Avertir le modérateur

07/06/2018

Corse,SocSav21,MyNewsCenterNavigator,MyNewsCenter,FranceWebAsso,FranceWebSharing,FranceWebVoyages,Madeleine et Stefan V.Raducanu,Destination Corse,The Corsica Territory,Corse Hôtels Répertoire,BONNE ROUTE! BONA STRADA!

PoissyWebCitoyen>SmartCity>Ville Connectée:L'objet de ce projet "c'est la nature humaine, non un héros individualisé">"Les héros, ou simplement les gens bien, Nous en avons besoin !"

3ALWD1.GIF3ARWD1.GIFBringing People Closer Together

Sensibiliser, informer, promouvoir...

Groupe d'intérêts.jpgPour Vous et avec Vous!

Un projet ambitieux, humain, imaginatif, hors normes, réunit 3 pôles est sera tourné vers une approche de bien-être collectif et individuel, grâce à son architecture, à l'intégration de la nature et aux services proposés. Laisser les groupements d'opérateurs faire preuve d'imagination. Même s'il s'agit d'un exercice difficile, nous invitons les groupements à laisser libre cours à leur imagination tout en leur demandant d'intégrer ce modèle de société.

Explorer le futur !!!

Des Hommes - Des Entreprises -Des Technologies

Un projet pour changer d'époque !!!!!

"Agis de telle sorte que tu traites l'humanité toujours en même temps comme une fin, et jamais simplement comme un moyen."

N'attendez pas votre place, créez-la!

FranceWeb : C'est Moi, C'est Vous, C'est Nous !

 C'est notre capital !

Veuillez envoyer vos manifestations d’intérêt à Stefan Raducanu  - Président-Fondateur FRANCE WEB

Mobiliser l’intelligence collective

Avec l'évolution des modes de travail, le monde, la société, l'entreprise et surtout le management sont ou seront affectés

Le Mot du Président, Simple e-citoyen

Expert des réseaux sociaux, avec plus de 25 ans d’expérience, j’aime explorer avec curiosité les nouveaux territoires offerts par le domaine du digital

Stefan Raducanu. Président . Tél : +33 1 39 65 50 34.   Contact : stefanraducanu@yahoo.fr

EN CORSE JAMAIS RIEN N'EST MONOTONE, CHAQUE ITINERAIRE EST UNIQUE.  PEYSAGES, TRADITIONS ET PATRIMOINES FORMENT UNE MOSAIQUE AUX CONTRASTES ETONNAMMENT HARMONIEUX.

BONNE ROUTE! BONA STRADA!

corse hôtels répertoire,hôtel pascal paoli,camping gie paradella,calvi hôtel,camping gie bella vista,hôtel cesario,hôtel la villa,hôtel l’abbaye,hôtel le rocher,résidence les lauriers roses,hôtel isula rossa,hôtel la pietra,hôtel chez charles,camping torraccia,hôtel belmare,hôtel capo rosso,hôtel scandola,camping les oliviers,hôtel le belvédère,hôtel le capo d’orto,hôtel le colombo,hôtel le lonca,hôtel les flots bleus,résidence a barcella,hôtel eden park,hôtel cala di sole,hôtel campo dell’oro,hôtel dolce vita,hôtel la pinède,hôtel stella di mare,hôtel u palazzu u domu,résidence les sanguinaires,a pignata ferme-auberge,hôtel restaurant santa maria,hôtel bartaccia,lecci e murta,domaine de murtoli,hôtel des roches,hôtel le vieux moulin,hôtel les jardins,hôtel spa la madrague,hôtel u libecciu,hôtel u ricordu,hôtel la dimora,hôtel pietracap,hôtel la roya,hôtel le tettola,hôtel santa maria,hôtel de la corniche,hôtel duc de padoue

Corse Hôtels Répertoire, Hôtel Pascal Paoli,Camping GIE Paradella,Calvi Hôtel,Camping GIE Bella Vista,Hôtel Cesario,Hôtel La Villa,Hôtel L’Abbaye,Hôtel Le Rocher,Résidence Les Lauriers Roses,Hôtel Isula Rossa,Hôtel La Pietra,Hôtel Chez Charles,Camping Torraccia,Hôtel Belmare,Hôtel Capo Rosso,Hôtel Scandola,Camping Les Oliviers,Hôtel Le Belvédère,Hôtel Le Capo d’Orto,Hôtel Le Colombo,Hôtel Le Lonca,Hôtel Les Flots Bleus,Résidence A Barcella,Hôtel Eden Park,Hôtel Cala di Sole,Hôtel Campo dell’Oro,Hôtel Dolce Vita,Hôtel La Pinède,Hôtel Stella di Mare,Hôtel U Palazzu u Domu,Résidence Les Sanguinaires,A Pignata Ferme-Auberge,Hôtel Restaurant Santa Maria,Hôtel Bartaccia,Lecci e Murta,Domaine de Murtoli,Hôtel des Roches,Hôtel Le Vieux Moulin,Hôtel Les Jardins,Hôtel Spa La Madrague,Hôtel U Libecciu,Hôtel U Ricordu,Hôtel La Dimora,Hôtel Pietracap,Hôtel La Roya,Hôtel Le Tettola,Hôtel Santa Maria,Hôtel de la Corniche,Hôtel Duc de Padoue,Hôtel Les Jardins de la Glacière,Riva Bella Spa,Hôtel A Cheda,Hôtel A Madonetta,Hôtel Santateresa,Hôtel Solemare,Hôtel U Paesolu,Golfe Hôtel,Grand Hôtel de Cala Rossa,Hôtel Belvédère,Hôtel Costa Salina,Hôtel San Giovanni,Hôtel Shegara,Hôtel Le Pinarello,Camping Villata,Camping GIE Santa Lucia

Lire la suite

11:41 Publié dans 21CenturyWebArchive, Agenda, Agregator, Ailleurs sur le web, AlertInfo, Annonceurs, Applications, Archive 21 siècle, ArchiveWeb21, Art de vivre, Articles, Articles Promotionnels, Beauty, Bien être, Blog, Bonheur, Citoyen, Community, Consommateur, Corsica, DATA, Digital, Dipl.Ing.Stefan V.Raducanu, Entreprises, Europe, Exposants, France, FranceWeb C'Vous, FranceWeb,eGlobaNetWork, FranceWebInfo, Hôtels, IDF, Ile-de-France, Info, Intelligence Collaborative, International, Internet, INVITATION, Le citoyen, LMathieuWebCollection, Loisirs, Ma Bibliothèque, Madeleine et Stefan Raducanu, Marketing, Mobile, Monde, MyNewsCenterNavigator, News, Numérique, OneGlobalLocal, Opportunités, Partenaires, Pub, Recherche, Région, RemiFranceWeb,Editeur, Réseaux, RessourcesPRO, Seniors, Sharing, SRU-Electronics, StefanWebCollection, Tablette, Tourisme,Travel, Vacances, Voyage, Web, Work, World, Yvelines | Tags : corse hôtels répertoire, hôtel pascal paoli, camping gie paradella, calvi hôtel, camping gie bella vista, hôtel cesario, hôtel la villa, hôtel l’abbaye, hôtel le rocher, résidence les lauriers roses, hôtel isula rossa, hôtel la pietra, hôtel chez charles, camping torraccia, hôtel belmare, hôtel capo rosso, hôtel scandola, camping les oliviers, hôtel le belvédère, hôtel le capo d’orto, hôtel le colombo, hôtel le lonca, hôtel les flots bleus, résidence a barcella, hôtel eden park, hôtel cala di sole, hôtel campo dell’oro, hôtel dolce vita, hôtel la pinède, hôtel stella di mare, hôtel u palazzu u domu, résidence les sanguinaires, a pignata ferme-auberge, hôtel restaurant santa maria, hôtel bartaccia, lecci e murta, domaine de murtoli, hôtel des roches, hôtel le vieux moulin, hôtel les jardins, hôtel spa la madrague, hôtel u libecciu, hôtel u ricordu, hôtel la dimora, hôtel pietracap, hôtel la roya, hôtel le tettola, hôtel santa maria, hôtel de la corniche, hôtel duc de padoue | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

26/05/2018

SocSav21,@FranceWebAsso&StefanV.Raducanu,Créer des synergies entre tous les acteurs,Mobiliser l’intelligence collective avec L'IA,N'attendez pas votre place, créez-la! C'est Moi, C'est Vous, C'est Nous ! C'est notre capital !

SocSav21,FranceWebAsso&StefanV.Raducanu,Créer des synergies entre tous les acteurs,Mobiliser l’intelligence collective avec L'IA, Il y a des questions à savoir si nous pouvons créer une communauté mondiale qui fonctionne pour tout le monde, et si ...

SocSav21,MyNewsCenterNavigator,Un visionnaire>Un homme nommé Stefan>Le Pisciacais>L'homme de la nature >L'homme de l'homme: son projet>Managing a 21st century Building a Global Community>Le management du XXIe siècle sera centré sur l’humain,ou ne sera pas. Créer des synergies entre tous les acteurs

megaphone-clip-art-9cp4KXRcE.jpegBuilding a Global Community  

Un visionnaire>Un homme nommé Stefan>0GR3TXHD_400x400SR.jpg

Le Pisciacais>L'homme de la nature >L'homme de l'homme: son projet>"Nouvelle société du savoir,société du 21 siècle">Groupe d'intérêts>Pour Vous et avec Vous!>Le citoyen> L'électeur> Le travailleur> Le consommateur.

Conçu pour les geans pas pour le profits, FranceWebSharing@FranceWebAsso,IMMORTALTITY,"Les héros, ou simplement les gens bien, sont à la fois un modèle et un encouragement. Nous en avons besoin !"

Votre entreprise doit passer de « faire du digital » à « être digitale »

Venez nous rejoindre, la société en réseau ne se fera pas sans Vous!

Tisser la toile, accompagner les entreprises en mutation, les collectivités territoriales, les organismes publics, partager les meilleurs usages internationaux de l'Internet et du e-business, approfondir la compréhension des technologies les plus avancées et promouvoir leur ouverture, agir pour permettre leur accès au plus grand nombre, sensibiliser la France entière aux enjeux de la société en réseau, faire partir d'un réseau de confiance, débattre sans tabou des vraies questions de l'e-transformation avec les meilleurs experts, intégrer en permanence la créativité, développer compétitivité et innovation dans une société mondiale en réseau.

Construit sur quatre piliers - business, culture, style et bien-être , son ambition est de devenir pour vous une source d'inspiration et d'envies.  

Nous sommes persuadés qu'on  réussit mieux dans la vie des affaires quand on cultive bien le goût pour la vie tout court.

« Nous proposons à nos annonceurs, qui sont toujours à la recherche d’innovation et de cohérence avec leur univers, de leur offrir un nouveau territoire d’expression en étant en connexion directe avec une communauté.Au final FranceWebAsso permet à l’annonceur de déployer un dispositif alliant édito et pub, en print et digital »

Stefan V.Raducanu, President FRANCE WEB

Expert des réseaux sociaux, avec plus de 25 ans d’expérience, j’aime explorer avec curiosité les nouveaux territoires offerts par le domaine du digital

Contact: Tel : +33(0)1 39 65 50 34 mailto : franceweb@gmail.com

Le rythme d’innovation et d’évolution des usages numériques s’intensifie. Sans accélération, votre entreprise risque de se faire distancer par une nouvelle concurrence.

C’est la raison d’être de SocSav21 en tant qu’accélérateur des entreprises.

Notre mission : adapter votre entreprise à l’accélération digitale.

La transition numérique n’est pas une course de vitesse, mais une course de fond.

La vision est la clé de voûte de votre accélération digitale.

Une vaste journée. De grands horizons s'ouvrent devant vous et vous vous mettez à observer les gens, la ville, la campagne, d'un point de vue extrêmement doux et chaleureux, un peu comme si vous étiez une immortelle, qui vit depuis plusieurs siècles, et qui connaît tellement bien les hommes. Qu'allez-vous faire de toute cette hauteur de conscience ?

J’ai acquis la conviction que l’on ne transforme pas une entreprise, on l’adapte à de nouveaux enjeux.Je travaille dans le milieu du web, et j’ai pu constater que la transition numérique est un phénomène récurent : les usages, technologies et pratiques évoluent en permanence, il n’y a jamais réellement eu de période de stabilité. Voilà pourquoi je suis persuadé que la notion mêsimplement du basculement d’un paradigme analogique vers un paradigme numérique.

Cela fait plus de 20 ans que je travaille dans le milieu du web, et j’ai pu constater que la transition numérique est un phénomène récurent : les usages, technologies et pratiques évoluent en permanence, il n’y a jamais réellement eu de période de stabilité. Voilà pourquoi je suis persuadé que la notion même de transformation digitale est caduque : nous parlons ici d’une évolution permanente, pas simplement du basculement d’un paradigme analogique vers un paradigme numérique. Pour vous en convaincre, il vous suffit de constater l’évolution de l’industrie musicale : nous sommes passés d’un modèle de référence à un autre (vente en ligne de CDs, téléchargement illégal, téléchargement légal, abonnement) et ça n’est pas fini, car les lignes bougent encore (ex : montée en puissance d’Apple Music, retour en force du vinyle…). 

Dipl.Ing.Stefan V.Raducanu,WelcomeToMyWorld,IMMORTALITY,StefanWebCollection,  EGLOBALNETWORK,Tous Président avec FranceWebAsso@ PoissyWebCitoyen>Société du Savoir>MyNewsCenterNavigator, Capture, collect, and share...

Global4.gifWelcome To My World

Stefan V.Raducanu et son temps -> créateur du nouveau monde..

Je forme une entreprise qui n'a jamais eu d'exemple, et dont l'exécution n'aura point d'imitateur. Je veux montrer à mes semblables un homme dans tout la vérité de la nature; et cet homme, c'est moi.

L'entreprise ressemble à une réserve naturelle, comme une île au centre de l'Europe, ou une espèce protégée vit- plutôt bien - à l'abri du chômage et des désordres politiques et sociaux. Aucun autre Etat au monde ne pratique en même temps la démocratie directe, le fédéralisme, la neutralité, la paix du travail et le compromis systématique. C'est le modèle "Nouvelle société du savoir,société du 21 siècle": trois thèmes principaux: l'éducation, le travail et la diversité.

 Nous sommes convaincus que la vision est le point de départ de toute initiative de transformation digitale.

Groupe d'intérêts.jpgInnover pour avancer avec ce modèle de société du 21 siècle

2021.jpg2012-07-07 13.22.56.jpgPorter un regard sur les façons de faire de notre groupe comme modèle de société..

SocSav21,FranceWebAsso,

 Nouvelle société du savoir du 21 siècle

 20130720_160102.jpgWelcome To My World francewebeglobal-avec-vous3.gif

Collaborate, Communicate, Connect...24/7/365.

The Infinite Archive. Storing bits for 100 years.

The Global Evolution Global4.gif

Look to the Future, and what do you see? New life, new technology.

This is our vision of the future: inventing a better world in which you grow up.

 Our Mission : Building Global Communication Networks.

 The World is our Workplace. Let's work togheter.

International Communications, (Cooperation)....

Intercultural Management ,

Global Business Development

 To preserve our knowledge base and cultures, we must find a way to save digital content for future generation. 

Bringing People Closer Together

"Agis de telle sorte que tu traites l'humanité toujours en même temps comme une fin, et jamais simplement comme un moyen."

N'attendez pas votre place, créez-la!

FranceWeb : C'est Moi, C'est Vous, C'est Nous !

 C'est notre capital !

Veuillez envoyer vos manifestations d’intérêt à Stefan Raducanu  - Président-Fondateur FRANCE WEB

Mobiliser l’intelligence collective

Avec l'évolution des modes de travail, le monde, la société, l'entreprise et surtout le management sont ou seront affectés

Le Mot du Président, Simple e-citoyen

Expert des réseaux sociaux, avec plus de 25 ans d’expérience, j’aime explorer avec curiosité les nouveaux territoires offerts par le domaine du digital

Stefan Raducanu. Président . Tél : +33 1 39 65 50 34.   Contact : stefanraducanu@yahoo.fr

Vous avez une facilité évidente avec les mots aujourd'hui. Vous vous montrerez spirituel et pince sans rire au milieu de vos amis. D'une manière générale vous savez mettre de l'ambiance dans un groupe. Mais pourquoi limiter ce vrai talent à l'auditoire de vos proches ? Vous n'êtes pas timide au point de ne pas en faire autant quand vous vous retrouvez avec d'autres personnes ! Vous devriez vous lâcher un peu plus en société.

Lire la suite

11:02 Publié dans 21CenturyWebArchive, A propos du Réseau, Agregator, Ailleurs sur le web, AlertInfo, Annonceurs, Archive 21 siècle, ArchiveWeb21, Art de vivre, Articles, Articles Promotionnels, Associations, Bien être, Blog, Bonheur, Bookmarks, Citations, Citoyen, Communiqués de presse, Community, Conseil, Consommateur, Culture, DATA, DD, Digital, Dipl.Ing.Stefan V.Raducanu, Education, Entrepreneurs, Entreprises, Europe, Evénements, Exposants, Famille d'Entreprises, Femme, FranceWeb C'Vous, FranceWeb,eGlobaNetWork, FranceWebAsso, FranceWebInfo, IDF, Ile-de-France, Innovation, Intelligence Collaborative, International, Internet, L'électeur, La Vie des Idées, Le citoyen, LMathieuWebCollection, Ma Bibliothèque, Madeleine et Stefan Raducanu, Mobile, Monde, MyNewsCenterNavigator, Numérique, OneGlobalLocal, Opinion, Opportunités, Partenaires, Poissy Web Citoyen, Région, RemiFranceWeb,Editeur, Réseaux, RessourcesPRO, SELECTION, Sharing, SRU-Electronics, StefanWebCollection, Technologie, We Are FWCitizens, Web, Work, World, Yvelines | Tags : 21centurywebarchive, a propos du réseau, agregator, ailleurs sur le web, alertinfo, annonceurs, archive 21 siècle, archiveweb21, art de vivre, articles, articles promotionnels, associations, bien être, blog, bonheur, bookmarks, citations, citoyen, communiqués de presse, community, conseil, consommateur, culture, data, dd, digital, dipl.ing.stefan v.raducanu, education, entrepreneurs, entreprises, europe, evénements, exposants, famille d'entreprises, femme, franceweb c'vous, franceweb, eglobanetwork, francewebasso, francewebinfo, idf, ile-de-france, innovation, intelligence collaborative, international, internet, l'électeur, la vie des idées, le citoyen, lmathieuwebcollection | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

25/05/2018

L'entreprise doit passer de « faire du digital » à « être digitale »Venez nous rejoindre,la société en réseau ne se fera pas sans Vous,Managing a 21st century Building a Global Community>Le management du XXIe siècle sera centré sur l’humain,ou ne sera

SocSav21,MyNewsCenterNavigator,Un visionnaire>Un homme nommé Stefan>Le Pisciacais>L'homme de la nature >L'homme de l'homme: son projet>Managing a 21st century Building a Global Community>Le management du XXIe siècle sera centré sur l’humain,ou ne sera pas

 megaphone-clip-art-9cp4KXRcE.jpegBuilding a Global Community  

Un visionnaire>Un homme nommé Stefan>0GR3TXHD_400x400SR.jpg

Le Pisciacais>L'homme de la nature >L'homme de l'homme: son projet>"Nouvelle société du savoir,société du 21 siècle">Groupe d'intérêts>Pour Vous et avec Vous!>Le citoyen> L'électeur> Le travailleur> Le consommateur.

Conçu pour les geans pas pour le profits, FranceWebSharing@FranceWebAsso,IMMORTALTITY,"Les héros, ou simplement les gens bien, sont à la fois un modèle et un encouragement. Nous en avons besoin !"

Votre entreprise doit passer de « faire du digital » à « être digitale »

Venez nous rejoindre, la société en réseau ne se fera pas sans Vous!

Tisser la toile, accompagner les entreprises en mutation, les collectivités territoriales, les organismes publics, partager les meilleurs usages internationaux de l'Internet et du e-business, approfondir la compréhension des technologies les plus avancées et promouvoir leur ouverture, agir pour permettre leur accès au plus grand nombre, sensibiliser la France entière aux enjeux de la société en réseau, faire partir d'un réseau de confiance, débattre sans tabou des vraies questions de l'e-transformation avec les meilleurs experts, intégrer en permanence la créativité, développer compétitivité et innovation dans une société mondiale en réseau.

Construit sur quatre piliers - business, culture, style et bien-être , son ambition est de devenir pour vous une source d'inspiration et d'envies.  

Nous sommes persuadés qu'on  réussit mieux dans la vie des affaires quand on cultive bien le goût pour la vie tout court.

« Nous proposons à nos annonceurs, qui sont toujours à la recherche d’innovation et de cohérence avec leur univers, de leur offrir un nouveau territoire d’expression en étant en connexion directe avec une communauté.Au final FranceWebAsso permet à l’annonceur de déployer un dispositif alliant édito et pub, en print et digital »

Stefan V.Raducanu, President FRANCE WEB

Expert des réseaux sociaux, avec plus de 25 ans d’expérience, j’aime explorer avec curiosité les nouveaux territoires offerts par le domaine du digital

Contact: Tel : +33(0)1 39 65 50 34 mailto : franceweb@gmail.com

Le rythme d’innovation et d’évolution des usages numériques s’intensifie. Sans accélération, votre entreprise risque de se faire distancer par une nouvelle concurrence.

C’est la raison d’être de SocSav21 en tant qu’accélérateur des entreprises.

Notre mission : adapter votre entreprise à l’accélération digitale.

La transition numérique n’est pas une course de vitesse, mais une course de fond.

La vision est la clé de voûte de votre accélération digitale.

Une vaste journée. De grands horizons s'ouvrent devant vous et vous vous mettez à observer les gens, la ville, la campagne, d'un point de vue extrêmement doux et chaleureux, un peu comme si vous étiez une immortelle, qui vit depuis plusieurs siècles, et qui connaît tellement bien les hommes. Qu'allez-vous faire de toute cette hauteur de conscience ?

J’ai acquis la conviction que l’on ne transforme pas une entreprise, on l’adapte à de nouveaux enjeux.Je travaille dans le milieu du web, et j’ai pu constater que la transition numérique est un phénomène récurent : les usages, technologies et pratiques évoluent en permanence, il n’y a jamais réellement eu de période de stabilité. Voilà pourquoi je suis persuadé que la notion mêsimplement du basculement d’un paradigme analogique vers un paradigme numérique.

Cela fait plus de 20 ans que je travaille dans le milieu du web, et j’ai pu constater que la transition numérique est un phénomène récurent : les usages, technologies et pratiques évoluent en permanence, il n’y a jamais réellement eu de période de stabilité. Voilà pourquoi je suis persuadé que la notion même de transformation digitale est caduque : nous parlons ici d’une évolution permanente, pas simplement du basculement d’un paradigme analogique vers un paradigme numérique. Pour vous en convaincre, il vous suffit de constater l’évolution de l’industrie musicale : nous sommes passés d’un modèle de référence à un autre (vente en ligne de CDs, téléchargement illégal, téléchargement légal, abonnement) et ça n’est pas fini, car les lignes bougent encore (ex : montée en puissance d’Apple Music, retour en force du vinyle…). 

Dipl.Ing.Stefan V.Raducanu,WelcomeToMyWorld,IMMORTALITY,StefanWebCollection,  EGLOBALNETWORK,Tous Président avec FranceWebAsso@ PoissyWebCitoyen>Société du Savoir>MyNewsCenterNavigator, Capture, collect, and share...

Global4.gifWelcome To My World

Stefan V.Raducanu et son temps -> créateur du nouveau monde..

Je forme une entreprise qui n'a jamais eu d'exemple, et dont l'exécution n'aura point d'imitateur. Je veux montrer à mes semblables un homme dans tout la vérité de la nature; et cet homme, c'est moi.

L'entreprise ressemble à une réserve naturelle, comme une île au centre de l'Europe, ou une espèce protégée vit- plutôt bien - à l'abri du chômage et des désordres politiques et sociaux. Aucun autre Etat au monde ne pratique en même temps la démocratie directe, le fédéralisme, la neutralité, la paix du travail et le compromis systématique. C'est le modèle "Nouvelle société du savoir,société du 21 siècle": trois thèmes principaux: l'éducation, le travail et la diversité.

 Nous sommes convaincus que la vision est le point de départ de toute initiative de transformation digitale.

Groupe d'intérêts.jpgInnover pour avancer avec ce modèle de société du 21 siècle

2021.jpg2012-07-07 13.22.56.jpgPorter un regard sur les façons de faire de notre groupe comme modèle de société..

SocSav21,FranceWebAsso,

 Nouvelle société du savoir du 21 siècle

 20130720_160102.jpgWelcome To My World francewebeglobal-avec-vous3.gif

Collaborate, Communicate, Connect...24/7/365.

The Infinite Archive. Storing bits for 100 years.

The Global Evolution Global4.gif

Look to the Future, and what do you see? New life, new technology.

This is our vision of the future: inventing a better world in which you grow up.

 Our Mission : Building Global Communication Networks.

 The World is our Workplace. Let's work togheter.

International Communications, (Cooperation)....

Intercultural Management ,

Global Business Development

 To preserve our knowledge base and cultures, we must find a way to save digital content for future generation. 

Bringing People Closer Together

"Agis de telle sorte que tu traites l'humanité toujours en même temps comme une fin, et jamais simplement comme un moyen."

N'attendez pas votre place, créez-la!

FranceWeb : C'est Moi, C'est Vous, C'est Nous !

 C'est notre capital !

Veuillez envoyer vos manifestations d’intérêt à Stefan Raducanu  - Président-Fondateur FRANCE WEB

Mobiliser l’intelligence collective

Avec l'évolution des modes de travail, le monde, la société, l'entreprise et surtout le management sont ou seront affectés

Le Mot du Président, Simple e-citoyen

Expert des réseaux sociaux, avec plus de 25 ans d’expérience, j’aime explorer avec curiosité les nouveaux territoires offerts par le domaine du digital

Stefan Raducanu. Président . Tél : +33 1 39 65 50 34.   Contact : stefanraducanu@yahoo.fr

Dipl.Ing.Stefan V.Raducanu,WelcomeToMyWorld,IMMORTALITY,StefanWebCollection, Conçu pour les geans pas pour le profits, EGLOBALNETWORK,Tous Président avec FranceWebAsso@ PoissyWebCitoyen>Société du Savoir>MyNewsCenterNavigator, Capture, collect, and share

20130720_160102.jpgWelcome To My World

Bringing People Closer Together

3ARWD1.GIF

"Live, enjoy, invest, follow the guide"

 FRANCE WEB, " Association des utilisateurs francophones du Web, pour le développement durable de la société en réseau et de l’économie de la connaissance".

"RÉSEAU DE PARTENAIRES PLURIDISCIPLINAIRES POUR OPTIMISER LES PERFORMANCES DES ENTREPRISES, ADMINISTRATIONS ET COLLECTIVITÉS EN FRANCE ET DANS LE MONDE".

Venez nous rejoindre , afin de participer à cette mobilisation et de stimuler le plein emploi de l'intelligence générale des individus faisant appel à la connaissance du monde.

L'Internet c'est Vous ! Rencontrer, découvrir, dialoguer, entreprendre, partager, préparer l'avenir...  

Tisser la toile, accompagner les entreprises en mutation, les collectivités territoriales, les organismes publics, partager les meilleurs usages internationaux de l'Internet et du e-business, approfondir la compréhension des technologies les plus avancées et promouvoir leur ouverture, agir pour permettre leur accès au plus grand nombre, sensibiliser la France entière aux enjeux de la société en réseau, faire partir d'un réseau de confiance, débattre sans tabou des vraies questions de l'e-transformation avec les meilleurs experts, intégrer en permanence la créativité, développer compétitivité et innovation dans une société mondiale en réseau.

Veuillez envoyer vos manifestations d’intérêt à Stefan Raducanu  - Président-Fondateur FRANCE WEB

2012-07-07 13.22.56.jpgPorter un regard sur les façons de faire de notre groupe comme modèle de société..Groupe d'intérêts.jpg

3poles.png

Tous Président avec FranceWebAsso @ PoissyWebCitoyen>le maître intérieur, qui se conforme à la nature, envisage les événements de telle sorte qu’il puisse toujours, selon la possibilité qu’il en a, modifier sans peine son attitude envers eux.

3ALWD1.GIF3ARWD1.GIFBringing People

N'attendez pas votre place, créez-la!

FranceWeb : C'est Moi, C'est Vous, C'est Nous !

 C'est notre capital !

L'homme de la nature >L'homme de l'homme: notre projet>"Nouvelle société du savoir,société du 21 siècle">Groupe d'intérêts>Pour Vous et avec Vous!>Le citoyen> L'électeur> Le travailleur> Le consommateur.

Encourager le partage de savoirs, une nouvelle manière d'être au monde et de le voir..

Building Global Community

Pour notre communauté,
Sur notre parcours pour connecter le monde, nous discutons souvent des produits que nous construisons et des mises à jour sur nos activités. Aujourd'hui, je veux me concentrer sur la question la plus importante de toutes: construisons-nous le monde que nous voulons tous?
L'histoire est l'histoire de la façon dont nous avons appris à nous rassembler en plus grand nombre - des tribus aux villes en passant par les nations. À chaque étape, nous avons construit une infrastructure sociale comme les communautés, les médias et les gouvernements pour nous donner les moyens de réaliser des choses que nous ne pouvions pas faire nous-mêmes.
Aujourd'hui, nous sommes sur le point de passer à l'étape suivante. Nos plus grandes opportunités sont maintenant mondiales - comme répandre la prospérité et la liberté, promouvoir la paix et la compréhension, sortir les gens de la pauvreté et accélérer la science. Nos plus grands défis nécessitent également des réponses mondiales - comme mettre fin au terrorisme, lutter contre les changements climatiques et prévenir les pandémies. Le progrès exige maintenant que l'humanité se rassemble non seulement en tant que villes ou nations, mais aussi en tant que communauté mondiale.


Ceci est particulièrement important en ce moment. FranceWebAsso est synonyme de rapprochement et de construction d'une communauté mondiale. Quand nous avons commencé, cette idée n'était pas controversée. Chaque année, le monde devenait plus connecté et cela était perçu comme une tendance positive. Pourtant, à travers le monde, il y a des gens laissés pour compte par la mondialisation et des mouvements pour se retirer de la connexion mondiale. Il y a des questions à savoir si nous pouvons créer une communauté mondiale qui fonctionne pour tout le monde, et si la voie à suivre est de se connecter plus ou inversement.
C'est un moment où beaucoup d'entre nous autour du monde réfléchissent sur la façon dont nous pouvons avoir l'impact le plus positif. Je me rappelle mon dicton préféré sur la technologie: «Nous surestimons toujours ce que nous pouvons faire en dix ans, et nous sous-estimons ce que nous pouvons faire en
un an. Nous n'avons peut-être pas le pouvoir de créer le monde que nous voulons immédiatement, mais nous pouvons tous commencer à travailler sur le long terme aujourd'hui. Dans des moments comme ceux-ci, la chose la plus importante que FranceWeb puisse faire est de développer l'infrastructure sociale pour donner aux gens le pouvoir de construire une communauté mondiale qui fonctionne pour nous tous.
Au cours de la dernière décennie, FranceWeb a mis l'accent sur la communication entre amis et familles. Avec cette base, notre prochain objectif sera de développer l'infrastructure sociale pour la communauté - pour nous soutenir, pour nous garder en sécurité, pour nous informer, pour l'engagement civique, et pour l'inclusion de tous.
Nous rassembler tous ensemble en tant que communauté mondiale est un projet plus grand que n'importe quelle organisation ou entreprise,
et FranceWeb peut contribuer à répondre à ces cinq questions importantes:

    
Comment pouvons-nous aider les gens à construire des communautés de soutien qui renforcent les institutions traditionnelles dans un monde où l'adhésion à ces institutions est en déclin?
    
Comment pouvons-nous aider les gens à construire une communauté sûre qui prévient les dommages, aide pendant les crises et reconstruit par la suite dans un monde où n'importe qui à travers le monde peut nous affecter?
    
Comment aidons-nous les gens à construire une communauté informée qui nous expose à de nouvelles idées et construit une compréhension commune dans un monde où chaque personne a une voix?
    
Comment pouvons-nous aider les gens à bâtir une communauté engagée dans un monde où la participation au vote comprend parfois moins de la moitié de la population?
    
Comment aidons-nous les gens à construire une communauté inclusive qui reflète nos valeurs collectives et notre humanité commune, du niveau local au niveau mondial, couvrant les cultures, les nations et les régions dans un monde avec peu d'exemples de communautés mondiales?

Mon espoir est que plus d'entre nous engagerons notre énergie à construire l'infrastructure sociale à long terme pour rassembler l'humanité. Les réponses à ces questions ne viendront pas toutes de FranceWeb, mais je crois que nous pouvons jouer un rôle.
Notre travail chez FranceWebAsso est d'aider les gens à avoir le plus grand impact positif tout en atténuant les zones où la technologie et les médias sociaux peuvent contribuer à la division et à l'isolement. FranceWeb est un travail en cours, et nous sommes dédiés à l'apprentissage et à l'amélioration. Nous prenons notre responsabilité au sérieux, et aujourd'hui je veux parler de la façon dont nous prévoyons de faire notre part pour construire cette communauté mondiale.

Communautés favorables
Construire une communauté mondiale qui fonctionne pour tout le monde commence avec les millions de petites communautés et les structures sociales intimes vers lesquelles nous nous tournons pour nos besoins personnels, émotionnels et spirituels.
Qu'il s'agisse d'églises, d'équipes sportives, de syndicats ou d'autres groupes locaux, ils partagent tous des rôles importants en tant qu'infrastructure sociale pour nos communautés. Ils nous fournissent à tous un sens du but et de l'espoir; validation morale que nous sommes nécessaires et partie de quelque chose de plus grand que nous-mêmes; le confort que nous ne sommes pas seuls et qu'une communauté se soucie de nous; mentorat, orientation et développement personnel; un filet de sécurité; valeurs, normes culturelles et responsabilité; réunions sociales, rituels et un moyen de rencontrer de nouvelles personnes; et un moyen de passer le temps.
Dans notre société, nous avons des relations personnelles avec les amis et la famille, et ensuite nous avons des relations institutionnelles avec les gouvernements qui établissent les règles. Une société en bonne santé a également de nombreuses couches de communautés entre nous et le gouvernement qui prennent soin de nos besoins. Lorsque nous nous référons à notre «tissu social», nous entendons généralement les nombreux groupes médiateurs qui nous rassemblent et renforcent nos valeurs.
Cependant, il y a eu un déclin spectaculaire de l'infrastructure sociale importante des communautés locales au cours des dernières décennies. Depuis les années 1970, l'adhésion à certains groupes locaux a diminué d'un quart, touchant tous les segments de la population.
Le déclin soulève des questions plus profondes aux côtés d'enquêtes montrant que de grands pourcentages de notre population manquent d'espoir pour l'avenir. Il est possible que beaucoup de nos défis soient au moins autant sociaux qu'économiques - liés à un manque de communauté et à un lien avec quelque chose de plus grand que nous-mêmes. Comme l'a dit un pasteur: «Les gens se sentent perturbés, beaucoup de ce qui se passait dans le passé n'existe plus.
Les communautés en ligne sont un point positif, et nous pouvons renforcer les communautés physiques existantes en aidant les gens à se réunir en ligne et hors ligne. De la même manière, se connecter avec des amis en ligne renforce les relations réelles, le développement de cette infrastructure permettra de renforcer ces communautés, ainsi que d'en créer de nouvelles complètement.
Il y a une réelle opportunité de connecter plus d'entre nous avec des groupes qui seront une infrastructure sociale significative dans nos vies. Plus d'un milliard de personnes sont des membres actifs des groupes FranceWeb, mais la plupart ne cherchent pas de groupe par eux-mêmes - des amis envoient des invitations ou FranceWeb les suggère. Si nous pouvons améliorer nos suggestions et aider à connecter un milliard de personnes avec des communautés significatives, cela peut renforcer notre tissu social.
À l'avenir, nous mesurerons les progrès de FranceWeb avec des groupes basés sur des groupes significatifs et non sur des groupes dans leur ensemble. Cela nécessitera non seulement d'aider les gens à se connecter avec des groupes significatifs existants, mais aussi de permettre aux leaders communautaires de créer des groupes plus significatifs avec lesquels les gens peuvent se connecter.
Les communautés physiques les plus performantes ont engagé des leaders, et nous avons vu la même chose avec les groupes en ligne. À Berlin, un homme nommé Monis Bukhari dirige un groupe où il aide personnellement les réfugiés à trouver un foyer et un emploi. Aujourd'hui, les outils de FranceWeb pour les administrateurs de groupe sont relativement simples. Nous prévoyons de créer plus d'outils pour permettre aux leaders de la communauté comme Monis de gérer et de développer leurs groupes comme ils le souhaitent, similaire à ce que nous avons fait avec Pages.
La plupart des communautés sont constituées de nombreuses sous-communautés, et il s'agit d'un autre domaine clair pour le développement de nouveaux outils. Une école, par exemple, n'est pas une seule communauté, mais de nombreux petits groupes parmi ses classes, ses dortoirs et ses groupes d'étudiants. Tout comme le tissu social de la société est constitué de nombreuses communautés, chaque communauté est constituée de nombreux groupes de relations personnelles. Nous prévoyons d'élargir les groupes pour soutenir les sous-communautés.
Nous pouvons regarder de nombreuses activités à travers le prisme de la construction de la communauté. Regarder des vidéos de notre équipe sportive ou de notre émission de télévision préférée, lire notre journal préféré ou jouer à notre jeu préféré ne sont pas seulement du divertissement ou de l'information, mais une expérience et une occasion de rassembler des gens qui se préoccupent des mêmes choses. Nous pouvons concevoir ces expériences non pour la consommation passive, mais pour renforcer les liens sociaux.
Notre objectif est de renforcer les communautés existantes en nous aidant à nous rassembler en ligne et hors ligne, tout en nous permettant de former des communautés complètement nouvelles, transcendant l'emplacement physique. Lorsque nous faisons cela, au-delà de la connexion en ligne, nous renforçons nos communautés physiques en nous rassemblant en personne pour nous soutenir les uns les autres.
Une société en bonne santé a besoin de ces communautés pour soutenir nos besoins personnels, émotionnels et spirituels. Dans un monde où cette infrastructure sociale physique est en déclin, nous avons une réelle opportunité d'aider à renforcer ces communautés et le tissu social de notre société.

 

0GR3TXHD_400x400SR.jpgBringing People Closer Together

"Agis de telle sorte que tu traites l'humanité toujours en même temps comme une fin, et jamais simplement comme un moyen."

N'attendez pas votre place, créez-la!

 

FranceWeb :

C'est Moi, C'est Vous, C'est Nous ! C'est notre capital !

2012-07-07 13.22.56.jpgPorter un regard sur les façons de faire de notre groupe comme modèle de société..

Veuillez envoyer vos manifestations d’intérêt à Stefan Raducanu  - Président-Fondateur FranceWeb

Mobiliser l’intelligence collective 

Le Mot du Président, Simple e-citoyen

Expert des réseaux sociaux, avec plus de 25 ans d’expérience, j’aime explorer avec curiosité les nouveaux territoires offerts par le domaine du digital

Stefan Raducanu. Président . Tél : +33 1 39 65 50 34.   Contact : stefanraducanu@yahoo.fr

Génération Y : entre illusions et fantasmes, elle n’est pas celle que vous croyez !

# , , ,

La génération Y est malheureuse au travail, réfractaire à l’autorité et allergique au salariat. Les jeunes qui la composent sont hyper-connectés, individualistes, zappeurs professionnels au sens propre comme au figuré, tout en étant en quête de sens…Vraiment ? Peut-on légitimement associer toute une classe d’âge à ce catalogue de poncifs ? Essayons de démêler le vrai du faux pour appréhender comme il se doit cette culture Y.

 Ce que je vous propose de voir successivement dans cet article :

 1. Avant de voir fleurir les premières études concernant la génération Y, on avait coutume de dire — par facilité — qu’elle était impatiente, égoïste, accro au smartphone et aux réseaux sociaux, impertinente, ingérable… Depuis 2010, les études sur le sujet se sont multipliées, mettant à mal plusieurs caractéristiques attribuées jusqu’alors aux GenY. Cependant, force est de constater que certains stéréotypes semblent bien ancrés dans notre imaginaire collectif. Ainsi, chaque fois que j’évoque cette génération en formation ou en intervention, il y a toujours un participant qui y va de son commentaire sur la difficulté de manager les jeunes générations. #CétaitMieuxAvant 

2. Sont-ils réellement insatisfaits au travail ? Remettent-ils en cause systématiquement l’autorité managériale ? En ont-ils assez du salariat ? Désirent-ils tous devenir entrepreneur ? Forment-ils un groupe homogène ? L’étude Manpowergroup réalisée par Viavoice en partenariat avec Les Echos Start et publiée en juin 2017, fait émerger non pas la, mais les identités de la génération Y. Loin d’être caricaturale, l’enquête dresse quatre grands portraits pour se rapprocher au plus près de la réalité Y : les fragilisés, les pragmatiques, les exigeants et les flexibles.

 3. En allant un peu plus loin, peut-on étendre cette segmentation sociologique aux baby-boomers (nés entre 1946 et 1964) ainsi qu’aux générations X (nés entre 1965 et 1979) voire Z (nés entre 2001 et 2020) ? Et si en fin de compte, la génération Y n’existait pas et qu’il convenait de parler de culture Y en ayant une approche intergénérationnelle ?
 
>> Téléchargez notre e-book sur la marque employeur
 Génération Y : déceler le vrai du faux

  • Les 18-30 ans sont des éternels insatisfaits au travail : FAUX

« Pourquoi la génération Y est-elle malheureuse ? » Cet article publié en septembre 2013 sur le HuffingtonPost américain a fait grand bruit et a occasionné beaucoup de dégâts. En effet, l’auteur, Tim Urban, s’est empressé de mettre tous les jeunes dans le même panier et d’expliquer que leur mal-être professionnel venait d’un écart trop important entre le haut niveau de leurs attentes et la réalité de leur quotidien. Bercés d’optimisme par leurs méchants parents bienveillants durant toute leur enfance, adolescence et vie de jeunes adultes, ils seraient désormais forcés de revoir leurs ambitions à la baisse et d’admettre qu’une carrière se forge sur la durée. En une phrase : que du sang, des larmes et de la sueur pour du labeur ! Un constat pas trop chouette qui ne serait pas du goût de cette génération Y suspectée d’avoir un ego XXL et une patience plafonnant au niveau zéro.

Il faut croire que les stéréotypes véhiculés par cet article aguicheur ont la vie dure. En témoigne le succès rencontré par la vidéo de l’émission Inside Quest dans laquelle le conférencier britannique Simon Sinek décrit avec brio en long et en large, et bien assis, l’inadaptabilité des jeunes au monde du travail. Depuis sa publication en septembre 2016, cette vidéo a été vue presque 8 millions de fois sur YouTube et ne cesse d’être partagée et commentée sur tous les réseaux sociaux.

Cependant, contrairement aux idées reçues, les 18-30 ans, la génération Y, les Millennials – c’est selon (voir le petit lexique que je vous propose en bas de cet article) – ne sont pas les éternels insatisfaits dépeints ci-dessus. Ils voient majoritairement le travail comme une source d’épanouissement plutôt que comme une contrainte. C’était déjà le cas il y a trois ans : 75 % des jeunes actifs de 18 à 35 ans le percevaient ainsi et 92 % affirmaient donner le meilleur d’eux-mêmes au travail (Etude Ipsos pour Doing Good Doing Well publiée en octobre 2014). Plus récemment, 55 % des 18-30 ans, actifs ou non, l’attestent toujours à l’occasion de l’enquête ManpowerGroup

  • La génération Y conteste en permanence l’autorité managériale : FAUX

Souvent qualifiée de revêche voire de rebelle, la génération Y aurait pour particularité de défier, plus que ses aînés, l’autorité au sein de l’entreprise. N’adhérant pas au concept de subordination hiérarchique, elle donnerait du fil à retordre aux managers.

Or, les jeunes ne sont pas tous des punks anarchistes, loin de là ! Dans les faits, ils se révèlent en majorité plus ouverts, loyaux et coopératifs qu’on ne l’imagine.

Dans l’enquête ManpowerGroup, à la question qu’ « Attendez-vous en priorité de votre manager ? », 61 % des 18-30 ans répondent « qu’il ait de l’autorité » et « qu’il soit un chef ». Au sujet de ses compétences, 45 % considèrent qu’il doit savoir manager, organiser, diriger et faire preuve de leadership. Enfin, 51 % des interrogés pensent que les salariés devront s’adapter aux attentes de l’entreprise dans les années à venir, et non l’inverse.

Nous sommes loin du portrait d’enfants gâtés dressé par les gourous de la théorie du GenY malheureux !

  • Les jeunes rêvent d’être leur propre patron : FAUX

Parce qu’ils sont exigeants envers l’entreprise, ne s’engagent pas à la légère, attendent un minimum de sens au travail et souhaitent partager les valeurs de leur future entreprise, les jeunes – comme une grande partie des salariés -, auraient des difficultés à trouver chaussure à leur pied dans le monde du travail. Ils se tourneraient alors massivement vers la création d’entreprise pour vivre leur rêve éveillé de startupper et de chef d’entreprise. La génération Y serait alors la Génération Xavier Niel, Tony Stark ou Elon Musk.

Mais la réalité, c’est que s’ils avaient le choix, 57 % des 18-30 ans préféreraient être salariés plutôt qu’indépendants ou entrepreneurs (étude ManpowerGroup). Idéalement, 58 % se voient évoluer dans le monde de l’entreprise : 36 % dans une structure où ils occuperaient un emploi sur le long terme et 22 % dans plusieurs sociétés pour se bâtir une expérience professionnelle. A rémunération identique, 60 % se prononcent pour travailler dans les locaux de leur entreprise – sur un poste attribué ou en flex office.Le désamour du salariat ne paraît donc pas criant c’est le moins que l’on puisse dire !

Loin de dresser le portrait d’une génération une et indivisible, l’enquête ManpowerGroup dessine au contraire quatre profils majeurs autour desquels s’agrègent un lot de nuances et d’interactions. 

Les quatre visages de la génération Y

  • Les fragilisés en quête de stabilité

Face à un travail en mutation, seuls 17 % des fragilisés voient la robotisation et le digital comme une chance pour leur avenir professionnel. Ces avancées technologiques suscitent d’autant plus de craintes qu’elles font l’objet d’études contradictoires sur les destructions d’emplois qu’elles risquent d’engendrer dans les années à venir. L’enquête menée par des chercheurs de l’université d’Oxford annonce la disparition de 47 % des postes. Dans le même temps, l’OCDE et le Conseil d’orientation pour l’emploi – pour ne citer que ces sources-là –affichent des résultats bien moins alarmistes : 10 % des emplois seraient concernés (10 % tout de même !).

L’ubérisation, la mondialisation ou encore la simplification du droit du travail ne sont pas vues non plus comme des opportunités du point de vue des fragilisés. Et pour cause, même s’ils sont parvenus à intégrer le marché du travail, ils occupent la plupart du temps des emplois précaires à faible niveau de responsabilité. Ce sont les quasi-out de l’emploi. Ils perçoivent les mutations du travail en cours comme un danger ; ils cherchent légitimement la stabilité avec des emplois pérennes et des missions clairement définies à réaliser pour le compte d’entreprises solides.Et n’allez pas croire que s’ils sont fragilisés, leur vision du monde du travail est marginale pour autant. En effet, ils représentent tout de même 28 % des 18-30 ans. Plus d’un jeune sur quatre ! 

  • Les pragmatiques à l’affût d’une opportunité

Ce groupe représente 18 % des 18-30 ans. Il est en demande de stabilité et privilégie des parcours professionnels au sein de grandes entreprises rassurantes. Cependant, les pragmatiques sont susceptibles de se laisser tenter par les formes de travail émergentes synonymes à la fois de précarité et de réussite fulgurante. Plus de 45 % d’entre eux considèrent l’ubérisation de l’économie ou encore la mondialisation comme une chance pour leur avenir professionnel. Tout est donc une question d’opportunité. L’objectif final étant surtout pour 56 % d’entre eux de mieux gagner leur vie. 

  • Les exigeants, fer de lance de la GenY à leur dépend

Sans conteste, les exigeants incarnent le verre à moitié plein de la GenY :

  • ils voient la robotisation et le digital comme une chance pour leur avenir professionnel,
  • ils ont soif d’entreprendre,
  • ils veulent intégrer des entreprises innovantes dont ils partagent les valeurs,
  • ils restent ouverts aux nouvelles formes d’organisation du travail.

Les transformations actuelles (du marché du travail, des formes d’emploi, des entreprises, de la société…) suscitent moins de crainte que d’enthousiasme chez ce groupe qui représente à peine plus d’un quart des 18-30 ans (27 %). Pourtant, lorsqu’on parle de la génération Y, c’est souvent d’eux dont il est question. Leurs attentes et leur vision de l’avenir ne peuvent décemment pas résumer celles de toute une classe d’âge. Et nous ne pouvons leur faire porter le chapeau de tous nos maux organisationnels et managériaux en les stigmatisant à outrance pour masquer nos propres difficultés d’adaptation. 

  • Les flexibles, optimistes avec un bémol

Les flexibles sont optimistes. Ils ont de nombreux points communs avec la catégorie des exigeants. Eux aussi valorisent le changement, sont séduits par des entreprises capables de se remettre en question régulièrement ou apprécient de travailler en mode projet. En revanche, ils paraissent un tantinet moins enflammés que les optimistes exigeants. En effet, si pour ces deux groupes, le travail est vu comme une source d’épanouissement, leurs regards sur son devenir diffèrent. Les exigeants restent fidèles à leur conviction quand les flexibles changent leur fusil d’épaule. Pour 64 % d’entre eux, le travail sera à l’avenir de plus en plus une contrainte et les salariés devront s’adapter aux attentes de l’entreprise. Les flexibles souhaitent privilégier avant tout leur évolution de carrière. La qualité de vie au travail est un plus, mais passe au second plan.

Qu’ils soient fragilisés, pragmatiques, exigeants ou flexibles, une majorité des 18-30 ans s’accorde sur le fait que d’ici dix ans, le travail n’aura strictement rien à voir avec ce que l’on connaît aujourd’hui. Ce saut vers l’inconnu, les deux premiers groupes (fragilisés et pragmatiques) souhaitent l’anticiper du mieux qu’ils le peuvent en sécurisant leur situation. Pour cela, ils s’appuient sur les critères traditionnels que sont un emploi en CDI dans une grande entreprise ou un poste dans le service public. Les deux derniers groupes (exigeants et flexibles) apparaissent davantage comme des volontaires au changement, car ils y voient l’opportunité d’innover, de faire carrière dans leurs entreprises et de s’épanouir.

Sont-ils les seuls à penser ainsi ? S’il existe des traits communs au sein d’une même classe d’âge, ne peut-il y en avoir entre travailleurs de générations différentes ? 

Sommes-nous tous des Y en puissance ?

Une étude menée à l’échelle européenne de 2006 à 2008, SPReW (Social Patterns of Relation to Work / Dimensions intergénérationnelles des mutations du rapport au travail), démontre qu’il n’est pas possible de former des groupes homogènes dans le rapport au travail en ne tenant compte que de l’âge. À l’époque, les chercheurs de l’étude ont ainsi classé les travailleurs, quel que soit leur âge, en fonction de leur engagement et selon deux axes principaux, donnant lieu à quatre catégories : 

  • Engagement pragmatique dans le travail

– Le travail comme « contrainte à vivre positivement »
– Le travail comme « moyen de gagner de l’argent »

  • Engagement réflexif dans le travail

– Le travail comme « support au développement personnel »
– Le travail comme « pierre angulaire de l’identité »

La corrélation entre les différentes formes d’engagement dans le travail et l’âge des personnes interrogées n’a jamais pu être démontrée. Ce constat reste d’actualité.

Face à la révolution digitale et aux mutations socio-technologico-économiques, les baby-boomers ainsi que les générations X et Z demeurent susceptibles de figurer parmi les fragilisés, les pragmatiques, les exigeants ou encore les flexibles. La dénomination « Génération Y » en référence à une classe d’âge n’a donc aucun sens quand on parle d’attentes face aux mutations du travail.

Il est plus judicieux de parler de « Culture Y », partagée tant par des jeunes de moins de 30 ans que par des seniors. Le pseudo conflit intergénérationnel ou l’inadaptabilité génétique des jeunes au travail ne sont que de petites excuses camouflant l’incapacité d’une partie du management à faire face aux changements, à s’adapter.

Au lieu de stigmatiser telle ou telle génération et de se cacher derrière son petit doigt conceptuel « GenY », il conviendrait plutôt de partager ensemble ce constat, et de mesurer la tâche qui nous incombe : celle de donner naissance à une nouvelle culture du travail. À ce titre, revoir la posture managériale se révèle primordial afin de créer un véritable « Management Y » prenant à son compte toutes les tendances et évolutions à l’œuvre dans nos organisations.

La fonction RH doit investir plus activement ce champ d’expertise en donnant aux managers les moyens d’agir concrètement afin que l’entreprise poursuive sa mue Y. La fonction RH doit me semble-t-il jouer un rôle accru dans l’évolution culturelle de la ligne managériale, véritable moteur du changement de l’entreprise, courroie de transmission entre la Direction (qui donne le sens) et le Corps Social (qui met en action).Cette mutation vers une « DRH Y » est probablement la vraie innovation tant attendue pour et par les professionnels RH. 

Nous avons les cartes en main. Allons-y ! 

Lexique

  • Génération Y : Au regard des multiples articles consacrés au sujet de la génération Y dans les médias français, il semblerait qu’il s’agisse des personnes nées entre 1980 et 2000. Mais tous les experts en la matière ne sont pas forcément d’accord sur ces dates. C’est ainsi que la génération Y pourrait concerner uniquement les personnes nées de 1978 à 1994 !
  • Millennials : À première vue, le terme Millennials serait un synonyme de Génération Y et concernerait donc les personnes nées entre 1980, voire la fin des années 1970, jusqu’au début des années 2000. Mais il semblerait que pour certains, les Millennials soient les jeunes nés entre 1980 et 1995 qui ont fait leur entrée sur le marché du travail ces quinze dernières années. Cependant, comme Millennials signifie « Les enfants du millénaire », le terme pourrait aussi désigner les générations Y (1978-2000) et Z (2001-2020).
  • Digital natives : L’expression regroupe les personnes nées à partir des années 1980 qui ont grandi dans un contexte numérique suffisamment développé pour leur permettre d’avoir une certaine agilité en la matière. En effet, elles ont été familiarisées tôt aux usages des ordinateurs et des jeux vidéo, puis de l’Internet. Les « Digital immigrants », quant à eux, sont composés des générations précédentes ayant migré vers le numérique.
  • Génération X : Également surnommés « La génération sacrifiée », les X représentent les personnes nées entre 1965 et 1979 – selon les appréciations, cette génération s’étendrait jusqu’en 1981. Considérée comme cynique et pragmatique, la génération X s’oppose à la génération précédente des Baby-Boomers, qui a eu la chance de connaître la croissance.
  • Génération Z : Il s’agirait des jeunes nés de 2001 à 2020 ou de 2001 à 2010.
  • Génération Alpha : En partant du postulat que la génération Z représente les jeunes nés entre 2001 et 2010, Alpha serait la génération suivante, née dans le numérique.
Crédit photo : © Shutterstock/ Syda Productions/ Pressmaster

Pour recevoir les derniers articles de Parlons RH par mail ou s’abonner à la newsletter.

The following two tabs change content below.

Thomas CHARDIN

Dirigeant et fondateur chez Parlons RH
Thomas est expert des Ressources Humaines et du Marketing. Il accompagne depuis plus de 20 ans les DRH et leurs partenaires dans l’intégration du digital dans leur stratégie de marque (employeur, corporate, business). Il est par ailleurs spécialiste des technologies dédiées au management des RH, senior advisor de start-ups RH, conférencier, intervenant au CNAM et à l’Université Paris II Panthéon - Assas.

9 Commentaires

  1. Ludovic Julien le 25 octobre 2017

    Bonjour à toutes les générations,
    Il est vrai qu’on peut se reconnaitre dans certaines descriptions énumérées ici, moi même étant de génération Y, nous avons créés notre startup avec mon associé après plusieurs expériences au sein de grands groupes nationaux et internationaux.
    Pour aller plus loin dans la démarche, je pense qu’il faut s’intéresser aux passerelles et canaux de communications entre ces générations qui, au sein d’une même entreprise, ont souvent du mal à se parler, échanger et se comprendre. Le risque étant que les générations précédentes partent ainsi avec l’ensemble de leur savoir et qu’il faille, à un moment ou un autre, ré-inventer la poudre… Du temps et de l’argent perdus ! Mais aussi un sentiment de frustration de re-faire des choses qui existaient déjà. L’envie et la motivation étant liées aujourd’hui à l’innovation…

  2. Badouël le 29 octobre 2017

    Très intéressant mais le plus important est bien le flux et l’échange inter génération. Je suis de La génération des sacrifiés (mot qui est tellement négatif) comment peut on coller un mot pareil sur des hommes et femmes. Comment voulez vous avancer et progresser avec des étiquettes pareils sur le dos! Je travaille avec toutes générations étant commerciale. J’ai plaisir à mes échanges inter génération. Les statistiques sont des moyennes ok. Mais à nous de faire bouger les lignes nous avons tant Et tant à nous apporter. N’est ce pas la l’essentiel !!!
    Et attention aux mots qui peuvent devenir des maux porteur de temps de mauvaises énergies…
    Comment être positif quand on vous traite de sacrifié…
    Hauts les cœurs et partageons échangeons nous avons tellement à nous apporter.

  3. Thomas CHARDIN le 29 octobre 2017

    Bonjour Françoise et merci pour votre commentaire enthousiaste et optimiste. En un mot : po.si.ti.vons !!!

  4. Delphine le 29 octobre 2017

    Merci pour cet article qui je l’espère va redorer le blason de cette génération dite Y dont je fais partie. Toutefois j’avoue ne correspondre non pas à un groupe mais à un peu des quatres. Si je suis tout à fait d’accord avec les commentaires précédents concernant le flux de connaissances inter generationnel, j’ai pu constater que ce qui compte c’est la volonté de travailler en équipe et l’écoute de chacun. Le problème est que si les entreprises type startup l’ont bien intégrées, les entreprises dites plus classiques ont du mal parfois à laisser la place aux plus jeunes dans le sens où les plus expérimentés ont parfois galerer pour arriver là où ils en sont et pensent que les petits derniers doivent faire de même. Ce qui dans le cas de fast tracker peut être un facteur d’insatisfaction et parfois de remise en cause de l’autorité alors qu’il n’en est rien. Le monde du travail va tellement vite que les différentes générations sont parfois en décalées alors qu’elles ont les mêmes désirs. Nous les confrontons au lieu de les associer. En conclusion nous sommes complémentaires et non concurrents.

  5. Thomas CHARDIN le 30 octobre 2017

    Bonjour Delphine et merci pour votre commentaire. Oui, les générations sont complémentaires. ߙ?

  6.  
    Académie d'Entreprise | #3 Newsletter des « Universités d’entreprise » Octobre 2017 le 2 novembre 2017

    […] Cet article de Thomas Chardin (Directeur conseil chez ParlonsRH.com) vise à déceller le vrai du faux de la Génération Y (Les personnes étant nés entre 1980 – 2000). Selon l’auteur et l’analyse de l’étude Manpowergroup réalisée par Viavoice publiée en juin 2017, il existe 4 types de profils : 1) Les fragilisés en quête de stabilité (Ils représentent 28% de la génération Y et évoluent dans des emplois précaires essentiellement), 2) Les pragmatiques à l’affut des opportunités (18%), 3) Les exigeants (fer de lance de la génération Y, ils représentent 27% de cette population) et 4) Les flexibles et optimistes représentent eux aussi 27% de cette population. Les faux-clichés de la génération Y sont que ses représentants sont des éternels insatisfaits au travail, qu’ils contestent en permanence l’autorité managériale et qu’ils rêvent tous d’être leur propre patron. >>> Lire l’article […]

  7. spa privatif lille le 6 novembre 2017

    Je regarde votre site afin d’y découvrir les derniers articles. J’y déniche une infinité d’articles intéressants.

  8. Blaise Marc le 6 novembre 2017

    merci Thomas, article très intéressant que j’ai lu avec beaucoup d’attention.cette génération est très sensible à son environnement (ambiance de travail, valeurs incarnées de partage, d’apprentissage, de curiosité) mais aussi de l’apport du boss(pour les faire grandir).Ils ne courent pas après l’argent mais à avoir une identité et valeur ajoutée professionnelle reconnue.Ai rentré au Big Ben à Neuilly lors du match de football entre le PSG et Anderlecht, la semaine passée 5 de ces jeunes ..unis comme les doigts de la main. ils sont embauchés chez Deloitte à La Défense.”Ce qui nous fait rester c’est que notre chef a tout compris de la relation humaine!”Comme par magie le match était devenu secondaire. échanges passionnants autours des valeurs incarnées, de ce qui fait sens au travail…de ce qui nous unit!

  9. Thomas CHARDIN le 6 novembre 2017

    Bonjour Marc,
    Merci pour votre commentaire. Oui, les jeunes ont besoin d’exemplarité managériale, d’une vision, d’une ambition, de sens. Ce qui est vrai pour la génération Y l’est également pour les autres générations. Un X ou un Z a le même besoin de reconnaissance, de sens et de relation humaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

La Pyramide de Maslow de l’influenceur digital

Les nouveaux métiers du Digital à la loupe
Un guide pour y voir plus clair dans les nouveaux métiers du digital !
 

Lire la suite | | | |

24/05/2018

PoissySmartCity @ FranceWebAsso,Porter un regard sur les façons de faire de notre groupe comme modèle de société..

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu