Avertir le modérateur

18/11/2017

"Monde arabe: les racines du mal", le livre de Bachir El Khoury qui analyse les maux du monde arabe (INTERVIEW) HuffPost Tunisie | Par Yassine Bellamine, L'occident s'est-il trompé dans sa stratégie vis-à-vis du monde arabe?

"Monde arabe: les racines du mal", le livre de Bachir El Khoury qui analyse les maux du monde arabe (INTERVIEW)

 
Publication: Mis à jour:
BASHIR EL KHOURY

En marge de la parution du livre "Monde arabe: les racines du mal", vendredi au salon du livre de Beyrouth, le HuffPost Tunisie a interrogé son auteur Bachir El Khoury, journaliste et ancien responsable du service économique au journal "L'Orient le jour" sur ces maux qui traversent aujourd'hui le monde arabe mais également la Tunisie.

Sans langue de bois, l'auteur fait un diagnostic de la situation dans la région qui s'étend du Maghreb au Golfe mais présente aussi ses solutions. Interview.

HuffPost Tunisie: Vous venez de publier votre livre "Monde arabe: Les racines du mal". Où selon vous les maux traversant le monde arabe puisent-ils leurs racines?

Bachir El Khoury: Les vrais maux du monde arabe résident dans l'absence, dans cette partie du monde, d'un développement réel - au sens large du terme - depuis au moins un demi siècle. Nous en payons le "prix" depuis 2010 sous différentes déclinaisons. Le monde arabe se dirigeait inéluctablement vers ce point de rupture et cette implosion aux divers éclats. C'est ce que j'essaie d'élucider, chiffres à l'appui, dans l'ouvrage. Le développement est un long processus ou cheminement qui devait commencer il y a très longtemps mais qui n'a jamais eu lieu dans cette région. Cela concerne aussi bien la dimension politique que celles liées à l'économie, à la société et à l'environnement.

Comment cela s'est manifesté?

Sur le plan politique, l'absence d'un système de gouvernance participatif, ainsi que les pratiques de terreur et d’oppression utilisées par des régimes basés sur le règne d'un homme, d'une famille ou d'un parti unique ont étouffé le désir de liberté intrinsèque à la nature humaine et exacerbé le sentiment d'injustice et d'exclusion.

Quant à la dimension économique, le monde arabe souffre depuis des années d'un chômage très élevé face à des économies improductives et incapables d'absorber une population de plus en plus nombreuse et jeune. Ce décalage entre deux fonctions, l'une exponentielle, l'autre constante, n'a cessé de croître jusqu'à devenir insoutenable. La population arabe a, en effet, quadruplé au cours des cinq dernières décennies, passant de 90 millions d'habitants en 1960 à plus de 400 millions l'an dernier tandis que l'infrastructure économique n'a quasiment pas changé d'un iota.

bashir el khoury

Ces réalités démographiques, couplées à l’arrivée des femmes sur le marché du travail dans certains pays, ont considérablement augmenté l’offre, face une structure rentière ou semi-rentière incapable de satisfaire des besoins croissants sur le marché. À titre illustratif, la population active arabe a augmenté trois fois plus que dans le reste des régions émergentes, entre 1996 et 2006. Conséquence majeure de cette réalité – à laquelle de nombreux dirigeants arabes sont restés totalement sourds ou indifférents –, le chômage des jeunes a atteint des pics mondiaux au cours de la décennie ayant précédé les soulèvements populaires, à 30 % en moyenne à l’échelle régionale. Dans certains pays, comme la Libye, celui-ci culminait même à 49%.

À ce fléau, accentué par le nombre croissant d'étudiants en cycle supérieur - ils sont plus de 400 000 diplômés chaque année à investir le marché du travail en Égypte, 150 000 en Algérie et près de 60 000 en Tunisie et au Maroc - s'est greffée ce que je qualifie dans mon essai de "trinité fatale": inégalités, pauvreté et insécurité alimentaire. À partir des années 1990, les disparités se sont, en effet, creusées davantage dans le monde arabe, sous l'effet, entre autres, de l'absence d'un système de redistribution équitable - lequel découle, dans certains pays, de l'inexistence même d'un dispositif fiscal, au vu de la structure rentière - ainsi qu'aux réformes néolibérales dictées par le FMI. Celles-ci ont profité davantage au cercle du pouvoir ainsi qu'aux détenteurs de capitaux, au profit des travailleurs. L’indice de Gini dans les zones urbaines d’Égypte a ainsi progressé de 34 % en 1991 à 37,5 % en 2005.

En parallèle, la dépendance alimentaire a sévi durant cette période. Dans le cadre des politiques d'infitah (ouverture) et de réformes dictées par les institutions de Bretton Woods, dont la contre réforme agraire, de nombreux pays de la région ont, en effet, abandonné les secteurs industriels et agricoles, alors que le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord souffrent déjà d’un faible potentiel agricole. En Egypte par exemple, la part de l’agriculture dans le PIB a chuté de 31% en 1972 à 13% en 2008. Il en a résulté une dépendance accrue aux importations, ainsi qu’aux fluctuations des prix à l'international. Avec l'hyperinflation des années 2000, cette dépendance pathologique est devenue excessivement coûteuse aussi bien pour la société que pour les régimes en place. Conséquence : déficits publics croissants tandis que des millions de ménages ont basculé en quelques années, voire en quelques mois, sous le seuil de pauvreté. En Égypte, près de 72 % de la population vivait avec moins de 4 dollars par jour en 2008. L’insécurité alimentaire a été aggravée par le phénomène de désertification et de stress hydrique, en l’absence de toute politique de prévention…

demonstration bread tunisia

Dernière racine transversale du mal arabe: la corruption rampante. 84% des pays arabes sont considérés comme "hautement corrompus" par l’ONG Transparency International. Selon la Arab Anti-Corruption Organization, près de 1 000 milliards de dollars – soit le tiers des revenus arabes cumulés – ont été “salis” par de multiples formes de corruption au cours de la deuxième moitié du XXe siècle.

D'ailleurs, peut-on selon vous parler d'un monde arabe, n'existe-t-il pas des mondes arabes?

Il existe des caractéristiques communes à l'ensemble des pays arabes, du Maghreb au Golfe en passant par le Mashrek: une structure économique rentière ou semi-rentière totalement inadaptée aux réalités démographiques et celle de la population active. Il faut savoir que la rente ne concerne pas uniquement le pétrole et le gaz. Il existe également des formes non-conventionnelles comme le tourisme, les transferts d'émigrés ou encore l'exploitation de sites stratégiques, comme le Canal de Suez. C’est le cas notamment de la Jordanie, où les transferts des expatriés pèsent à hauteur de 13 % du PIB, contre 15 à 20 % au Liban, pénalisant dans une large mesure l’entrain pour une croissance endogène basée sur la spécialisation industrielle, l’innovation et la productivité – seule garante d’un niveau d’emploi pérenne.

En parallèle, le chômage et le faible taux de participation à la population active n'épargnent désormais aucun pays. Même les riches monarchies pétrolières sont désormais menacées par ce phénomène.

Quant aux inégalités et à la pauvreté, elles sont également marquées dans la plupart des pays, y compris dans le Golfe. En Arabie saoudite, quelque 3 millions de personnes vivaient sous le seuil de pauvreté à la veille du printemps arabe, soit près de 22 % de la population.

demonstration arab world

Cela dit, il existe, certes, des différences entre les divers pays ou groupes de pays de la région: il y a les exportateurs et importateurs de pétrole, les pays plus ou moins riches en eau et ceux totalement désertiques, mais aussi ceux dont les régimes économiques sont libéraux, sociaux de marché, ou autarciques. Au niveau de la révolution technologique, la fracture est, quant à elle, importante entre les pays du Golfe et ceux du Mashrek ou du Maghreb, etc.

Mais c'est justement cette fragmentation du monde arabe en plusieurs "mondes" distincts, voire méfiants les uns envers les autres, qui constitue une autre racine du malaise arabe et de sa pérennité; seule la création d'un bloc économique à terme permettra, en effet, de relever les nombreux défis développementaux de la région, surtout si celle-ci est construite dans un esprit de respect mutuel et de réelle coopération basée sur le principe de l’avantage comparatif. Le Soudan et le Liban sont, par exemple, riches en eau et en terres arables. Quant aux 11 pays pétroliers, parmi les 22 de la ligue arabe, ils concentrent 55 % des réserves pétrolières mondiales. D’autres pays sont riches en matières de capital humain ou d’histoire et de sites touristiques et naturels, etc. Mettre en commun toutes ces ressources ne peut être qu’à l’avantage de l’ensemble de la région.

Mais pour que ce projet se concrétise, il faut une prise de conscience collective, sur le plan arabe, de la nécessité de mettre fin aux cycles récurrents de violence et de guerres intestines et des vertus d’un projet panarabe constructif. Il faut également et surtout que s’estompe le cycle interminable d’interventions étrangères qui visent depuis les accords de Sykes-Picot et la déclaration de Balfour ou même depuis l'empire ottoman, à morceler la région et son unité, l'amputer ou la diluer. Enfin, il faudra aussi des personnalités ou des leaders visionnaires, désormais totalement absents ou absentés, à l’instar de Robert Shuman, Jean Monnet et Konrad Adenauer…

Dans votre livre vous revenez entre autres sur différentes causes économiques de ce malaise, avec notamment des racines socioéconomiques communes au despotisme, aux soulèvements populaires ainsi qu'à l'islamisme. Comment l'expliquez-vous?

Je vous donne deux exemples illustratifs. La manne pétrolière et l’absence de diversification économiques. Celles-ci ont renforcé la minorité au pouvoir, tandis que la majorité s’est retrouvée exclue et donc acculée à choisir entre l’exil, la révolte, ou l’adhésion à des groupes extrémistes. Idem pour les réformes néolibérales; en Égypte, la politique de l’infitah (ouverture économique) s’est accompagnée d’une montée du pouvoir économique de l’armée, qui contrôlait à la veille de la “Révolution du 25 janvier” le tiers de l’économie égyptienne, ainsi que d’une augmentation sensible du nombre d’entrepreneurs au sein de l’Assemblée nationale, à 83 membres en 2005, contre 37 en 1995, pour la plupart membres du parti de Hosni Moubarak. Ainsi, lorsque plus de 300 usines et entreprises publiques ont été privatisées au début des années 1990, les avoirs de l’armée sont restés intacts. Ce scénario s’est reproduit entre 2004 et 2011, tandis que les hauts gradés de l’armée ont été placés dans des postes-clés au sein de ces sociétés ou usines privatisées. Quant aux dizaines de milliers d’employés licenciés, suite à ces vagues de privatisation, ou d’autres victimes des réformes imposées par le FMI, ils se sont retrouvés au chômage ou sur le marché noir, et ont ainsi rejoint des mouvements protestataires civils ou des organisations et associations comme celle des Salafistes et des Frères musulmans…

demonstration islamist egypt

Vous dites que le printemps arabe se transforme en hiver, avec pour chaque pays ses propres démons, comment aujourd'hui ces pays et le monde arabe en général peuvent-ils en sortir?

Le monde arabe n'en sortira pas de sitôt. L'hiver est un passage obligé dans la succession des saisons. Le vrai printemps succédera à la période actuelle. Mais pour que l'hiver ne soit pas très long et dur, une prise de conscience et une action efficace s’imposent, aussi bien sur le plan local qu’au niveau des puissances étrangères et institutions internationales concernées par la chose arabe. Dans un premier temps, il faudra surtout mettre fin aux conflits qui ravagent la région, de la Syrie, au Yémen, en passant par la Libye et l'Irak. En parallèle, un vaste chantier de réformes économiques doit être mis en place, axée prioritairement sur une transition vers des économies post-rentières et la création massive d’emplois pour endiguer le phénomène de chômage parmi les jeunes.

"Le printemps arabe est peut-être mort aujourd’hui. Mais il peut encore être ressuscité" et cela passe nécessairement selon vous par "un printemps arabe socioéconomique". Pensez-vous qu'aujourd'hui, que les hommes politiques, autant que les citoyens du monde arabe et de Tunisie, ont suffisamment de maturité et de prise de conscience pour le mettre en mouvement?


Il y a ceux qui n'ont pas conscience de ces problèmes ou se sentent simplement impuissants face à leur ampleur, notamment parmi les citoyens et les "victimes" de la triple exclusion politique, économique et sociale, y compris ceux qui se sont enrôlés dans des partis extrémistes. Il y a ceux qui en sont conscients, notamment les personnes au pouvoir, qui profitent néanmoins d'un système de privilèges et ne sont donc pas facilement prêts à y renoncer, même si le séisme des révoltes populaires et de la montée des mouvances radicales a provoqué une certaine brèche à ce niveau. C'est pourquoi un travail de sensibilisation aux vrais problèmes et leur médiatisation s’impose afin de vulgariser la conscience des vrais enjeux, tandis que la pression populaire civile devrait se poursuivre.

L'occident s'est-il trompé dans sa stratégie vis-à-vis du monde arabe?

La stratégie d’ "élimination à la racine" du terrorisme, adoptée par l’Occident, notamment par les Etats-Unis, a coûté la vie, depuis presque vingt ans maintenant, à plusieurs centaines de milliers de soldats et de civils et drainé plusieurs milliers de milliards de dollars. Les guerres en Afghanistan et en Irak auront coûté jusqu’à 6 000 milliards de dollars à l’horizon 2050. Le comble est que ces guerres n’ont non seulement échoué à éradiquer le terrorisme, représenté par Al-Qaëda jusqu’en 2014, mais ont engendré un monstre d’autant plus dangereux que celui qui l’a précédé.

Si ces mêmes montants alloués aux politiques de lutte anti-terroristes avaient été investis dans l’éducation, l’emploi et l’éradication de la pauvreté – le coût global des guerres en Afghanistan et en Irak est de 70 à 100 fois supérieur aux dépenses publiques allouées à l’éducation dans l’ensemble du monde arabe et équivaut au montant nécessaire pour éradiquer la faim à l’échelle planétaire –, il ne fait aucun doute que la configuration serait aujourd’hui de loin meilleure aussi bien dans la région MENA qu’en Europe et ailleurs.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.
 

FranceWebAsso,Société du Savoir,Un univers de possibilités,C'est Moi, C'est Vous, C'est Nous ! C'est notre capital !Imaginez un monde dans lequel chaque être humain peut librement obtenir et partager des connaissances.Connecter, Trouver, Lire..l'exellence

Encourager le partage de savoirs, une nouvelle manière d'être au monde et de le voir.

FranceWebAsso 

Société du Savoir Groupe d'intérêts.jpg

 20150119_111926.jpg3smartphones.jpeg

Un univers de possibilités

 

Imaginez un monde dans lequel chaque être humain peut librement obtenir et partager des connaissances. Ceci est notre engagement.

 

FranceWebAsso : C'est Moi, C'est Vous, C'est Nous !

 

C'est notre capital !

Encourager le partage de savoirs, une nouvelle manière d'être au monde et de le voir.

Privilégier l'esprit d'équipe, le partage des savoir-faire et la solidarité, à la fois en interne et dans nos partenariats.
Mettre chacun en situation de réussite. Contribuer par la qualité individuelle à la performance commune.

Services uniques à la pointe pour que vous soyez plus compétitif.

Préparer le capital humain dans l'économie de la connaissance est primordial pour notre pays dans l'avenir. Rénover la démocratie.

IMPLIQUER TOUS LES CITOYENS DANS LA SOCIETE DE L'INFORMATION

06/08/2017

MyNewsCenterNavigator & PoissySmartCity->Neymar à Poissy avec PSG, «Un roi» et «la démesure» en France, va gagner environ 82.000 euros... par jour,Neymar-Wechsel nach Paris

Foot : le PSG officialise le transfert de Neymar, qui s'engage pour cinq ...

www.francetvinfo.fr › Sports › Foot › PSG › Neymar

12 hours ago - Foot : le PSG officialise le transfert de Neymar, qui s'engage pour cinq ans avec le club de la capitale. Les tractations autour de l'arrivée du ...

Foot : le PSG officialise le transfert de Neymar, qui s'engage pour cinq ...

actu.orange.fr/.../foot-le-psg-officialise-le-transfert-de-neymar-qui-...
11 hours ago - Foot : le PSG officialise le transfert de Neymar, qui s'engage pour cinq ans dans le club de la capitale. partagez. Réagir. Foot : le PSG officialise ...

Neymar s'engage pour cinq ans avec le PSG - Le Parisien

www.leparisien.fr/.../football/psg/neymar-est-officiellement-un-joue... -

12 hours ago - C'est la fin d'un faux suspense qui dure depuis le début de la semaine. Neymar ... Le club parisien a officialisé jeudi soir la signature pour cinq ans du Brésilien qui est attendu dans la capitale vendredi matin. ... A 25 ans, l'ancien joueur du FC Barcelone devient le joueur le plus cher de l'histoire du football.

Foot : le PSG officialise le transfert de Neymar, qui s'engage pour cinq ...

https://fr.news.yahoo.com/foot-psg-officialise-transfert-neymar-sen...
12 hours ago - Foot : le PSG officialise le transfert de Neymar, qui s'engage pour cinq ans dans le club de la capitale. franceinfo. Franceinfo 3 août 2017.

Le PSG officialise l'arrivée de Neymar, qui signe un contrat de cinq ans

www.lesoir.be/.../le-psg-officialise-larrivee-de-neymar-qui-signe-un... -

12 hours ago - L'attaquant brésilien Neymar s'est engagé « pour cinq ans avec le PSG » et ... le club français, qui réalise le transfert le plus cher de l'histoire du foot. ... 1 du club de la capitale, à domicile face au promu Amiens (17h00).

Transferts - Mercato : Neymar signe cinq ans au PSG ... - France Football

https://www.francefootball.fr/news/...neymar...cinq-ans...psg.../822...
12 hours ago - Neymar, l'attaquant international brésilien, s'est engagé pour cinq ... C'est le club parisien qui en a fait l'annonce via un communiqué ce jeudi soir. ... Neymar Jr est désormais lié au club de la capitale jusqu'au 30 juin 2022».

MSN.fr - Foot : le PSG officialise le transfert de Neymar,... | Facebook

https://fr-fr.facebook.com/MSN.fr/posts/1674329095945312
Foot : le PSG officialise le transfert de Neymar, qui s'engage pour cinq ans dans le club de la capitale.

Le PSG a officiellement recruté l'attaquant Neymar pour une durée de ...

www.lemonde.fr/football/.../le-psg-a-officiellement-recrute-l-attaqu... -

12 hours ago - L'attaquant brésilien Neymar s'est engagé « pour cinq ans avec le PSG », a annoncé jeudi soir le club français, qui réalise le transfert le plus cher de l'histoire du football. ... à partir de 15 h 45 samedi, avant le premier match de la saison en Ligue 1 du club de la capitale, à domicile face au promu Amiens.

Football : Neymar au PSG, incroyable mais vrai! - News Sports ...

www.tdg.ch/sports/football/Neymar-au-PSG...mais.../14202106 -

10 hours ago - Football Le joueur a finalisé son départ du FC Barcelone jeudi en ... C'est la plus grosse sensation de l'histoire des transferts et la rencontre de deux énormes ambitions: Neymar s'est engagé jeudi pour cinq ans au PSG, qui a déboursé la ... est désormais lié au club de la capitale jusqu'au 30 juin 2022».

19/06/2017

StefanV.Raducanu, MonBonheur, "Une véritable fenêtre sur le savoir permettant d'enrichir nos connaissances"

STEFAN RADUCANU.JPGDipl.Ing.StefanV.Raducanu avec

FranceWeb,e-GlobalNetWork®

Développer des réseaux de savoirs

Accroître les compétences 
Valoriser l'économie

Réinventer un monde plus collaboratif en devenant un e citoyen: faciliter l'accès à tous, particuliers et structures.

Réseau d'innovation territoriale pour les services de proximité.

fondé sur l'importance de la démocratie, de la collectivité et de l'échange d'information.

Vecteur d'émotions, de savoirs, de rencontres et de partages, FranceWebAsso contribue à nourir le lien social, la réflexion, l'ouverture et la tolérance dans notre société. Un rôle d'autant plus essentiel dans le contexte tourmenté qui est le notre, entre marasme économique, tentation du repli sur soi et tragiques déferlements de violence. D'une qualité, d'une diversité et d'une ambition remarquable, s'adressant à tous les publics, elle fait honneur à notre statut de pôle incontournable. Un pôle qui n'entend pas se reposer sur ses lauriers et bien au contraire continuer à nourrir des ambitions de premier ordre, en mobilisant tous les partenaires...La diversité pour nous c'est la promotion de tous mais au niveau de l'excellence.

Le saviez-vous ?

Dipl.Ing.Stefan V.Raducanu a révolutionné l'industrie du mobile avec le premier ODP, libre, open-source et basé sur le Web pour aider à mettre en ligne un milliard de personnes de plus.

Citoyen engagé, blogueur depuis 1999, optimiste exigeant et idéaliste compulsif.

J'essaye de consacrer du temps à l'idée de changer le monde.

La densité de l'instant présent

20150119_111926.jpgIl est bon que le temps soit une construction

"Car il est bon que le temps qui s'écoule ne nous paraisse pas nous user et nous perdre, mais nous accomplir. Il est bon que le temps soit une construction"
En savoir plus sur http://lentreprise.lexpress.fr/rh-management/management/m...

Je veux laisser un souvenir de ma vie

Mon déclic

FranceWeb,e-GlobalNetWork®

Je forme une entreprise qui n'a jamais eu d'exemple, et dont l'exécution n'aura point d'imitateur. Je veux montrer à mes semblables un homme dans tout la vérité de la nature; et cet homme, c'est moi.

Profitez sans retenue des avantages de cet outil moderne qui vous donne accès aux bibliothèques du monde entier. Vous avez toutes les chances de trouver les réponses que vous cherchez !

Comme dit le proverbe zen : si tu es prêt à sillonner le monde pour trouver un maître, l'un d'eux apparaîtra à ta porte...

Ce blog est l'ouvrage de mon coeur et de mon esprit. Utile et agréable.

Son but est de faire un galant homme, un parfaitement honnête homme, un homme de mérite,..(un) homme de bien

« Le but de la vie est le développement personnel. Parvenir à une parfaite réalisation de sa nature- c'est pour cela que nous sommes tous ici »

citation-oscar-wilde-18470.png1agld1r.gifOscar Wilde, Aphorismes

Extrait

    1. Je peux résister à tout, sauf à la tentation
    2. Je vis tellement au-dessus de mes revenus qu’en vérité nous menons, eux et moi, une existence entièrement séparée.
    3. La philosophie nous apprend à supporter sereinement le malheur des autres
    4. S'aimer soi-même est le début d'une histoire d'amour qui durera toute une vie.
    5. Vivre est la chose la plus rare. La plupart des gens se contente d'exister
 Tous ce qui n'est pas don ne saurait être le véritable bonheur: la passion, le sentiment amoureux, les faux bonheurs matériel.. tous sont éphémères un jour ou l'autre, ils diminuent puis cessent et enfin nous manquent et nous font souffrir.. ce que l'on donne sincèrement procure du vrai bonheur celui là ne disparaît pas, ne nous manque pas, il est bien en nous..

Parce que vous êtes tous différents,avec des rêves différents, bonheur se doit d'être différent.

"Une véritable fenêtre sur le savoir permettant d'enrichir nos connaissances"

DSC00046.JPGDepuis toujours, l'homme est à la recherche du bonheur. Il suffit parfois d'ouvrir les yeux car le bonheur est rarement où on l'attend

Vivre en accord avec soi-même, être calme, apprendre à relativiser, chercher le bonheur en tout chose... au fil des textes rassemblés dans ce blog on découvre que la sérénité est une quête intemporelle.

Depuis l'Antiquité jusqu'à nos jours les penseurs et les philosophes n'ont cessé de réfléchir à son propos.

Dans l'Éthique à Nicomaque, un ouvrage bien connu d'Aristote, grand philosophe grec du IVème siècle avant notre ère et élève de Platon, l'auteur montre que toute chose agit en vue d'une fin. Pour l'être humain, l'action est en vue du bonheur.

Dans la sagesse chinoise, la sérénité découle d'une existence simple, en conformité avec la nature. Chez les Stoïciens grecs, elle passe par le renoncement et l'acceptation des choses. Les Epicuriens la lient davantage à la douceur de vivre et au plaisir.

Au XVIIIème siècle, Madame du Châtelet l'associait à la connaissance de soi, tandis qu'au XIXème , Rilke affirmait qu'il fallait la chercher dans la solitude..

Autant de préceptes philosophiques, que chacun est libre d'appliquer pour devenir plus serein, et plus heureux...méditations,maximes,bonheur,tranquillité,sagesse,sérénité,art de vivre

StefanV.Raducanu, est l'homme le plus heureux qui fait le bonheur d'un plus grand nombre d'autres.

En donnant, surtout ce qui nous tient à coeur, on se déleste, on s'accomplit et surtout on gagne quelque chose de plus précieux encore: un ami peut-être, ou quelqu'un qui nous sera reconnaissant de notre bien fait. On est riche de ce que l'on donne, dit-on communément. Et cette richesse-la n'a pas de prix. Tachons donc de bien nous porter, de n'avoir point de préjugés, d'avoir des passions, de le faire servir à notre bonheur, de remplacer nos passions par des goûts, de conserver précieusement nos illusions, d'être vertueux, de ne jamais nous repentir, d'éloigner de nous les idées tristes, et de ne jamais permettre à notre coeur de conserver une étincelle de goût pour quelqu'un dont le goût diminue et qui cesse de nous aimer. Il faut bien quitter l'amour un jour, pour peu qu'on vieillisse, et ce jour doit être celui où il cesse de nous rendre heureux. Enfin, songeons à cultiver le goût de l'étude, ce goût qui ne fait dépendre notre bonheur que de nous-mêmes. Préservons-nous de l'ambition, et surtout sachons bien ce que nous voulons être; décidons-nous sur la route que nous voulons prendre pour passer notre vie, et tachons de la semer de fleurs.

"Le bonheur est souvent la seule chose qu'on puisse donner sans l'avoir et c'est en donnant qu'on l'acquiert"Voltaire


Mais le bonheur est tout à fait autre chose, le bonheur est un état d’être. Ce n’est là un exercice de l’intelligence. C’est dans la disponibilité totale qu’il apparaît. Cette ouverture est autorisée dans la lucidité.

FranceWeb,e-GlobalNetWork®

Cher lecteur, nous espérons avec ce blog contribuer à votre détente et votre bien-être

Pensees_parfois_philosophiques.pps

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu