Avertir le modérateur

29/09/2017

Humber River Hospital's in-house teams have been working with Plan Group since 2010 on building a model digital hospital.

HUMBER RIVER, NORTH AMERICA'S FIRST FULLY DIGITAL HOSPITAL!

Plan Group, a subsidiary of Bouygues Construction, recently developed a comprehensive solution for the building, management and clinical systems of Humber River Hospital, North America's first digital hospital. Take a look at what has been done to improve this hospital's systems!

Poissy>Stefan de La Tournelle>MySelTab>MyNewsCenterNavigator"Information,Veille et Connaissance"»Une vague éphémère sur l'océan du temps»Réseaux»Gestion des connaissances »Ing.StefanV.Raducanu,Know why,Know who,Know where,Know what.The know how to succeed

Ing.Stefan V.Raducanu, l'inconnu le plus puissant du monde, « aider la société à faire des choix aussi éclairés que possible grâce à la réflexion collective »

Every day I work to bring people together and build a community for everyone. We hope to give all people a voice and create a platform for all ideas.

bonheur,tranquillité,sagesse,sérénité,art de vivre,srweb,rsweb,sruelectronics,francewebasso,rstefandefrance,articles,agregator,stefanraducanublogueurStefan de La Tournelle-PoissySmartCity

Making a better Internet

Delivers what You need...

''NewsCenterNavigator''

 All global sources in one app!  Newspapers, Radio, Tv, in local, regional, national , international . A quick way to browse and read Global News.

 LOCAL -  REGIONAL -  NATIONAL -  INTERNATIONAL - ACTION

 WEB PAGES, NEWSPAPERS, ARTS, ARTICLES, NEWSGROUPS, BLOGS, BRIEFING, BUSINESS, CULTURE, ECONOMIY, ENTREPRENEURS, EDUCATION, FINANCE, IDEAS, HEALTH, MARKETS, LEADERSHIP, LIFE, LIVING, MULTIMEDIA, OPINION, SPORTS, TECHNOLOGY, TECH, WORLD, WHEATHER,  POLITICS,  PUBLIC DATABASES, MAILING LISTS AND MORE...

A Day in the World....      Discover the World !

News You Can Use At Your FingertipsIs Just A Click Away !

"Live, enjoy, invest, follow the guide"

NewsCenter for everyone

SRU-Electronics

Stefan V. Raducanu, Président FranceWebAsso

Un blog pour explorer le futur !!!

madeleineLacBleu2012.jpgUn blog pour changer d'époque !!!!!

La planète est mon village !

FranceWebSharing-> MySelTab ->MyNewsCenterNavigator» Toute l'actualité de la planète»Application dédiée à la consultation de l'actualité en ligne.World News  à travers le monde  en  3 clics.L'Actualité du Monde au bout des doigts.Partout dans le monde!

  Presse Electronique Internationale

MyNewsCenterNavigator sur votre mobile, multiecran

20150119_111932.jpgPartout dans le monde

Plus de 27000 sources d'information à travers le monde

 Par sa conception originale "News Center" vous fait découvrir l'actualité planétaire sous des angles variés et vivants.

 Toute l'actualité de la planète pas par News Center.

  Plus qu'un journal, une ouverture sur le monde. Comprendre le monde.

 Partager les points de vue d'ailleurs...élargissez votre champ de vision à d'autres mentalités et d'autres cultures.

  Des articles sur l'actualité des cinq continents avec la complexité planétaire et ses réalités brûllantes.

 Vivez l'information de l'intérieur, dépouillée de toute subjectivité "franco-française". Découvrez des modes de pensées différents.

 Faire un point complet d'un pays ou sur un problème de géopolitique en fonction de l'actualité

Application dédiée à la consultation de l'actualité en ligne.

 World News  à travers le monde  en  3 clics

L'Actualité du Monde au bout des doigts

 Découvrez une nouvelle façon de surfer: plus intuitive, plus claire, plus fluide en un clic de souris

 Plusieurs milliers de journaux et magazines,  233 états et régions à découvrir !

 WEB PAGES, NEWSPAPERS, ARTS, ARTICLES, NEWSGROUPS, BLOGS, BRIEFING, BUSINESS, CULTURE, ECONOMIY, ENTREPRENEURS, EDUCATION, FINANCE, IDEAS, HEALTH, MARKETS, LEADERSHIP, LIFE, LIVING, MULTIMEDIA, OPINION, SPORTS, TECHNOLOGY, TECH, WORLD, WHEATHER,  POLITICS,  PUBLIC DATABASES, MAILING LISTS AND MORE...

Mission  : organiser les informations à l'échelle mondiale dans le but de les rendre accessibles et utiles à tous.

Nous espérons que vous profiterez de cette offre sur mesure pour puiser l'actualité à la meilleur source, celle de News Center, premier ODP français.

Contact : Stefan Raducanu : +33 (0)1 39 65 50 34   +33 (0)6 21 97 47 99

« Ask Me Anything »

De passage à Station F, Xavier Niel s’est plié au jeu des questions-réponses ; l’intégralité de cette session a été filmée et est désormais disponible en ligne.Le fondateur du plus grand incubateur de start-ups au monde a répondu à une variété d’interrogations sur le monde de l’entreprenariat, de ses investissements personnels au système français en passant par la diversité et les nouveaux marchés (cryptomonnaies, weed-tech, etc.).

La session a été retranscrite dans son intégralité sur le Medium de Station F (en anglais).

Lire la suite

13/03/2017

FranceWebAsso, Un engagement simple et fondamental pour les jeunes, FranceWebSharing&MyNewsCenterNavigator,France Bénévolat inscrit au cœur de sa mission la promotion de l’engagement bénévole des actifs.

Mobiliser
ses collaborateurs

Plus que jamais les associations françaises ont besoin de bénévoles pour assurer sur le terrain toutes leurs missions d’intérêt général, mais aussi pour les accompagner dans un contexte qui demande de plus en plus de compétences diversifiées et de professionnalisme.

En tant qu’acteur majeur du monde associatif, France Bénévolat inscrit au cœur de sa mission la promotion de l’engagement bénévole des actifs. Dans un contexte de plus en plus porteur, l’incitation à l’engagement bénévole des salariés devient un champ d’actions en tant que tel, pour les entreprises ou fondations d’entreprises.

 France Bénévolat vous accompagne pour mobiliser vos collaborateurs

Afin de susciter des vocations parmi vos collaborateurs, les équipes de France Bénévolat sont à vos côtés pour nouer un partenariat pérenne et faire de votre entreprise un vecteur de l’engagement citoyen. L’objectif, vous aider à déterminer le dispositif le plus adapté à votre culture managériale.

Encourager le bénévolat des actifs a un double impact : faire connaître le monde associatif à un nouveau public et faire collaborer ensemble deux sphères qui se méconnaissent en réinventant une nouvelle manière de faire société.

 Pourquoi encourager l'engagement bénévole de vos collaborateurs ?

Pour une entreprise, encourager le bénévolat de ses collaborateurs, c’est aussi s’engager pour la citoyenneté et l’intérêt général, en leur permettant de mettre en œuvre leur capacité à agir. C’est l’une des bonnes pratiques de la Responsabilité Sociétale de l’Entreprise ou du Mécénat. Mettre le temps ou le savoir-faire de vos salariés au service d’une association est, en effet, source, d’impacts vertueux pour la politique de Ressources Humaines, comme pour l’ancrage territorial de votre entreprise. Cette démarche peut également venir appuyer votre communication externe (image globale et locale de l’Entreprise) et renforcer la cohésion de vos équipes et la fidélisation de vos collaborateurs.

Pourquoi les actifs s'engagent-ils ?

Sens, utilité, épanouissement et amélioration de l’employabilité sont autant de motivations que recherchent les actifs à travers l’engagement bénévole.

Dans l’enquête annuelle « la France Bénévole 2012 » (France Bénévolat et Recherches & Solidarités), trois raisons sont plébiscitées par les personnes interrogées :

  • la recherche de sens : 57% ;
  • apporter des compétences professionnelles à une cause d’intérêt général : 51%
  • le souhait de travailler en équipe : 34%

Comment peuvent agir vos salariés ?

Il existe différents modes d’implication permettant à vos collaborateurs de s’investir dans le bénévolat associatif :

Le mécénat de compétences

Il s’agit d’un dispositif donnant la possibilité à des entreprises de mettre à la disposition d’organismes d’intérêt général des salariés sur leur temps de travail. Les salariés se voient ainsi proposer un certain nombre de journées rémunérées dédiées pour mener cette activité (de 1 à 10 jours par an, parfois plus, selon les cas).

Le bénévolat de compétences

C’est une forme particulière de bénévolat. Avec le soutien financier ou matériel de l’entreprise, le salarié intervient bénévolement auprès d’associations pour transmettre ses compétences professionnelles ou personnelles le temps d’une mission.

Le bénévolat associatif individuel

C’est la forme la plus courante. Le bénévole met à disposition son temps à titre gracieux au profit d’une association, et ce, en dehors de son temps de travail. Dans ce cas de figure, l’entreprise peut jouer le rôle de facilitateur, puisque cet engagement relève, en France, de la sphère privée.

Notre approche en trois axes

À vos côtés, France Bénévolat vous apporte une expertise reconnue dans le domaine associatif pour vous aider à définir et mettre en œuvre votre projet. Notre démarche s’appuie sur trois axes : susciter le désir d’engagement, faciliter l’engagement et valoriser l’expérience acquise.

1. Susciter le désir d’engagement

L’un des principaux freins relève d’une méconnaissance des possibilités d’engagement. Aussi, France Bénévolat préconise de commencer par un temps de sensibilisation. Sous quelle forme ?

  • Conférences au sein de votre entreprise : Le but de ces sessions animées par nos formateurs agréés : faire découvrir la richesse de la vie associative et les multiples façons de s’y investir en tant que bénévole. Ces ateliers peuvent être intégrés à votre plan de formation. Une version dédiée aux managers de terrain est également envisageable.
     
  • Forum associatif : il s’agit ici de permettre à des associations partenaires de France Bénévolat de se présenter directement auprès de vos collaborateurs grâce à des stands dédiés dans les locaux de votre entreprise. Une occasion de proposer un panel de mission très large, avec niveau d’implication graduel.
     
  • Ateliers dédiés ciblant les futurs retraités : pour cette catégorie de salariés, le bénévolat s’inscrit dans un véritable projet de vie post-professionnel, phase de transition qui nécessite une approche adaptée.

Des actions spécifiques pour les salariés seniors

La génération du « baby-boom » arrive à l’âge de la retraite et déborde d’énergie ! Pour France Bénévolat, le rôle de l’employeur dans la préparation de cette nouvelle étape de la vie ne doit pas se limiter à une simple communication d’informations administratives (prestations de caisses de retraites, conseils en matière de santé…). Il s’agit également de donner aux collaborateurs proches du départ des outils pour définir un véritable « projet de vie » dans lequel l’action bénévole a toute sa place.

2. Faciliter l'engagement

Intermédiaire reconnu entre le monde associatif et les particuliers, France Bénévolat vous accompagne pour faire de votre entreprise un relais actif d’actions citoyennes et bénévoles.

Quelques exemples d’intervention :

  • mise en place de permanences France Bénévolat dans vos locaux, afin de rencontrer directement les salariés et les orienter en leur prodiguant des conseils personnalisés ;
  • intégration d’un moteur de recherche France Bénévolat sur votre propre intranet. Cet outil permet à vos collaborateurs de sélectionner eux-mêmes les missions qui correspondent à leurs aspirations, parmi un large choix d’offres remontées par nos partenaires associatifs.
  • accompagnement pour l’organisation d’événements solidaires. Par la mobilisation de son réseau, France Bénévolat vous aide à trouver les intervenants associatifs et les missions adéquates pour vos différents projets, à l’instar de l’opération « des Heures Solidaires » organisée par la Fondation RATP.

« LES HEURES SOLIDAIRES » : une opération innovante pour susciter l'engagement auprès des salariés de la RATP

Organiser un « Téléthon du bénévolat » au sein du groupe RATP, c’est le projet original imaginée par la fondation groupe RATP pour fêter ses 20 ans.

Le principe : chaque collaborateur était invité à faire une promesse de don exprimée non pas en euros, mais en temps personnel dédié à une association. 35 missions différentes au sein de 29 associations étaient proposées aux salariés qui ont répondu présents.

Au total, plus de 2 023 heures de bénévolat ont ainsi été collectées ! Pour offrir au personnel le choix le plus large possible, la Fondation a fait appel à France Bénévolat. Nous avons mobilisé notre réseau pour faire participer plus de 15 associations en complément de celles déjà soutenues par la Fondation. « Pendant presque trois semaines les salariés du Groupe ont été mis en contact avec une trentaine d’associations pour leur faire découvrir leurs missions et activités et offrir un peu de leur temps personnel pour des missions bénévoles. En mettant les salariés du groupe RATP au contact du tissu associatif, nous agissons comme un catalyseur en faveur de l’engagement bénévole », Eléonore Lacroix, Secrétaire générale de la Fondation groupe RATP.

3. Valoriser l'engagement de vos collaborateurs

Et pour vos collaborateurs, quel est l’intérêt de la démarche ?

Outre l’enrichissement sur le plan humain, le bénévolat associatif est aussi une occasion d’élargir leur expérience et l’action bénévole leur donne la capacité de prendre du recul par rapport aux objectifs professionnels. Côté employeur, différentes actions peuvent être menées pour valoriser cet engagement :

En communication interne les salariés bénévoles au sein d’une association peuvent témoigner des bénéfices de leur engagement via des vidéos, des articles sur l’Intranet… ou en intervenant lors d’ateliers de promotion du bénévolat.

En inscrivant les compétences acquises dans une association dans le plan de carrière du collaborateur. Cette pratique reste encore à développer dans les entreprises. A cette fin, France Bénévolat a conçu le Passeport Bénévole®, qui permet à son porteur de consigner toutes les actions menées dans le cadre d’un engagement associatif. Il atteste de l’expérience acquise et peut être utilisé comme pièce justificative complétant un dossier de VAE (validation des acquis de l’expérience). Son but, permettre de créer une passerelle entre l’expérience bénévole et le parcours professionnel en valorisant les compétences développées dans le cadre associatif. Disponible dans tous les points d’accueil France Bénévolat et auprès de certaines associations, il peut également être commandé par internet sur le site passeport-benevole.org

En savoir plus ?  Valoriser mon expérience  

L’expérience bénévole : ça compte !

Vous souhaitez en savoir plus sur l’accompagnement réalisé par France Bénévolat ?

Contact Florence Boittin, Responsable partenariat entreprises : f.boittin@francebenevolat.org

Les compétences et l'expérience de vos collaborateurs sont uniques…

Nous avons besoin de mentors et d’entreprises partenaires. L’un des axes de notre programme AIRE21® repose sur la mobilisation de mentors bénévoles. Leur rôle : aider les jeunes à progresser en leur apportant leur expérience, en étant à leur écoute et en les encourageant tout au long des projets associatifs dans lesquels ils s’engagent.

Un engagement de quelques heures suffit pourtant et se révèle très valorisant, pour les collaborateurs comme pour les entreprises dont les salariés s’impliquent.

Un engagement simple et fondamental pour les jeunes

  • Un rôle clé : tout au long de la démarche, ces hommes et ces femmes aident un jeune à formuler son projet, ils soutiennent ses initiatives, et l’encouragent dans les moments de doute. Le mentor lui fait profiter de son expérience professionnelle et lui transfert son savoir, son savoir-faire et aussi son savoir-être.
  • Une liberté d’investissement : être mentor d’un jeune du programme AIRE21®, c’est s’engager à un soutien pour qu’il se révèle via son projet. Cela ne requiert aucune compétence technique particulière. Le mentor est une oreille et un miroir : par des échanges, il permet au jeune de se rendre compte des compétences qu’il met en œuvre et d’en être fier. Pour opérer cette magie, il suffit parfois de quelques heures sur l’année. Au-delà de ce soutien, le mentor est pour le jeune une fenêtre réaliste sur le monde professionnel, souvent fantasmé, parfois craint.

En savoir plus

05/03/2017

FranceWebSharing, "Les aléas d’une jeune pro-européenne en Suisse", Si l’on se plonge dans le code français de l'entrée et du séjour des étrangers et du droit d'asile (CESEDA)...

Ces dernières semaines, plusieurs actualités concernant une «aide illégale» accordée à des réfugiés ont fait la une des journaux. Ainsi, Cédric Herrou, agriculteur français, a été condamné à 3000 euros d’amende pour avoir aidé des migrants à passer la frontière. Manuel Donzé, député vaudois, a été perquisitionné le 14 février pour avoir hébergé un jeune Afghan.

Des réfugiés marchent le long d’une route, l’air épuisé et affamé. Sans nul doute, ils se sont égarés. Un homme de la région les voit et décide de les emmener à la gare, ce qui relève de l’aide la plus élémentaire, la plus naturelle. Et pourtant. C’est pour cet acte, entre autres aides accordées à des migrants, que Cédric Herrou, agriculteur français de 37 ans, a été condamné le 10 février dernier à 3000 euros d’amende.

14 février 2017, 6h15. La police débarque dans un appartement vaudois visiblement à la recherche de quelqu’un. Un dangereux suspect ? Non, un réfugié afghan débouté qui doit être expulsé vers l'Allemagne que le député Manuel Donzé loge chez lui depuis novembre 2016. Un accueil qui a par ailleurs été annoncé au Service de la Population.

Est-on ici face à ce qu’on appelle un «délit de solidarité»? Ce même délit que Manuel Valls affirmait en 2012 avoir «abrogé», malgré le fait qu’il n’existe pas en tant que tel dans les textes de lois?

Si l’on se plonge dans le code français de l'entrée et du séjour des étrangers et du droit d'asile (CESEDA), on constate que la loi sur l’immigration stipule qu’aucune poursuite ne peut être engagée si l’acte d’aide «n’a donné lieu à aucune contrepartie directe ou indirecte et consiste à fournir des conseils juridiques ou des prestations de restauration, d’hébergement ou de soins médicaux destinées à assurer des conditions de vie dignes et décentes à l’étranger, ou bien tout autre aide visant à préserver la dignité ou l’intégrité physique de ­celui-ci». Cependant, et l’affaire Cédric Herrou le montre, de nombreux cas de poursuites sont encore et toujours recensés. La raison en est simple : lors de la modification de la loi, l’article L. 622-1, qui prévoit que toute personne qui «aura facilité le séjour et la circulation d’un étranger» encourt jusqu’à cinq ans d’emprisonnement et 30 000 euros d’amende, a été conservé. Ceci dans le but de lutter contre les réseaux clandestins de passeurs et de trafics humains, même si ce sont souvent des citoyens et des bénévoles qui ont font les frais.

Côté suisse, l’article 116 de la loi fédérale sur les étrangers punit «l’incitation à l’entrée, à la sortie ou au séjour illégaux». Ainsi, héberger un étranger sans permis de séjour est passible d’une amende, voire d’une peine de prison. C’est l’expérience que M. Donzé vit actuellement, malgré l’annonce faite auprès des autorités. Mais d’un côté comme de l’autre, il semble que ces articles de loi soient surtout le fruit d'une interprétation trop large de la convention de Schengen du 19 juin 1990 qui oblige les États membres à «instaurer des sanctions appropriées à l’encontre de quiconque aide ou tente d’aider, à des fins lucratives, un étranger à pénétrer ou à séjourner sur le territoire d’un État de l’espace Schengen». Alors que l’infraction prévue par la convention de Schengen vise très explicitement et exclusivement les comportements motivés par «des fins lucratives», elle a été étendue à toute forme d’aide aux réfugiés.

S’il apparaît que ces mesures sont surtout là pour intimider et n’aboutissent pas souvent – en tous les cas pour ce qui est de la France et de la Suisse – à de lourdes peines, elles poussent tout de même à la non-assistance à personnes en danger. En outre, elles s’inscrivent dans une volonté de plus en plus accrue de fermeture des frontières et de renforcement des contrôles en Europe. Le site «asile.ch» dénonçait en 2007 déjà cette politique «qui pousse les migrants à choisir des itinéraires toujours plus dangereux et à dépendre toujours plus de filières mafieuses. [Elle] entraîne ainsi la mise en danger accrue de populations particulièrement vulnérables. Elle est la cause effective de la mort de milliers d’hommes, de femmes et d’enfants. »

La semaine dernière, des rassemblements ont été organisés à Paris pour soutenir ce qu’ils appellent les «délinquants solidaires». Mais plus qu’une mobilisation française ou suisse, c’est une réforme européenne du système Schengen-Dublin qui doit être mise en place et ce urgemment. Le problème, et non des moindres, est qu’aucun consensus sur les propositions faites jusqu’à présent par la Commission européenne n’est en vue, les pays de l’Est de l’Europe faisant bloc contre celles-ci. Le projet exprimé par Robert Schuman dans sa déclaration du 9 mai 1950 reste donc d’une nécessité brûlante: «L’Europe ne se fera pas d’un coup, ni dans une construction d’ensemble: elle se fera par des réalisations concrètes créant d’abord une solidarité de fait».


< Retour au sommaire du blog "Les aléas d’une jeune pro-européenne en Suisse"

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu