Avertir le modérateur

27/03/2017

Le changement en éducation ! Cette difficulté de mutation n’est pas l’apanage de l’école : Dans tout système humain (individu, service, entreprise, institution), le fait de légiférer ou de décréter un changement immédiat et brutal est ressenti diktat

L’école n’a pas d’histoire ! Trente ans de réformes successives non préparées, non partagées, inachevées, pas évaluées n’ont servi à rien... Pourtant chaque nouveau ministre de l’Education propose sa réformette personnelle. Un peu de recul sur un passé récent montrerait que le changement de l’école ne se légifère pas... et que le changement réussi ne vient jamais d’en haut !

Cette difficulté de mutation n’est pas l’apanage de l’école : toute organisation réagit de la sorte. Dans tout système humain (individu, service, entreprise, institution), le fait de légiférer ou de décréter un changement immédiat et brutal est ressenti par ses éléments ou ses membres comme un diktat. Tous le vivent comme une agression et réagissent immédiatement en opposant toute l’énergie de leurs résistances. Les mesures seraient-elles favorables ou porteuses d’innovations qu’il en serait ainsi !

Sur un plan européen, les institutions qui ont le plus fait l’objet et les frais de tentatives de réformes maladroitement engagées s’avèrent précisément celles qui ont le plus de mal à évoluer. Il en résulte à chaque fois un peu plus d’immobilisme. Dramatique en période de mondialisation. L’institution est ainsi bloquée par la maladresse de ses dirigeants. Dès lors, il n’est pas étonnant que la majorité des enseignants... attende toujours la prochaine réforme ! La situation de « réforme » est vécue par eux comme une sorte de non-acceptation de leur identité. L’exemple des TPE est le plus démonstratif ; à tous les échelons, des élèves aux inspecteurs, des résistances ont fusé lors de leur implantation non préparée, avant qu’ils soient encensés quand un ministre les... a supprimés !

FranceWeb  «La terre est notre Communauté virtuelle»francewebeglobal-avec-vous3.jpg

ASSOCIATION  FRANCOPHONE  DES UTILISATEURS  DU  WEB, POUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE  DE LA SOCIÉTÉ EN RÉSEAU ET DE L’ÉCONOMIE DE LA CONNAISSANCE

LIEU DE RENCONTRES D’INITIATIVES POSITIVES AU NIVEAU HUMAIN,
ECONOMIQUE, CULTUREL,TECHNOLOGIQUE, D'ÉCHANGES,
DE TÉMOIGNAGES, DE FORMATION ET DE  VALIDATION DE PROJETS,
RÉSEAU D’UNE MANIFESTATION DIFFÉRENTE, CONVIVIALE ET EFFICACE,

 : LE TRAVAIL DANS LE XXI SIECLE.  PREPARER LE CAPITAL HUMAIN DANS L’ECONOMIE DU SAVOIR ET DE LA CONNAISSANCE

1agld1r.gifC’est l’inspiration qui nous fait grandir!

« Pour Vous et avec Vous» est un projet de développement durable conçu à l’échelle des territoires ou des régions, chaque membre mettant son expérience, ses connaissances au profit de l’ensemble, afin d’augmenter la richesse de chacun

1agld1r.gifMobiliser l'intelligence collective !

IMPLIQUER TOUS LES FRANCOPHONES DANS LA SOCIETE DE L'INFORMATION

PUBLIC CONCERNÉ

Responsable RH, Responsable fonctionnel, Responsable de formation, Directeur Organisation, Directeur d'unité, Responsable Veille & Intelligence Economique, Responsable d’Equipe R&D, Chef de projet SI et KM, Responsable de la Fonction Publique et des Collectivités Territoriales, Responsable intranet et Webmestre senior, les entreprises, les organismes financiers, les consultants, les représentants des collectivités locales aux institutions diverses, les porteurs de projets, les instances régionales, nationales et européennes  , entrepreneurs, représentants d’usagers, de villes, de régions de différents parties du globe...

Lire la suite

26/03/2017

Rebellez-vous enfin ! « Libérons-nous ! »Se libérer de quoi ? De l’État, qui maintient les femmes et les hommes en esclavage, « Les êtres humains sont des êtres sociaux, c’est-à-dire que leur vie nécessite l’existence de liens avec d’autres humains ...

   SALIN.jpeg    Dans un court essai, Pascal Salin propose aux Français une invite à l'action libre et à la responsabilité respectueuse des autres.

Par Francis Richard.

Stéphane Hessel préconisait naguère aux autres de s’indigner, qui est le verbe de l’impuissance par excellence et qui va de pair avec revendiquer des « droits à » et tendre la main pour recevoir. Dans un court essai, Pascal Salin propose aux Français un autre impératif, qui est une invite à l’action libre et à la responsabilité respectueuse des autres, auxquelles il s’associe : « Libérons-nous! », et sans lesquelles il n’est pas de dignité humaine.

« Prélevé en fonction d'une norme décidée par les détenteurs du pouvoir étatique, sans respect de la personnalité de chacun, l'impôt pénalise la prise de risque et est foncièrement esclavagiste, allant à l'encontre de son but recherché, bafouant les droits fondamentaux de l'être humain et la propriété de l'individu ». Il voit le chômage comme le résultat de l'intervention de l'État sur le marché du travail et l'atteinte à la liberté des contrats6. Il préconise d’autre part, comme la plupart des libéraux, la diminution ou même la suppression du SMIC en France7.

  Bastiat,...la loi n’est plus élaborée ni respectée parce qu’elle est simple législation, fruit des corporatismes et de l’arbitraire du pouvoir. Bastiat lutte contre l’impôt, qui pénalise le travail, l’épargne. Les prélèvements conduisent à lancer des travaux publics et à créer des emplois, c’est ce que l’on voit, mais ils empêchent les producteurs d’investir et de créer des emplois – c’est ce qu’on ne voit pas. Des taux élevés de fiscalité réjouissent le percepteur, mais freinent la croissance en ruinant l’entreprise comme le client, de sorte que les recettes fiscales vont fondre : Bastiat formule l’effet Laffer un siècle et demi plus tôt. De même, il prévoit la disparition de la Sécurité Sociale un siècle avant qu’elle ne soit créée ! L’Etat Providence se charge de centraliser les caisses d’assurance mutuelle et ce monopole fabrique des assistés, « des gens qui attendent leur subsistance d’un ministre ou d’un préfet ». Tous ces mérites sont énumérés, expliqués par Pascal Salin, et fournissent des arguments sérieux pour convertir un large public au libéralisme – nous en avons besoin aujourd’hui.

L’échange base de la richesse des nations

C’est le message essentiel de celui qui est considéré (avec Turgot) comme le père de la science économique.

1agld1r.gifFRANCE WEB est avant tout un apprentissage du partage des savoirs et des pouvoirs.

FranceWeb  «La terre est notre Communauté virtuelle»francewebeglobal-avec-vous3.jpg

ASSOCIATION  FRANCOPHONE  DES UTILISATEURS  DU  WEB, POUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE  DE LA SOCIÉTÉ EN RÉSEAU ET DE L’ÉCONOMIE DE LA CONNAISSANCE

LIEU DE RENCONTRES D’INITIATIVES POSITIVES AU NIVEAU HUMAIN,
ECONOMIQUE, CULTUREL,TECHNOLOGIQUE, D'ÉCHANGES,
DE TÉMOIGNAGES, DE FORMATION ET DE  VALIDATION DE PROJETS,
RÉSEAU D’UNE MANIFESTATION DIFFÉRENTE, CONVIVIALE ET EFFICACE,

 : LE TRAVAIL DANS LE XXI SIECLE.  PREPARER LE CAPITAL HUMAIN DANS L’ECONOMIE DU SAVOIR ET DE LA CONNAISSANCE

1agld1r.gifC’est l’inspiration qui nous fait grandir!

« Pour Vous et avec Vous» est un projet de développement durable conçu à l’échelle des territoires ou des régions, chaque membre mettant son expérience, ses connaissances au profit de l’ensemble, afin d’augmenter la richesse de chacun

1agld1r.gifMobiliser l'intelligence collective !

IMPLIQUER TOUS LES FRANCOPHONES DANS LA SOCIETE DE L'INFORMATION

PUBLIC CONCERNÉ

Responsable RH, Responsable fonctionnel, Responsable de formation, Directeur Organisation, Directeur d'unité, Responsable Veille & Intelligence Economique, Responsable d’Equipe R&D, Chef de projet SI et KM, Responsable de la Fonction Publique et des Collectivités Territoriales, Responsable intranet et Webmestre senior, les entreprises, les organismes financiers, les consultants, les représentants des collectivités locales aux institutions diverses, les porteurs de projets, les instances régionales, nationales et européennes  , entrepreneurs, représentants d’usagers, de villes, de régions de différents parties du globe...

Great People Connecting Communities, SRU-Electronics & FranceWebAsso, Collaborate, Communicate, Connect, 24/7/365.The Infinite Archive.Storing bits for 100 years.The Global Evolution,The World is our Workplace,Micro-Moments

Rockefeller, Morgan, and War

Capitalisme et la Paix dans le monde, Quelles perspectives économiques pour la France ?« Pour Vous et avec Vous» un projet de développement durable conçu à l’échelle des territoires ou des régions,Mobiliser l'intelligence collective !

L’échec de l’Etat Providence,

Vous ne pouvez pas aider les hommes continuellement en faisant à leur place ce qu'ils devraient faire eux-mêmes.

Abraham Lincoln, Président des Etats-Unis d'Amérique, dans sa déclaration au Congrès en 1860

Je vous en demande beaucoup, n’est-ce pas ? Me faire confiance à moi, une journaliste, à l’heure où la méfiance envers les médias est à son comble dans le monde entier ?

Pourquoi les Français épargnent-ils autant ?

Lisez ce que vous aimez, n'importe quand, de n'importe où.

Comment stimuler l'esprit entrepreneurial chez les adolescentes?

Rebellez-vous enfin !

"Tout est possible si l'on recrée du dialogue"

Faites-moi confiance

Offert par Les Affaires

 

 

 

Lire la suite

17/03/2017

Latifa Ibn Ziaten,"Je ne lâche rien"J'invite les politiques et les médias à se rendre dans les foyers, les prisons, les écoles, les quartiers pour voir où est le vrai travail à faire, plutôt que de blâmer ceux qui souffrent.

La Franco-Marocaine Latifa Ibn Ziaten, mère du sous-officier français tué il y a cinq ans par le djihadiste Mohamed Merah, lâche une colombe lors d'une cérémonie le 11 mars 2017 à M'diq au Maroc.

Il y a cinq ans, Latifa Ibn Ziaten perdait son fils Imad, un militaire tombé sous les balles du terroriste Mohammed Merah. Depuis, elle parcourt les écoles, les prisons, les quartiers avec un seul but: qu'il n'y ait "plus jamais de Merah".

Mon combat a débuté 40 jours après l'assassinat de mon fils Imad [tué par Mohammed Merah le 11 mars 2012], lorsque j'ai pris conscience qu'il était nécessaire de s'engager si on ne souhaitait pas que la situation empire. J'ai alors commencé à me rendre dans les établissements scolaires et les prisons afin de rencontrer des jeunes. 

Le travail de terrain est essentiel [Latifa Ibn Ziaten visite trois écoles par semaine et deux établissements pénitentiaires par mois]. Aujourd'hui, de nombreux jeunes sont livrés à eux-mêmes. Leurs parents font face à de nombreuses difficultés. Ils ne savent plus les élever, leur donner l'amour, l'écoute et la confiance dont ils ont besoin. Or, les familles sont le coeur de notre société. Sans elles, les jeunes se perdent, se convertissent de manière radicale, sans rien connaitre à l'islam, ou sombrent dans le fondamentalisme.  

 Pour les aider, les acteurs sont nombreux: les municipalités, les professeurs, les associations, les éducateurs, l'Etat... Tous doivent tendre la main à ses enfants et se partager cette responsabilité. Cela est nécessaire si on ne veut pas voir apparaître de nouveaux Mohammed Merah

"Tout semble fait pour séparer le peuple"

On entend souvent parler de fraternité, mais cette fraternité a disparu. Dans certaines classes, tous les élèves, sans exception, sont d'origines maghrébines ou africaines. Dans cette configuration, comment peuvent-ils savoir qu'ils sont, eux aussi, des enfants de la République? Ces dernières années, la situation s'est aggravée. Promouvoir la mixité sociale à l'école est une bonne chose, mais il faut faire plus si on ne veut pas voir fleurir les écoles confessionnelles, à défaut d'avoir de meilleures options dans les établissements publics.  

Tout semble fait pour séparer le peuple, le vider de sa substance. Et, pendant ce temps, Daech remplit ce vide et attire nos enfants, alors qu'ils sont notre avenir. Je demande donc à tous les membres de la société, quels que soient les milieux, les origines, les confessions religieuses, de donner de leur temps pour reconstruire l'unité dont a besoin le pays.  

"Tout est possible si l'on recrée du dialogue"

Au cours de ces cinq dernières années, beaucoup de jeunes ont entendu ce message et demandent à s'engager dans les associations - notamment la mienne, Imad - car ils souhaitent un avenir meilleur. Ils ont souvent l'impression de ne pas être entendus, ils sont sous-estimés, mais ils ne veulent plus rester à l'écart. 

En février, nous avons invité une trentaine d'élèves israéliens, palestiniens, chrétiens de Palestine et arabes israéliens afin de créer un espace de discussion et de promouvoir le vivre-ensemble. Ils ont échangé et ont compris qui était l'autre, preuve que tout est possible si l'on recrée du dialogue. Ce partage est même possible à l'échelle internationale. C'est pourquoi, au cours des prochains mois, de jeunes Français se rendront en Chine et au Maroc avec l'association. Il faut que ce travail se poursuive. 

"Je ne lâche rien"

J'invite les politiques et les médias à se rendre dans les foyers, les prisons, les écoles, les quartiers pour voir où est le vrai travail à faire, plutôt que de blâmer ceux qui souffrent. L'exclusion ne fait qu'empirer la situation. N'attendons plus de nouveaux drames pour en parler. Il faut agir avant que les plus fragiles ne sombrent. 

De mon côté, je ne lâche rien, même face à mes détracteurs [Latifa Ibn Ziaten a été huée, à cause de son voile, lors d'une de ses visites à l'Assemblée]. Mon fils était un garçon remarquable, qui a fait des études, qui a servi la République, qui s'est battu pour son pays, qui est mort debout. Alors, je lui ai promis, moi aussi, je resterai debout.  

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu