Avertir le modérateur

28/09/2017

Le Pisciacais>Stefan de La Tournelle>MySelTab>MyNewsCenterNavigator"Information,Veille et Connaissance"»Une vague éphémère sur l'océan du temps»Réseaux»Gestion des connaissances »Ing.StefanV.Raducanu,Know why,Know who,Know where,Know what.

STEFAN RADUCANU.JPG

Ing.Stefan V.Raducanu

Le Pisciacais

Stefan de La Tournelle-PoissySmartCity

Making a better Internet

contribution - Copie.gifApportez votre contribution, vos avis et connaissances concernant des lieux autour de vous pour aider des millions d'utilisateurs à faire leur choix. Unissez vos forces et participez.

madeleineLacBleu2012.jpg

C'est encore plus facile ensemble.

Invitation 

UTILISATEURS, FOURNISSEURS, BUSINESS, TECHNOLOGIES, UNIVERSITAIRES, RÉSEAUX,  SOCIÉTAL,..

A la rencontre d’initiatives positives au niveau humain, économique, culturel, technologique…Avec le n°1 mondial de la collaboration en ligne

Rencontrer, découvrir, dialoguer, échanger, entreprendre, éduquer, administrer, préparer l’avenir…

 C’est l’inspiration qui nous fait grandir!

PARTAGER - INFORMERDECOUVRIR - REUSSIR !

Mobiliser l’intelligence collective 

Le Mot du Président

FRANCEWEB - est spécialement pensé pour répondre aux attentes de tous les acteurs des différents secteurs de la société de l’information.

FRANCEWEB est un réseau de partenaires pluridisciplinaires dont l’objet est de constituer et d’animer une communauté nationale, européenne et internationale, mobilisée autour d’une démarche d’Internet. Elle a pour but d’aider au développement durable, par les TIC au travers de la société  en réseau et de l’économie de la connaissance.

Son action est, par l’utilisation collective d’Internet ( outil de travail ), de mobiliser l’intelligence collective, partager l’information, afin de développer son réseau.
Optimiser les performances des entreprises, administrations et collectivités en France en Europe et dans le Monde sont les maîtres mots de ses actions.
Sa devise « Pour Vous et avec Vous» est un projet de développement durable conçu à l’échelle des territoires ou des régions, chaque membre mettant son expérience, ses connaissances au profit de l’ensemble, afin d’augmenter la richesse de chacun.

Stefan Raducanu. Président . Tél : +33 1 39 65 50 34.  Mobile : 06 21 97 47 99  Contact : stefanraducanu@yahoo.fr

Ing.Stefan V.Raducanu, l'inconnu le plus puissant du monde, « aider la société à faire des choix aussi éclairés que possible grâce à la réflexion collective »

Every day I work to bring people together and build a community for everyone. We hope to give all people a voice and create a platform for all ideas.

bonheur,tranquillité,sagesse,sérénité,art de vivre,srweb,rsweb,sruelectronics,francewebasso,rstefandefrance,articles,agregator,stefanraducanublogueurStefan de La Tournelle-PoissySmartCity

Making a better Internet

Delivers what You need...

''NewsCenterNavigator''

 All global sources in one app!  Newspapers, Radio, Tv, in local, regional, national , international . A quick way to browse and read Global News.

 LOCAL -  REGIONAL -  NATIONAL -  INTERNATIONAL - ACTION

 WEB PAGES, NEWSPAPERS, ARTS, ARTICLES, NEWSGROUPS, BLOGS, BRIEFING, BUSINESS, CULTURE, ECONOMIY, ENTREPRENEURS, EDUCATION, FINANCE, IDEAS, HEALTH, MARKETS, LEADERSHIP, LIFE, LIVING, MULTIMEDIA, OPINION, SPORTS, TECHNOLOGY, TECH, WORLD, WHEATHER,  POLITICS,  PUBLIC DATABASES, MAILING LISTS AND MORE...

A Day in the World....      Discover the World !

News You Can Use At Your FingertipsIs Just A Click Away !

"Live, enjoy, invest, follow the guide"

NewsCenter for everyone

SRU-Electronics

Stefan V. Raducanu, Président FranceWebAsso

Un blog pour explorer le futur !!!

madeleineLacBleu2012.jpgUn blog pour changer d'époque !!!!!

La planète est mon village !

FranceWebSharing-> MySelTab ->MyNewsCenterNavigator» Toute l'actualité de la planète»Application dédiée à la consultation de l'actualité en ligne.World News  à travers le monde  en  3 clics.L'Actualité du Monde au bout des doigts.Partout dans le monde!

  Presse Electronique Internationale

MyNewsCenterNavigator sur votre mobile, multiecran

Pratique, Complet,  Actuel

20150119_111932.jpgPartout dans le monde

Plus de 27000 sources d'information à travers le monde

Accédez directement aux sites référencés dans l'ODP.

 Par sa conception originale "News Center" vous fait découvrir l'actualité planétaire sous des angles variés et vivants.

 Toute l'actualité de la planète pas par News Center.

  Plus qu'un journal, une ouverture sur le monde. Comprendre le monde.

 Partager les points de vue d'ailleurs...élargissez votre champ de vision à d'autres mentalités et d'autres cultures.

  Des articles sur l'actualité des cinq continents avec la complexité planétaire et ses réalités brûllantes.

 Vivez l'information de l'intérieur, dépouillée de toute subjectivité "franco-française". Découvrez des modes de pensées différents.

 Faire un point complet d'un pays ou sur un problème de géopolitique en fonction de l'actualité

Application dédiée à la consultation de l'actualité en ligne.

 World News  à travers le monde  en  3 clics

L'Actualité du Monde au bout des doigts

 Découvrez une nouvelle façon de surfer: plus intuitive, plus claire, plus fluide en un clic de souris

 Plusieurs milliers de journaux et magazines,  233 états et régions à découvrir !

 WEB PAGES, NEWSPAPERS, ARTS, ARTICLES, NEWSGROUPS, BLOGS, BRIEFING, BUSINESS, CULTURE, ECONOMIY, ENTREPRENEURS, EDUCATION, FINANCE, IDEAS, HEALTH, MARKETS, LEADERSHIP, LIFE, LIVING, MULTIMEDIA, OPINION, SPORTS, TECHNOLOGY, TECH, WORLD, WHEATHER,  POLITICS,  PUBLIC DATABASES, MAILING LISTS AND MORE...

Mission  : organiser les informations à l'échelle mondiale dans le but de les rendre accessibles et utiles à tous.

Nous espérons que vous profiterez de cette offre sur mesure pour puiser l'actualité à la meilleur source, celle de News Center, premier ODP français.

Contact : Stefan Raducanu : +33 (0)1 39 65 50 34   +33 (0)6 21 97 47 99

Lire la suite

07/06/2017

FranceWebSharing....57 ans d’Indépendance. RDC : Quid de la démocratie ?

*Depuis la nuit des temps, l’histoire révèle plusieurs aspects, en ce qui concerne les civilisations du monde entier. L’on se souviendra que dans la chronique de l’organisation des cités, il ne manquait  jamais ceux  sur qui, le peuple portait son dévolu, pour que ces derniers tiennent le bâton de guide. Dans les temps très anciens, l’on pouvait parler d’une dynastie, comme en chine, ou de Monarchie, chez d’autres. Les derniers siècles ont vu éclore les revendications de plusieurs peuples, réclamant de devenir indépendant, parmi lesquels la RD Congo.

Certes ! Indépendant. Et après ? 30 juin 1960, le Congo blanc des belges, changeait officiellement en République démocratique du Congo, des noirs et aux noirs. Plusieurs années bien avant cela, ce peuple périssait jour et nuit, après chacun des coups de fouets de l’homme blanc. De ce fait, peu de temps après sa libération, le congolais, ironie du sort,  se débarrassait de celui qu’il traitait d’ennemi au visage pâle, alors qu’il ne s’était pas suffisamment outillé sur le plan moral. N’est-ce pas là, la plus grosse erreur, qu’il ait commise, alors qu’à peine libre de ses actes ? Recherchait-il la démocratie ou  voulait-il simplement errer sans que, question ne lui soit posée ? 57 ans après, est-il un peuple démocrate, ou ce concept demeure un mythe à ses oreilles ? Difficile de répondre à ces préoccupations. Il faut dire que  tant que le diagnostic demeurera prénatal, l’espoir restera tel qu’un jour, le soleil apparaîtra. Mais, 57 ans après, n’a-t-il pas atteint l’âge de la grande maturité, qui renferme suffisamment la sagesse ? Ardu à expliquer, mais pas impossible.

Du haut de son âge d’Indépendance, la RD.  Congo est sans doute capable de tout, à ce jour. Il lui manquera peut-être un petit rien dans sa manie. Affronter ses défis actuels, ne  serait  donc qu’une affaire de réflexion accrue. S’il faut le voir en des termes bien plus métaphysiques, l’on dira qu’il faut désenvouter le pays, en trouvant des mécanismes de décrispation des  nombreuses situations, qui le  plongent,  depuis un laps de temps, dans un bain des nuages sombres. Qu’à tout cela ne tienne, il faut tant bien que mal reconnaître les avancées réalisées jusqu’ici. Mais, à ce stade, et en vue surtout de  besoins des causes, le temps n’est pas aux reconnaissances, plutôt au travail d’arrache-pied. L’actuel gouvernement conduit par Bruno Tshibala, en a conscience. Le travail pèse sur le temps donné. D’où, la question est  encore celle  de savoir, dans quelle  ambiance se passeront les 57 ans d’Indépendance du pays ?

Contexte de fête

Tuerie dans le Kasaï, insécurité persistante à l’Est du pays, course entre la monnaie nationale et le roi dollar qui demeure en pôle position, et tant d’autres, le scénario est à vue de loin, plus que  déplaisant. Aux autorités nationales de faire leur magie, pour que celui-ci ne soit pas zappé comme la fête du 17 mai. Le scénario pourra être apaisé, si et seulement si  la surface n’est pas atteinte d’une quelconque épidémie que pourrait  causer le conclave que prévoit le Rassemblement de l’aile dure  de Félix et Lumbi, en trois dates encore officieuses, dont le 8, 9 ou 10 juin 2017.

En somme, en cette journée du 30 juin encore à venir, les autorités congolaises devront faire le point sur le quid de la démocratie et de la bonne gouvernance. D’où est parti le pays, à son présent. Exercice difficile, autant pour eux, de réveiller  le sage Zadig, pour affronter ce sujet normalement de joie  mais qui, au vu   de la situation,  lèse. Quel travail ? En tout cas, devant de  telles équations, mêmes ceux qui crient au poste s’abstiennent de  placer le moindre  mot. Scénario à suivre de près…

Marco Mongolu   

05/06/2017

PREDICTING THE FUTURE. INVESTING IN CHICKENS AND STOVES.Tigana's community has settled on one particular option to fight higher temperatures and crop losses: Chickens.

With a bit of 'time travel', Malians prepare farms of the future

By looking north, can you visit your farm's future as climate change takes hold?

By Zoe Tabary

KOLONDIALAN, Mali, June 5 (Thomson Reuters Foundation) - Nouhoun Tigana, a farmer in rural central Mali, doesn't know for sure what the weather will be tomorrow - other than that it's likely to be blisteringly hot again.

"The heat is so bad now that we can't work between noon and 3 p.m.," he said, waving a skinny pigeon away from the chicken coop he is guarding.

Oddly, however, Tigana now has some idea of what conditions might look like 30 years from now in his village, near the southern fringes of Africa's Sahel zone.

That's because, with 30 other farmers, he last year climbed into a Jeep and headed off for a bit of "time travel": A visit to the Mopti region, to the northeast, that today has the kind of conditions experts believe Kolondialan can expect in decades to come as climate change takes hold.

"The idea is to get communities to learn from each other by visiting an environment that is similar to their own – so based on farming – but not identical in terms of climate conditions," said Bouba Traoré, a scientist at the International Crops Research Institute for the Semi-Arid Tropics, one of the organisations piloting the "farms of the future" project in Mali.

"It's like they are visiting their 'future village', if temperatures were to continue to rise and rainfall to decrease," he added.

The initiative is part of the Building Resilience to Climate Extremes and Disasters (BRACED) programme, supported by Britain's Department for International Development.

Kolondialan, like many villages in central Mali, is grappling with recurring periods of drought which destroy crops and make it increasingly difficult to work in soaring temperatures often reaching 45 to 50 degrees Celsius (113 to 122 degrees Farenheit).

Nouhoun Tigana guards a chicken coop in Kolondialan, central Mali, May 17, 2017. Thomson Reuters Foundation/Alex Potter

"But we can't sit here and do nothing. We have to find a way to get by," Tigana said.

The farmers are working on ways to adapt to the changing conditions, such as experimenting with new crops and trying to find additional sources of income beyond crop farming, to build their resilience to worsening harvest losses.

But making those efforts effective for the long run will require adapting not only to the tougher conditions being experienced now but the even harsher ones to come, experts say.

Over the past year, with the help of climate experts and an online weather prediction tool, Tigana and other local farmers have helped identify villages further north - such as Bankass and Koro - that are experiencing the kind of climate conditions Kolondialan could face in 30 years' time, mainly higher temperatures and less rain.

Men and women from Kolondialan and a nearby village have then traveled to visit them, to understand how residents there are coping with current weather.

After the visit, each of the project village has received a grant of 1 million CFA francs (about $1,700), which it can spend on any kind of adaptation effort its community groups decide on.

"We hope that by seeing how farmers have adapted to a hotter climate, for example through smarter farming techniques and new ways of sharing weather information, visitors will implement these innovations at home," Traoré said.

PREDICTING THE FUTURE

The online weather tool used by the farmers, called Climate Analogues and developed by agricultural research organisation CGIAR, allows users to locate areas whose current climate is similar to the projected future climate of their own area, based on precipitation and temperature data.

"Although they are only a few hundred miles apart, a village like Kolondialan in the Koulikoro region receives on average about a third less rainfall than Bankass in Mopti," said Traoré. "That makes a difference to what crops you can grow, and when."

Maarten van Aalst, director of the Red Cross Red Crescent Climate Centre, said that improving Sahelian communities' generally limited access to weather information is key. But even more important, he said, is placing it in the context of their lives, "so they can understand what's coming".

"Being confronted with the possibility that future climate conditions could be even more challenging than current ones is a good way to get communities to invest in resilience," he added.

INVESTING IN CHICKENS AND STOVES

Tigana's community has settled on one particular option to fight higher temperatures and crop losses: Chickens.

He stands in front of a group of men and women huddled together on a bright blue carpet.

"At the end of the month your household will get a loan of 50,000 CFA francs (about $85) for the next half of the year," he tells the crowd, which greets the information with a murmur of approval.

"We recommend you use this money to buy chickens, which we will help you raise so you can sell them at a profit at the market," he said.

The public meeting, chaired by Tigana, aims to share with the rest of the village the measures the village's community group have decided on after their "future village" visit to the Mopti region.

These include buying and fattening animals like chickens and goats before selling them at a higher price, as well as protecting maize harvests more effectively by hanging them in trees, out of reach of pests, livestock and floods.

The activities vary from one village to another, said Traoré, depending on the farmers' skills and the resources available.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu