Avertir le modérateur

24/01/2016

FranceWeb et ses Partenaires, E-GLOBALNETWORK, Économie de la donnée, Favoriser la circulation des données et du savoir, Garantir l’accès au numérique pour tous, PROJET DE LOI pour une République numérique.Faites savoir autour de vous ce projet ....

PRÉSENTÉ

au nom de M. Manuel VALLS,

Premier ministre,

par M. Emmanuel MACRON,
ministre de l’économie, de l’industrie et du numérique

et par Mme Axelle LEMAIRE,
secrétaire d’État chargée du numérique

EXPOSÉ DES MOTIFS

Mesdames, Messieurs,

Le numérique constitue une nouvelle opportunité de développement, de croissance et de partage pour notre pays, nos entreprises et nos concitoyens. Il est également un formidable moyen de renforcer les valeurs fondamentales de notre République.

À cette fin, le Gouvernement a déjà entrepris des actions de fond, que ce soit par la transformation numérique de l’État ou en matière de politique économique. Il est essentiel de poursuivre cette ambition ; c’est une condition nécessaire du développement du numérique en France sur un rythme aussi soutenu qu’actuellement. L’objectif du Gouvernement est double :

– d’une part, donner une longueur d’avance à la France dans le domaine du numérique en favorisant une politique d’ouverture des données et des connaissances ;

– d’autre part, adopter une approche progressiste du numérique, qui s’appuie sur les individus, pour renforcer leur pouvoir d’agir et leurs droits dans le monde numérique.

Le Gouvernement souhaite ainsi proposer un cadre nouveau, qui combine soutien à l’innovation et aux nouveaux modèles économiques, ouverture élargie des données, protection renforcée des personnes, renforcement de la loyauté des plateformes et déploiement de l’accès au numérique.

Ce cadre a été fixé dans la stratégie numérique du Gouvernement dont le présent projet de loi pour une République numérique constitue le volet législatif. Ce texte a été élaboré à l’issue d’un processus de co-construction innovante au travers d’une grande concertation nationale lancée en octobre 2014 par le Premier ministre au travers de laquelle plus de 4 000 contributions d’entreprises, d’administrations et de particuliers ont été reçues, synthétisées et analysées par le Conseil national du numérique qui a remis au Gouvernement ses conclusions et recommandations le 18 juin dernier.

Un projet de texte a été élaboré par le Gouvernement et a fait l’objet d’une phase de relecture publique sur la plateforme en ligne www.republique-numérique.com du 26 septembre au 18 octobre 2015. Cette plateforme ouverte à tous a suscité plus de 8 500 contributions et près de 150 000 votes.

Le présent projet de loi est enrichi d’une partie des remarques provenant des différents contributeurs que le Gouvernement a jugée utile de prendre en compte.

Il s’organise autour de trois axes :

Favoriser la circulation des données et du savoir :

– renforcer et élargir l’ouverture des données publiques ;

– créer un service public de la donnée ;

– introduire la notion de données d’intérêt général, pour permettre leur réutilisation par tous ;

– développer l’économie du savoir et de la connaissance.

Œuvrer pour la protection des individus dans la société du numérique :

– favoriser un environnement ouvert en affirmant le principe de neutralité des réseaux et de portabilité des données ;

– établir un principe de loyauté des plateformes de services numériques ;

– introduire de nouveaux droits pour les individus dans le monde numérique, en matière de données personnelles et d’accès aux services numériques.

Garantir l’accès au numérique pour tous :

– en favorisant l’accessibilité aux services numériques publics ;

– en facilitant l’accès au numérique par les personnes handicapées ;

– en maintenant la connexion internet pour les personnes les plus démunies.

Le titre Ier rassemble les dispositions du projet de loi destinées à favoriser la circulation des données et du savoir.

Le chapitre Ier vise à tirer parti de l’économie de la donnée.

La section 1 porte sur l’ouverture des données publiques.

L’ouverture des données publiques a connu dans notre pays deux étapes importantes.

1agld1r.gifPROJET DE LOI pour une République numérique.pdf

Groupe d'intérêts.jpg

1agld1r.gifIDF>FranceWeb,e-GlobalNetWork®>> TCIC>> travail collaboratif, intelligence collective>>Réseau Internet

francewebeglobal-avec-vous3.gif

FranceWeb C'Vous

TOUJOURS PLUS PROCHES DE VOUS

 

Communication, Exposants, Partenaires

organisation-intelligence-collective.jpg

Délivrez votre message >Faites savoir autour de vous ce projet d'innovation collaborative,

Un réseau mondial de sites locaux, qui rendent possible l'invention en donnant aux participants accès à des outils de communication numérique.

une valeur forte et reconnue, le socle des savoirs de demain !

Nous ne vivons pas encore au sein d'une pure société de communication numérique et nous ne sommes pas non plus les expérimentateurs d'un nouvel âge de l'information. Mais nous sommes entrés, de plein gré, dans une époque neuve, et qui ne nous laisse aucun répit : le temps de la connexion permanente, la communication tous-tous.

LOCALREGIONAL NATIONAL INTERNATIONAL

mainpicture,newspapers.jpg

1agld1r.gifLa société du savoir>FranceWeb,e-GlobalNetWork®>StefandeFrance> TCIC>FORUM E-GLOBAL : "Informer, conseiller, accompagnier, distinguer le temps et l'espace" "Processeur d'Information" "Processeur de Connaissance"

3poles.png

1agld1r.gifFaisons connaissance.pdf

 francewebasso,e-globalnetwork,franceweb c'vous,communication,exposants,partenairesfrancewebasso,e-globalnetwork,franceweb c'vous,communication,exposants,partenaires

29/11/2015

Protégeons nos cultures !FranceWebSharing & Stefan-de-France: «Ville et nature ne s’opposent pas forcément»«Dompter la ville par la nature».Actualités...COP 21 : l’AEV se mobilise à Paris- Le Bourget sur le stand de la Région

 FW-pour-vous-et-avec-vous.gifFranceWeb c'est Vous !

Rencontrer, découvrir, dialoguer, entreprendre,

partager, préparer l'avenir...

Informer - Conseiller - Communiquer - Accompagner

PARTAGER - DIFFUSER DECOUVRIR - REUSSIR !

Contact : Stefan Raducanu

Tel : 01 39 65 50 34 

E-mail : stefanraducanu@yahoo.fr

1agld1r.gifFranceWeb Diaporama

20141118_143303.jpg

J'essaye de consacrer du temps à l'idée de changer le monde avec

1agld1r.gifMY NEWS CENTER NAVIGATOR

Je crois profondément en la chance, et plus je travaille, plus la chance me sourit. La chance jouera certainement un rôle dans notre futur succès, si nous retroussons nos manches.

I am great believer in luck, and the harder I work, the more I have of it. Luck wille certainly play a part in our futures success, if we work hard at it

JOIE

Un vrai trésor, fond d'édition.

En faire plus pour vous,
c'est avant tout répondre à vos attentes.

Un univers de possibilités

 

COLLECTION  STEFAN RADUCANU

 

Companies, Products, Services & Solutions

Depuis que Stefan crée des blogs synonymes d'élégance et de grandeur, ses partenaires conçoivent des Clés riches en détails et éblouissantes de délicatesse. Symbole de tout ce qui est possible, les clés nous rappellent que la vie est un voyage inspiré et que l'avenir reste toujours lumineux.

Innover sur une époque, par rapport à une époque..

Nous sommes persuadés qu'on  réussit mieux dans la vie des affaires quand on cultive bien le goût pour la vie tout court.

 STEFAN RADUCANU.gif

Stefan V.Raducanu, President FRANCE WEB

Contact: Tel : +33(0)1 39 65 50 34    +33(0)6 21 97 47 99

 

Ferrières

 
Jadis propriété de la famille de Rothschild, la forêt de Ferrières s’étend sur plus de 3 000 hectares. Elle a conservé son charme avec ses vastes allées, sa superbe flore et ses ambiances variées.
Lire la suite

Vergers de Seine

Avant-derniers bastions agricoles de l’Ouest parisien, les vergers de Seine sont désormais des territoires protégés en vue de leur préservation.

Terres agricoles dans le Val-de-Seine yvelinois

A seulement 25 km de Paris, dans le Nord-Est des Yvelines, les vergers sont situés dans la Vallée de Seine aval, sur les coteaux de Chambourcy, à cheval sur les communes d’Aigremont, de Poissy et d’Orgeval. Ils sont encadrés à l’Est et au Sud par les forêts de Saint-Germain, Marly-le-Roi, et les contreforts boisés du plateau des Alluets.

Plus de 8 000 tonnes de fruits produits chaque année !

Les vergers de Seine comptent parmi les espaces agricoles de l’Ouest parisien les plus proches de Paris. Ils occupent une position stratégique : l’agriculture périurbaine et les massifs forestiers y occupent près de 60 % des territoires.
Composé aux deux tiers d’espaces naturels, le site présente des caractéristiques paysagères très contrastées, avec un relief varié et des zones d’habitation très disparates. À Poissy et Villennes-sur-Seine, l’urbanisation a gagné progressivement les buttes et corniches boisées qui dominent le fleuve, en rive gauche. Plus au Sud, sur le flanc Nord-Est du plateau des Alluets, les villages d’Aigremont et d’Orgeval se sont établis à mi-pente, en contrebas des lisières forestières, là où jaillissent les sources. Autour de ces villages, les coteaux agricoles forment une importante zone arboricole, avec une production annuelle de plus de 8 000 tonnes de fruits (pommes et poires principalement).

Plaine de Montesson

La plaine de Montesson fait partie d’un ensemble de terres au Nord-Est des Yvelines cerné par l’urbanisation. La zone cultivée fait aujourd’hui l’objet d’un périmètre d’intervention foncière pour protéger son patrimoine agricole.

 

Un méandre de la Seine au nord-est des Yvelines

La boucle de Montesson est un méandre de la Seine situé dans la Ceinture verte de l'agglomération parisienne, au Nord-Est du département des Yvelines et en lisière de celui des Hauts-de-Seine. Au Nord, elle englobe un ensemble urbain, aggloméré autour des deux centres anciens de Houilles et Sartrouville. Au Sud, un espace résidentiel l’occupe, sur la ville du Vésinet. En son centre, c’est une vaste plaine regroupant des activités agricoles, demeurée à l'écart de l'urbanisation. Seuls espaces d’habitats sur cette zone : les villages de Montesson et de Carrières-sur-Seine, qui ont conservé leur caractère rural.

Un territoire épargné par l’urbanisation

La plaine centrale, essentiellement consacrée au maraîchage, est longtemps demeurée à l’écart des grands axes de communication et de développement, permettant à l’agriculture de perdurer. Le développement du chemin de fer dès 1850 ne l’a pas atteint, tandis qu’au Nord, les villages de Houilles et Sartrouville s’urbanisaient et qu’au Sud, ceux de Chatou et du Vésinet se couvraient de quartiers résidentiels.
Au début du XXe siècle, la plaine est cernée par une urbanisation rapide et peu maîtrisée et menacée en raison de l’accès facilité par les routes et les voies ferrées. Mais elle perdure !

Protégeons nos cultures !

Aujourd’hui, l’agriculture est reconnue comme un élément majeur de ce territoire à dominante urbaine. Son maintien représente un enjeu important pour l’avenir, tant pour sa valeur économique que pour le maintien de la qualité de vie à l'échelle locale et régionale.
À ce titre, la Région Île-de-France a créé en 2000 le périmètre d’intervention foncière de la plaine de Montesson afin de préserver les terres cultivées. Les parcelles acquises ont fait l’objet de baux ruraux à long terme, permettant de pérenniser l’activité agricole sur ce territoire.

18/07/2015

Webotheque, Stefan de France, Les droit au travail, ne sont pas démodés. Ils préservent l'humain. Entrepreneurs, élus, syndicats, partis politiques, ensemble, nous pouvons humaniser l'économie.On parlera de plus en plus de la « Maison-Terre ».

marcel perrier,moutiers,stefan de france,francewebasso,communiquer,maison-terre,humaniser l'economie

marcel perrier,moutiers,stefan de france,francewebasso,communiquer,maison-terre,humaniser l'economieN'est pas vieux celui qui porte dans son coeur un amour toujours ardent

vision2021,marcel perrier,moutiers,stefan de france,francewebasso,communiquer,maison-terre,humaniser l'economieN'est pas vieux celui qui qui conserve sa foi en lui-même, celui qui vit sainement, avec la conviction que pour le coeur, il n'y a pas d'âge

marcel perrier,moutiers,stefan de france,francewebasso,communiquer,maison-terre,humaniser l'economieCommuniquer, c’est aimer.

Les hommes sont des êtres de relations.

Chacun existe avec les autres, par eux et pour eux….

Toutes ces techniques nouvelles nous permettent de communiquer la vie, les événements, les projets et les fêtes. Elles nous permettent de connaître le monde magnifique et dramatique, toujours à secourir, à développer et à construire. Mais les écrits, les sons et les images ne suffisent jamais. La communication n’est pas automatique. Elle a besoin, non seulement de techniques, mais des oreilles qui écoutent, des yeux qui regardent, des cœurs qui s’émeuvent, des volontés qui s’engagent. Les développement de masse-médias exigent aussi la formation des cœurs qui désirent solidarité et communion. C’est bien pour cela que les services nationaux de la communication nous proposent une semaine  de réflexion sur le thème «  Communiquer c’est aimer ».  L’amour devrait animer tous les moyens de communication.

marcel perrier,moutiers,stefan de france,francewebasso,communiquer,maison-terre,humaniser l'economieIl faut aussi, en tout et pour tout cela chercher la vérité. Le mensonge divise. La vérité partielle ou partiale trouble les rapports. Seule la vérité permet la vrai rencontre. La vérité cherchée, écrite proposée est une condition de l’harmonie, sociale et internationale. Ici « Amour et Vérité se rencontrent ».

marcel perrier,moutiers,stefan de france,francewebasso,communiquer,maison-terre,humaniser l'economieNotre monde est magnifique, par les beautés de la nature et des arts, les fêtes et les exploits scientifiques et sportifs, l’espoir, l’espérance et l’infatigable solidarité…

marcel perrier,moutiers,stefan de france,francewebasso,communiquer,maison-terre,humaniser l'economieNotre monde est aussi dramatique : jamais, devant le confort, la santé, l’argent, la culture, les écarts ont été aussi grands entre les personnes et entre les peuples. Luxe, précarité et misère se côtoient partout. Les situations d’injustice finissent toujours par engendrer la révolte.

La colère des pauvres des pays riches, associé à la colère des pauvres des pays pauvres, pourrait donner l’explosion la plus violente de l’histoire.

Sur notre planète, la solidarité est devenue la première des urgences.

Allons-nous attendre que cette solidarité nous soit imposée ? Il est temps d’ouvrir nos yeux et de nous souvenir que seul l’Amour construit. Les exploits de la technique sont immenses, ils n’ont pourtant jamais empêché l’exploitation. Croyons-nous aux exploits de l’Amour , y compris dans l’économie ?

L’économie est l’art de bien gérer la maison. On parle de plus en plus de la « Maison-Europe ». On parlera de plus en plus de la « Maison-Terre ».

L’art de bien gérer la maison ne peut consister à faire marcher les hommes comme de simples producteurs ou comme d'avides consommateurs. Bien gérer la « Maison-Terre », c'est trouver le rapport juste entre la propriété privée et destination universelle des biens du monde pour que tous les hommes soient libres, créateurs et solidaires. Mais nous voilà pris dans le tourbillon mondial de la compétition. La compétition...ce mot est employé surtout dans le sport. Cyclistes et skieurs ont tous réalisé pratiquement le même exploit... Mais ceux qui sont derrière, n'existent presque pas dans l'opinion et dans l'attention publique. On ne s'intéresse qu'aux premiers. Certes la compétition a aussi des aspects positifs. Elle stimule les possibilités, elle exige des exploits. Les concurrents se poussent à bout les uns les autres vers de nouveaux dépassements. Dans les loisirs et dans le sport, cela est normalement un jeu.

Mais ce qui se passe dans le loisirs révèle ce qui se passe aussi dans la vie sociale. Et là, ce n'est plus un jeu mais une drame. La compétition devient concurrence et parfois mise à mort ! Cinq cents concurrents se présentent, cinq sont retenus, et les autres?

Elles vont disparaître avec les travailleurs qui les ont montées et développées. Il n'est pas trop tard. Nous pouvons mettre l'économie à sa place en maîtrisant les flux des capitaux, en diminuant ou en supprimant la dette des pays les plus pauvres, en partageant mieux le travail, les responsabilités et les bénéfices. Humaniser l'économie : un beau chantier pour le XXI siècle.

Les droit au travail, ne sont pas démodés. Ils préservent l'humain. Entrepreneurs, élus, syndicats, partis politiques, ensemble, nous pouvons humaniser l'économie. Dans la mondialisation actuelle des projets et des problèmes, mondialisons aussi la solidarité. Il est toujours temps de nous demander ce que Jésus veut nous faire comprendre aujourd'hui quand il nous dit : " Les derniers seront les premiers".

Marcel PERRIER, Feuilles d'Automne

BP 51 73602 Moûtiers Cedex

Tél. 04 79 00 80 27

Pensées, homélies, editos et méditations, l"edelweis

marcel perrier,moutiers,stefan de france,francewebasso,communiquer,maison-terre,humaniser l'economiepetite-webotheque-des-licences-libres.pdf

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu