Avertir le modérateur

13/12/2013

Une expérience unique»Cristiano Ronaldo lance son propre réseau social , Ce site internet gratuit (vivaronaldo.com),promet d’être un «participant actif» à cette communauté virtuelle, doit par ailleurs inaugurer dimanche son propre musée à Funchal, Madère

Cristiano Ronaldo le 3 avril à Madrid.Cristiano Ronaldo le 3 avril à Madrid. (Photo Susana Vera. Reuters)HISTOIRE

«Viva Ronaldo» permettra à ses fans de communiquer entre eux et de suivre l'actualité du footballeur.

Cristiano Ronaldo a lancé jeudi son propre réseau social, «Viva Ronaldo», un site interactif en anglais qui permettra à ses millions de fans de communiquer entre eux et de suivre les dernières informations mises en ligne par leur idole.

«Viva Ronaldo est la plateforme de la communauté virtuelle officielle de Cristiano Ronaldo», a expliqué dans un communiqué la société portugaise Viva Superstars, fondée par la vedette du Real Madrid, Polaris Sports et bViva.

«Une expérience unique»

Ce site internet gratuit (vivaronaldo.com), également disponible sous forme d’application pour téléphones mobiles, propose de suivre les matches de «CR7» en direct et de participer à des concours pour décrocher un maillot signé ou une entrée pour un match de la star portugaise.

Les fans pourront également partager photos et vidéos, et envoyer des messages au footballeur, déjà suivi par plus de 67 millions d’internautes sur Facebook et 23 millions sur Twitter. «C’est une expérience unique que nous offrons à mes fans à travers le monde entier», a commenté Ronaldo, cité dans le communiqué.

Le capitaine de l’équipe du Portugal, qui promet d’être un «participant actif» à cette communauté virtuelle, doit par ailleurs inaugurer dimanche son propre musée à Funchal, la capitale de l’île de Madère dont il est originaire.

AFP

Actualités correspondant à Cristiano Ronaldo

Cristiano Ronaldo lance son réseau social

Cristiano Ronaldo lance son propre réseau social - 20minutes

Cristiano Ronaldo lance son propre réseau social - Tout le s....

Cristiano Ronaldo lance son propre réseau social - Depeche

Cristiano Ronaldo lance son propre réseau social - Le Jour

Cristiano Ronaldo lance "Viva Ronaldo", son propre... résea

Press Report - Cristiano Ronaldo lance son propre réseau so...

Viva Superstars a Portuguese joint-venture founded by Cristiano Ronaldo, Polaris Sports and bViva, responsible for the development and promotion of Viva Ronaldo – Cristiano Ronaldo’s Official Online Community.

Viva Superstars

Viva Superstars is a Portuguese joint-venture founded by Cristiano Ronaldo, Polaris Sports and bViva, responsible for the development and promotion of Viva Ronaldo – Cristiano Ronaldo’s Official Online Community. The company has developed a proprietary real-time match following platform – Live Match 4G – that allows fans in different countries and television streams to play and interact during live events. Viva Superstars is focused on creating new interaction platforms for celebrities, top athletes, television shows and major events.

Contact us for more details: Email

Want to see a bit more? Watch the iOS app in action!

 ArrowDownRed.gifArrowDownRed.gifArrowDownRed.gifArrowDownRed.gif

Partager 365 jours pour la TERRE>

>Connecter, Trouver, Lire

  fleshverslebasdroit.GIF

 

 

  

 FranceWeb,e-GlobalNetWork®

   Réseau de communication et d'échange

Espaces participatifs et communautaires

TCIC-travail collaboratif, intelligence collective

 Construisons la nouvelle société du savoir !

projet architectural majeur du 21ème siècle

Observer, Produire, Mettre en lien, Diffuser, Entreprendre, Découvrir ....

FRANCEWEB aide les Entreprises

FRANCEWEB aide les entreprises de toutes tailles à fonctionner dans une économie moderne et à promouvoir le développement économique. Le but est de favoriser les échanges économiques, sociaux et culturels d’entreprises, de promouvoir les partenariats et de mettre à disposition des ressources nécessaires au développement.

FRANCEWEB a pour objet l’innovation, le soutien et l’esprit d’entreprise, afin de participer au développement croissant de l’Europe soutenue d’emplois nombreux et qualifiés, dotée d’une grande cohésion sociale.

FRANCEWEB rassemble les entreprises, les organismes financiers, les consultants, les représentants des collectivités locales aux institutions diverses, les porteurs de projets, les instances régionales, nationales et européennes. L’accent est porté sur les usages possibles de T.T.C. pour les organisations et leurs interlocuteurs, qu’ils soient clients, prospects, collaborateurs, sous-traitants, distributeurs, partenaires, investisseurs…

 Pour ce faire FRANCEWEB souhaite développer des partenariats avec des sociétés proposant des produits et/ou services destinés aux entreprises. Son objectif est d’être un « facilitateur » de e-business : informer, faciliter les prises de contacts, partager les compétences et connaissances, accélérer les démarches.

FRANCEWEB  donne la possibilité à des représentants de l’industrie et du monde universitaire de former des réseaux et d’établir de nouveaux partenariats, ainsi que de renforcer les collaborations existantes.

Son objectif est de saisir le degré et les modalités d’insertion de la France dans l’économie du savoir et d’en débattre les enjeux en termes d’organisation, de spécialisation sectorielle, de compétitivité, de croissance et d’emploi.

FRANCEWEB  encourage les manifestations d’intérêt de la part des participants potentiels au réseau global de soutien à l’e-business pour les petites et moyennes entreprises, chaque membre mettant son expérience, ses connaissances au profit de l’ensemble, afin d’augmenter la richesse de chacun.

C’est donc dans cet esprit de communauté que nous souhaitons dédier un espace privilégié aux entreprises.

FRANCEWEB  lance un appel passionné à une vaste prise de conscience, et présente des arguments de poids en faveur d'un développement respectueux du capital naturel et socialement responsable.

Les décideurs locaux, régionaux et nationaux sont invités à rejoindre le réseau pour mieux identifier les besoins particuliers des entreprises, en matière de développement durable, partager les informations et les documents de sensibilisation et organiser des événements spécifiques pour l’échange de points de vue sur des problèmes fréquents.

 «créativité collective»« l’économie collaborative »

Vous avez la parole dans le but de créer une valeur en commun avec une relation particulière qui ne se situe ni dans une économie du don, ni dans une logique de marché, ni dans un rapport hiérarchique

C'est la contribution d'un individu à un "tout" qui profite à tous.

Stefan Raducanu, President-fondateur de FranceWebAsso

Contact : Stefan Raducanu   Président  3 rue Blanche de Castille 78300 Poissy

tél. : 01 39 65 50 34    mobile : 06 21 97 47 99  mailto :stefanraducanu@yahoo.fr

Venez !

 3ARWD1.GIFMADELEINE.JPGSTEFAN RADUCANU.JPG

 

 

 

Madeleine et Stefan Raducanu

 

Chercheurs  FranceWeb, vous conseillent:

partagez avec vos voisins:

  3ARWD1.GIFFranceWeb,e-GlobalNetWork®

  « Un petit pas pour l'humanité dans la mondialisation  »

  Communication, Exposants , Partenaires

 C'est la révolution des contenus

 Un grand service pour l'humain, l'organisation, la vie.. gratuit et universel avec

Les 10 Sites FranceWeb, Portails et outils de collaboration

        Plates-formes collaboratives pour nourrir la connaissance, la productivité et l'innovation

Le n°1 de la collaboration en ligne

      3ARWD1.GIFAvec une diffusion  en hausse de 7,84 % en 2012, FranceWeb continue sa progression avec 29.000 visiteurs uniques et plus de 12500 de pages vues en moyenne par mois,  sur 93244 pages, des applis leader sur windows mobile, androïd  et Samsung tablette.
Partageons le goût de l’exception et de la rareté avec des milliers d’internautes sélectionnés parmi les particuliers, professionnels et entreprises

  Faire parler de soi est vital pour une entreprise, une collectivité locale ou une association quelle que soit sa taille.

Venez !
Extension du domaine de partage.

Quel est le point commun entre une rivière, un four à pain et un logiciel?

Réponse : tous peuvent être qualifiés de "biens communs " ou "communs" s'ils sont gérés collectivement par une communauté d'usagers qui détermine leur régime d'accès et de partage. La théorie des biens communs, longtemps ignorée des économistes, trouve actuellement un écho dans les préoccupations écologiques, les habitudes de partage des cultures digitales et le développement de l'économie de la connaissance. Elle rencontre également les réflexions de Stefan Raducanu fondateur de FranceWeb. Un concept fondé là aussi sur la relation, l'échange et le partage.

Venez à la rencontre de partenaires
FranceWeb,e-GlobalNetWork®

Poissy

Yvelines

Ile-de-France

France

Entreprises

Business

Bonheur

World

Web

Web Gallery

  Connecter, Trouver, Lire, l'efficacité à vos côtés.

  3ARWD1.GIFMadeleine et Stefan Raducanu présentent FranceWeb,e-GlobalNetWork®>> La société du savoir et de la connaissance>>On trouve une atmosphère de changement et d’innovation permanente>>Tous, entrepreneurs de la connaissance>> la communication tous-tous .C'est la voie de l'efficacité et du progress..

MyNewsCenterNavigator & Madeleine et Stefan Raducanu >> Extracteurs du Web > Connecter, Trouver, Lire > SRU-Electronics>Participative Transformation> Interactive Business Communities> sharing information, knowledge, risks and profits

 SRU-Electronics > sharing information, knowledge, risks and profits > Turn Strategy into Action, to deliver to add value for best results

12:18 Publié dans 21CenturyWebArchive, Articles, Consommateur, Sport, Web | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

12/12/2013

VOUS AIMEREZ AUSSI...Entreprises>>Le «dynamisme» entrepreneurial qui se heurte à des difficultés>> Un «bus de la création d'entreprise» pour aller au-devant de la population>>La question des banques>>

VOUS AIMEREZ AUSSI...

 Nouveau dispositif pour faciliter la création d'entreprises dans les quartiers défavorisés

5 contributions
Créé le 11/12/2013 à 16h23 -- Mis à jour le 11/12/2013 à 16h42


Le ministre délégué chargé de la Ville, François Lamy, arrive à l'Elysée, le 24 juin 2013.

Le ministre délégué chargé de la Ville, François Lamy, arrive à l'Elysée, le 24 juin 2013. AFP PHOTO / LIONEL BONAVENTURE

ENTREPRISE - Deux ministres ont présenté leur plan «entrepreneurs des quartiers» ce mercredi....

 Les ministres François Lamy (Ville) et Fleur Pellerin (PME) ont présenté mercredi à Gennevilliers (Hauts-de-Seine) leur plan «entrepreneurs des quartiers», destiné à faciliter la création d'entreprises dans les quartiers défavorisés. Ce dispositif prévoit de faciliter l'accès au financement, notamment à travers une garantie des prêts bancaires jusqu'à 70% de la somme prêtée ainsi qu'un doublement du prêt à la création d'entreprise, de 7.000 à 14.000 euros. Un site internet dédié (entreprisesdesquartiers.fr) est aussi créé.

Le «dynamisme» entrepreneurial qui se heurte à des difficultés

«Nous devons lutter contre les représentations négatives qu'ont un certain nombre de jeunes dans les quartiers d'eux-mêmes et de leur capacité à réussir, ainsi que contre l'isolement du créateur d'entreprise», a déclaré la ministre déléguée Fleur Pellerin. Sans constater dans les faits qu'un jeune sur deux dans les quartiers souhaite créer son entreprise, comme l'avancent les statistiques, les associations relèvent néanmoins un «dynamisme» entrepreneurial qui se heurte à des difficultés.

Un «bus de la création d'entreprise» pour aller au-devant de la population

«Les jeunes des quartiers, souvent ils ne sont pas pris au sérieux. Ils sont très jeunes, sans expérience professionnelle, n'ont généralement aucun capital d'avance», analyse Isabelle Larregneste, directrice développement de BGE Parif, réseau de soutien aux entrepreneurs. Alors que près de huit créateurs d'entreprises sur 10 se lancent sans accompagnement, son organisation sillonne l'Ile-de-France avec son «bus de la création d'entreprise» pour aller au-devant de la population. «Le conseiller emploi répondra à un jeune :»Ton projet n'est pas sérieux, va chercher du boulot«. Mais il ne lui explique pas pourquoi son projet ne tient pas. Nous, on est dans la philosophie contraire», ajoute Isabelle Larregneste.

Les entrepreneurs rencontrés par les ministres au cours de leur déplacement à Gennevilliers ont particulièrement insisté sur les problèmes d'accès au financement, le poids des charges ainsi que la difficulté de trouver des locaux. «J'ai des difficultés à trouver de l'argent car mon projet ne paraît pas assez concret. Je me bats par mes petits moyens. Parfois, on est un peu désespéré», a témoigné Coumba Koné, originaire de Clichy, qui a monté une petite structure de relations publiques après douze années en tant qu'employée.

La question des banques

Sur le financement, «La question, c'est de savoir si les banques vont suivre...», a pondéré Faimatou Bouraima, ex-chômeuse qui a créé son entreprise d'achats dans le secteur du bâtiment.

Avec AFP
 

09:12 Publié dans 21CenturyWebArchive, Articles, Entrepreneurs, Entreprises | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

07/12/2013

Pour ceux qui payent la CSG, elle est arrivée ce matin ! A lire attentivement , Le Journal officiel a publié les comptes de SOS Racisme.SOS Racisme a reçu 579 000 euros de subventions publiques en 2009,le montant des adhésions plafonne à 18 669 euros.

A lire attentivement

 Le Journal officiel a publié les comptes de SOS Racisme.

SOS Racisme a reçu579 000 euros de subventions publiques en 2009

alors que le montant des adhésions plafonne à 18 669 euros.

Pour ceux qui payent la CSG, elle est arrivée ce matin !

Hallucinant !! que dire ?

Voici le bilan comptable de l'association SOS Racisme. 
Ci joint le lien du site internet du Journal où il figure.

http://www.observatoiredessubventions.com/2010/les-subven...
A la page 3 figure un récapitulatif des dons, adhésions et subventions.
Le montant des subventions est assez impressionnant :
Ministère de l’Éducation nationale : 80 000 EUR· 
Ministère de la jeunesse et des sports : 6 000 EUR· 
Mairie de Paris : 40 000 EUR· 
Pierre Bergé le Monde 100 000 EUR 
Ford Fondation ?!? 72 724 EUR 
Conseil régional Ile de France : 35 000 EUR· 
Conseil Développement de la vie associative (CDVA) : 30 000 EUR 
FASILD/ACSE : 348 000 EUR   (Fonds d’action et de soutien pour l’intégration et la lutte contre les discriminations (FASILD
Diverses sources (vente de tableaux …)
Total subventions : 904.596 EUR

Ainsi, ces subventions représentent 64 % des ressources SOS Racisme ....

Vos impôts financent SOS Racisme 2 jours sur 3 !!!

Quant aux dépenses, il semblerait également que certains frais soient anormalement élevés, voire même à la limite de la légalité ! : 

 Contraventions au code de la route : 1 608 EUR (abus de droit social caractérisé : c'est le conducteur qui est responsable, en aucun cas l’association !!)
Développement site internet : 10 000 EUR
Frais de R&D : 10 000 EUR (LOL)
Matériel de bureau : 114 489 EUR (merde, ça en fait des trombones !)
Matériel informatique : 10 000 EUR
Frais de séminaire : 33 930 EUR
Frais de voyages : 60 290 EUR
Facture téléphones portables et box internet : 77 796 EUR

 

Quel candidat mettra enfin un terme à cette gabegie, et cette magouille ?

15:49 Publié dans 21CenturyWebArchive, Articles, Associations, France | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu