Avertir le modérateur

04/11/2016

A lire aussi, S'ils avaient tenus leurs promesses, on serait peut-être moins nombreux sur ce plateau. C'est historique, on est d'accord ! Un débat en trois partie, un panorama de candidats pas nés de la dernière pluie,Je souhaite être un président...

Primaires 'républicaine' un panorama de candidats pas nés de la dernière pluie

Juppé fait toujours la course en tête. Selon une enquête Elabe pour L'Opinion et BFMTV, diffusée jeudi matin, Alain Juppé est crédité, au premier tour, de 39% des intentions de vote devant Nicolas Sarkozy (27%). Au second tour, l'ancien Premier ministre l'emporterait largement sur l'ancien chef de l'Etat, avec 61% des voix.

Un débat en trois partie. Jeudi soir, les échanges étaient arbitrés par Ruth Elkrief et Apolline de Malherbe (BFMTV), et Laurence Ferrari et Michaël Darmon (i-Télé) en présence d'un public de 300 personnes invitées par les candidats et les chaînes. Au menu entre autres : l'Europe, l'éducation et la sécurité, avec un débat de plus de deux heures divisé en trois parties.

Forte audience attendue. Plus d'un Français sur trois (37%) avait l'intention de regarder au moins partiellement ce deuxième débat, selon un sondage Odoxa pour franceinfo diffusé jeudi matin. D'après cette même enquête, 72% des Français estimaient cependant que ce débat ne permettrait pas à Nicolas Sarkozy de rattraper son retard sur Alain Juppé.

les 35 piques que les candidats se sont envoyées à la figure pendant le deuxième débat

Je souhaite être un président de la République honnête, qui respecte ceux qui ont voté pour lui. (...) Honnête, ça veut dire que je ne suis pas candidat pour prendre une revanche sur qui que ce soit.

Bruno Le Maire à propos de Nicolas Sarkozy

[A propos de Calais] D'abord ce ne sont pas les accords du Touquet, c'est les accords de Canterbury. Mais peu importe, tout le monde n'est pas obligé de connaître exactement le dossier.

Nicolas Sarkozy à Jean-François Copé

Ça fait quelque temps que nos lignes politiques ont divergé.

Nathalie Kosciusko-Morizet à Nicolas Sarkozy

Certains sur ce plateau avaient promis de ne pas se représenter s'ils avaient été battus, ou de se concentrer à leur ville. S'ils avaient tenus leurs promesses, on serait peut-être moins nombreux sur ce plateau.

Bruno Le Maire à ses concurrents

Tu avais dit avant 2012 que tu ne te représenterais pas si tu perdais. Les mots ont un sens.

Bruno Le Maire à Nicolas Sarkozy

Commence d'abord par essayer d'être élu ! Tu verras que c'est très difficile.

Nicolas Sarkozy à Bruno Le Maire

C'est la défaite qui fait apprendre des choses, comprendre des choses, et faire évoluer une personnalité. Je souhaite d'ailleurs que ça t'arrive.

Nicolas Sarkozy à Bruno Le Maire

Si quand on est battu on n'a plus le droit de se présenter, je te rappelle que tu as été battu à la présidence de l'UMP ! J'en suis heureux pour moi, et désolé pour toi.

Nicolas Sarkozy à Bruno Le Maire

Ils ont le droit d'être candidats. De même qu'ils avaient le droit d'accepter les responsabilités que je leur ai confiées. Aucun ne m'a supplié de quitter le gouvernement…

Nicolas Sarkozy à propos de ses concurrents

Les Français reprochent aux présidents successifs une certaine forme d'inconstance, de versatilité. La France ne peut plus avoir un président versatile.

Jean-François Copé à propos de Nicolas Sarkozy

J'ai trouvé un peu bizarre de faire l'ouverture à gauche il y a une dizaine d'années.

Jean-François Copé à Nicolas Sarkozy

On a été battus en 2012. On a certainement fait des réformes formidables, mais elles n'ont pas suffi à permettre les résultats qui nous auraient permis d'être réélus.

Jean-François Copé à Nicolas Sarkozy

Je regrette qu'aujourd'hui, tu dénigres de cette manière le Grenelle de l'Environnement.

Nathalie Kosciusko-Morizet à Nicolas Sarkozy

Je t'ai vu de près, et justement maintenant, je suis candidate contre toi.

Nathalie Kosciusko-Morizet à Nicolas Sarkozy

Si j'avais été réélu en 2012, je pense que Nathalie se serait fait violence pour m'accompagner encore. (...) Je ne regrette pas ta nomination, Nathalie. Je ne suis pas sûr de le refaire, mais je ne regrette pas ta nomination.

Nicolas Sarkozy à Nathalie Kosciusko-Morizet

Si aujourd'hui, les policiers et les gendarmes sont dans cet état de colère, c'est parce qu'une erreur folle a été commise il y a une dizaine d'années que de réduire de manière drastique les effectifs de police alors que la droite était au pouvoir. Nous avons diminué de 13 000 les effectifs de police et de gendarmerie entre 2007 et 2012, c'est un fait.

Jean-François Copé à Nicolas Sarkozy

Pardon mais moi, j'ai fait un service militaire et je ne balayais pas la cour de la caserne.

Nathalie Kosciusko-Morizet à Nicolas Sarkozy

Nous sommes intervenus en Libye par la voie aérienne, pas au sol. C'est une assez mauvaise connaissance du dossier. Ne mélangeons pas tout. Sur ces questions, il faut être absolument sérieux.

Alain Juppé à Bruno Le Maire

Il y a des sujets très sérieux, qui demandent une connaissance approfondie des dossiers, et qui ne supportent pas les postures.

Nicolas Sarkozy à ses concurrents

Il n'y a pas d'un côté ceux qui savent, et de l'autre ceux qui sont juste là pour prendre des cours.

Jean-François Copé à Nicolas Sarkozy

François Fillon fait semblant de pas comprendre. Il s'agit de faire pour la communauté musulmane ce qui existe pour la communauté juive, avec une redevance sur le halal.

Nathalie Kosciusko-Morizet à François Fillon

Dans toutes les récentes élections locales, nous avons été bien heureux de s'allier avec le MoDem, le MoDem de François Bayrou. Cette attitude de partir en guerre comme ça contre une tête de Turc est suicidaire.

Alain Juppé à Nicolas Sarkozy

Tout ça, c'est de l'ancienne politique. Alain, François, Nicolas… Vous étiez avec François Bayrou au gouvernement en 1993. Une dream team ministérielle ! Mais enfin, on n'est plus en 1993 !

Bruno Le Maire à Alain Juppé, François Fillon et Nicolas Sarkozy

On ne peut pas en fonction des besoins avoir un discours et ensuite le contraire. Je rappelle qu'aux régionales, je m'opposais à Nicolas Sarkozy, qui exigeait qu'on réserve 30% de sièges à l'UDI et au MoDem, ce qui nous a mis en difficulté avec les Républicains

Jean-François Copé à Nicolas Sarkozy

Je n'ai pas envie de continuer sur ce thème [François Bayrou] qui n'est pas à la hauteur des enjeux.

Alain Juppé à Nicolas Sarkozy

La droite des résultats, c'est la droite qui, lorsqu'elle dit au moment de son élection qu'elle va baisser les impôts, ne laisse pas, comme Nicolas et François vous l'avez fait, 22 milliards d'euros d'impôts supplémentaires aux Français. Qui lorsqu'elle dit qu'elle va baisser la dette, ne laisse pas des centaines de milliards d'euros de dette supplémentaire.

Bruno Le Maire à Nicolas Sarkozy et François Fillon

Moi je suis d'accord avec ce que tu dis Nicolas [sur François Bayrou], mais ce serait plus crédible si tu n'avais pas fait l'ouverture à des ministres de gauche en 2007 !

Bruno Le Maire à Nicolas Sarkozy

Annoncer la couleur avant l'élection, ça me parait plus loyal que d'attendre le lendemain de l'élection pour faire rentrer au gouvernement des ministres qui appartiennent au Parti socialiste, sans que les électeurs en aient été prévenus.

Alain Juppé à Nicolas Sarkozy

Je ne reproche pas à Mme Kosciusko-Morizet d'avoir sollicité le parrainage de M. Ménard pour être candidate à la primaire !

Jean-Frédéric Poisson à Nathalie Kosciusko-Morizet

Jean-Frédéric Poisson navigue entre toutes les ambiguïtés. Il va très loin et puis il rectifie un peu, et puis il retourne très loin, et puis...

Nathalie Kosciusko-Morizet à Jean-Frédéric Poisson

Je suis reconnaissante à Nicolas Sarkozy d'avoir contredit ces derniers jours la thèse qu'il défendait ardemment [sur le ni-ni] et qui l'avait conduit à m'écarter de la direction du parti.

Nathalie Kosciusko-Morizet à Sarkozy

Quand on veut être exemplaire, il faut l'être complètement. (...) Tu sais, parfois, c'est pas mal d'écouter ce que disent les autres.

Nicolas Sarkozy à Nathalie Kosciusko-Morizet

C'est historique, on est d'accord !

Jean-François Copé à François Fillon

Je ne crois pas que notre identité soit heureuse, je n'ai pas envie d'une alternance de compromis ou d'une alternance molle.

Nicolas Sarkozy à Alain Juppé

On a eu le burkini, on a eu les Gaulois, et maintenant, on nous fait le coup de l'invasion centriste : c'est à la fois mensonger et stupide !

Nathalie Kosciusko-Morizet à Nicolas Sarkozy
logo
Bastien HuguesIlan CaroFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Vous aviez trouvé le premier débat un rien ennuyeux ? La deuxième joute télévisée entre les sept candidats de la primaire à droite, jeudi 3 novembre, a été le théâtre de nombreuses invectives entre les prétendants. Franceinfo en a enregistré pas moins de 35 attaques, compilées ci-dessous.

[A propos de Calais] D'abord ce ne sont pas les accords du Touquet, c'est les accords de Canterbury. Mais peu importe, tout le monde n'est pas obligé de connaître exactement le dossier.

Nicolas Sarkozy à Jean-François Copé

Ça fait quelque temps que nos lignes politiques ont divergé.

Nathalie Kosciusko-Morizet à Nicolas Sarkozy   
Nathalie Kosciusko-Morizet lors du deuxième débat télévisé entre les candidats à la primaire à droite, le 3 novembre 2016.
Nathalie Kosciusko-Morizet lors du deuxième débat télévisé entre les candidats à la primaire à droite, le 3 novembre 2016. (ERIC FEFERBERG / AFP)

Je souhaite être un président de la République honnête, qui respecte ceux qui ont voté pour lui. (...) Honnête, ça veut dire que je ne suis pas candidat pour prendre une revanche sur qui que ce soit.

Bruno Le Maire à propos de Nicolas Sarkozy

 Certains sur ce plateau avaient promis de ne pas se représenter s'ils avaient été battus, ou de se concentrer à leur ville. S'ils avaient tenus leurs promesses, on serait peut-être moins nombreux sur ce plateau.

Bruno Le Maire à ses concurrents

 Tu avais dit avant 2012 que tu ne te représenterais pas si tu perdais. Les mots ont un sens.

Bruno Le Maire à Nicolas Sarkozy

 Commence d'abord par essayer d'être élu ! Tu verras que c'est très difficile.

Nicolas Sarkozy à Bruno Le Maire

 C'est la défaite qui fait apprendre des choses, comprendre des choses, et faire évoluer une personnalité. Je souhaite d'ailleurs que ça t'arrive.

Nicolas Sarkozy à Bruno Le Maire

 Si quand on est battu on n'a plus le droit de se présenter, je te rappelle que tu as été battu à la présidence de l'UMP ! J'en suis heureux pour moi, et désolé pour toi.

Nicolas Sarkozy à Bruno Le Maire

   Bruno Le Maire lors du deuxième débat télévisé entre les candidats à la primaire à droite, le 3 novembre 2016.Bruno Le Maire lors du deuxième débat télévisé entre les candidats à la primaire à droite, le 3 novembre 2016. (ERIC FEFERBERG / AFP)

  Ils ont le droit d'être candidats. De même qu'ils avaient le droit d'accepter les responsabilités que je leur ai confiées. Aucun ne m'a supplié de quitter le gouvernement…

Nicolas Sarkozy à propos de ses concurrents

 Les Français reprochent aux présidents successifs une certaine forme d'inconstance, de versatilité. La France ne peut plus avoir un président versatile.

Jean-François Copé à propos de Nicolas Sarkozy

 J'ai trouvé un peu bizarre de faire l'ouverture à gauche il y a une dizaine d'années.

Jean-François Copé à Nicolas Sarkozy

 On a été battus en 2012. On a certainement fait des réformes formidables, mais elles n'ont pas suffi à permettre les résultats qui nous auraient permis d'être réélus.

Jean-François Copé à Nicolas Sarkozy

  Jean-François Copé lors du deuxième débat télévisé entre les candidats à la primaire à droite, le 3 novembre 2016.Jean-François Copé lors du deuxième débat télévisé entre les candidats à la primaire à droite, le 3 novembre 2016. (ERIC FEFERBERG / AFP)

Je regrette qu'aujourd'hui, tu dénigres de cette manière le Grenelle de l'Environnement.
Nathalie Kosciusko-Morizet à Nicolas Sarkozy

 Je t'ai vu de près, et justement maintenant, je suis candidate contre toi.

 Nathalie Kosciusko-Morizet à Nicolas Sarkozy

  Si j'avais été réélu en 2012, je pense que Nathalie se serait fait violence pour m'accompagner encore. (...) Je ne regrette pas ta nomination, Nathalie. Je ne suis pas sûr de le refaire, mais je ne regrette pas ta nomination.

 Nicolas Sarkozy à Nathalie Kosciusko-Morizet

  Si aujourd'hui, les policiers et les gendarmes sont dans cet état de colère, c'est parce qu'une erreur folle a été commise il y a une dizaine d'années que de réduire de manière drastique les effectifs de police alors que la droite était au pouvoir. Nous avons diminué de 13 000 les effectifs de police et de gendarmerie entre 2007 et 2012, c'est un fait.

Jean-François Copé à Nicolas Sarkozy

   Nathalie Kosciusko-Morizet, Nicolas Sarkozy et Jean-Frédéric Poisson, le 3 novembre 2016 à Paris, lors du deuxième débat de la primaire à droite.Nathalie Kosciusko-Morizet, Nicolas Sarkozy et Jean-Frédéric Poisson, le 3 novembre 2016 à Paris, lors du deuxième débat de la primaire à droite. (ERIC FEFERBERG / AFP)

Pardon mais moi, j'ai fait un service militaire et je ne balayais pas la cour de la caserne.

Nathalie Kosciusko-Morizet à Nicolas Sarkozy

 Nous sommes intervenus en Libye par la voie aérienne, pas au sol. C'est une assez mauvaise connaissance du dossier. Ne mélangeons pas tout. Sur ces questions, il faut être absolument sérieux.

Alain Juppé à Bruno Le Maire

 Il y a des sujets très sérieux, qui demandent une connaissance approfondie des dossiers, et qui ne supportent pas les postures.

Nicolas Sarkozy à ses concurrents

 Il n'y a pas d'un côté ceux qui savent, et de l'autre ceux qui sont juste là pour prendre des cours.

Jean-François Copé à Nicolas Sarkozy

 François Fillon fait semblant de pas comprendre. Il s'agit de faire pour la communauté musulmane ce qui existe pour la communauté juive, avec une redevance sur le halal.

Nathalie Kosciusko-Morizet à François Fillon

 Dans toutes les récentes élections locales, nous avons été bien heureux de s'allier avec le MoDem, le MoDem de François Bayrou. Cette attitude de partir en guerre comme ça contre une tête de Turc est suicidaire.

Alain Juppé à Nicolas Sarkozy

   Alain Juppé lors du deuxième débat télévisé entre les candidats à la primaire à droite, le 3 novembre 2016.Alain Juppé lors du deuxième débat télévisé entre les candidats à la primaire à droite, le 3 novembre 2016. (ERIC FEFERBERG / AFP)

  Tout ça, c'est de l'ancienne politique. Alain, François, Nicolas… Vous étiez avec François Bayrou au gouvernement en 1993. Une dream team ministérielle ! Mais enfin, on n'est plus en 1993 !

Bruno Le Maire à Alain Juppé, François Fillon et Nicolas Sarkozy

 On ne peut pas en fonction des besoins avoir un discours et ensuite le contraire. Je rappelle qu'aux régionales, je m'opposais à Nicolas Sarkozy, qui exigeait qu'on réserve 30% de sièges à l'UDI et au MoDem, ce qui nous a mis en difficulté avec les Républicains.

Jean-François Copé à Nicolas Sarkozy

 Je n'ai pas envie de continuer sur ce thème [François Bayrou] qui n'est pas à la hauteur des enjeux.

Alain Juppé à Nicolas Sarkozy

 La droite des résultats, c'est la droite qui, lorsqu'elle dit au moment de son élection qu'elle va baisser les impôts, ne laisse pas, comme Nicolas et François vous l'avez fait, 22 milliards d'euros d'impôts supplémentaires aux Français. Qui lorsqu'elle dit qu'elle va baisser la dette, ne laisse pas des centaines de milliards d'euros de dette supplémentaire.

Bruno Le Maire à Nicolas Sarkozy et François Fillon

 Moi je suis d'accord avec ce que tu dis Nicolas [sur François Bayrou], mais ce serait plus crédible si tu n'avais pas fait l'ouverture à des ministres de gauche en 2007 !

Bruno Le Maire à Nicolas Sarkozy

  

Alain Juppé, François Fillon et Bruno Le Maire lors du deuxième débat télévisé 
Alain Juppé, François Fillon et Bruno Le Maire lors du deuxième débat télévisé  (ERIC FEFERBERG / AFP)

 Annoncer la couleur avant l'élection, ça me parait plus loyal que d'attendre le lendemain de l'élection pour faire rentrer au gouvernement des ministres qui appartiennent au Parti socialiste, sans que les électeurs en aient été prévenus.

Alain Juppé à Nicolas Sarkozy

 Je ne reproche pas à Mme Kosciusko-Morizet d'avoir sollicité le parrainage de M. Ménard pour être candidate à la primaire !

Jean-Frédéric Poisson à Nathalie Kosciusko-Morizet

 Jean-Frédéric Poisson navigue entre toutes les ambiguïtés. Il va très loin et puis il rectifie un peu, et puis il retourne très loin, et puis...

Nathalie Kosciusko-Morizet à Jean-Frédéric Poisson

 Je suis reconnaissante à Nicolas Sarkozy d'avoir contredit ces derniers jours la thèse qu'il défendait ardemment [sur le ni-ni] et qui l'avait conduit à m'écarter de la direction du parti.

Nathalie Kosciusko-Morizet à Sarkozy

 Quand on veut être exemplaire, il faut l'être complètement. (...) Tu sais, parfois, c'est pas mal d'écouter ce que disent les autres.

Nicolas Sarkozy à Nathalie Kosciusko-Morizet

 C'est historique, on est d'accord !

Jean-François Copé à François Fillon

 Je ne crois pas que notre identité soit heureuse, je n'ai pas envie d'une alternance de compromis ou d'une alternance molle.

Nicolas Sarkozy à Alain Juppé

 On a eu le burkini, on a eu les Gaulois, et maintenant, on nous fait le coup de l'invasion centriste : c'est à la fois mensonger et stupide !

Nathalie Kosciusko-Morizet à Nicolas Sarkozy

 A lire aussi

 

03/11/2016

MyNewsCenterNavigator & FranceWebSharing, AGENA3000 a organisé mi-octobre au CNIT de Paris La Défense la première édition de "Connect2day".

La démat' au coeur de Connect2day

AGENA3000 a organisé mi-octobre au CNIT de Paris La Défense la première édition de "Connect2day". Un évènement qui a réuni plus de 300 professionnels de la distribution sur le thème: "La distribution tournée vers le progrès et les solutions innovantes".

Après une conférence des distributeurs mettant en avant leur forte demande de déploiement des catalogues électroniques, des appels d'offres et des images pour l'année 2017, les invités ont participé à une vingtaine d'ateliers censés répondre aux problématiques et aux attentes des acteurs de la distribution. Plus de la moitié de ces ateliers, construits autour de témoignages utilisateurs, avaient pour point commun la dématérialisation : 
  • la dématérialisation des catalogues électroniques, à travers les offres GENFI PIM, avec notamment la participation et le témoignage de Cédric Lecolley, de GS1 France, du Groupe Bonduelle concernant leur déploiement à l'international et de France Frais.
  • la dématérialisation des documents liés à la Supply Chain, à travers les offres GENEDI Hub et GENEDI Invoice Management, avec un retour d'expérience du Groupe Pasquier sur la gestion des flux fournisseurs et des multiples gains obtenus, la vision du cabinet Bensoussan (concernant le cadre règlementaire lié à la dématérialisation des factures fiscales), un retour d'expérience de la société Sodebo à propos des gains obtenus après la mise en œuvre de GENEDI Hub et le fonctionnement du nouveau module d'AGENA3000 qui intègre les spécificités B2C et B2G (portail Chorus).
  • la dématérialisation des conditions commerciales hors factures, à travers l'offre Market Management, avec notamment les témoignages de Biscuits Saint Michel concernant la mise en œuvre de leur gestion commerciale avec la distribution automatique des flux avec leur multiples WMS, de Cacolac qui a su remettre le Supply Chain au sein de son système d'informations et de FIMAR qui a intégré le module Market Management pour gérer toutes ses opérations commerciales hors factures dans les DOM-TOM.
Les invités ont également particulièrement apprécié la conférence d’Olivier Dauvers à propos de la distribution de demain, sans oublier l’intervention de Joël de Rosnay qui a clôturé cette magnifique journée en apportant sa vision du commerce pour 2030.
 

Contactez cette société ou un revendeur de ces produits.

Know why, Know who, Know where, Know what. The know how to succeed. Join Now!

 All the News from Around the Web, all theTime

20150119_111932.jpg

 

20150119_111841.jpg 

 

 

1agld1r.gifTIME FOR NEWS

Connecting You Through News Center

MyNewsCenterNavigator ©

n'a pas de limites...pour comprendre plus en détail l'actualité économique, sociale, politique et culturelle internationale.

Restez connectés avec Ma tablette Magique,

"MyNewsCenterNavigator",

Un ODP (On-Device-Portal ) révolutionnaire pour toute la famille,...

 If you love news so much that you even love hearing news about news sources, then this particular news is on an "Extra! Extra! Read all about it!"

Contact : Tél.:+33 (0)1 39 65 50 34    mailto:franceweb@gmail.com

Mobile: +33(0)6 21 97 47 99 

02/11/2016

"Where E-Business becomes Your Business" The 4 Collaboration Dimensions, LOCAL - REGIONAL - NATIONAL - INTERNATIONAL, SRU-Electronics(Special Research Unit), sharing information, knowledge, risks and profits, Interactive Business Communities, ....

Business Network delivers enterprise business solutions that simplify the way you do business, and empower users to get their jobs done more easily and accurately.Reaching new customers, Expanding offerings,...

20150119_111926.jpgPeople, Regions, Countries, Firms, Departments, Knowledge, Business Network,..., You !

"Where E-Business becomes Your Business"

Business Network delivers enterprise business solutions that simplify the way you do business, and empower users to get their jobs done more easily and accurately.

As the technology world's most respected community builder, Business Network brings business and technology executives, managers and teams together for highly productive meetings, group sessions and conferences. The result: collaboration, inspiration and ideas.
"If you need to learn about the survival of your company, start here."Stefan Raducanu, Global Interface

Imediate benefits of the Business Network for businesses include :
Reaching new customers, Expanding offerings, Extending market reach, Increasing access to current customers,
Solving customer driven need to remove barriers to allow for rapid participation in the global internet economy,
Describing their services and business processes programatically in a single, open, and secure environnement
Using a set of protocols that enable businesses to invoke services over the internet to provide additional value to their preferred customers

The long list of organizations participating in the Business Network represents many industries and core competencies. As such, Business Network  is not owned or led by any one company. Rather, it is currently being guided by a group of committed industry leaders. These leaders are spearheading the initial creation and design efforts. As the site becomes more widely accepted, the list of Community members is expected to grow exponentially.

Visit this site often for additions and updates to these technical materials. Read this information to understand the standard, and how to use the architecture to build your infrastructure to promote and find Internet-based products and services.

LOCAL - REGIONAL - NATIONAL - INTERNATIONAL

We Are FranceWebCitizens, Get the latest from "PoissySmartCity", "FranceWebSharing" & "MyNewsCenterNavigator" "We are readers, creators, and consumers living in an exploding world of digital media".Data, insights, inspiration, Social Media, Custom Content

       http://lascalaapoissy.20minutes-blogs.fr/archive/2016/02/01/poisywebcitoyens-we-are-readers-creators-and-consumers-livin-925782.html

The 4 Collaboration Dimensions, Digital Workplace Collaboration Means More Than Documents,Yet when people write about "collaboration," they make a tacit assumption about what form the collaboration takes.

http://idfregionconnectee.20minutes-blogs.fr/archive/2016/11/01/digital-workplace-collaboration-means-more-than-documents-932419.html

SRU-Electronics(Special Research Unit), sharing information, knowledge, risks and profits, Interactive Business Communities, Participative Transformation, the largest sociotechnical system humankind has ever seen, Beyond Knowledge,Micro-Moments

1agld1r.gifFeel inspired and inspire others

The Leader's Guide to Radical Management

What is a springboard story?

The Ten Happiest Jobs

The Dumbest Idea In The World: Maximizing Shareholder Value

There is only one valid definition of a business purpose: to create a customer.

Peter Drucker, The Practice of Management

Fixing the Game: Bubbles, Crashes, and What Capitalism Can Learn from the NFL

What is a user story?

Digital Workplace

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu