Avertir le modérateur

19/03/2017

SystèmeFranceWeb,FranceWebAsso ! L’alliance créatrice de valeur. Collaborer ! Innover ! Coopérer ! Echanger !Faisons connaissance.StefanV.Raducanu,Président FranceWebAsso, bon système de vie, de société, d'entreprise..sur la juste appreciation du réel

1agld1r.gifPour Vous et avec Vous ! L’alliance créatrice de valeur. STEFAN RADUCANU.JPG

Sortir du  système...

ESPRIT DE SYSTEME: politique, économique, social, fédéral, morale d'une société donnée

Sortir du  système, à relier les connaissances particulières  en ensembles cohérents.

Tendance à fair prévaloir la cohérence interne, l'intégration à un système, sur la juste appréciation du réel.

Modèle "Nouvelle société"

Système articulé,  formé par une réunion de 4 organes constituant un ensemble structuré.

Groupe d'intérêts.jpg

Dans le contexte général de ce début de millénaire, où les fondements de notre société sont remis en cause, l’entreprise n’y fait pas exception et se cherche une nouvelle identité.
La globalisation des marchés, une compétitivité accrue et une situation économique incertaine, confrontent l’entrepreneur et le manager à des exigences toujours plus élevées et à la nécessité de réagir plus promptement.
Or, dans un tel environnement économique et social, le nouveau défi des entreprises relève de leur capacité à penser de manière globale et cohérente pour une performance durable. Aussi est-il impératif de raisonner et de développer des méthodologies qui touchent toutes les dimensions de l’entreprise: organisation transparente, intégration des différentes fonctions, aspects humains, sociaux et environnementaux, développement de pratiques managériales novatrices, etc., prônant une vision forte de l’entreprise dans un contexte de mutation.
Ainsi, la pérennité de l’entreprise passe par la rentabilité économique, certes, mais également, et de plus en plus, par l’équité sociale et le respect de l’environnement. Effectivement, l’entreprise est amenée à davantage considérer tous ses partenaires: les actionnaires bien sûr, mais aussi les salariés, les fournisseurs, les clients et son environnement.
Le progrès social et environnemental va-t-il supplanter la rentabilité «à tout prix»? L’avenir nous le dira. Ce qui est certain, par contre, c’est que l’entreprise d’aujourd’hui ne doit plus simplement être performante, mais agir de sorte à s’assurer un développement durable. Forum e-Global, apportera aux responsables d’entreprise ainsi qu’aux cadres des pistes de réflexion sur un thème d’actualité intégrant les différents aspects qualitatifs, environnementaux et sociaux de l’entreprise.

 En tant que personne décisionnaire, e-Global vous invite à devenir membre de son forum de recherche en affaires et technologie. Le forum est composé de professionnels du monde entier qui souhaitent partager, avec e-Global, leurs expériences et opinions sur le matériel (hardware), les logiciels (software), les télécommunications, les services informatiques, les semi-conducteurs et les stratégies de croissance de l’entreprise.

 Ensemble, ceux-ci ont choisi d'approfondir et de tester les implications du concept de développement durable (DD) dans la vie d'une entreprise pour proposer des moyens d'action concrets.

e-Global vous ouvre les portes des nouvelles technologies: ASP, B2B, BI, KM, E-Commerce et Portail collaboratif au coeur de l'actualité informatique et de notre savoir-faire, une opportunité majeure pour des organisations comme la vôtre.

Être membre de ce forum vous donnera l’occasion d’exprimer vos opinions, de discuter de vos besoins professionnels et de transmettre vos expériences en ce qui concerne une variété de produits et de services. Les informations recueillies lors de ces recherches seront employées afin de développer des produits et des services conçus en fonction des besoins des communautés d’affaires et de techniques.

La plupart de nos études sont menées sur Internet. Si vous décidez de vous joindre au forum, on vous annoncera généralement la possibilité de participer aux recherches par un message électronique qui inclura un lien Internet jusqu'à l’enquête. Si vous indiquez votre numéro de téléphone, vous pourriez aussi être sélectionné pour des études téléphoniques. Si certains de vos amis ou de vos collègues souhaitent eux aussi faire partie du Forum, vos pouvez bien sur leur envoyer ce lien Internet.

L’enregistrement au forum prend seulement quelques minutes. Nous sommes impatient de vous voir participer. Merci de votre soutien!

Merci de cliquer sur « Commencer enregistrement » s’il vous plait.

Stefan Raducanu, Administrator

Collaborer ! Anticiper ! Innover ! Coopérer ! Echanger !

Forum E-GLOBAL, une communauté  conçue dans la logique du partenariat global.

La direction suivie par la stratégie de E-GLOBAL   est celle initiée par son fondateur, Stefan Raducanu.

Stefan Raducanu, ingénieur électronicien, 30 ans d'expérience dans l'industrie électronique, auteur de 4 brevets d'invention, spécialiste en électronique de puissance et analogique, expert de la dynamique HCI (Human Computer Interaction) a fondé E-GLOBAL SARL. Membre de IEEE et SEE, il a mené de nombreux projets de Communautés de pratiques sur Internet. Il est spécialiste de NTIC, travail collaboratif, Portail B2B, KM et annuaires d'entreprises. En 2002, Stefan Raducanu devient Président de l'Association FRANCE WEB, Association francophone des utilisateurs du Web, pour le développement durable de la société en réseau et de l'économie de la connaissance.

 Dès le début de ses recherches, il a constaté que le développement progressif des systèmes obligeait les utilisateurs à raisonner de la même manière que les ordinateurs. Ce constat n'était pas seulement un paradoxe en termes de processus de pensée humaine, mais était la cause de profondes carences dans la prise en compte des besoins, des attentes et des comportements des utilisateurs.

E-GLOBAL  s'est donc résolument engagé dans la direction opposée à ce constat, et a développé un environnement informatique autorisant les utilisateurs à interagir d'une manière plus naturelle avec la machine. C'est cette philosophie qui soutient la démarche d'entreprise virtuelle et dont les Communautés d'accès à l'information concrétisent la première étape. Fort des années d'expérience, E-GLOBAL a développé auprès des PME-PMI industrielles une offre globale conjuguant les expertises du groupe en Knowledge Management, travail collaboratif et solutions e-business. Avec pour objectif de simplifier la mise en oeuvre des nouvelles technologies, cette offre globale est proposée en mode ASP. Elle permet à l'entreprise d'accélérer ses processus de conception de produits, de valoriser son savoir-faire et de l'étendre à ses partenaires (clients et fournisseurs) au travers de son Intranet ou Extranet.

E-GLOBAL a été spécialement pensé pour répondre aux attentes de tous les acteurs des différents secteurs de la société de l’information. C’est à ce titre que E-GLOBAL propose un ensemble complet d’informations et de services indispensables aux DSI, aux décideurs informatiques en entreprise, constructeurs, éditeurs, SSII ainsi qu’aux cabinets-conseils. La principale vocation de E-GLOBAL est en effet d’être un lieu d’échange et de partage, d’analyse et de débat sur le savoir, les concepts et les pratiques de l’Internet. E-GLOBAL est un réseau dont l’objet est de constituer et d’animer une communauté nationale et européenne mobilisée autour d’une démarche d’Internet. C’est donc dans cet esprit de communauté que nous souhaitons dédier un espace privilégié aux entreprises.

Pour ce faire E-GLOBAL souhaite développer des partenariats avec des sociétés proposant des produits et/ou services destinés aux entreprises françaises. Son objectif est d’être un « facilitateur » de business : informer, faciliter les prises de contacts, partager les compétences et connaissances, accélérer les démarches. Si vous disposez d’une offre pouvant intéresser les utilisateurs E-GLOBAL , n’hésitez pas et devenez partenaire de E-GLOBAL, vous y gagnerez en notoriété et développement d’affaires. L’équipe E-GLOBAL vous souhaite une excellente eCollaboration et se tient à votre disposition pour toute information complémentaire.

Nous vous remercions de l’intérêt que vous porterez à notre communauté et vous prions de recevoir l’expression de nos meilleurs sentiments.

Des connaissances partagées sur le Web ouvert

Ne cherchez pas plus loin.
Tout ce dont vous avez besoin pour le développement de contenu est là. Ou comment trouver tout de suite la bonne réponse...

Companies, Products, Services & Solutions

 FranceWebAsso  c'est Moi, c'est Vous, c'est Nous !

Faisons connaissance.pdf

StefanV.Raducanu,Président FranceWeb
Contact : Stefan Raducanu : +33 (0)1 39 65 50 34 

La France vue par un Chinois   1agld1r.gif  La France Vous connaissez_GL.wmv

France,Dette,Defficit ..Crédibilité 2017

Ajoutée le 12 nov. 2016

L’Assemblée Nationale a entamé l’examen du budget 2017 de la France. Au nom du groupe UDI, le député Philippe Gomès est intervenu à la tribune pour évoquer la dette de la France.

Michel Godet prédit que la dette de la France atteindra 110% du PIB

Mélenchon dit la vérité sur la dette publique

https://www.youtube.com/watch?v=rFywIljTJMk

15/03/2017

Stefan Raducanu, collectioneur,connecteur et explorateur du Web,l'homme qui fait le bonheur d'un plus grand nombre d'autres,+++Être utile à tous, c'est offrir à chacun de nouvelles perspectives,

Stefan Raducanu, collectioneur,connecteur et explorateur du Web,l'homme qui fait le bonheur d'un plus grand nombre d'autres,+++

Stefan Raducanu, collectioneur du Web l'homme  qui fait le bonheur d'un plus grand nombre d'autres.

Être utile à tous, c'est offrir à chacun de nouvelles perspectives,

"Celui qui , au milieu de la plus grande activité, peut trouver la paix la plus douce et qui , au milieu du plus grand calme, est le plus actif, celui-là a découvert le secret de la vie"

Stefan Raducanu

Ma marque personnelle

Je suis un connecteur et un explorateur. J’aime explorer tous les domaines qui permettent de connecter les gens à travers leurs intelligences et leurs savoirs. Tout comme le management de l’intelligence collective, l’intelligence relationnelle, les réseaux sociaux ou le Web 2.0, le Personal Branding est une démarche qui permet de vous connecter efficacement avec vos contacts professionnels, vos références et votre audience en valorisant vos talents, votre valeur ajoutée et votre singularité. Connecteur du physique et du numérique, j’aide en particulier mes clients à articuler leurs actions face à face et en ligne, à être plus visibles et plus reconnus sur Internet tout en restant authentique.

Territoire

  • Les dirigeants
  • Les entrepreneurs
  • Les managers
  • Les entreprises, les associations, les collectivités

Prestations

  • Diagnostic de votre marque personnelle numérique
  • Construction de votre marque personnelle en ligne
  • Personal Branding (Se connaître, se faire connaître et se faire reconnaître)

Stefan Raducanu est accrédité par FranceWeb comme consultant (membre titulaire). Par ailleurs, Stefan Raducanu est co-fondateur et Président de FranceWeb Association.

A vous.pps

Ma devise

Transformer l'information en connaissance puis en profit.

Comme dans la vie réelle, Internet évolue aussi, mais avec une vitesse incroyable , plus vite que le monde réel et de ce fait il faut suivre et apprendre, et surtout assimiler, comprendre , se faire sa propre opinion (comprendre les points communs entre la vie réelle et la vie virtuelle) et puis transmettre l'acquis des connaissances.

Mes projets, l'avenir du Web

Coller aux besoins des utilisateurs, et développer des plateformes ouvertes, voilà les deux principaux facteurs de succès dans l'Internet de demain,

L'aspect le plus important, concerne les besoins des utilisateurs. Cela peut paraître évident, mais ce point passe trop souvent au second plan. La recherche du chiffre d'affaires ne doit venir que dans un second temps. Il faut par exemple avoir en tête le fait que les internautes ne constituent pas une masse homogène. D'un pays à l'autre, ils ont des besoins et des attentes différentes, ne serait-ce que d'un point de vue linguistique. Près de 80 % des internautes ne sont pas américains et une bonne partie d'entre eux ne parlent pas anglais. Il faut donc concevoir des produits adaptés à tous. Je pense que l'avenir du Web repose d'une manière générale sur l'ouverture car cela permet de créer une infinité d'applications à partir d'un nombre limité d'outils. Toutes les sociétés de l'Internet peuvent en profiter, même un groupe comme FRANCE WEB.

Je pense que le Web doit d'une manière générale tendre vers la localisation des services. Cela peut sembler paradoxal pour un média global, mais c'est ce qui me semble aujourd'hui être le plus prometteur.

Prenez Google, qui travaille actuellement sur "My location", un service capable de localiser sur une carte n'importe quel possesseur de téléphone mobile sans GPS, juste grâce à l'adresse de l'antenne-relais à laquelle le téléphone est connecté. Je pense qu'il s'agit d'une innovation vraiment intéressante car elle ouvre des perspectives énormes, comme une plus grande personnalisation du contenu, en fonction de l'endroit où vous vous trouvez. Une évolution intéressante pourrait être la transformation d'un site e-commerce en une application tierce développée pour une plateforme comme Facebook, par exemple. D'une certaine manière, je pense que l'avenir du Web réside dans les plateformes. Le succès de Facebook n'est pas seulement dû au fait qu'il s'agisse d'un réseau social. Facebook explose parce qu'il est une plateforme ouverte de développement. L'engouement pour les applications développées pour cette plateforme est prometteur pour les investisseurs. De plus en plus de sociétés vont se créer autour d'applications tierces, plus qu'autour de sites web. C'est un phénomène qui commence à monter. Des fonds d'investissements spécialisés se sont d'ailleurs déjà créés.

La grande dérive du Web est de laisser les gens croire qu'il s'agit de la seule application possible d'Internet.

Or le Web n'est qu'une manière d'utiliser Internet. Lorsqu'on a découvert l'électricité, on pensait que le courant ne permettait d'alimenter que les ampoules, sans se rendre compte qu'il pouvait avoir de nombreuses applications. Nous sommes exactement à ce stade de développement d'Internet : nous imaginons qu'il ne sert qu'à créer du Web, en ignorant tout un tas d'innovations que peut amener ce réseau.

Chez FRANCE WEB. , nous sommes convaincus qu'il y a une vie après l'ordinateur tel que nous le connaissons, qu'il pouvait exister des objets sans PC, capables de diffuser de l'information différemment, grâce à Internet. Pour le démontrer, nous avons cherché à créer News Center aussi emblématique qu'incongru, d'où l'idée d'un ODP (On-Device Portal), un compagnon connecté en permanence à l'Internet et capable de véhiculer en permanence des flux d'information de manière non intrusive. L'objectif est de donner aux mobinauts l'accès à l'information en temps réel. C'est l'actualité du monde dans votre poche! News Center permet à l’utilisateur quel que soit le lieu, quelle que soit sa nationalité, en 3 clics, sans utiliser le clavier, de trouver l’information au bout des doigts, ( journaux, magazines, radios, TV ), dans sa langue d’origine et de gagner du temps par la rapidité d'accès à la source du jour. C’est un bouquet de plusieurs milliers de journaux et médias, on-line, sélectionnés et lisibles en 139 langues et dialectes, classés par continents et par pays. La pertinence de son contenu et la facilité de l’accès à l’information font du FRANCE WEB )un produit unique et exceptionnel. L’originalité consiste dans la sélection des médias en : allemand, anglais, arabe, chinois, espagnol, français, italien, néerlandais, portugais, russe.

Les usagers du 21e siècle trouveront des solutions pratiques au service de la vie quotidienne dans les ouvertures internationale, environnementale, intellectuelle et sociale. Nous aidons les opérateurs et les fabricants à convertir l'intérêt du grand public pour l'actualité en temps réel, en de nouveaux usages et services mobiles.

Pour plus d'information contact:

Stefan Raducanu :33(0) 1 39 65 50 34

12/03/2017

MyNewsCenterNavigator & FranceWebAsso,Quant à savoir si la ville de Roubaix est une ville intelligente, les années à venir le diront

Roubaix : une smart-city en herbe ?

Par     Mots-clés : Smart city, Ecosystème, Education, Transformation, Europe

Depuis quelques années, la ville de Roubaix a engagé une politique numérique dont l’ambition est de transformer la ville en « smart city ». Lumière sur une ville que l’on n’attendait que peu, dans le paysage des villes intelligentes.

Roubaix où l’autre nom de la « ville aux milles cheminées ». Au XIXème siècle, le monde la connaissait alors comme capitale industrielle du textile. Mais, la grande aventure du textile s’achève dans les années 1970, avec la crise, laissant une ville en friche et aux multiples possibles. Sa reconversion s’est appuyée sur une politique aux accents culturels à l’image de sa Piscine, symbole d’art et d’histoire. Aux accents tout autant économiques, avec la réhabilitation des friches industrielles en espace d’entreprenariat, qu’universitaires, comme en témoigne l’implantation et le rayonnement du campus de l’EDHEC. Depuis quelques années, la ville se dote d’une politique numérique ambitieuse, avec son programme « Roubaix numérique »,  fer de lance pour répondre aux défis sociaux qui subsistent : un taux de chômage qui s’élève à 15%, une ville toujours classée parmi les plus pauvres de France. C’est aujourd’hui, 46% de la population qui continue de vivre sous le seuil de la pauvreté. Or, Roubaix souhaite emprunter les sentiers des villes intelligentes : utiliser les nouvelles technologies numériques pour rénover la ville aussi durablement que socialement. Open data, e-démocratie, clusters d’innovation numérique, Roubaix avance peu à peu ses pions. Pour quels résultats ?  Et si les smart city naissaient précisément là où on ne les attend pas ?

Roubaix une politique numérique transversale

En octobre 2016, Roubaix a ouvert un portail « open data » pour faire de l’information publique, un bien commun. Derrière cette ouverture, se trouve un souhait de transparence des données publiques, de modernisation économique et urbaine, ainsi qu’un appel à l’innovation d’entrepreneurs qui relèveraient le défi. Ainsi, la municipalité a pu mettre à disposition gratuitement et librement ses données numériques : plans de ville, établissements scolaires, commerces, jardins, bâtiments publics, informations budgétaires ou financières.

Pour  Alexandre Garcin, Adjoint au maire et chargé du Plan Numérique et de la modernisation du service public : Nous nous devions de lancer ce portail, de montrer l’exemple et de le développer rapidement afin qu’il devienne un outil majeur pour tous.  Il y a deux enjeux forts autour de l’open data. Ses bénéfices sont à la fois démocratiques et économiques. Le premier enjeu est donc d’ordre citoyen.  L’Open data, c’est d’abord une  meilleure information, plus de lisibilité des politiques publiques, plus de transparence et donc plus de confiance. Le deuxième enjeu est d’ordre économique. L’Open data doit être une source pour les entrepreneurs afin de développer de nouveaux services. »

Une politique qui n’est pourtant pas toujours facile à adopter : « Bien sûr, il y a eu des silos, qui n’étaient pas prêts à partager leurs données. C’est un changement de culture, c’est certain. Surtout un changement de culture dans le management d’une ville. Mais c’est dans l’ordre des choses. »

Avant Lille, Roubaix est par conséquent la seconde ville des Hauts de France à avoir ouvert son portail de données. Elle suit en cela des villes comme Montpellier et Lyon.

La politique numérique de Roubaix a d’autres cordes à son arc et vise à bâtir les fondements d’une « e-démocratie » et d’une « e-administration ». A l’échelle des élus, la ville a lancé une plateforme collaborative, du nom de la Fabrique qui rassemble les instances politiques de la ville (conseil de quartiers, Conseil Roubaisien de l'Interculturalité et de la Citoyenneté, Fond de Participation des Habitants, Naturaroubaix, conseil municipal des jeunes) pour favoriser la publication des travaux et le partage. Sa déclinaison, le "Netvibes de la fabrique" est le portail de veille des instances citoyennes Roubaisiennes qui liste les sites, blogs permettant ainsi de nourrir le débat démocratique local. Dans la même veine, une plateforme E-administration propose aux citoyens des services divers : demandes d'actes, services autour du scolaire et périscolaire (réservation des repas de cantine, inscription en accueil de loisirs, paiement sécurisé en ligne des factures ...). Dématérialiser son administration fait donc partie des ambitions roubaisiennes. L’écologie n’est enfin pas en reste dans la démarche numérique de Roubaix puisqu’elle fait partie des villes signataires de la Green Digital Charter, qui vise à réduire les émissions de CO2 grâce aux TIC. En dépit de débuts tâtonnants, la volonté numérique de la ville de Roubaix est réelle et représente au-delà, le symbole d’une municipalité en phase avec son siècle. Toutes ses plateformes souffrent encore d’un manque de fonctionnalités, de données et de clarté. Mais le geste numérique est à retenir : de l’administration, à l’écologie en passant par la démocratie, les  institutions passent peu à peu de l’autre côté de l’écran.

Le numérique comme outil d’intégration sociale

Toutefois, un tel programme n’aurait eu de pertinence que s’il était accompagné en parallèle d’une formation numérique auprès d’une population précaire. C’est le cas. A noter que 18 % des Roubaisiens n’ont pas accès à Internet. Ce rôle de formation est rempli grâce aux Espaces publics numériques développés par ville. Ils sont dédiés à l’apprentissage multimédia : de la navigation sur la Toile, à la prise en main de logiciels. Ils sont couplés aux  Espaces Citoyens Numériques, conçu comme un lieu d’échange sur les problématiques liées aux nouvelles technologies. Tous deux forment un duo d’intégration politique et sociale face au numérique.

Bien plus, l’école Simplon Roubaix, initiée par la municipalité et accompagnée par l’association pour le Développement de l’Education Permanente, propose de fournir aux personnes en difficulté (demandeurs d’emploi, jeunes de moins de 25 ans, femmes seules, personnes issues des quartiers prioritaires) une formation gratuite et intensive au codage. Création de sites web, développement d’applications mobiles sont au menu. Pour Frédéric Bardeau, le cofondateur de Simplon, l’école est un «  réseau de fabriques sociales du numérique […] cela se passe bien, la mayonnaise a pris. Il y a un bel effet de groupe – ce n’est pas toujours le cas. Ils font des projets comme, pourquoi ne pas, créer une petite agence web.  ». En ce qui concerne l’embauche, elle est prometteuse dans les PME. Un peu moins dans les grandes entreprises : « Ce sont les grandes entreprises qui sont les plus réticentes. En six mois de formation, elles se demandent ce que l’on peut faire. Mais ça fonctionne, il faut les essayer ! » Le numérique est en tout cas au cœur de la stratégie politique de la municipalité pour réduire les fractures sociales. Selon Alexandre Garcin : « Nous avons des entreprises de premier plan, l’objectif c’est de faire en sorte que les emplois créés dans ces entreprises soient dirigées vers la population locale pour ne pas avoir à chercher des compétences ailleurs. Il y’a un véritable enjeu de formation au numérique des Roubaisiens, un enjeu d’inclusion numérique qui est réel. »

Le numérique, terreau de l’innovation et du développement économique

Outil politique, social, le numérique est aussi pour Roubaix l’équivalent d’un moteur économique. Après la crise industrielle, Roubaix a fait du digital, l’axe possible de sa transition industrielle. Du textile au numérique, Roubaix a mué de peau. Sur son sol, on trouve aujourd’hui des « pépites qui portent le numérique à l’échelon français, européen, voir mondial. » selon Alexandre Garcin. Un premier cluster s’est formé autour de la « Plaine Images » à cheval sur Roubaix et Tourcoing, et se définit comme une zone de créativité et de développement économique dédiée aux images numériques et aux industries créatives (jeux vidéo, 3D, réalité virtuelle). Le lieu rassemble une centaine d’entreprises, des écoles de formations comme « Pôle 3D », des espaces dédiés à la recherche, ainsi qu’un accélérateur de start-up. Construite sur un ancien site industriel, et vaste de 5 hectares, elle abrite en son sein l’entreprise A-volute, présente au CES 2017, pour avoir développé un logiciel rendant le son tridimensionnel. Une autre entreprise roubaisienne Dagoma présente à ce jour l’imprimante 3D la moins chère du marché et a aussi présenté son produit à Las Vegas.

Dans les anciens locaux de la Redoute, un deuxième cluster « Blanche-maille », plus jeune, a vu le jour en 2015 autour du e-commerce. « Ce cluster n’a encore que 2 ans d’existence mais des entreprises intéressantes s’y sont implantées. »

Et quand on demande à Alexandre Garcin si la crise textile a aidé Roubaix à se lancer dans l’innovation et le numérique, son anecdote historique est à plusieurs égards intéressante : « Roubaix est  une ville qui a toujours été extrêmement créative. C’est dans son ADN. Ce n’est pas un hasard si elle héberge des entreprises de premier plan. Car on est sur un territoire qui, depuis le Moyen âge s’est structuré autour de l’innovation. Par exemple, au Moyen Âge la ville de Roubaix n’avait pas le droit de tisser certaines toiles. La ville de Lille et elle seule possédait ces droits. A l’époque, les tisserands roubaisiens ont donc dû faire preuve d’une créativité supérieure pour dépasser ces contraintes. Commercialement, Roubaix a surpassé son voisin lillois en déployant des trésors d’inventivité. A son époque, la Redoute qui s’est implantée à Roubaix s’est inscrite dans cette tradition de l’innovation. C’est vraiment une culture roubaisienne. »

Quant à savoir si la ville de Roubaix est une ville intelligente, les années à venir le diront. On connaît d’ailleurs le manque de rigueur d’un concept qui rend toute analyse fragile. L’élu le dit lui-même « Aujourd’hui la ville de Roubaix ne répond pas encore à la définition d’une smart city, mais c’est notre ambition. »

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu