Avertir le modérateur

14/03/2019

FRANCEWEB>Le n°1 mondial de la collaboration en ligne>La recette du succès du référencement chinois.Grand pare-feu de Chine. Hébergement Web en Chine.Mots clés à longue queue.Articles Liés

   FranceWeb, le n°1 mondial de la collaboration en ligne3poles.png

La pyramide Data-Information-Knowledge-Wisdom

  • Les données sont la matière "brute" d'où naît l'information.

  • L'information pourrait être définie comme des données qui ont été consignées, classées, organisées, raccordées ou interprétées dans un cadre qui en dégage le sens

  • En donnant du sens à de l'information, on obtient de la connaissance

  • En donnant du sens à la connaissance on obtient du savoir

Cartes postales de Chine - 8 trésors du référencement sur le plus grand marché e-commerce au monde

La Chine, en tant que plus grand marché de commerce électronique au monde, offre des perspectives très intéressantes aux propriétaires de sites Web. Outre les énormes opportunités, il existe également de grands défis, notamment en raison des différences culturelles, linguistiques et techniques entre le Web en Chine et ce à quoi les professionnels de l'Internet dans l'hémisphère occidental sont habitués. Comme le chiffre 8 est le chiffre porte-bonheur chinois et que la superstition joue un rôle important dans la culture chinoise, j'aimerais utiliser ce billet de blog pour partager les 8 conseils de référencement les plus importants pour Baidu, WeChat et les autres géants de la Chine.

Cette liste de contrôle chinoise pour le référencement décrit les 8 points les plus importants à connaître lors de l'optimisation des moteurs de recherche sur le marché chinois.

1. Ne faites pas de SEO pour les termes de recherche transactionnelle - concentrez-vous sur les mots-clés informatifs

Les ventes ne se font généralement pas dans les boutiques en ligne des fabricants ou des marchands. Vous ne devez donc pas essayer de générer du trafic depuis les moteurs de recherche vers votre boutique en ligne. Les utilisateurs chinois font principalement leurs achats sur de grandes plateformes établies telles que Taobao, Tmall ou Dangdang. Les activités de recommandation et de marketing d'influence se déroulent principalement sur les médias sociaux, surtout sur WeChat.

Page d'accueil de Tmall

Mais ce n'est que la transaction. Les utilisateurs chinois souhaitent également être informés - ce qui peut inclure une visite sur le site Web du fabricant du produit. Mais en Chine, comme partout ailleurs, ce site Web doit être trouvé, ce qui implique de mener une recherche normale dans les moteurs de recherche - et c’est là que le référencement traditionnel des sites Web est pertinent. Même si votre marque est bien connue en Europe ou aux États-Unis et que votre site Web a autorité sur Google, vous devez tout recommencer en Chine. Baidu, So.com (360 Search) et Sogou.com sont les moteurs de recherche de choix des utilisateurs chinois. Bing est un exemple de moteur de recherche occidental accessible en Chine, mais sa part de marché est négligeable. L'image montre à quel point les SERP peuvent être diversifiés dans différents moteurs de recherche:

Comparaison des SERPs: Baidu à gauche, Google à droite

2. Grand pare-feu de Chine

Le grand pare-feu de Chine est une «barrière de protection» mise en place par le gouvernement chinois pour - conformément à la politique officielle - protéger la population contre la propagande négative, la pornographie, les faux médias et les discours de haine. Cela a conduit le gouvernement à bloquer les sites de médias sociaux tels que Facebook et Twitter, qui permettent aux utilisateurs de publier du contenu non filtré qui, du point de vue du gouvernement, pourrait être contraire à l'éthique ou au mauvais goût. Internet chinois a créé des alternatives à tous ces services qui doivent (doivent) fonctionner dans les limites données et suppriment le contenu ou les comptes d’utilisateur non conformes à la législation chinoise.

Outre les publications incontrôlables sur les réseaux sociaux, d'autres sites Web sont bloqués par un pare-feu s'ils publient un contenu illégal en Chine. Le contenu et les sites Web ne sont pas toujours bloqués au niveau du domaine. Les adresses IP ou même des plages IP entières peuvent être bloquées en masse.

3. Hébergement Web en Chine

Si un site Web cherche à être indexé et classé par Baidu, il ne doit pas nécessairement être hébergé en Chine. Dans mon article, Baidu Mythbusting , je traite de cette idée préconçue et d'autres idées fausses sur le référencement de Baidu. La raison pour laquelle de nombreux référenceurs pensent qu'ils doivent héberger un site en Chine est qu’ils ont eu une mauvaise expérience avec un fournisseur d’hébergement inadapté. Cela peut signifier qu'un site est bloqué et indisponible en Chine, ce qui signifiera évidemment qu'il ne peut pas se classer dans Baidu, ou qu'un site peut être trop lent pour avoir une chance dans des créneaux concurrentiels.

Lorsque vous choisissez un fournisseur d'hébergement (en supposant que vous n'êtes pas dans la position privilégiée de pouvoir héberger votre site Web directement en Chine), vous devez donc être extrêmement prudent afin de vous assurer que votre site Web n'est pas bloqué sans faute de votre part. Pour la vitesse du site, la distance entre le lieu d'hébergement et la frontière chinoise est un facteur clé. L'hébergement en Asie, en particulier à Hong Kong, en Corée du Sud ou au Japon, est recommandé.

Le billet de rêve pour un site Web qui espère bien se positionner sur le marché chinois est l'hébergement Web au sein même de la République populaire de Chine. Cependant, cela nécessite une licence ICP qui ne peut être accordée qu'à une société opérant en Chine et possédant au moins une succursale / bureau en République populaire. Pour les entreprises internationales, un CDN, tel que celui fourni par Akamai, est souvent une option viable. Toutefois, Akamai (ne sera autorisé à) diffuser du contenu à partir de serveurs chinois que lorsque la licence ICP correspondante aura été obtenue.

4. vitesse de la page

De nos jours, presque tous les sites Web ont besoin d'un lien vers Facebook et d'un bouton Twitter. Pour le référencement en Chine, cela peut contenir des pièges cachés. Le problème principal n'est pas que les utilisateurs chinois ne peuvent pas utiliser ces liens et pourraient devenir frustrés. C'est l'impact sur la disponibilité et la rapidité. Il n'est pas rare que des scripts (ou des éléments de page individuels tels que des graphiques) soient chargés directement à partir de ces plateformes ou tentent - même dans un monde post-GDPR - de communiquer directement avec Facebook, même sans demande de l'utilisateur.

Cela peut entraîner un ralentissement considérable du site Web ou, dans le pire des cas, le site Web se retrouvant sur une liste de domaines bloqués car il établit trop de connexions à des services bloqués. Pour votre public chinois, vous devez échanger tous les services de médias sociaux qui ne sont pas disponibles pour les plates-formes chinoises les plus populaires. Pour voir comment vous ne devriez pas le faire, consultez le site Web de cette société qui a intégré les icônes sociales de Facebook et Twitter:

Reconnaissez-vous les boutons sociaux pour Facebook et Twitter en bas à droite? C'est comme cela que vous risquez que votre site Web connaisse des problèmes en Chine.

En Chine, Tencent QQ et WeChat sont les principaux canaux de médias sociaux auxquels votre site Web doit se connecter. Voici quelques exemples d'écrans de WeChat - et de l'application de médias sociaux XiaoHongShu qui connaît actuellement un énorme battage médiatique:

Applications de médias sociaux en Chine (de gauche à droite): 1. Aperçu de WeChat News, 2. Contribution d'un leader d'opinion clé à WeChat, 3. XiaoHongShu («Petit livre rouge», nouvelle application de médias sociaux en Chine).

JQuery, les polices TrueType et les icônes Web sont d'autres services que de nombreux développeurs Web aiment intégrer à partir des sources d'origine, ce qui signifie qu'ils ne sont pas auto-hébergés. Cela peut créer un problème car le temps nécessaire au chargement de ressources tierces peut créer un goulot d'étranglement pour l'optimisation de la vitesse de la page. Ceci est, bien sûr, également valable pour les sites Web des marchés européens et chinois - mais en Chine, la rapidité est considérée comme plus importante, car une page lente aura tendance à perdre les alternatives plus rapides.

5. caractères chinois

Aujourd'hui, l'anglais est largement parlé parmi la population chinoise jeune et urbaine. Cependant, la classe moyenne et la classe supérieure en Chine ne sont pas uniquement composées de jeunes professionnels ayant une formation et des perspectives internationales. La majorité des consommateurs chinois vivent, parlent - et recherchent - en chinois. Mais tous les Chinois ne sont pas pareils: un site Web construit pour Hong Kong et se positionnant déjà bien sur Google ou Bing peut connaître des difficultés en Chine.

Les habitants de Hong Kong parlent le cantonais, ce qui ne sera pas compris par un mandarin. Quiconque a étudié la langue chinoise est susceptible de répondre que les différents dialectes et variantes du chinois, dont le mandarin et le cantonais sont deux, sont parlés différemment mais écrits avec les mêmes caractères. Cependant, cela n’est vrai que superficiellement car chaque variante comporte des mots et des expressions qui ne figurent pas dans les autres. Ceci est bien sûr vrai dans d'autres langues, par exemple avec des différences entre l'anglais australien, américain et britannique. Ci-dessous, vous pouvez voir comment différents caractères sont dans les langues asiatiques respectives - en prenant l'exemple du mot «toilettes»:

Même mot (toilettes), différents systèmes de caractères - un pour la Chine, un pour Hong Kong et enfin pour Taiwan.

En chinois, il existe une autre différence qui sépare Taiwan (où le mandarin est parlé comme en Chine continentale) et Hong Kong de la République populaire: le système de caractères. Au cours de la Révolution culturelle, plusieurs modifications ont été apportées aux caractères chinois traditionnels. Ces «caractères simplifiés» ne sont utilisés qu'en Chine (et en partie à Singapour). À Hong Kong et à Taiwan, le chinois est toujours écrit en utilisant les «caractères traditionnels». Et tandis que la culture, le mode de vie et les coutumes des pays chinois (comme Hong Kong, Taiwan, Singapour et la République populaire de Chine) peuvent sembler similaires à ceux d'un observateur occidental, des changements spectaculaires au cours des 50 à 60 dernières années ont créé des différences significatives.

Le contenu conçu pour plaire aux utilisateurs chinois en Chine ne doit donc pas uniquement être écrit en mandarin à l'aide de caractères simplifiés. Il devrait également être rédigé par des locuteurs natifs chinois qui (en particulier au cours des dix dernières années) ont vécu en Chine et ont été entourés par la culture. C’est le seul moyen de s’assurer que le contenu ne coche pas superficiellement les bonnes cases, mais qu’il prend également en compte les derniers développements de la culture Internet en pleine mutation de la Chine et qu’il peut donc plaire aux utilisateurs résidant en Chine.

6. Couleurs, design et mise en page

La culture chinoise est fondamentalement différente de la culture occidentale. Ce n'est pas une question de religion - la culture chinoise comprend tout un monde de symbolisme (subconscient), de signification des couleurs, d'attentes de structure et de principes de mise en page.

  • Beaucoup de Chinois sont superstitieux. Par exemple, le nombre 4 est évité (par exemple dans les numéros de téléphone) et les numéros 6 et 8 sont considérés comme souhaitables.
  • La couleur rouge, qui représente un danger ou un signal d'alarme en Europe, représente le bonheur et les cadeaux en Chine. Au festival chinois du printemps, les enfants reçoivent des «Hong Bao» (enveloppes rouges) contenant de l'argent et, les jours fériés chinois, la communauté Internet profite de Hong Bao virtuel avec des réductions et des offres spéciales.
  • Alors que la conception de sites Web occidentaux tend souvent à inclure des espaces blancs et à utiliser des couleurs discrètes, de nombreux sites Web chinois regorgent de couleurs vives et d’images clignotantes qui peuvent sembler chaotiques aux observateurs occidentaux.

Ces points soulignent l’importance de travailler avec des consultants et des concepteurs chinois pour créer une marque et un site Web destinés au marché chinois. Une fois que cela a été pris en charge, vous pouvez regarder les mesures de référencement onpage et offpage traditionnelles.

Page d'accueil de la plate-forme de commerce électronique 1688.com, appartenant au groupe Alibaba.

Tout comme les moteurs de recherche occidentaux, Baidu reconnaît le sujet d'une page en analysant les mots-clés dans le titre, la méta-description, les titres et le contenu. Baidu analyse également les liens vers d'autres sites Web pour évaluer l'importance d'une page dans le China Wide Web. Baidu punit également les tentatives de manipulation, telles que le spam sur les liens, et récompense les liens authentiques de pages chinoises faisant autorité (tels que les grands journaux en ligne). De bonnes relations publiques et un travail de presse, associés aux médias sociaux et au marketing d'influence, permettent aux sites Internet influents de se faire remarquer et d'obtenir des liens précieux.

Page de DangDang

7. Mots clés à longue queue

Pour de nombreux mots clés utiles, la première page de résultats de recherche de Baidu et 360 Search regorge de résultats issus des offres Web des moteurs de recherche (Wiki de Baidu, forums de discussion, portails de questions-réponses, verticales d'images et de vidéos, etc.) ou de résultats similaires. géants de l'internet chinois, tels que Taobao, 1688.com etc.

Cela rend souvent impossible de se classer dans le top 10 pour de nombreux mots clés à tête courte. Cependant, les utilisateurs chinois (comme leurs homologues européens ou américains) utilisent souvent des requêtes de recherche plus détaillées et à longue queue au lieu de termes courts, composés d'un seul mot.

Les géants de l’Internet ne ciblent souvent pas ces termes à long terme avec des pages de destination spécialement conçues pour les mots clés à longue queue. C’est là que réside le réel potentiel de réussite du référencement chinois.

Plus de la moitié de l'activité Internet en Chine se fait sur les smartphones et la recherche vocale a également été adoptée par la génération précédente. Le langage naturel que les utilisateurs parlent dans leur téléphone et le grand nombre de personnes en Chine signifient que les mots clés à longue queue peuvent avoir un volume de recherche élevé, entraînant un nombre important de visiteurs sur le site.

8. Conclusion: la recette du succès du référencement chinois

Les trois principaux ingrédients d’un bon référencement chinois sont les suivants:

  1. Assurez-vous que votre site est et reste accessible en Chine,
  2. Comprendre et servir le marché chinois,
  3. Trouvez et occupez votre propre niche (longue queue) aux côtés des géants de l'internet.
Tagué:

Articles Liés

Marcus Pentzek

Marcus Pentzek

Bonjour, je m'appelle Marcus Pentzek et je suis consultant principal en référencement chez Searchmetrics. Je fais ce que je peux pour conseiller et aider nos clients de Suite à répondre à leurs besoins en matière d’optimisation des moteurs de recherche. Ma passion est le référencement international, y compris en Chine, mais pas seulement en Chine! Allez-y et discutez de ce que j'écris ici en laissant vos commentaires - et vous pouvez également me trouver sur LinkedIn .

Ecrire un commentaire

Remarque: si vous saisissez autre chose qu'un nom (tel qu'un mot clé) ou si votre saisie semble avoir été faite à des fins commerciales ou publicitaires, nous nous réservons le droit de supprimer ou de modifier votre commentaire. Alors s'il vous plaît ne poster que des commentaires authentiques ici!

Veuillez également noter que, lors de la soumission de votre commentaire, vous autorisez le stockage de vos données par blog.searchmetrics.com/us/. Pour permettre la révision des commentaires et prévenir les abus, ce site Web enregistre le nom, l'adresse électronique, le texte du commentaire, ainsi que l'adresse IP et l'horodatage de votre commentaire. Les commentaires peuvent être supprimés à tout moment. Des informations détaillées peuvent être trouvées dans notre déclaration de confidentialité .

 

21/01/2019

PPF,Developing students’ 21st century skills, including creativity, critical thinking, and problem solving, has been a prevailing concern in our globalized and hyper-connected society.

PPF,Regardez avec moi !La start-up envisage d'octroyer une licence au premier chargeur de voiture électrique à hydrogène

Dans le monde avec moi...Global4.gifnetworking.jpeg

megaphone-clip-art-9cp4KXRcE.jpegRegardez avec moi

Imaginez ce que nous pouvons faire ensemble

FRANCE WEB

Science doesn’t stop in winter,Connect and collaborate with colleagues, peers, co-authors, and specialists.,Computational thinking and media & information literacy: An integrated approach to teaching twenty-first century skills

networking.jpegmegaphone-clip-art-9cp4KXRcE.jpegThe best in science,ResearchGate,Connect and collaborate with colleagues, peers, co-authors, and specialists.,Computational thinking and media & information literacy: An integrated approach to teaching twenty-first century skills

Jeannette Wing’s influential article on computational thinking 6 years ago argued for adding this new competency to every child’s analytical ability as a vital ingredient of science, technology, engineering, and mathematics (STEM) learning. What is computational thinking? Why did this article resonate with so many and serve as a rallying cry for educators, education researchers, and policy makers? How have they interpreted Wing’s definition, and what advances have been made since Wing’s article was published? This article frames the current state of discourse on computational thinking in K–12 education by examining mostly recently published academic literature that uses Wing’s article as a springboard, identifies gaps in research, and articulates priorities for future inquiries.

Jeannette M. Wing, née le 4 décembre 1956, est professeur d'informatique à l'Université Carnegie-Mellon. Elle est directrice du département d'informatique. Elle a reçu son Bachelor et son Master au Massachusetts Institute of Technology en 1979, puis son PhD en 1983, toujours au MIT. Wikipédia

Computational thinking and media & information literacy: An integrated approach to teaching twenty-first century skills

Abstract

Developing students’ 21st century skills, including creativity, critical thinking, and problem solving, has been a prevailing concern in our globalized and hyper-connected society. One of the key components for students to accomplish this is to take part in today’s participatory culture, which involves becoming creators of knowledge rather than being passive consumers of information. The advancement and accessibility of computing technologies has the potential to engage students in this process. Drawing from the recent publication of two educational frameworks in the fields of computational thinking and media & information literacy and from their practical applications, this article proposes an integrated approach to develop students’ 21st century skills that supports educators’ integration of 21st century skills in the classroom.

Computational Thinking.pdf

References

  1. Appleyard, N., & McLean, L. (2011). Expecting the exceptional: pre-service professional development in global education. International Journal of Progressive Education, 7(2), 6–32.Google Scholar
  2. Armoni, M., Meerbaum-Salant, O., & Ben-Ari, M. (2015). From scratch to “real” programming. ACM Transactions on Computing Education, 14(4), 25.CrossRefGoogle Scholar
  3. Barr, V., & Stephenson, C. (2011). Bringing computational thinking to K-12: what is involved and what is the role of the computer science education community? ACM Inroads, 2(1), 48–54.CrossRefGoogle Scholar
  4. Boulianne, S. (2015). Social media use and participation: a meta-analysis of current research. Information, Communication & Society, 18(5), 524–538.CrossRefGoogle Scholar
  5. Brennan, K. (2009). Scratch-Ed: An online community for scratch educators. In: Proceedings of the 9th international conference on Computer supported collaborative learning-Volume 2 (pp. 76–78). International Society of the Learning Sciences.Google Scholar
  6. Brennan, K. (2014). Social dimensions of computing education. NSF Future Directions in Computing Education Summit. Retrieved from: http://web.stanford.edu/~coopers/2013Summit/BrennanKarenHarvard.pdf.
  7. Brookshear, J. G. (1997). Computer science: an overview (5th ed.). Reading, MA: Addison-Wesley.Google Scholar
  8. Buckingham, D. (2007). Beyond technology: children’s learning in the age of digital culture. Cambridge: Polity.Google Scholar
  9. Buckingham, D. (2015). Do we really need media education 2.0? Teaching media in the age of participatory culture. In T. Lin, D. Chen, & V. Chai (Eds.), New media and learning in the 21st century (pp. 9–21). Singapore: Springer.Google Scholar
  10. Carroll, J. (2014). Soft versus hard: the essential tension. In D. Galletta & P. Zhang (Eds.), Human-computer interaction in management information systems (pp. 424–432). Armonk, NY: Sharpe.Google Scholar
  11. Cogan, J., Derricott, R., & Derricott, R. (2014). Citizenship for the 21st century: an international perspective on education. New York: Routledge.Google Scholar
  12. College Board. (2014). Advanced Placement Computer Science Principles: Curriculum framework. Retrieved from: http://secure-media.collegeboard.org/digitalServices/pdf/ap/ap-computer-science-principles-curriculum-framework.pdf.
  13. Davies, R. S. (2011). Understanding technology literacy: a framework for evaluating educational technology integration. TechTrends, 55(5), 45–52.CrossRefGoogle Scholar
  14. Devlin-Foltz, B. (2010). Teachers for the global age: a call to action for funders. Teaching Education, 21(1), 113–117.CrossRefGoogle Scholar
  15. Eisenberg, M. B., Lowe, C. A., & Spitzer, K. L. (2004). Information literacy: essential skills for the information age. Westport: Greenwood.Google Scholar
  16. Felini, D. (2015). Crossing the bridge: literacy between school education and contemporary cultures. Research on Teaching Literacy Through the Communicative and Visual Arts, 2, 19–25.Google Scholar
  17. Frau-Meigs, D. (2007). Media Education. A Kit for Teachers, Students, Parents and Professionals. Retrieved from: http://portal.unesco.org/ci/en/ev.php-URL_ID=27056&URL_DO=DO_TOPIC&URL_SECTION=201.html.
  18. Gee, J. P. (2004). Situated language and learning: a critique of traditional schooling. New York: Routledge.Google Scholar
  19. Goodwin, M., & Sommervold, C. (2012). Creativity, critical thinking, and communication: strategies to increase students’ skills. Plymouth: R&L Education.Google Scholar
  20. Governors Association Center for Best Practices. (2010). Common core state standards for english language arts. Retrieved from: http://www.corestandards.org/ELA-Literacy/.
  21. Grizzle, A., Moore, P., Dezuanni, M., Asthana, S., Wilson, C., Banda, F., & Onumah, C. (2014). Media and information literacy: policy and strategy guidelines. UNESCO. Retrieved from: http://unesdoc.unesco.org/images/0022/002256/225606e.pdf.
  22. Grover, S., & Pea, R. (2013). Computational thinking in K–12: a review of the state of the field. Educational Researcher, 42(1), 38–43.CrossRefGoogle Scholar
  23. Guo, L. (2014). Preparing teachers to educate for 21st century global citizenship: envisioning and enacting. Journal of Global Citizenship & Equity Education, 4(1), 1–23.Google Scholar
  24. Gurram, D., Babu, B. V., & Pellakuri, V. (2014). Issues and challenges in advertising on the web. International Journal of Electrical and Computer Engineering, 4(5), 810–816.Google Scholar
  25. Hobbs, R., & Jensen, A. (2009). The past, present, and future of media literacy education. The Journal of Media Literacy Education, 1(1), 1–11.Google Scholar
  26. Hollandsworth, R., Dowdy, L., & Donovan, J. (2011). Digital citizenship in K-12: it takes a village. TechTrends, 55(4), 37–47.CrossRefGoogle Scholar
  27. International Society for Technology in Education (ISTE). (2015). ISTE standards for students. Retrieved from: https://www.iste.org/docs/pdfs/20-14_ISTE_Standards-S_PDF.pdf.
  28. Jenkins, H. (2006). Confronting the challenges of participatory culture: Media education for the 21st century. John D. and Catherine T. MacArthur Foundation.Google Scholar
  29. Jenkins, H. (2009). Confronting the challenges of participatory culture: media education for the 21st century. Cambridge, MA: MIT Press.Google Scholar
  30. Lankshear, C., & Knobel, M. (2008). Digital literacies: concepts, policies and practices. New York: Peter Lang.Google Scholar
  31. Lee, J., Jr. (2009). Scratch programming for teens. Boston: Cengage.Google Scholar
  32. Lenhart, A. (2015). Teens, social media and technology overview 2015. Washington DC: Pew Research Center. Retrieved from: http://www.pewinternet.org/files/2015/04/PI_TeensandTech_Update2015_0409151.pdf.Google Scholar
  33. Livingstone, S. (2011). Media literacy: ambitions, policies and measures. COST. Retrieved from: http://www.cost-transforming-audiences.eu/system/files/cost_media_literacy_report.pdf.
  34. McDougall, J., & Livingstone, S. (2014). Media and information literacy policies in the UK. London School of Economics. Retrieved from: http://eprints.bournemouth.ac.uk/21522/2/McDougall_Livingstone_MIL_in_UK.pdf.
  35. McLean, L., Cook, S., & Crowe, T. (2006). Educating the next generation of global citizens through teacher education, one new teacher at a time. Canadian Social Studies Journal, 40(1), 1–10.Google Scholar
  36. Mommers, J. (2014). Media education in four EU countries: common problems and possible solutions. My child online foundation. Retrieved from: http://www.kennisnet.nl/fileadmin/contentelementen/kennisnet/Dossier_mediawijsheid/Publicaties/rapport_media_onderwijs_EU.pdf.
  37. National Research Council. (2010). Report of a workshop on the scope and nature of computational thinking. The National Academies Press.Google Scholar
  38. National Research Council. (2011). Report of a workshop on pedagogical aspects of computational thinking. The National Academies Press.Google Scholar
  39. Next Generation Science Standards (NGSS). (2013). The next generation science standards. Retrieved from: http://www.nextgenscience.org/next-generation-science-standards.
  40. Partnership for 21st Century Skills (P21). (2014). Framework for state action on global education. Retrieved from: http://www.p21.org/storage/documents/Global_Education/P21_State_Framewor_on_Global_Education.pdf.
  41. Peppler, K., Santo, R., Gresalfi, M., Tekinbas, K. S., & Sweeney, L. B. (2014). Script changers: digital storytelling with scratch. Cambridge, MA: MIT Press.Google Scholar
  42. Perković, L., Settle, A., Hwang, S., & Jones, J. (2010). A framework for computational thinking across the curriculum. In: Proceedings of the fifteenth annual conference on Innovation and technology in computer science education (pp. 123–127). ACM.Google Scholar
  43. Qualls, J. A., & Sherrell, L. B. (2010). Why computational thinking should be integrated into the curriculum. Journal of Computing Sciences in Colleges, 25(5), 66–71.Google Scholar
  44. Resnick, M., Maloney, J., Monroy-Hernández, A., Rusk, N., Eastmond, E., Brennan, K., et al. (2009). Scratch: programming for all. Communications of the ACM, 52(11), 60–67.CrossRefGoogle Scholar
  45. Shelby-Caffey, C., Úbéda, E., & Jenkins, B. (2014). Digital storytelling revisited. The Reading Teacher, 68(3), 191–199.CrossRefGoogle Scholar
  46. The College Board. (2014). AP computer science principles curriculum framework. New York: College Board.Google Scholar
  47. Thomas, N. P. (2004). Information literacy and information skills instruction: applying research to practice in the school library media center. Westport, CT: Libraries Unltd Incorporated.Google Scholar
  48. Tucker, A. (2003). A model curriculum for K-12 computer science: Final report of the ACM K-12 task force curriculum committee. Retrieved from: https://www.acm.org/education/education/curric_vols/k12final1022.pdf.
  49. Wartella, E., O’Keefe, B., & Scantlin, R. (2000). Children and interactive media: a compendium of current research and directions for the future. New York, NY: Markle Foundation.Google Scholar
  50. Wilson, E. O. (1999). Consilience: the unity of knowledge. New York, NY: Vintage.Google Scholar
  51. Wilson, C., Grizzle, A., Tuazon, R., Akyempong, K., & Cheung, C. K. (2013). Media and information literacy curriculum for teachers. UNESCO. Retrieved from: http://www.unesco.org/new/fileadmin/MULTIMEDIA/HQ/CI/CI/pdf/media_and_information_literacy_curriculum_for_teachers_en.pdf.
  52. Wing, J. M. (2006). Computational thinking. Communications of the ACM, 49(3), 33–5.CrossRefGoogle Scholar
  53. Wing, J. (2008). Computational thinking and thinking about computing. Philosophical Transactions of the Royal Society A: Mathematical, Physical and Engineering Sciences, 366(1881), 3717–25.CrossRefGoogle Scholar
  54. Yadav, A., Mayfield, C., Zhou, N., Hambrusch, S., & Korb, J. T. (2014). Computational thinking in elementary and secondary teacher education. ACM Transactions on Computing Education, 14(1), 1–16.CrossRefGoogle Scholar

Keywords

Computational thinking Consilience Media & information literacy Participatory culture Scratch Twenty-first century skills 

ResearchGate

ResearchGate is the professional network for scientists and researchers. Over 15 million members from all over the world use it to share, discover, and discuss research. We're guided by our mission to connect the world of science and make research open to all.
It started when two researchers discovered first-hand that collaborating with a friend or colleague on the other side of the world was no easy task.
Founded in 2008 by physicians Dr. Ijad Madisch and Dr. Sören Hofmayer, and computer scientist Horst Fickenscher, ResearchGate has more than 15 million members today. We strive to help them make progress happen faster.
Connect and collaborate with colleagues, peers, co-authors, and specialists.
Share your publications, access millions more, and publish your data.
Get stats and find out who's been reading and citing your work.
Ask questions, get answers, and solve research problems.
Find the right job using our research-focused job board.
Share updates about your current project, and keep up with the latest research.

Target a unique scientific audience

You’ll find researchers from virtually every field of specialization, including life science, biotechnology, chemistry, medicine, engineering, computer science, and mathematics.

The best in science

89% of our audience has a post-graduate qualification, including 64 Nobel Prize winners.

Ads

These can be targeted to members based on their skills and behavior, or placed on publications to reach relevant audiences while they research.

Emails

Delivered directly to your audiences inbox, emails drive traffic and awareness to any organizational content you want to promote.

Institution Posts

Want to introduce your audience to a new product, relevant white paper, or demonstration video? Share it on your ResearchGate Institution Page, and drive traffic to it through our Ads or Emails.

Onsite lead collection

Your Institution Post can request contact details of those wanting to download your content. The form is auto-filled with members profile details so it’s faster and has more accurate information.

Speak with a scientific marketing specialist

 

08/01/2019

L’absence de but, c’est la vie.Faut-il un but dans la vie? Conseil d’orientation aux étudiants… et aux autres. Et souvent ça marche : beaux jobs, beaux salaires, les parents – gardiens de but de leurs enfants – sont fiers, et à juste titre. Mais ça marche

Bonne anée 2019.jpgFaut-il un but dans la vie? Conseil d’orientation aux étudiants… et aux autres

Faut-il avoir un but clair dans la vie quand on entreprend des études? La logique suggère que oui, bien-sûr. On appelle cela un projet professionnel et la solidité d’un tel projet, c’est à dire la clarté du but que l’on poursuit, est une condition importante d’admission dans les grandes écoles au moment de l’entretien. Est-ce raisonnable d’exiger cela à l’heure où le monde n’est qu’incertitude et surprises? Je pense que non.

 

Bien-sûr, on a tous connu ceux qui savaient parfaitement, dès le plus jeune âge, ce qu’ils allaient faire dans la vie. Je me souviens ainsi d’une camarade de classe, en première, qui voulait devenir avocate. Elle allait assister à des audiences de procès le mercredi après-midi. Elle est bien devenue avocate.

Mais tout le monde n’est pas comme ça. Un ami me confiait récemment que sa fille n’avait jamais su quoi faire dans la vie. Non pas qu’elle n’ait rien fait, mais elle n’a jamais eu de projet précis et a choisi ses études, ses stages et son travail au gré de ses envies sans trop savoir où aller. Elle considère avoir réussi sa vie, mais elle vit mal l’idée de ne pas avoir de but clair même aujourd’hui.

Et c’est vrai qu’avoir un but est universellement considéré comme indispensable. La plupart des parents poussent ainsi leurs enfants à faire des études « sérieuses » pour avoir un bon travail. Mon expérience de jury dans les oraux d’admission d’une école de commerce m’amène à voir des candidats qui semblent préparés depuis leur plus jeune âge à ce moment crucial. Leur vie est une réponse au cahier des charges de l’oral d’admission : un sport collectif, une passion, un engagement humanitaire, un livre favori, une marotte un peu bizarre pour titiller le jury, une concession à la mode du temps (développement durable ou bio, c’est selon). Les vingt premières années entièrement formatées pour maximiser leurs chances d’atteindre le but ultime : l’admission. Puis le but atteint, le relais est immédiatement pris par le but suivant : un job dans une grande entreprise. Et donc très vite on prend une responsabilité dans l’une des associations (un intérêt aussi profond que subit pour, disons, le vin, le basket, l’aide sociale, n’importe quoi fera l’affaire pourvu que le but soit atteint).

Et souvent ça marche : beaux jobs, beaux salaires, les parents – gardiens de but de leurs enfants – sont fiers, et à juste titre. Mais ça marche de moins en moins. Nombre d’entre ces « gagnants » se précipitent sitôt admis vers l’entrepreneuriat comme seule porte de sortie pour échapper à ce but qu’ils n’ont jamais vraiment désiré. L’entrepreneuriat comme voie de sortie est d’ailleurs récemment théorisé par les chercheurs en entrepreneuriat qui y voient une des sources de la fluidité croissante de notre société. Les gens ont désormais des options pour échapper aux buts imposés.

Le but au bout de vos études… peut-être (Source: wikipedia)

L’angoisse du gardien de but

Je suis ainsi fasciné de voir tant de cadres dirigeants issus des meilleures grandes écoles françaises, purs produits de notre méritocratie, ayant réussi et atteint « le but », mais mettant pourtant leurs enfants dans une école Montessori, déchirés entre leur souhait de voir ces derniers réussir comme eux l’ont fait, et leur intuition profonde qu’il vaudrait mieux, quand-même, que ceux-ci y échappent et qu’ils poursuivent une éducation sans réel but.

Intuition profonde mais inavouable car la bascule n’est pas facile. Imaginez dans les beaux quartiers si votre enfant ne fait pas une grande école ? Eh bien on se l’imagine de plus en plus car cela arrive de plus en plus! Les marginaux et fils de famille déchus du XXe siècle sont la normalité du XXIe siècle. Qui parmi vous ne connaît pas aujourd’hui l’un d’entre eux ? Qui n’a pas un ou plusieurs entrepreneurs dans son entourage ? Ce cadre dirigeant d’une entreprise du CAC40 me confiait récemment être fortement interpellé par le fait que ses trois enfants soient tous entrepreneurs. L’idée d’un plan de carrière leur fait horreur.

On les appelle « entrepreneurs », par facilité, mais on pourrait les appeler « vivants ». Bientôt on ne les appellera plus car ils seront devenus la norme. Ce sont les autres, ceux qui seront restés enfermés dans « le but », qui devront s’appeler et se justifier : c’est quoi votre problème pour avoir tant besoin d’un but dans la vie ?

Heureusement il m’arrive d’avoir des candidats dans mes jurys d’admission qui ont compris cela. Un jour, or que je demandais à cette candidate quel était son projet professionnel, comme à mon habitude avec un secret espoir mais m’attendant au sempiternel « J’ai toujours rêvé d’être… », elle me regarda bizarrement, comme si j’avais posé une question stupide (c’était le cas mais je ne pouvais l’avouer bien-sûr) et me répondit: « Eh bien je ne sais pas. Je ne connais pas du tout le monde de l’entreprise, et j’espère bien le découvrir avec les différentes matières et les différents stages durant ma scolarité. Je suis sûr que je ferai des rencontres intéressantes et que quelque chose en émergera. Je veux garder tout cela ouvert pour l’instant. » Ce fut un moment de grâce. Quel maturité et surtout quel courage!

L’absence de but, c’est la vie

Une vie sans but ? Un étudiant sans projet de carrière ? Pourquoi pas ? Prendre des cours au hasard de ses envies, découvrir des choses inattendues, s’initier à la calligraphie, par exemple, totalement inutile, rencontrer des gens en dehors de son cercle et arriver à un endroit inimaginable au départ. Quelques années plus tard, connecter toutes ces choses inutiles et inventer le Macintosh avec ses superbes polices de caractère. C’est l’histoire de Steve Jobs. On peut faire pire, non?

C’est ce que mon ami se tue à expliquer à sa fille: elle a fort bien réussi sans jamais avoir de but clair; elle a fait un diplôme soi-disant « sans débouché »; elle s’est moquée de son « employabilité », concept inventé par les adeptes du but imposé, vivant dans un monde fermé à horizon de six mois; elle a avancé en partant de ce qu’elle avait sous la main: qui suis-je? qu’est-ce que j’aime ? (et qu’est-ce que je n’aime pas, ça marche bien aussi) avec qui ai-je envie (ou pas envie) de travailler? comment puis-je tirer parti des surprises qui ne manqueront pas de jalonner mon parcours? Certains d’entre-vous auront reconnu les principes de l’effectuation, la logique des entrepreneurs; eh bien oui, celle-ci s’applique très bien à l’entrepreneuriat de sa propre vie, pour ceux qui ne cherchent pas à découvrir la place qu’on leur a assigné dans l’ordre des choses mais qui sont décidés à se la construire tous seuls.

Alors si vous non plus n’avez aucune idée de ce que vous voulez faire dans la vie, rassurez-vous. Non seulement ce n’est pas grave, mais c’est même un gros avantage dans un monde d’incertitude et de surprises qui réduiront de toute façon à néant les plans que vous pourrez faire. On peut avancer sans but clair, la plupart des entrepreneurs le font, beaucoup de gens dans la vie le font, il est temps de l’assumer et de le revendiquer. L’absence de but, c’est la vie.

Aux prochains entretiens d’admission, il va y avoir du sport!

Pour en savoir plus sur l’effectuation, lire mon article introductif ici. On pense qu’il faut savoir avant d’agir, mais Machiavel a montré qu’il existe des situations où il faut agir pour savoir. Lire mon article à ce sujet ici.

“Fouille en dedans. C'est en dedans qu'est la source du bien et elle peut jaillir sans cesse si tu fouilles toujours.”

Avec le n°1 mondial de la collaboration en ligne : CONNECTEZ-VOUS AU MONDE.

Créateur des espaces de travail collaboratif , assurant la communication des exposants et partenaires, FranceWeb illustre la volonté du réseau.

centremondialdesaffaires.gifProduire de l’intelligence collective au bénéfice de l’économie sociale et de la vie associative et impulser les changement nécessaires par l’évolution de notre société.

Images for SocSav21

PoissySmartCity, C'EST LA VIE, LA VIE, LA VIE !

"Vive la lecture et tous les moyens de lecture" 

Une offre pour tous, du bonheur pour chacun.

Voyages numériques : Je suis extrêmement  attaché au lien entre le monde ancien et le monde futur. Je suis un voyageur compulsif et donc quand je voyageais, je devais sans cesse choisir entre voyager et lire. Grace au numérique, je peux voyager et lire. En même temps. Lire et agrandir la vie : "Développer la lecture, c'est développer l'être humain". "Pourquoi se priver de la puissance démultiplié du numérique ?

“Fouille en dedans. C'est en dedans qu'est la source du bien et elle peut jaillir sans cesse si tu fouilles toujours.”

PoissySmartCity,Une façon originale d'aborder l'économie de l'immatériel. • Pour la première fois, une démarche d'organisation et de gestion des connaissances qui s'inscrit dans un processus d' innovation globale. • Une méthode en 10 modules pour évaluer

FranceWebAsso,Inventons la ville de demain, "PoissyNumérique"Vous, Votre Ville, Région,PLUS POUR VOUS ACCOMPAGNER. Evénement - Edition - Médias - Web, Local, Régional, National, International, avec e-GlobalNetWork, l’objectif commun est prioritaire.

PoissySmartCity,Une façon originale d'aborder l'économie de l'immatériel. • Pour la première fois, une démarche d'organisation et de gestion des connaissances qui s'inscrit dans un processus d' innovation globale. • Une méthode en 10 modules pour évaluer...

Unique,Bonheur en un clic de souris, Ing.StefanV.Raducanu,Ce que j’entreprends doit me survivre. Culture, Style, et Moi, Tout a sa beauté, mais tout le monde ne le voit pas,La vie, c'est ce qui vous arrive pendant que vous êtes occupé à faire des projets. 

SocSav21,The secret of the success, We are the human Network, Serving the Planet with Breaking News>

MyNewsCenterNavigator@WorldNewsFranceWeb®, Human Network, Serving the Planet with Global News, News search engine, "Know where to find the information and how to use it - That's the secret of success"Networking the World"

0GR3TXHD_400x400SR.jpgUn être culturel, StefanV.Raducanu, l'homme le plus heureux qui fait le bonheur d'un plus grand nombre d'autres.

The secret of the success >

transforming data > information -> knowledge -> profits-> Networking the World>GlobalPartnersNetwork>AllianceNetWork

Collaborer ! Anticiper ! Innover !

Ne me regardez pas ! Regardez avec moi !

FranceWebBack>>Dipl.Ing.StefanV.Raducanu et ses créations:FranceWebBack,FranceWeb,e-GlobalNetWork®,FranceWebAsso,PoissySmartCityWebCitoyen,IDF,3B,SocSav21,MySelTab,SRU-Electronics, FranceWebSharing,MyNewsCenterNavigator,>MADE IN HUMANITY>OnlyOneWorld>

SocSav21  VOIR ET ETRE VU !

"Ce que j'entreprends doit me survivre."

“Savoir, penser, rêver. Tout est là.”

Animer la collaboration dans la durée avec

FRANCEWEB group

RECHERCHER, OBSERVER, METTRE EN LIEN, DIFFUSER

FranceWebAsso: C'est Moi, C'est Vous, C'est Nous !

2021.jpg

"Un pour Tous".."Tous pour Un".."Chacun pour Soi"

Pour vous, nous avons conçu un Réseau d'échanges et de savoirs, vous proposant un mode de collaboration, plus pertinent et efficace, capable de s'adapter à votre entreprise, votre fonction et vous.

A la rencontre d’initiatives positives au niveau humain, économique, culturel, technologique…

POUR LA CONTRIBUTION AU MIEUX-ETRE COLLECTIF ET GLOBAL,

POUR L’HUMAIN, L’ORGANISATION ET LA VIE

 Sa devise « Pour Vous et avec Vous» est un projet de développement durable conçu à l’échelle des territoires ou des régions, chaque membre mettant son expérience, ses connaissances au profit de l’ensemble, afin d’augmenter la richesse de chacun. SocSav21 portera sur les moyens mobilisés par les acteurs de la société civile pour participer au débat et à la décision publics, ainsi que sur les dispositifs de concertation mis en œuvre par les pouvoirs publics.

Seront ainsi successivement abordées les causes environnementales, familiales, consuméristes, humanitaires, générationnelles, scolaires, sanitaires, féministes et la défense des libertés. 

Enrichir les compétences de chacun, susciter le goût d'entreprendre. Préparer le capital humain dans l'économie de la connaissance est primordial au siècle des réseaux.

Stimuler le plein emploi de l'intelligence générale des individus faisant appel à la connaissance du monde. L'engagement de chacun, condition d'une stratégie pour tous.

Le développement durable FRANCE WEB est avant tout un apprentissage du partage des savoirs et des pouvoirs. Les TIC permettent de faire communiquer entre elles des disciplines, des associations, des organismes qui ont du mal à connecter, dans une même toile de sens "développement durable", des initiatives qui nous semblent naturellement devoir se rencontrer dans une même vision d’interdépendance.

1946 : naissance du modèle social français, Il est inspiré à la fois du programme économique du Conseil national de la résistance, et des idées socialistes et communistes d’après-guerre.

Denis Kessler, ancien vice-président du MEDEF, écrit dans l'éditorial du magazine Challenges en octobre 2007 :

« Le modèle social français est le pur produit du Conseil national de la Résistance. Un compromis entre gaullistes et communistes. Il est grand temps de le réformer, et le gouvernement s'y emploie. Les annonces successives des différentes réformes par le gouvernement peuvent donner une impression de patchwork, tant elles paraissent variées, d'importance inégale, et de portées diverses : statut de la fonction publique, régimes spéciaux de retraite, refonte de la Sécurité sociale, paritarisme... A y regarder de plus près, on constate qu'il y a une profonde unité à ce programme ambitieux. La liste des réformes ? C'est simple, prenez tout ce qui a été mis en place entre 1944 et 1952, sans exception. Elle est là. Il s'agit aujourd'hui de sortir de 1945, et de défaire méthodiquement le programme du Conseil national de la Résistance10 ! »

Qu’est-ce que le modèle français ?

PoissySmartCity, C'EST LA VIE, LA VIE, LA VIE !

Incorporer la dynamique associative dans une démocratie du dialogue, le dialogue civil ! 

« Donnant-donnant »

Alliance entre pouvoirs publics et société civile

Un monde qui séduit par sa souplesse et son inventivité

LES VALEURS HUMAINES SERONT LES PILIERS DE DEMAIN ET LA CONFIANCE SERA UNE CONDITION SINE QUA NON A LA RÉUSSITE DE L'ORGANISATION

LA CRÉATIVITÉ POUR L'ÉPANOUISSEMENT PERSONNEL

Les technologies numériques réinventent notre société en investissant progressivement tous les domaines de notre vie quotidienne et tous les secteurs de l'économie. De l'innovation médicale à la mobilité, en passant par la communication, l'industrie, la sécurité, le traitement de l'information, le développement des loisirs... le numérique est partout, révolutionnant nos manières de produire et d'interagir avec notre environnement....

S’adapter, adapter et faire adapter, tels sont les mots d’ordre du nouveau contexte. Dans cette évolution, c’est le monde qui se transforme lentement mais sûrement en interface généralisée au numérique.

Mutualisons nos connaissances pour imaginer, créer et innover « Donnant-donnant » 

Les habitudes et les routines font gagner du temps, c’est certain. Bien rodées, c’est comme lire une carte routière, d’un coup d’œil, au lieu de suivre fastidieusement la route à prendre, d’un doigt hésitant en tournant la carte dans tous les sens

“Fouille en dedans. C'est en dedans qu'est la source du bien et elle peut jaillir sans cesse si tu fouilles toujours.”

Collectivités territoriales et Développement Durable

MyBookmarks, FranceWebBack

L’actualité en un coup d’œil avec nos newsletters, abonnez-vous à nos newsletters.

La planète est mon village !IMG_20170710_111206.jpg

StefanV.Raducanu, l'homme le plus heureux qui fait le bonheur d'un plus grand nombre d'autres.

Imaginez ce que nous pouvons faire ensemble....

 Networking the World>GlobalPartnersNetwork>AllianceNetWork

1500x500.jpegDipl.Ing.Stefan V.Raducanu

J'aime inspirer les gens, j'aime motiver les gens et j'aime encourager les gens à poursuivre les grands objectifs et les aider à y parvenir.

Imaginez ce que nous pouvons faire ensemble....2021.jpg

Ne me regardez pas ! Regardez avec moi !

Collaborer ! Anticiper ! Innover !

Place des réseaux ›› Réseau relationnel ››La pensée positive : 8 clés pour rayonner en réseau.

FW-pour-vous-et-avec-vous.gif

FranceWebAsso, des espaces numériques ouverts à tous. Société du Savoir> Choisissez l'Excellence

Le n°1 de la collaboration en ligne>Connecter, Trouver, Lire> l'efficacité à vos côtés.

Rejoignez la communauté maintenant

N'attendez pas votre place, créez-la!piramyde.png

FranceWeb : C'est Moi, C'est Vous, C'est Nous !

 C'est notre capital !

WorldNewsCenter,FranceWeb,eGlobalNetWork, We are the human Network, Serving the Planet with Breaking News

"Un pour Tous".."Tous pour Un".."Chacun pour Soi"

 SocSav21,FranceWeb,Solidage verge d'or,  1n

Encourager le partage de savoirs, une nouvelle manière d'être au monde et de le voir.

Articles sélectionnés pour vous 3smartphones.jpeg

La chose la plus importante, est de s'assurer que vous êtes heureux.

"Ce que j'entreprends doit me survivre."

“Savoir, penser, rêver. Tout est là.”

Animer la collaboration dans la durée

RECHERCHER, OBSERVER, METTRE EN LIEN, DIFFUSER

Produire de l'intelligence collective au bénéfice de l’économie sociale et de la vie associative et impulser les changements nécessaires par l’évolution de notre société.

PoissySmartCity-SocSav21

PoissyVilleConnectéeGroupe d'intérêts.jpg

L'électeur

Le Citoyen

Le consommateur

Le Travailleur

 

PoissySmartCity

Chacun peut réaliser son rêve

Une entreprise sociale et collaborative

Informer, Diffuser vos Communiqués

FranceWeb un véritable réseau de connaissance

FranceWeb,C'est Moi, C'est Vous, C'est Nous !

CONNECTEZ-VOUS AU MONDE

FranceWeb,illustre la volonté du réseau : simplicité et rapidité

Construisons ensemble la société en réseau

L'humain et la créativité gages de réussite pour la transformation numérique

Nous sommes là pour que vos envies prennent forme...La nouvelle société..

LIEU DE RENCONTRES D’INITIATIVES POSITIVES AU NIVEAU HUMAIN

Partagez ce qui vous inspire : Brisez la routine et faites quelque chose de différent aujourd'hui, cela vous fera du bien.

Il ne suffit pas de savoir, il faut aussi être connecté

Réussir sa démarche de transformation numérique

Stefan et manager des supports numériques de FranceWeb

Il est l’auteur du blog PoissySmartCity

Les nouvelles expériences collaboratives

Boostez votre communication grâce à une Digital Workplace

La Boîte de Ressources, FranceWebBack

Make Your Website Mobile Friendly

Join the millions who trust MyNewsCenterNavigator.

The Infinite Archive. Storing bits for 100 years.

globalpartnersnetwork - Copie.jpgOur Mission : Building Global Communication Networks.

The World is our Workplace. Let's work togheter.

To preserve our knowledge base and cultures, we must find a way to save digital content for future generation.

bznow.jpgPut the World's News at your fingertips 24 hours a day-> Get ahead of the world's emerging stories-> Delivers what You need->A complet collection of World newspapers,Radio, Tv, ...

A Day in the World & Discover the World

Our events provide you with laser focused content, unique experiences, access to people & ideas that create innovation, relevant connections, & generate business.

1500x500.jpegDipl.Ing.StefanV.RaducanuWebCollection>The secret of the success" 

Avec le n°1 mondial de la collaboration en ligne : CONNECTEZ-VOUS AU MONDE.

Créateur des espaces de travail collaboratif , assurant la communication des exposants et partenaires, FranceWeb illustre la volonté du réseau.

centremondialdesaffaires.gifProduire de l’intelligence collective au bénéfice de l’économie sociale et de la vie associative et impulser les changement nécessaires par l’évolution de notre société.

A World of Peace.jpgConstruisons ensemble la société en réseau

On donne juste nos idées. Il est possible de choisir..

Produire de l’intelligence collective au bénéfice de l’économie sociale et de la vie associative

Pour vous aider à réaliser vos projets et vos ambitions, nous mettons FRANCE WEB , à votre service

Les habitudes et les routines font gagner du temps, c’est certain. Bien rodées, c’est comme lire une carte routière, d’un coup d’œil, au lieu de suivre fastidieusement la route à prendre, d’un doigt hésitant en tournant la carte dans tous les sens

“Fouille en dedans. C'est en dedans qu'est la source du bien et elle peut jaillir sans cesse si tu fouilles toujours.”

MyBookmarks, FranceWebBack

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu