

Collaborate, Communicate, Connect...24/7/365.

The Infinite Archive. Storing bits for 100 years.

The Global Evolution

 

Look to the Future, and what do you see? New life, new technology.

This is our vision of the future: inventing a better world in which you grow up.

 

Our Mission : Building Global Communication Networks.

 

The World is our Workplace. Let's work togheter.

International Communications, (Cooperation)....

Intercultural Management ,

Global Business Development

 

To preserve our knowledge base and cultures, we must find a way to save digital content for future generation. 

Contact : Tél.:+33 (0)1 39 65 50 34    mailto:franceweb@gmail.com

Mobile: +33(0)6 21 97 47 99

 

Copyright © 2000-2013,FRANCE WEB All right reserved. Unauthorized caching or reproduction of this page, or any subsequant pages on this site without prior written approval is strictly prohibited. e-Global and people behind it, are not responsible for problems resulting from the use of information of these pages. Read about languages codes and our Privacy Policy. All Flags and Icons are Copyright.

Webmaster:Stefan Raducanu


Le contenu de ce site est publié sous licence. Tout autre usage est protégé. Sauf autorisation expresse et manuscrite de Stefan Raducanu, toute reproduction et/ou représentation partielle ou intégrale, à d'autres fins, quelque soit le support utilisé, sont interdites et peut engager la responsabilité civile ou pénale de tout contrevenant pour acte de contrefaçon - merci de nous contacter pour autorisation.  

Tél.: +33 (0) 1 39 65 50 34     Mobile: +33 (0) 6 21 97 47 99

FRANCEWEB ET/OU SES FOURNISSEURS NE SERONT EN AUCUN CAS RESPONSABLES, QUEL QUE SOIT LE FONDEMENT DE L'ACTION EN RESPONSABILITÉ INVOQUÉ, DES DOMMAGES INDIRECTS, ACCESSOIRES OU INCIDENTS (NI DE TOUT DOMMAGE QUI RESULTE D'UN ARRÊT D'UTILISATION, D'UNE PERTE DE DONNÉES OU D'UNE PERTE DE BÉNÉFICES) RESULTANT DE, OU LIES A L'UTILISATION OU AU FONCTIONNEMENT DES INFORMATIONS DISPONIBLES SUR CE ODP

 

francewebeglobal-avec-vous2.gif

FranceWeb,e-GlobalNetWork®


Les 10 Sites FranceWeb, Portails et outils de collaboration

       Plates-formes collaboratives pour nourrir la connaissance, la productivité et l'innovation

 Faire parler de soi est vital pour une entreprise, une collectivité locale ou une association quelle que soit sa taille.

Poissy

Yvelines

Ile-de-France

France

Entreprises

Business

Bonheur

World

Web

Web Gallery

          Connecter, Trouver, Lire..

   3ARWD1.GIFFranceWeb,e-GlobalNetWork®, & StefanV.Raducanu, sur Facebook
  La marque  FranceWeb,e-GlobalNetWork® & StefanV.Raducanu  confirment leur position de leader de l'information généraliste. 

    STEFAN RADUCANU.JPGStefan Raducanu >> Ma sélection avec FranceWeb,e-GlobalNetWork®
Stefan Raducanu, collectionneur du Web, l'homme  qui fait le bonheur d'un plus grand nombre d'autres.
     ArrowDownRed.gifArrowDownRed.gifArrowDownRed.gifArrowDownRed.gif

Alimentation

Associations Automobile Bébé, grossesse Bien-être Culture, musique Décoration, Maison
Electronique et High tech Jeux et loisirs créatifs Mode et accessoires Paris et jeux en ligne Sports et loisirs Voyages Autres

   

3ARWD1.GIFFranceWeb, Pour Vous et avec Vous.

       RESEAU DE PARTENAIRES PLURIDISCIPLINAIRES POUR OPTIMISER LES PERFORMANCES DES ENTREPRISES, ADMINISTRATIONS ET COLLECTIVITES EN FRANCE, EN EUROPE ET DANS LE MONDE   

Know why, Know who, Know where, Know what. The know how to succeed.


Notre approche a toujours été multi-plateformes pour atteindre les utilisateurs là où ils sont", justifie au FranceWeb Stefan Raducanu le Président de FranceWebAsso

09:27 Publié dans Articles | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu