Avertir le modérateur

13/06/2016

FranceWebAsso,FranceWebSharing,SRU-Electronics & StefanV.Raducanu..Tout le monde EN PARLE, MyNewsCenterNavigator,

Tout le monde EN PARLE  
 

                            1agld1r.gifMyNewsCenterNavigator

             User-friendly platform for research and discovery.

News You Can Use At Your FingertipsIs Just A Click Away !

"Live, enjoy, invest, follow the guide"

1341760513778.jpgstefan.gif

     
 
  Les echos  
     
 
 
Lire ici
le buzz des états-unis  
 
     
 
  Les echos  
     
 
 
Lire ici
cette nuit en asie  
 
     
 
  Les echos  
     
 
 
Lire ici
la valeur à suivre  
 
     
 
  La Française de l’énergie entre en piste  
 
 

C’est le grand jour pour LFDE, une entreprise spécialisée dans le gaz de charbon des anciens bassins houillers du nord et l’est de la France, qui fait ses premiers pas en Bourse. Ce sera un vrai test car le prix définitif de l’introduction a été fixé vendredi soir à 27 euros, soit à la limite basse de la fourchette de 27 à 35,50 euros initialement proposée. Rendez-vous à 9 heures.

 
 
Lire ici
 
  Les echos  
     
  Hélicoptères : Airbus frappe un grand coup en Chine
 
     
  Le constructeur aéronautique européen a signé aujourd'hui un contrat d’un milliard pour la vente de 100 hélicoptères H135 et la construction de la première chaîne d’assemblage dans le pays.  
 
  Lire ici
  La France bien placée dans la bataille pour attirer les centres d'innovation
 
     
  Paris occupe la troisième position, derrière la Silicon Valley et Londres, selon un rapport de Capgemini et Altimeter. Plusieurs grands groupes internationaux se sont installés en France, ces dernières années.  
 
  Lire ici

09/06/2016

” Ma petite entreprise ne connaît pas la crise “ avec FranceWebAsso,FranceWebSharing & MyNewsCenterNavigator,On donne juste nos idées. Il est possible de choisir..Communication, Exposants, Partenaires, Réseau FranceWebAsso

Dell dévoilait hier sa dernière étude sur la vision et les attentes des startups françaises. Des résultats qui mettent en avant la confiance qu’ont les jeunes pousses dans leur avenir, mais pointent la difficulté pour celles-ci d’obtenir des capitaux qui contribueraient à développer leur business.   

Les startups françaises ont confiance en l’avenir, et bien plus que les grandes entreprises. C’est en tout cas ce que révèlent les résultats de l’étude menée par CSA pour Dell. Celle-ci, réalisée auprès de 300 jeunes pousses de l’Hexagone du 11 au 21 janvier dernier, a permis d’évaluer les sentiments des startups sur leurs statuts, ainsi que leurs attentes à court et à long terme.

” Ma petite entreprise ne connaît pas la crise “

Interrogées sur le nombre d’emploi qu’elles ont créé au cours des douze derniers mois, 67% des jeunes entreprises déclarent avoir créé de l’emploi dans leur secteur. 4,68 postes auraient ainsi été générés dans chaque jeune pousse sur un an, la grande majorité étant des CDI (82%).

Une bonne santé économique qui leur permet d’envisager de nouveaux recrutements pour 2016, mais également le développement d’une activité à l’international d’ici deux ans.

scalabilite startups 2

Et si 45% des entreprises interrogées déclarent réaliser un chiffre d’affaires nul à l’étranger, 82% de celles-ci disent vouloir s’internationaliser rapidement.

Si l’on veut créer des grands leaders, ils doivent être internationaux très tôt. Le marché français est petit, cette capacité à se projeter à l’international doit être importante

David Monteau, directeur de la mission FrenchTech

Des ambitions portées avant tout par un environnement économique plutôt favorable, en particulier grâce à la mise en place de dispositifs et d’infrastructures dédiés au numérique et à la création d’entreprise, qui facilitent les conditions liées à l’entrepreneuriat. C’est pourquoi 66% des startupers considèrent aujourd’hui qu’il est facile de créer son entreprise, dont 91% estiment que cette facilité est due aux dispositifs mis en place.

Des attentes auprès des pouvoirs publics

Cependant, si la majorité d’entre eux disent qu’il est facile de créer son entreprise, 78% admettent aujourd’hui rencontrer de nombreuses difficultés liées au développement de leurs structures.

scalabilite startups

Et le premier obstacle cité par la majorité des jeunes pousses, ce sont les financements et les coûts. Qu’il s’agisse de difficultés à lever des fonds, à obtenir des fonds publics, ou encore le poids des charges sociales, la réponse est unanime pour 66% des interrogés.

 C’est à nous, fonds d’investissements, d’être capables de prendre plus de risques. On met peu dans chaque startup pour ne pas prendre de risques, on doit en prendre plus et être capable de financer l’étape d’après, qui correspond au changement d’échelle de la startup

Nicolas Celier, membre du conseil d’administration France Digitale

Des difficultés qui poussent aujourd’hui les jeunes pousses à avoir plus d’attentes envers les pouvoirs publics, en particulier au niveau de l’assouplissement des réglementations, qui passe entre autres par la simplification des démarches administratives, des normes, et du code du travail. Près de la moitié des personnes interrogées estiment également que l’assouplissement des charges et de la fiscalité est une priorité car cela freine considérablement leur développement et leurs ambitions.

Et si l’on demande aux jeunes pousses ce que permettront les actions du gouvernement vis à vis des startups, plus de la moitié estiment que celles-ci permettront avant tout de dynamiser l’innovation, mais également de créer des emplois et de renforcer le poids économique de la France à l’international.

Quand on voyage à l’étranger, ça fait du bien de voir que le savoir-faire français es reconnu. Tout est une question d’opportunité

Katia Vidic, fondatrice de Nelis

scalabilite startups 3

Communication, Exposants, Partenaires

  A propos de Réseau FranceWeb Actualités, Artisans, Association, Blog, Blogs, Citations, Citoyen, Collaborative, Collectivité, Communication & relations médias, Community, Conseil, Culture, Démocratie, Dipl.Ing.Stefan V.Raducanu, Education, Electeur, Entrepreneurship, Entreprises, Exposants, Femmes, France, FranceWeb, e-Globalnetwork, FranceWebAsso, Innovation, International, Internet, Internet Citoyen, INVITATION, LMathieuwebcollection, Madeleine et Stefan Raducanu, Métiers, Mobile, Monde, Numérique, OneGlobalLocal, Opportunités, Organisation, Organisme, Partenaires, PoissyWeb Social Network, PoissyWebCitoyen, Recherche, Réseau, Seniors, SmartCity, Social Media Intelligence, SRU-Electronics, StefanWebCollection, Travailleur, Web, Work, World, Yvelines

08/06/2016

S'adressant à l'Assemblée populaire, le président al-Assad a déclaré que la guerre en Syrie avait été provoquée par des puissances étrangères, en collaboration avec les forces de l'opposition à l'intérieur du pays.

(Xinhua/SANA)

DAMAS, 7 juin (Xinhua) -- Le président syrien Bachar al-Assad s'est engagé mardi à continuer à lutter contre les groupes terroristes jusqu'à leur complète éradication, et a souligné qu'une transition politique qui ne tendrait pas vers cet objectif serait "dépourvue de sens".

S'adressant à l'Assemblée populaire, le président al-Assad a déclaré que la guerre en Syrie avait été provoquée par des puissances étrangères, en collaboration avec les forces de l'opposition à l'intérieur du pays.

"Je peux vous garantir que notre guerre contre le terrorisme se poursuit, non parce que nous aimons la guerre, mais parce qu'ils nous ont forcés à la guerre. Le sang ne cessera de couler jusqu'à ce que nous ayons éradiqué le terrorisme à la racine, où qu'il se trouve et quel que soit le masque dont il s'affuble", a souligné le président. Dans plusieurs zones du pays, le gouvernement al-Assad est en lutte contre plusieurs groupes ultra-radicaux, dont l'Etat Islamique (EI) et le Front al-Nosra, un groupe lié à al-Qaïda.

Le président syrien n'a pas pour autant rejeté les efforts visant à trouver une solution politique à la crise qui déchire la Syrie.

"Cela ne signifie pas que nous ne croyons pas en une solution politique. Nous continuerons à travailler sur la transition politique, si minces soient ses chances de réussite, car le peuple et le gouvernement partagent le même désir de mettre fin aux effusions de sang et de sauver notre patrie", a-t-il ainsi déclaré.

Le président al-Assad a également souligné que "tout processus politique doit commencer, continuer et finir par la destruction du terrorisme, sauf à se révéler dépourvu de sens et de finalité".

Lire aussi:

L'armée syrienne entre dans la province de Raqqa, capitale de l'EI

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu