Avertir le modérateur

05/03/2018

FranceWebSharing,>Networking >PoissySmartCity,>MyNewsCenterNavigator,>StefanV.Raducanu,>Capitalisme et Impérialisme,>« Quelques chiffres proposés par le Programme des Nations Unies pour le Développement

L’argent ne fait pas tout>StefanV.Raducanu> PoissySmartCity & FranceWebSharing,>il faut faire attention est que l’argent ne doit pas devenir une fin en soi.>Capitalisme et Impérialisme,>les leçons d’Afrin >Capitalisation boursière mondiale

 En fin de compte, tout ne va-t-il donc pas si mal ? Alors pourquoi toute cette misère accablant encore des milliards d’êtres humains sur la planète… ?

megaphone-clip-art-9cp4KXRcE.jpegWebPlanete.net, Toute l'actualité en temps réel megaphone-clip-art-u14721330.jpg.jpeg

www.webplanete.net

Accès aux différentes versions linguisitiques du moteur d'actualités WebPlanete.net

Capitalisme et Impérialisme sont les deux faces d’une même pièce !

Que ce soit en Libye ou ailleurs, cet interventionnisme ne se développe jamais que dans le sillage de l'interventionnisme impérialiste US, ou avec son accord, comme une sorte de concession « régionale » accordée par le numéro 1 à l'un de ses vassaux et allié indéfectible.

Les leçons d’Afrin : Pour en finir avec le « McDo-marxisme » !

« ...certains de ces combattants affirment eux-mêmes être "fichés S". Interrogé par France Info sur son retour en France, avant qu'il ne soit tué sur le front à Afrin le 10 février, "Kendal Breizh", un Français de 40 ans, disait vouloir rentrer l’été prochain. Il n'était pas inquiet quant à une éventuelle condamnation dans l'Hexagone pour ses activités armées. "Il y a peu de conséquences pour les gens qui ont déjà eu l'occasion de retourner [en France] pour une raison très simple : il serait un peu hypocrite de la part de la France de poursuivre des gens qui combattent avec les Unités de protection du peuple (YPG) [milice kurde, NDLR], alors qu'à quelques kilomètres d'ici les forces françaises font de même."

Misère, misère... Krach et boule de neige... ! Une semaine à oublier ? Vraiment ?

Mais qui sont donc ces 20%, et sommes nous « dedans », s’interrogera-t-on aussitôt ?

En réalité cette présentation est encore entachée d’une très grosse hypocrisie, si l’on sait que…

 « Huit personnes sur la planète détiennent autant de richesse que la moitié la plus pauvre de la population mondiale, une situation « indécente » qui « exacerbe les inégalités », dénonce l’ONG britannique Oxfam dans un rapport publié en amont du World Economic Forum (WEF) qui s’ouvre mardi à Davos. » 

https://www.challenges.fr/monde/8-multi-milliardaires-det... )

 Bon, c’était il y a un an à Davos, et revoilà déjà Davos passé, en 2018, et rien n’a-t-il changé ?

Le creusement des inégalités, dans un monde capitaliste, est en réalité inexorable, et si en 2015 la richesse des 1% les plus riches représentait déjà autour de 50% de celles de la planète tout entière, ce chiffre est passé, en 2018, à 82% !!!

Les 1 % les plus riches empochent 82 % des richesses créées l’an dernier, la moitié la plus pauvre de l’humanité n’en voit pas une miette

https://www.oxfam.org/fr/salle-de-presse/communiques/2018...

« Quelques chiffres proposés par le Programme des Nations Unies pour le Développement :

__Plus d’un milliard d’êtres humains vivent avec moins d’un dollar par jour.

__2,8 milliards de personnes, soit près de la moitié de la population mondiale, vivent avec moins de 2 dollars par jour.

__448 millions d’enfants souffrent d’insuffisance pondérale.

__876 millions d’adultes sont analphabètes, dont deux-tiers sont des femmes.

__Chaque jour, 30 000 enfants de moins de cinq ans meurent de maladies qui auraient pu être évitées

__Plus d’un milliard de personnes n’ont pas accès à de l’eau salubre.

__20% de la population mondiale détient 90% des richesses »

A l’échelle mondiale le décalage, en 2008, est encore plus flagrant, avec un recul global de capitalisation de 50%, soit près de 30 000 milliards de Dollars, représentant également un équivalent de plus de 50% de la valeur du PIB mondial, alors que ce PIB lui-même ne s’est « tassé » que de 0,3%… !

( https://www.lcl.com/guides-pratiques/zooms-economiques/pi... )

 En fin de compte, tout ne va-t-il donc pas si mal ? Alors pourquoi toute cette misère accablant encore des milliards d’êtres humains sur la planète… ?

03/03/2018

DO YOU SPEAK MILLENIAL> Désordre Mondial >Quelle issue pour les tensions russo-américaines? >Réseaux sociaux et élection américaine: militarisation de l’information?«Fake News, la grande peur»FranceWebSharing « nous voulons conquérir le marché américain »

DO YOU SPEAK MILLENIAL

« nous voulons conquérir le marché américain »

les deux  Français sont convaincus qu'ils doivent penser « global »

"Nous avons tout intérêt à garder la technologie en France"

 1500x500.jpegStefan et Lucy.jpg3smartphones.jpeg

BUSINESS STORY / CULTURE / STYLE / ... ET MOI

C'est la vie !

C'est un véritable workshop sous forme de livre..

Je partage donc j’existe

Des connaissances partagées sur le Web ouvert

Imaginez un monde dans lequel chaque être humain peut librement obtenir et partager des connaissances.

                          Ceci est notre engagement.

FranceWebAsso : C'est Moi, C'est Vous, C'est Nous !

 

C'est notre capital !

Encourager le partage de savoirs, une nouvelle manière d'être au monde et de le voir.

20160312_135457.jpgGroupe d'intérêts.jpgDO YOU SPEAK MILLENIAL 20160420_171905.jpg

La génération des 15-35 ans sera bientôt plus nombreuse que celle des baby-boomers. La séduire est un enjeu vital.

Aux Etats-Unis, où ils sont en passe de dépasser les baby-boomers, on les appelle  les "millenials". En France, gération Y où Z, son existance entière a baigné dans le numérique. Pour le moment, discerner ce que cette caractéristique aura comme influence sur leur comportement de citoyens, de travailleurs ou de consommateurs relève plus du pari que de la prévision.

Réseaux sociaux et élection américaine: militarisation de l’information?
Rachel Marsden

Les services de renseignement américains n’ont de cesse de pointer du doigt l’influence de la Russie dans l’élection présidentielle américaine de 2016, via les réseaux sociaux. Quelle est l’importance véritable de ces réseaux? François-Bernard Huyghe, spécialiste en intelligence économique à l’IRIS était l’invité du Désordre Mondial.

Le service canadien de renseignement de sécurité (SCRS) a publié un rapport sur la désinformation et ses défis, où notamment, l'influence des réseaux sociaux est largement évoquée. L'occasion pour le Désordre Mondial de revenir sur le rôle supposé de ces nouveaux réseaux de communication dans l'élection présidentielle américaine, mais aussi dans le Brexit.

Retrouvez l'intégralité de l'émission en vidéo sur notre chaîne YouTube Radio Sputnik

 

Pour François-Bernard Huyghe, spécialiste en intelligence économique à l'IRIS (Institut de Relations Internationales et Stratégiques) et auteur de «Fake News, la grande peur», paru en 2018 chez VA Press, la doctrine des intellectuels de défense nord-américains est à mettre en cause. Selon le chercheur, il s'agirait ainsi de l'idée selon laquelle «le monde et la civilisation sont menacés par une action sournoise qui serait menée en particulier sur les réseaux sociaux, le principal accusé étant la Russie, et dans une moindre mesure, la Chine». Une stratégie d'influence interprétée par ces intellectuels comme du «sharp power» voire de la «weaponization of information» (ou militarisation de l'information).

 

Fake news, désinformation, rumeurs, François-Bernard Huyghe distingue ces notions et décrypte leur utilisation par les élites: «de plus en plus de médias, des think tanks américains, des élites, la ruling class, celle qui a voté Clinton, essaient d'expliquer des phénomènes incompréhensibles à leurs yeux comme le Brexit, l'élection de Trump […] explication n° 1, c'est la faute des méchants donc il y aurait des services secrets […] la deuxième explication […] le peuple est bête […] troisième explication à la mode, c'est la faute des réseaux sociaux».

Lire aussi:

Rex Tillerson face aux pressions sur la «lutte contre la propagande russe»
Conflit d’intérêts? Eurodéputée, Sylvie Goulard émargeait à un think tank US
Les grands médias ont-ils influencé l’élection présidentielle française ?
Tags:
réseaux sociaux, élections, États-Unis

 20141225_164000.jpg

Un Manager génial ! Une équipe soudée

Contact: Ing.Stefan Raducanu, Data Scientist
Tél: 0139655034
Mail: franceweb@gmail.com
 

Warning ! Pas de Millennials sans intelligence émotionelle

Parmi les quelques traits de caractère qui font un bon leader, l’empathie – la capacité de comprendre et de réagir avec pertinence à ce que les autres ressentent – en est certainement l’un des plus importants. De nombreux salariés, en réponse aux multiples enquêtes réalisées sur ce sujet, estiment d’ailleurs qu’une communication impersonnelle est probablement le frein le plus puissant à la capacité d’un chef à démontrer un vrai leadership. C’est particulièrement vrai pour les Millennials, ces jeunes personnes de la génération Y, nées entre 1980 et 2000, dont les caractéristiques sociologiques et comportementales propres, s’accommodent mal de la hiérarchie à l’ancienne. Ils veulent tout simplement être traités différemment. Alors, si vos équipes sont jeunes, tenez-en compte dans votre façon de faire et faites reposer votre leadership sur ces quelques attitudes :

Vous envisagez de vous faire accompagner ? > Le Management des compétences en disruption,> Le blog d'Alain Goetzmann,> Abonnez-vous et recevez mon livre gratuit

Le Management des compétences en disruption

A Dakar, Erdogan a Macky « tu as beaucoup d’enfants. Moi j’en ai 20 »

DO YOU SPEAK MILLENIAL

 1500x500.jpegStefan et Lucy.jpg3smartphones.jpeg

BUSINESS STORY / CULTURE / STYLE / ... ET MOI

C'est la vie !

C'est un véritable workshop sous forme de livre..

Je partage donc j’existe

Des connaissances partagées sur le Web ouvert

Imaginez un monde dans lequel chaque être humain peut librement obtenir et partager des connaissances.

                          Ceci est notre engagement.

FranceWebAsso : C'est Moi, C'est Vous, C'est Nous !

 

C'est notre capital !

Encourager le partage de savoirs, une nouvelle manière d'être au monde et de le voir.

20160312_135457.jpgDO YOU SPEAK MILLENIAL   20160420_171905.jpg

La génération des 15-35 ans sera bientôt plus nombreuse que celle des baby-boomers. La séduire est un enjeu vital.

Aux Etats-Unis, où ils sont en passe de dépasser les baby-boomers, on les appelle  les "millenials". En France, gération Y où Z, son existance entière a baigné dans le numérique. Pour le moment, discerner ce que cette caractéristique aura comme influence sur leur comportement de citoyens, de travailleurs ou de consommateurs relève plus du pari que de la prévision.

Au Sénégal, après l’Algérie et la Mauritanie, Erdogan raille Macky
 
Le Président turc, Recep Tayyip Erdogan et son homologue du Sénégal, Macky Sall
 
Le Président du Sénégal, Macky Sall, a reçu son homologue de la Turquie, Recep Tayyip Erdogan, lors d’une cérémonie au Palais, à Dakar. Le Sénégal et la Turquie ont saisi l’opportunité pour signer deux accords de coopération.Le chef de l’Etat turc en a profité pour railler son homologue en insistant sur le nombre de ministres sénégalais qui fait le double de celui de la Turquie.
 

A Dakar,

Le Président turc, Recep Tayyip Erdogan, était arrivé au Sénégal jeudi à l’aube, troisième étape de sa tournée africaine, après une visite officielle d’un seul jour en Mauritanie. Auparavant, le chef de l’état turc avait séjourné en Algérie où il avait rencontré son homologue Abdelaziz Bouteflika.

Le Sénégal et la Turquie ont saisi cette occasion pour signer, ce jeudi 1er mars 2018, deux accords de coopération et deux lettres d’intention de coopération. Ces accords portent notamment sur le domaine ferroviaire, le tourisme, les hydrocarbures et l’énergie, les mines. La première lettre d’intention porte sur une coopération dans le domaine des hydrocarbures et de l’énergie, alors que la seconde concerne l’extraction minière et les ressources minérales.

Au cours d’une déclaration faisant suite à la signature des documents, le chef de l’Etat du Sénégal, Macky Sall, a indiqué que « nous venons d’élargir le cadre de la coopération entre nos deux pays avec la signature d’accords et de lettre d’intention ». A l’occasion, le Président turc a raillé Macky Sall en ces termes : « tu as beaucoup d’enfants. Moi j’en ai 20 », parlant de ses ministres. Et le président sénégalais de répondre en lui signifiant que lui en avait 39. Quasiment le double. Dire que la Turquie est cinq fois plus peuplé que ce pays d’Afrique de l’Ouest.

La visite du chef de l’Etat turc au Sénégal, qui s’inscrit dans le cadre de la tournée africaine entamée en Algérie et poursuivi en Mauritanie, prend fin ce vendredi 2 mars 2018. Recep Tayyip Erdogan devra boucler sa tournée africaine par une visite au Mali.

 20141225_164000.jpg

Un Manager génial ! Une équipe soudée

Contact: Ing.Stefan Raducanu, Data Scientist
Tél: 0139655034
Mail: franceweb@gmail.com
 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu