Avertir le modérateur

24/02/2014

Respect et merci pour tout>La Russie a tenu toutes ses promesse>MyNewsCenter >WorldNewsCenter> FranceWeb,e-GlobalNetWork®>JO de Sotchi 2014: la France termine les JO avec 15 médailles>En 2014, continuons à grandir ensemble avec FranceWeb,e-GlobalNetWork®

  Hormis les 15 médailles de l'équipe de France, que retenir des 22e Jeux d'hiver sur la glace et sur les pistes ? Le "Nouvel Obs" fait le bilan.  Le biathlète norvégien Ole Einar Bjoerndalen (photo prise lors du 10km à Oberhof, le 3 janvier 2014) (Jens Meyer/AP/SIPA) Le biathlète norvégien Ole Einar Bjoerndalen (photo prise lors du 10km à Oberhof, le 3 janvier 2014) (Jens Meyer/AP/SIPA)

A Sotchi, il y a eu Martin Fourcade ou le triplé du skicross côté français. Mais il y a eu aussi la réussite de la Russie, des records de légende(s) et une incroyable razzia hollandaise, entre autres. Le "Nouvel Obs" fait le bilan.

La Russie a tenu toutes ses promesses (ou presque)

Si, dans les coulisses, l'organisation russe, menée par Vladimir Poutine, semble avoir conquis le CIO, sur les pistes, les athlètes de la délégation ont également fait le boulot. Avec 33 médailles et 13 titres olympiques, le pays hôte a fini ses Jeux en boulet de canon - avec deux dernières journées fastes ponctuées par un triplé sur 50 km hommes en ski de fond - et tenu sa promesse de finir meilleure nation.

Une réussite - quatre ans après une piteuse 11e place à Vancouver - qui permettra d'effacer en partie la tragédie de l'élimination de l'équipe russe en quart de finale du tournoi de hockey sur glace ou le forfait de dernière minute du revenant Yevgueni Plushenko lors du programme court du patinage. Les Russes pourront également remercier leurs deux naturalisés, le patineur Viktor Ahn, ex-Corée du Sud, triple champion olympique en short track (500 m, 1000 m, relais 5000 m) et le snowboarder Vic Wild, ex-Etats-Unis, double champion olympique en slalom géant parallèle et slalom parallèle.

Bjoerndalen, (définitivement) au Panthéon du sport

A 40 ans, personne n'attendait vraiment le Norvégien Ole Einar Bjoerndalen sur les podiums des épreuves du biathlon à Sotchi. Oh, peut-être pour une médaille sur un relais, histoire d'égaler, pour ses sixièmes Jeux (il avait débuté, en 1994, chez lui à Lillehammer), le record absolu de son compatriote, le fondeur Bjorn Daehlie et ses 12 médailles aux Jeux d'hiver. Mais on n'imaginait pas que Bjoerndalen allait chiper l'or dès la première épreuve, le sprint, en se montrant sur les skis comme au tir aussi rayonnant qu'à ses plus belles heures. Bjoerndalen n'était donc pas venu là pour une tournée d'adieux, c'était mal le connaître. Et, un titre en relais mixte plus tard, il est reparti de ces Jeux avec deux médailles d'or, portant son incroyable total à 13 médailles, dont 8 en or, depuis 20 ans. Respect et merci pour tout.

La Norvège a d'ailleurs comme toujours répondu présente (32 médailles, 11 titres, 2e au classement des médailles). Et notamment la fondeuse Marit Bjoergen, triple médaillée d'or - un autre record norvégien dans cette quinzaine olympique - et qui complète un peu plus sa collection de médailles (ça fait désormais 10, dont 6 en or pour la fondeuse de 33 ans). Et quand ce ne sont pas les vétérans qui tiennent la baraque, la Norvège compte toujours des cartouches de rechange, comme avec le skieur Kjetil Jansrud, champion olympique du super-G et médaillée de bronze en descente, venu pallier le coup de mou de la star Aksel Lund Svindal.

La moisson batave

Qui a dit qu'on ne pouvait pas figurer parmi les meilleures nations au tableau des médailles des Jeux d'hiver quand on n'a pas la moindre montagne ? Certainement pas les Pays-Bas qui ont réussi, avec 23 médailles dont 8 titres sur les 12 épreuves de patinage de vitesse, la plus incroyable moisson de l'histoire des Jeux dans une même discipline. Et on n'oubliera évidemment pas la médaille de bronze de Sjinkie Knegt en short-track, unique médaille obtenue par les Pays-Bas hors de l'anneau de vitesse (même si ça reste du patinage, évidemment). Ce qui permet aux Hollandais de terminer 5e nation à Sotchi.

Mention spéciale à l'athlète la plus médaillée de ces Jeux, Ireen Wust, déjà sacrée à Vancouver et Turin, qui ramène a elle seule 2 médailles d'or (3.000 m, poursuite par équipes) et trois d'argent (1.000 m, 1.500 m, 5.000 m). Une athlète gay qui, malgré l'exposition médiatique, n'a jamais cherché à évoquer ce sujet durant ces Jeux.

Le relais ukrainien, pour le symbole

Juliya Dzhyma, Olena Pidhrushna, Valj et Vita Semerenko. Voilà le nom des quatre jeunes femmes qui ont redonné un brin de sourire à l'Ukraine l'espace de quelques heures en remportant vendredi 20 février une étonnante médaille d'or lors du relais féminin en biathlon. Un succès largement salué et commenté par un Sergueï Bubka ému.

Etats-Unis et Autriche : auraient pu mieux faire

Voilà deux nations qui sont finalement retombées sur leurs pattes après les ultimes performances de leurs skieurs. Certes, les Américains ont survolé les premières épreuves de freestyle, notamment dans la nouvelle épreuve du slopestyle, mais ce n'était pas glorieux par ailleurs (Shaun White battu en half-pipe, les deux équipes américaines battues en hockey par le voisin et rival canadien).

Mais en l'absence de l'icône Lindsey Vonn, "Team USA" a quand même pu se consoler avec le titre en slalom de la prodige Michaela Shiffrin (18 ans) ou la médaille de bronze de la légende Bode Miller en super-G. Une sixième breloque dans sa carrière qui en fait aussi le plus vieux médaillé olympique en ski alpin, à 36 ans et 127 jours.

Côté autrichien, on retiendra surtout un final en beauté en ski alpin (où les Autrichiens sont toujours les plus forts et les plus attendus) avec le doublé de Mario Matt et Marcel Hirscher en slalom, mais aussi la surprise Matthias Mayer en descente ou le sacre d'Ana Fenninger en super-G. Et puis c'est à peu près tout.

Selänne, ça rime avec longévité

22 ans après sa première apparition aux Jeux d'hiver (c'était en 1992 à Albertville), le hockeyeur finlandais Teemu Selänne, 43 printemps, a remis ça une dernière fois.

Retraité international après Vancouver, Selänne a décidé de remettre le couvert avant Sotchi. Et décroché avec son équipe une médaille de bronze. La troisième médaille olympique de sa carrière après le bronze à Nagano (1998) et l'argent à Turin (2006). On imagine maintenant que le meilleur pointeur de l'histoire des Jeux aimerait rempiler pour essayer, enfin, de remporter l'or en 2018. Mais peut-être que cette fois-ci, Selänne pour s'arrêter, non ?

 Partager

 Réagir1

 

En 2014, continuons à grandir ensemble.

 

NOUS SOMMES TOUS LES MANAGERS DE NOS PROPRES VIES

Dipl.Ing.Stefan V.Raducanu,

Président  FranceWeb,e-GlobalNetWork, le fruit de vingt-cinq ans d'expérience professionnelle et personnelle à travers une recherche passionnée des dynamismes qui conditionnent ( comme moteurs ou comme freins) l'action individuelle et collective.

ArrowDownRed.gifArrowDownRed.gifArrowDownRed.gifArrowDownRed.gif

Partagez les connaissances avec

FranceWeb,e-GlobalNetWork®

 Construisons ensemble la société en réseau

 3ARWD1.GIF Pour Vous et avec Vous.

  ARROW8.GIFTous, entrepreneurs de la connaissance

   3ARWD1.GIF la communication tous-tous dans l'économie du savoir et de la connaissance

  On a besoin de modernisé la France et FranceWeb peut être un catalyseur

   Préparer les internautes et les mobinautes en ce 21e siècle. Faciliter l'accès à la pratique pour tous, faire avancer la société, aider par la coopération et le développement. On a mis en commun nos réseaux, nos connaissances

  avec FranceWeb,e-GlobalNetWork®

 Le n°1 de la collaboration en ligne

Réseau de communication et d'échange

   En 2014, continuons à grandir ensemble.

    « Avec cette grande campagne, nous souhaitons donner un coup de projecteur sur les aspects positifs de notre vie quotidienne en donnant vie à l’optimisme et au bonheur, des valeurs auxquelles FranceWeb aspire depuis 15 ans. Nous ne pouvons pas changer le monde mais nous pouvons encourager nos lecteurs à croire en de meilleurs lendemains. Là est toute la promesse de cette nouvelle campagne. Cette signature sera récurrente tout au long de l’année 2014 »  STEFAN RADUCANU.JPG

    « Le temps et la tendance au progrès expliquent l'univers »

 Stefan Raducanu,

Président  FranceWeb,e-GlobalNetWork

Révélez le manager qui est en vous!

Entreprendre avec sa différence

Décider de façon appropriée en tenant compte de soi-même, d'autrui et de la situation du moment. Le Supporteurs sont intéressés par les valeurs d'autrui quand elles se rapprochent des leurs. Ce sont d'excellents conseillers. Leur compétence se manifeste dans le soin qu'ils apportent au bien-être des autres sur une base individuelle et dans leur capacité d'empahtie.

La roue Success Insights: quatre couleurs, huit types, soixante combinaisons

rouesinsights.jpg
A l'origine du  langage DISC,  sur lequel se base notre outil, des travaux de recherche  du Dr William Marston avec la publication d'un livre en 1928 : 'les émotions des gens normaux', plus d'information >>

      Fil RSS RESEAU DE PARTENAIRES PLURIDISCIPLINAIRES POUR OPTIMISER LES PERFORMANCES DES ENTREPRISES, ADMINISTRATIONS ET COLLECTIVITES EN FRANCE, EN EUROPE ET DANS LE MONDE

 CONNECTEZ-VOUS AU MONDE.

Connecting people, information and ideas on the Web

Our events provide you with laser focused content, unique experiences, access to people & ideas that create innovation, relevant connections, & generate business.

  Contact: Stefan Raducanu: 01 39 65 50 34  ou  06 21 97 47 99

 

Venez à la rencontre de partenaires
FranceWeb,e-GlobalNetWork®

Poissy

Yvelines

Ile-de-France

France

Entreprises

SRU

Bonheur

World

Web

Web Gallery

          Connecter, Trouver, Lire..

   3ARWD1.GIFFranceWeb,e-GlobalNetWork®, & StefanV.Raducanu, sur Facebook
  La marque  FranceWeb,e-GlobalNetWork® & StefanV.Raducanu  confirment leur position de leader de l'information généraliste. 

    STEFAN RADUCANU.JPGStefan Raducanu >> Ma sélection avec FranceWeb,e-GlobalNetWork®

21/02/2014

WorldNewsCenter>> Info Lab: le mail incendiaire de Nathalie Kosciusko-Morizet à la direction du Monde, "Mensonge", "haine", "incompétence", "volonté de nuire", "procureur", "propagandiste": NKM dit tout le mal qu'elle pense de Béatrice Gurrey,

 contexte.jpg

Par Thibaut Pézerat

| 20/02/14 - 09:42

DOCUMENT LAB - Elle se décrit volontiers comme une tueuse et démontre ici qu'elle manie la plume comme le bazooka : en qualifiant la journaliste du Monde Béatrice Gurrey de "21e tête de liste d'Anne Hidalgo", Nathalie Kosciusko-Morizet ne fait cependant que reprendre une formule déjà employée.

 Le Lab publie ce jeudi 20 février un mail comminatoire envoyé, vendredi 14 février, par la candidate UMP à la mairie de Paris à Louis Dreyfus, président du directoire du journal Le Monde et Vincent Giret, directeur délégué des rédactions

 Dans cette missive, NKM annule un déjeuner prévu avec la rédaction du Monde et menace clairement le journal de lâcher ses coups publiquement si le journal ne radoucit pas un peu sa ligne.

 "Mensonge", "haine", "incompétence", "volonté de nuire", "procureur", "propagandiste": NKM dit tout le mal qu'elle pense de Béatrice Gurrey, dont elle écorche l'orthographe du nom de famille en lui ôtant un "r", et dénonce son traitement de la campagne parisienne. La candidate UMP à la mairie de Paris fait part de sa "peine"de voir le journal Le Monde se livrer à ce qu'elle voit comme du "lynchage" :

 Lire l'intégralité du texte (cliquer pour zoomer) :

 

 

Dans ce message, l'ancienne ministre assure que la direction du journal, à l'occasion d'échanges antérieurs, aurait reconnu un "problème" dans la couverture par Béatrice Gurrey de la campagne parisienne pour le quotidien du soir  :

 Vous m'aviez assuré être conscients du problème. Vous 'avez même demandé une note détaillée, démontrant la chose, que je vous ai faite parvenir.

La direction du Monde a-t-elle lâché sa journaliste en concédant un "problème", dans le secret d'une conversation privée avec NKM ? "Jamais", assure au Lab l'un des destinataires du message, Vincent Giret, directeur délégué des rédactions du Monde, qui accuse la candidate d'avoir fait fuiter le document :

NKM fait part publiquement d'un mail qu'elle a elle-même écrit. Je n'ai pas pour habitude de communiquer sur des messages privés qu'on m'envoie. Cette stratégie témoigne d'une fébrilité certaine. NKM mène un très mauvais combat.


J'ai dénoncé les attaques personnelles dont Béatrice Gurrey a été la victime. Elle a tout le soutien de la rédaction et continue d'exercer son métier en totale indépendance.

Vincent Giret avait déjà écrit quelques lignes de soutienà Béatrice Gurrey, le 19 février, et renouvelle ici sa confiance à la journaliste. Du côté de la direction du journal, la ligne est la même: jamais, au grand jamais, les patrons du quotidien du soir n'ont pu ainsi lâcher leur collègue :

 C'est n'importe quoi. D'abord parce qu'il ne nous viendrait jamais à l'idée de nous désolidariser de la rédaction du Monde. Ensuite parce que les contenus éditoriaux sont de la responsabilité pleine et entière de Natalie Nougayrede, directrice du journal.

Enfin parce que Béatrice Gurrey est l'une des meilleures journalistes du Monde dont la rigueur et l'indépendance n'ont jamais eté pris en défaut

 Un message de soutien également adressé par le co-actionnaire du journal Xavier Niel, interrogé par BFMTV.com, le 19 février.

 NKM assure également dans son message avoir fait parvenir "une note détaillée"à la direction. Le Lab a également pu lire ce document: en quatre pages, une partie des articles consacrés à la campagne de NKM et d'Anne Hidalgo depuis octobre dernier sont scrutés et comparés.

 L'équipe de campagne de l'ancienne ministre reproche au quotidien une trop large place consacrée aux dissidences de droite :

 Huit articles sont consacrés aux dissidences dont quatre portant sur Dominique Tiberi et quatre autres listant toutes les dissidences au sein de l’UMP à Paris.

Aucun entretien ou article n’est consacré à Florence Berthout alors que Dominique Tiberi fait l’objet d’une interview et la Une de M le Magazine.

 Autre reproche adressé au Monde: un traitement démesuré des ralliements obtenus par Anne Hidalgo.

 Six articles pour Hidalgo dont un entretien avec Jean-François Martins et un entretien avec Thierry Coudert.

En revanche aucun traitement médiatique n’a été accordé à Elisabeth Boyer, ex-Secrétaire générale du PRG et conseillère régionale d’Île-de-France

 L'étude comparative se conclut sur la dénonciation de "ragots de campagne", "fausses rumeurs" diffusés dans les colonnes du journal. 

 NKM, contactée par le Lab, n'a pour l'instant pas donné suite à nos sollicitations.

 Dans un communiqué diffusé ce jeudi 20 février un peu avant 13h, la Société des rédacteurs du Monde (SRM) se dit "consternée par les accusations injustifiées et injustifiables" contenues dans le mail adressé par NKM aux dirigeants du Monde.

 La SRM assure voire dans le mail de NKM une tentative de "pression sur la hiérarchie du Monde dans l'espoir que Béatrice (Gurrey) soit évincée" ; et Les journalistes du Monde apportent "un soutien sans faille"à leur consoeure, "dont la rigueur et l'indépendance sont connues de tous". 

 Edit, 12h55 :ajout de la réaction de la Société des rédacteurs du Monde.

Enrichissez ce sujet

Vous avez trouvé un article, un document, une vidéo sur ce thème ? Soumettez votre lien dans le champ ci-dessous. La rédaction publiera les meilleurs liens sélectionnés.

09:28 Publié dans 21CenturyWebArchive, Articles, France, FranceWeb,eGlobaNetWork, Paris | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

17/02/2014

Les syndicats de l’hôtellerie et de la restauration embarrassés…easytrax vous propose zéro pour cent de SACEM, avec son répertoire Lounge bar américain et l'ambiance musicale gastronomique jazz and Romance.

Jusqu’à aujourd’hui la musique au restaurant c’était :
 
« Payez 70% de la sacem, à condition de bien payez vos cotisations syndicales… »
 
Aujourd’hui, ces petits arrangements entre amis sont du passé :
 
easytrax vous propose zéro pour cent de SACEM, avec son répertoire Lounge bar américain et l'ambiance musicale gastronomique jazz and Romance.
 
450 établissements font ces économies.
 
Avec easytrax la musique est devenu à budget très raisonnable, 4€ par mois, soit 100€ HT pour 24 mois*, un simple outil d’agrément pour les professionnels de l’hôtellerie et de la restauration, et plus jamais une monnaie d’échange de prévèlements prohébitifs.


*(attention la SPRE est toujours due dans la loi française)
 
easytrax music France :   Hotline : 06 95 96 04 11 / 38, rue Dunois, 75647 Paris cedex 13 
Librairie Musicale complète  (non écoutable sur une tablette sans Flash player)
 
Les hôtels peuvent également réduire leur facture pour la diffusion de musique dans les parties communes de leur établissement. (easytrax ne peut cependant rien faire pour les chambres d'hôtels équipées de TV)

 
 
Pack USB PLAYER Restaurateur  : branchez, appuyez sur "play" rien à programmer
Installez, diffusez ! : mode d'emploi pour ceux qui ne prennent que la Licence sans le player USB

13:05 Publié dans 21CenturyWebArchive, AlertInfo, Articles, Consommateur, France | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu