Avertir le modérateur

02/04/2017

Ca suffit, les SES ne doivent plus être une cible! »..pour satisfaire les vieilles lunes de ceux qui veulent que se multiplient les travailleurs résignés, et les consommateurs drogués à la croissance, plutôt que des citoyens critiques

20150119_111841.jpgLe Pisciacais Stefan de FranceWeb, sa révolution : la ville connectée. avec PoissySmartCity, Ne me regardez pas ! Regardez avec moi ! “Demain nous bâtiront un réseau digital et interactif constituant un miroir numérique du monde réel“PoissyWebInitiative,

Agilité, culture, générations, mutations, talents.... Défis et réponses

Qui veut la peau des sciences économiques et sociales?

Dans les enquêtes télévisuelles de Columbo [avec un U], l’histoire commence par un meurtre, l’inspecteur cherchant simplement à confondre le meurtrier. Dans notre enquête, notre Colombo a compris que le corps des enseignants était lui bien vigoureux, et qu’il n’allait pas se laisser trucider, pour satisfaire les vieilles lunes de ceux qui veulent que se multiplient les travailleurs résignés, et les consommateurs drogués à la croissance, plutôt que des citoyens critiques. Les profs de SES, pour se protéger ne vont pas utiliser des boucliers humains, mais ils invitent tous ceux, femmes et hommes, électeurs de gauche ou de droite, employeurs ou employés, cadres supérieurs ou chômeurs qui ont suivi des cours de SES, et estiment que ces cours les ont aidés à devenir des citoyens mieux informés, plus autonomes, à dire: « Ca suffit, les SES ne doivent plus être une cible! »

Lire la suite

27/03/2017

Le changement en éducation ! Cette difficulté de mutation n’est pas l’apanage de l’école : Dans tout système humain (individu, service, entreprise, institution), le fait de légiférer ou de décréter un changement immédiat et brutal est ressenti diktat

L’école n’a pas d’histoire ! Trente ans de réformes successives non préparées, non partagées, inachevées, pas évaluées n’ont servi à rien... Pourtant chaque nouveau ministre de l’Education propose sa réformette personnelle. Un peu de recul sur un passé récent montrerait que le changement de l’école ne se légifère pas... et que le changement réussi ne vient jamais d’en haut !

Cette difficulté de mutation n’est pas l’apanage de l’école : toute organisation réagit de la sorte. Dans tout système humain (individu, service, entreprise, institution), le fait de légiférer ou de décréter un changement immédiat et brutal est ressenti par ses éléments ou ses membres comme un diktat. Tous le vivent comme une agression et réagissent immédiatement en opposant toute l’énergie de leurs résistances. Les mesures seraient-elles favorables ou porteuses d’innovations qu’il en serait ainsi !

Sur un plan européen, les institutions qui ont le plus fait l’objet et les frais de tentatives de réformes maladroitement engagées s’avèrent précisément celles qui ont le plus de mal à évoluer. Il en résulte à chaque fois un peu plus d’immobilisme. Dramatique en période de mondialisation. L’institution est ainsi bloquée par la maladresse de ses dirigeants. Dès lors, il n’est pas étonnant que la majorité des enseignants... attende toujours la prochaine réforme ! La situation de « réforme » est vécue par eux comme une sorte de non-acceptation de leur identité. L’exemple des TPE est le plus démonstratif ; à tous les échelons, des élèves aux inspecteurs, des résistances ont fusé lors de leur implantation non préparée, avant qu’ils soient encensés quand un ministre les... a supprimés !

FranceWeb  «La terre est notre Communauté virtuelle»francewebeglobal-avec-vous3.jpg

ASSOCIATION  FRANCOPHONE  DES UTILISATEURS  DU  WEB, POUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE  DE LA SOCIÉTÉ EN RÉSEAU ET DE L’ÉCONOMIE DE LA CONNAISSANCE

LIEU DE RENCONTRES D’INITIATIVES POSITIVES AU NIVEAU HUMAIN,
ECONOMIQUE, CULTUREL,TECHNOLOGIQUE, D'ÉCHANGES,
DE TÉMOIGNAGES, DE FORMATION ET DE  VALIDATION DE PROJETS,
RÉSEAU D’UNE MANIFESTATION DIFFÉRENTE, CONVIVIALE ET EFFICACE,

 : LE TRAVAIL DANS LE XXI SIECLE.  PREPARER LE CAPITAL HUMAIN DANS L’ECONOMIE DU SAVOIR ET DE LA CONNAISSANCE

1agld1r.gifC’est l’inspiration qui nous fait grandir!

« Pour Vous et avec Vous» est un projet de développement durable conçu à l’échelle des territoires ou des régions, chaque membre mettant son expérience, ses connaissances au profit de l’ensemble, afin d’augmenter la richesse de chacun

1agld1r.gifMobiliser l'intelligence collective !

IMPLIQUER TOUS LES FRANCOPHONES DANS LA SOCIETE DE L'INFORMATION

PUBLIC CONCERNÉ

Responsable RH, Responsable fonctionnel, Responsable de formation, Directeur Organisation, Directeur d'unité, Responsable Veille & Intelligence Economique, Responsable d’Equipe R&D, Chef de projet SI et KM, Responsable de la Fonction Publique et des Collectivités Territoriales, Responsable intranet et Webmestre senior, les entreprises, les organismes financiers, les consultants, les représentants des collectivités locales aux institutions diverses, les porteurs de projets, les instances régionales, nationales et européennes  , entrepreneurs, représentants d’usagers, de villes, de régions de différents parties du globe...

Lire la suite

13/03/2017

Negroni,You are Welcome with FranceWebSharing & MyNewsCenterNavigator,Eco-mitoyenneté de confort.Cookies et langage châtié.La neutralisation symbolique de la lutte des classes à l’intérieur des territoires partagés

Marx, au fil de ses correspondances avec Engels ou Lassalle, évoque à plusieurs reprises la suavité qui se dégage des relations formelles de politesse à Londres. Loin de lui, toutefois, la tentation d’y voir le corollaire d’un quelconque processus mutuel de reconnaissance : ne déplore-t-il pas parallèlement, dans le Manifeste, que le capitalisme « ait fait de la dignité personnelle une simple valeur d’échange » ? Cette suavité, en effet, s’exerce sur fond implicite de guerre civile permanente. L’usine anglaise du 19è siècle, faut-il le rappeler, fabrique le plus effroyable goulag de l’Histoire. Comment amortir au quotidien ce climat explosif d’inégalités, de paupérisation, d’exploitation, de violence objective ? Comment apprivoiser des situations de proximité spatiale fondamentalement tendues, voire haineuses ? En favorisant d’abord, par le biais d’une urbanisation pavillonnaire massive et uniforme, l’hégémonisme sociétal d’une formation centrale tampon. Puis en désamorçant à la marge, du geste et de la parole, les conflictualités latentes, au travers de manifestations codifiées d’attention, d’empathie, de respect de l’autre. You are welcome. Cookies et langage châtié. Eco-mitoyenneté de confort. Le meilleur exemple de ces simulacres de pacification étant fourni par l’affabilité des forces de police, en la personne débonnaire et désarmée du bobby. Mais l’extrême civilité routinière ne constitue pas la traduction d’une banalité du bien. Au contraire. La common decency, une fois traversées les galantes apparences, renvoie davantage à la stratégie des puissants qu’à la spontanéité des dominés. C’est un principe d’économie. De régulation de la coexistence. L’ordre bourgeois introduit dans l’expression des rapports sociaux. La neutralisation symbolique de la lutte des classes à l’intérieur des territoires partagés, publics ou domestiques. La mise en scène cauteleuse et indolore d’un modèle culturel au sein duquel se dilue la dimension orale de servitudes non volontaires. Cette ritualisation au rabais de la réciprocité dans les échanges interindividuels, qui conduit à confondre convivialité machinale et liens de fraternité effectifs, accomplit le projet de mystification unanimiste fomenté par les appareils idéologiques du pouvoir. Et elle ne colle à l’habitus populaire que sur le mode de la fiction, de la fétichisation, pour mieux araser son potentiel insurrectionnel. Tel se révèle l’envers du décor frais et idyllique planté par le prestidigitateur Orwell, avec sa baguette d’Harry Potter : de la comédie, de l’euphémisation, du détournement, du mécanique plaqué sur le vivant.

Quant aux preux pourfendeurs des énoncés libéraux-libertaires, Michéa et son fan-club, ce n’est pas par hasard qu’ils plébiscitent de façon si fervente la notion oiseuse et fallacieuse de décence ordinaire. Elle va concourir, croient-ils, sous le parrainage d’un écrivain idolâtré, et au-delà des défuntes dynamiques révolutionnaires, à renouer avec une approche métapolitique et opératoire du pays réel. Or, manque de chance, il s’agit d’un artefact. Tout juste offre-t-elle l’opportunité de reluquer la misère de l’intellectuel français petit-bourgeois, dans le déploiement de ses illusions lyriques – illustrées, au passage, par la ringardise étudiée de son look ou ses tee-shirts griffés CCCP. Un pleurnicheur incapable de résister aux vieux appâts théoriques de la solidarité organique, du groupe en fusion, du potlatch. Un grand benêt attendri, que son absence radicale de communication avec le « peuple » lui permet de l’intégrer dans les schémas les plus simplistes, de l’enfermer dans les projections les plus mièvres.

François de Negroni

Notes récentes

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu