Avertir le modérateur

05/04/2018

Entrepreneuriat en Afrique : de la quantité à la qualité, L’entrepreneuriat de nécessité et l’entrepreneuriat d’opportunité>FranceWebSharing,l’entrepreneuriat d’opportunité tourné vers l’innovation, la créativité, la transformation, avec FranceWebAsso

“Il y a des gens qui observent les règles de l'honneur, comme on observe les étoiles, de très loin.”

INVITATION>E-GlobalNetWork >FranceWebAsso> I AM, YOU ARE, WE ARE HAPPY in... The World is our Workplace. THE GLOBAL VILLAGE.Collaborate, Communicate, Connect...24/7/365,Promoting International links and exchange of experience

Entrepreneuriat en Afrique : de la quantité à la qualité

La proportion d’entrepreneurs en Ouganda est supérieure à celle des Etats-Unis. Si l’entreprenariat est vecteur de création de richesse, pourquoi l’Ouganda reste pauvre alors que les US sont riches ? Dans son article, Hicham El Moussaoui, explique une différence importante entre l’entreprenariat de nécessité et l’entreprenariat d’opportunité. Le premier est celui qui permet de survivre et qui s’impose comme moyen de survie ; le second est un choix éclairé et réfléchi. En Ouganda, comme dans tous les pays d’Afrique, la micro entreprise est un moyen de survie. Notons en plus que dans les Etats défaillants africains, le manque de liberté économique et la corruption absorbent une bonne partie des efforts fournis par l’entreprise. Ceci explique pourquoi le fort taux d’entrepreneurs ne booste pas plus le développement.

Si l’on vous demandait qui des deux pays, Etats-Unis ou Ouganda, a le taux d’activité entrepreneuriale le plus élevé ? Certainement que vous répondrez sans hésitation les Etats-Unis. Pourtant, selon l’indice du Global Entrepreneurship Monitoring (GEM), mesurant l’entrepreneuriat dans le monde entier, il y a plus d’entrepreneurs en Ouganda qu’aux Etats-Unis (28% en Ouganda contre 4% pour les US). Est-ce pour autant que l’Ouganda est plus développé que les Etats-Unis ? Bien évidemment que non. D’où l’importance de tenir compte de la qualité de l’entrepreneuriat, et ce pour plusieurs raisons.

L’entrepreneuriat de nécessité et l’entrepreneuriat d’opportunité

D’abord, regardons du côté de l’impact de l’entrepreneuriat sur la croissance. Si l’idée dominante est que l’entrepreneuriat impacte positivement la croissance, il n’en demeure pas moins que plusieurs études de terrain ont prouvé que cet impact diffère suivant le niveau de développement. Plus exactement, il a été établi que l’impact était plus fort et positif dans les pays avancés plutôt que dans les pays à faible revenu et sous-développés. Cela signifie-t-il pour autant que les pays pauvres doivent abandonner l’entrepreneuriat comme stratégie de croissance ? Bien sûr que non ! En réalité, ce que révèlent ces travaux de terrain est que l’impact de l’entrepreneuriat est à différencier suivant sa nature. En effet, il existe deux types d’entrepreneuriat : l’entrepreneuriat de nécessité et l’entrepreneuriat d’opportunité. Le premier signifie que des individus entreprennent faute d’opportunités d’emplois. Dans ce cas, l’entrepreneuriat relève plutôt de l’auto-emploi de survie. En revanche, l’entrepreneuriat d’opportunité découle d’une vraie conviction. Il est tourné vers la saisie d’une opportunité perçue par l’entrepreneur. Or, il se trouve que dans les pays pauvres c’est l’entrepreneuriat de nécessité qui prédomine, alors que les pays développés affichent un niveau d’entrepreneuriat d’opportunité plus conséquent.

Comme l’entrepreneuriat par nécessité porte sur des activités de survie de débrouillardise, à faible valeur ajoutée, souvent dans l’informel, il n’est pas étonnant que son impact sur la diversification et la structure de ces économies soit faible (Rodrik, 2007 ; Acs et Amoros 2008 ; Bosma et al., 2008). De la même manière, l’entrepreneuriat d’opportunité est plus tourné vers l’innovation, la créativité, la transformation, la création de valeur ajoutée, d’où son impact plus substantiel sur la croissance. D’où son impact significatif en termes de création d’emplois directs et indirects. Alors que dans les pays pauvres, l’entrepreneuriat de nécessité crée peu d’emplois car c’est souvent de l’auto-emploi avec des structures informelles et rudimentaires.

Recul de la pauvreté ?

Ensuite, l’impact de l’entrepreneuriat sur la pauvreté n’est pas non plus uniforme. Certes, l’entrepreneuriat permet de réduire la pauvreté. Néanmoins, selon les données du GEM, l’impact sur la pauvreté dépendra du rapport entre l’entrepreneuriat de nécessité et celui d’opportunité. Encore une fois si l’entrepreneuriat de nécessité prédomine, la réduction de la pauvreté sera moins importante que dans un pays où l’entrepreneuriat par opportunité est la forme la plus dominante.

Enfin, la qualité de l’entrepreneuriat compte car comme l’expliquait bien Baumol (1990), le problème pour les pays sous-développés n’est pas tant l’offre quantitative de l’entrepreneuriat, mais plutôt l’allocation (répartition) de cet entrepreneuriat entre les différentes activités. Il distinguait ainsi entre l’entrepreneuriat productif (création de valeur, innovation, transformation), et l’entrepreneuriat improductif (recherche de rente, corruption, etc.). Dès lors, le problème n’est pas l’absence de l’esprit entrepreneurial en Afrique, mais plutôt sa mauvaise allocation ou orientation. Autrement dit, les pays qui sont sous-développés le sont en raison de la prédominance de l’entrepreneuriat improductif par rapport à l’entrepreneuriat productif. Ainsi, au lieu d’utiliser des ressources pour produire transformer, créer, innover, dans la majorité de nos pays africains on utilise les mêmes ressources pour la corruption, le copinage avec les politiques, la recherche de rente (subventions, protectionnisme, etc.). De précieuses ressources sont mal utilisées en vue de s’accaparer la plus grande part du gâteau, quitte à réduire sa taille au lieu de l’agrandir. Cette allocation entre entrepreneuriats productif et improductif est le résultat des arbitrages individuels sur la manière d’utiliser leurs ressources (temps, effort, argent, etc.). Un arbitrage qui est conditionné, aiguillonné par les institutions au sens de règles du jeu encadrant l’entrepreneuriat et l’investissement. En effet, chaque règle (loi, réglementation, procédure, etc.) implique un calcul, une distribution de coûts et de bénéfices.

Un entreprenariat improductif en Afrique

Malheureusement, dans la majorité des pays africains les règles du jeu favorisent aujourd’hui l’entrepreneuriat improductif. La pression fiscale réglementaire et fiscale est étouffante, le climat des affaires hostile, les politiques publiques arbitraires et orientées vers la sauvegarde d’intérêts particuliers. Cela augmente le risque et le coût de l’entrepreneuriat pour la majorité des Africains. En revanche, ceux qui ont des entrées, qui ont des relations et des connexions, pourront faire du lobbying auprès des législateurs et des décideurs afin de profiter des règles sur mesure qui leur permettent de capter des rentes de situation au détriment des autres. Ceux qui ne peuvent influencer directement ces règles du jeu, utiliseront la corruption et des stratégies évasives pour les contourner (création de sociétés-écrans, paiement au noir, fraudes etc.). Encore une fois des ressources ponctionnées pour payer des pots-de-vin au lieu d’être utilisées dans la production et la création de richesse. Quant à ceux qui n’ont ni connexions ni argent pour manipuler ou contourner les règles, ils se trouvent obligés de se rabattre sur l’informel afin de fuir l’enfer réglementaire et fiscal qu’on leur fait subir (entre 30 jusqu’à 80% en Afrique). Au total on se retrouve avec un grand pan des économies africaines dominé par l’entrepreneuriat improductif sous des formes différentes : entrepreneuriat de rente, entrepreneuriat de corruption, entrepreneuriat d’évasion, entrepreneuriat informel. Il n’est pas étonnant alors que l’impact en termes de création de richesse, d’emplois soit moins que ce qui aurait pu être si l’on avait un entrepreneuriat mieux orienté.

Dès lors, le véritable enjeu pour les économies africaines n’est pas d’avoir le plus grand nombre d’entrepreneurs, mais la meilleure qualité d’entrepreneuriat possible. Nos dirigeants devraient alors cesser de raisonner en termes quantitatifs, pour tenir compte de l’aspect qualitatif. En ce sens, il faudrait cibler la promotion de l’entrepreneuriat d’opportunité tourné vers des activités productives. Un objectif qui passe impérativement par l’influence des arbitrages individuels dans le sens de la création de valeur et de productivité. Encore une fois, l’amélioration de la qualité de nos institutions politique et économique s’avère incontournable afin que nos entrepreneurs choisissent la bonne voie et mettent nos économies définitivement sur la voie de la prospérité.

Hicham El Moussaoui, Maitre de conférences en économie à l’université Sultan Moulay Slimane (Maroc)

Un humain moyen + une machine moyenne + un bon processus

est supérieur à

un super ordinateur

qui est lui-même supérieur à

un humain expert + une machine + un mauvais processus.

On observe que ce n’est pas le super ordinateur qui gagne. Ce n’est pas non plus l’expert. Au contraire, ce qui fait la différence, c’est le processus, c’est à dire la façon dont l’humain moyen doté d’une machine moyenne utilise cette dernière. Ce qui fait la différence, c’est donc la façon d’utiliser l’informatique, pas l’informatique elle-même, si puissante soit-elle.

03/03/2018

A Dakar, Erdogan a Macky « tu as beaucoup d’enfants. Moi j’en ai 20 »

DO YOU SPEAK MILLENIAL

 1500x500.jpegStefan et Lucy.jpg3smartphones.jpeg

BUSINESS STORY / CULTURE / STYLE / ... ET MOI

C'est la vie !

C'est un véritable workshop sous forme de livre..

Je partage donc j’existe

Des connaissances partagées sur le Web ouvert

Imaginez un monde dans lequel chaque être humain peut librement obtenir et partager des connaissances.

                          Ceci est notre engagement.

FranceWebAsso : C'est Moi, C'est Vous, C'est Nous !

 

C'est notre capital !

Encourager le partage de savoirs, une nouvelle manière d'être au monde et de le voir.

20160312_135457.jpgDO YOU SPEAK MILLENIAL   20160420_171905.jpg

La génération des 15-35 ans sera bientôt plus nombreuse que celle des baby-boomers. La séduire est un enjeu vital.

Aux Etats-Unis, où ils sont en passe de dépasser les baby-boomers, on les appelle  les "millenials". En France, gération Y où Z, son existance entière a baigné dans le numérique. Pour le moment, discerner ce que cette caractéristique aura comme influence sur leur comportement de citoyens, de travailleurs ou de consommateurs relève plus du pari que de la prévision.

Au Sénégal, après l’Algérie et la Mauritanie, Erdogan raille Macky
 
Le Président turc, Recep Tayyip Erdogan et son homologue du Sénégal, Macky Sall
 
Le Président du Sénégal, Macky Sall, a reçu son homologue de la Turquie, Recep Tayyip Erdogan, lors d’une cérémonie au Palais, à Dakar. Le Sénégal et la Turquie ont saisi l’opportunité pour signer deux accords de coopération.Le chef de l’Etat turc en a profité pour railler son homologue en insistant sur le nombre de ministres sénégalais qui fait le double de celui de la Turquie.
 

A Dakar,

Le Président turc, Recep Tayyip Erdogan, était arrivé au Sénégal jeudi à l’aube, troisième étape de sa tournée africaine, après une visite officielle d’un seul jour en Mauritanie. Auparavant, le chef de l’état turc avait séjourné en Algérie où il avait rencontré son homologue Abdelaziz Bouteflika.

Le Sénégal et la Turquie ont saisi cette occasion pour signer, ce jeudi 1er mars 2018, deux accords de coopération et deux lettres d’intention de coopération. Ces accords portent notamment sur le domaine ferroviaire, le tourisme, les hydrocarbures et l’énergie, les mines. La première lettre d’intention porte sur une coopération dans le domaine des hydrocarbures et de l’énergie, alors que la seconde concerne l’extraction minière et les ressources minérales.

Au cours d’une déclaration faisant suite à la signature des documents, le chef de l’Etat du Sénégal, Macky Sall, a indiqué que « nous venons d’élargir le cadre de la coopération entre nos deux pays avec la signature d’accords et de lettre d’intention ». A l’occasion, le Président turc a raillé Macky Sall en ces termes : « tu as beaucoup d’enfants. Moi j’en ai 20 », parlant de ses ministres. Et le président sénégalais de répondre en lui signifiant que lui en avait 39. Quasiment le double. Dire que la Turquie est cinq fois plus peuplé que ce pays d’Afrique de l’Ouest.

La visite du chef de l’Etat turc au Sénégal, qui s’inscrit dans le cadre de la tournée africaine entamée en Algérie et poursuivi en Mauritanie, prend fin ce vendredi 2 mars 2018. Recep Tayyip Erdogan devra boucler sa tournée africaine par une visite au Mali.

 20141225_164000.jpg

Un Manager génial ! Une équipe soudée

Contact: Ing.Stefan Raducanu, Data Scientist
Tél: 0139655034
Mail: franceweb@gmail.com
 

16/12/2017

Merci de nous avoir contacté, Mrci de votre soutien,Parlez-nous de vous! Créer et partager... La méthode FranceWebAsso, La nouvelle société du Savoir

 FRANCE WEB : POUR VOUS ET AVEC VOUS ! Parlez-nous de vous! Créer et partager... La méthode FranceWebAsso, La nouvelle société du Savoir comme le support des connaissances humaines et des communications dans les domaines techniques, économiques et sociaux ».

Sujet du message

Parlez-nous de vous! Créer et partager... La méthode FranceWebAsso, La nouvelle société du Savoir

Commentaires/questions

FRANCE WEB : POUR VOUS ET AVEC VOUS ! Créer et partager

La méthode FranceWeb consiste à faire découvrir et acquérir à une personne la compréhension des enjeux, des opportunités et des solutions à travers une attentive observation des faits au lieu de l’abreuver de concepts savants ou de théories préconçues.

Avec son projet stratégique, PoissySmartCity vision 2021, FranceWeb se donne pour mission d’être toujours présent pour connecter chacun à son essentiel et lui faire vivre une expérience unique au quotidien en concevant les services numériques qui lui permettent de profiter, en toute confiance de ce qui lui importe le plus.

Au lieu de partir de nous, des technologies, de nos offres, de nos blogs nous allons désormais partir du citoyen, de ses attentes et des aspirations. Il s’agit d’écouter puis d’agir pour fabriquer ensemble des solutions « sur mesure » qui répondent véritablement aux besoins de nos lecteurs.

Nous réaliserons notre ambition grâce à cinq leviers d’actions et une dynamique, celle d’une entreprise digitale efficace et responsable.

Offrir une connectivité enrichie
Réinventer la relation citoyen
Construire un modèle d’employeur digital et humain
Accompagner la transformation du client entreprise
La dynamique d’une entreprise digitale efficace et responsable

La mission spécifique de FRANCEWEB est à la fois plus restreinte et plus ambitieuse : penser la place des associations au sein du modèle politique français et formuler des propositions adaptées à un objectif central, l’institutionnalisation d’un objet encore mal identifié, le dialogue civil.
Quel objectif ?

- Il s’agit, en première analyse, d’assurer au dialogue civil une place équivalente et analogue à celle qui est depuis longtemps reconnue au dialogue social :
En surmontant une difficulté : il n’y a pas en matière de dialogue civil, l’équivalent du code du travail. La loi de 1901 n’envisage l’association que comme une liberté, pas comme une institution. Même si la loi reconnaît des régimes juridiques distincts (associations déclarées ou non, reconnues ou non d’utilité publique), elle a d’abord pour caractéristique initiale de sembler exclure globalement les associations du champ de la production de l’intérêt général.(Il va sans dire que cette perspective a très vite été corrigée par la pratique et que ce n’est plus la conception que s’en font les pouvoirs publics contemporains ; mais il en reste quelque chose dans les représentations).
FranceWebAsso-> réseau d’intelligence collective -> Nouvelle société du savoir, un instrument d’intelligence collective ! projet architectural majeur du 21ème siècle,...http:// idfregionconnectee.20minutes- blogs.fr/accueil/
Un univers de possibilités

Imaginez un monde dans lequel chaque être humain peut librement obtenir et partager des connaissances. Ceci est notre engagement.
Stefan V. Raducanu, Président FranceWebAsso

Tél: +33(0)139 655 034 Mobile: +33(0)621 974 799

Destinataire du message

Florence Granjus

Florence Granjus — Wikipédia

Mme Florence Granjus - Yvelines (12e circonscription) - Assemblée ..

Florence Granjus - Son activité de députée à l'Assemblée nationale ...

Florence Granjus - Accueil | Facebook

Législatives 2017 : qui est Florence Granjus la nouvelle députée REM ..

Législatives 12e circo. Florence Granjus vainqueur face à David ..

Florence GRANJUS | La République En Marche !

Searches related to Florence Granjus

qui est florence granjus

florence granjus biographie

florence granjus en marche

florence granjus wikipedia

La deconnexion des elites

LA FRANCE  dans l'économie du savoir :Tous, entrepreneurs de la connaissance

Avec le n°1 mondial de la collaboration en ligne

«La terre est notre Communauté virtuelle»

ASSOCIATION  FRANCOPHONE  DES UTILISATEURS  DU  WEB, POUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE  DE LA SOCIÉTÉ EN RÉSEAU ET DE L’ÉCONOMIE DE LA CONNAISSANCE

FRANCEWEB propose des services grand public, communautaires et personnalisés.

Trois fonctions : repérer, sélectionner, partager.

Venez nous rejoindre. C’est encore plus facile ensemble !

Ensemble créons de la valeur

FW-pour-vous-et-avec-vous.gif

FranceWebAsso, des espaces numériques ouverts à tous. Société du Savoir> Choisissez l'Excellence

Tous Président avec FranceWebAsso @ PoissyWebCitoyen>Société du Savoir> Choisissez l'Excellence

FranceWebAsso, des espaces numériques ouverts à tous. Société du Savoir> Choisissez l'Excellence

A la rencontre d’initiatives positives au niveau humain, économique, culturel, technologique… FWmultilingue.jpg

e-Collaboration , le travail en réseau et l’efficacité collective : modèle de développement pour la réussite

FRANCEWEB et le Développement Durable. L’engagement de chacun, condition d’une stratégie pour tous.

"Un Réseau conçu dans la Logique du Partenariat "

   « La meilleure façon de prédire l’avenir, c’est de le créer »

LA FRANCE  dans l'économie du savoir :Tous, entrepreneurs de la connaissance

Avec le n°1 mondial de la collaboration en ligne

«La terre est notre Communauté virtuelle»

ASSOCIATION  FRANCOPHONE  DES UTILISATEURS  DU  WEB, POUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE  DE LA SOCIÉTÉ EN RÉSEAU ET DE L’ÉCONOMIE DE LA CONNAISSANCE

FRANCEWEB propose des services grand public, communautaires et personnalisés.

Trois fonctions : repérer, sélectionner, partager.

Venez nous rejoindre. C’est encore plus facile ensemble !

Ensemble créons de la valeur

StefanV.Raducanu,Président FranceWebAsso,INVITATION,E-GlobalNetWork > I AM, YOU ARE, WE ARE HAPPY in... The World is our Workplace. THE GLOBAL VILLAGE.Collaborate, Communicate, Connect...24/7/365

FranceWeb : C'est Moi, C'est Vous, C'est Nous !

 C'est notre capital !

Encourager le partage de savoirs, une nouvelle manière d'être au monde et de le voir

FRANCE WEB  dans Le Monde : LOCAL - REGIONAL- NATIONAL- INTERNATIONAL

C’est l’inspiration qui nous fait grandir!

PARTAGER - INFORMERDECOUVRIR - REUSSIR !

Mobiliser l’intelligence collective 

Invitation

UTILISATEURS, FOURNISSEURS, BUSINESS, TECHNOLOGIES, UNIVERSITAIRES, RÉSEAUX,  SOCIÉTAL,..

Rencontrer, découvrir, entreprendre,communiquer, réunir, conseiller, agir, préparer l'avenir... 

Venez nous rejoindre

La société en réseau ne se fera sans Vous!

Connectons nos savoirs sur votre avenir

Pourquoi France Web.pdf

Tous les jours, connaître, comprendre, découvrir et partager

PLUS POUR  VOUS ACCOMPAGNER

Evénement - Edition - Médias - Web

Une journée riche en réflexion. Votre vie intérieure s'en voit fortement sollicitée. Vous observez ce qui a lieu autour de vous sans tout à fait y prendre part. Les ambitions des autres vous amusent aujourd'hui. Chacun croit fermement à son rôle et vous trouverez peut-être cela proche de la caricature. Ce mouvement de repli vous sera bénéfique. Vous devriez le pratiquer plus souvent...

La politique autrement : et si on changeait tout ?

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu