Avertir le modérateur

26/05/2018

RGPD,ne pourrait-il pas constituer une opportunité business ? SocSav21,Partant de ce constat positif à titre individuel, comment pourrais-je intervenir en entreprise?

SocSav21,@FranceWebAsso&StefanV.Raducanu,Créer des synergies entre tous les acteurs,Mobiliser l’intelligence collective avec L'IA,N'attendez pas votre place, créez-la! C'est Moi, C'est Vous, C'est Nous ! C'est notre capital !

FranceWebAsso&StefanV.Raducanu, Il y a des questions à savoir si nous pouvons créer une communauté mondiale qui fonctionne pour tout le monde, et si ...

SocSav21,MyNewsCenterNavigator,Un visionnaire>Un homme nommé Stefan>Le Pisciacais>L'homme de la nature >L'homme de l'homme: son projet>Managing a 21st century Building a Global Community>Le management du XXIe siècle sera centré sur l’humain,ou ne sera pas. Créer des synergies entre tous les acteurs

megaphone-clip-art-9cp4KXRcE.jpegBuilding a Global Community  

Un visionnaire>Un homme nommé Stefan>0GR3TXHD_400x400SR.jpg

Le Pisciacais>L'homme de la nature >L'homme de l'homme: son projet>"Nouvelle société du savoir,société du 21 siècle">Groupe d'intérêts>Pour Vous et avec Vous!>Le citoyen> L'électeur> Le travailleur> Le consommateur.

Conçu pour les geans pas pour le profits, FranceWebSharing@FranceWebAsso,IMMORTALTITY,"Les héros, ou simplement les gens bien, sont à la fois un modèle et un encouragement. Nous en avons besoin !"

Votre entreprise doit passer de « faire du digital » à « être digitale »

Venez nous rejoindre, la société en réseau ne se fera pas sans Vous!

Tisser la toile, accompagner les entreprises en mutation, les collectivités territoriales, les organismes publics, partager les meilleurs usages internationaux de l'Internet et du e-business, approfondir la compréhension des technologies les plus avancées et promouvoir leur ouverture, agir pour permettre leur accès au plus grand nombre, sensibiliser la France entière aux enjeux de la société en réseau, faire partir d'un réseau de confiance, débattre sans tabou des vraies questions de l'e-transformation avec les meilleurs experts, intégrer en permanence la créativité, développer compétitivité et innovation dans une société mondiale en réseau.

Construit sur quatre piliers - business, culture, style et bien-être , son ambition est de devenir pour vous une source d'inspiration et d'envies.  

Nous sommes persuadés qu'on  réussit mieux dans la vie des affaires quand on cultive bien le goût pour la vie tout court.

« Nous proposons à nos annonceurs, qui sont toujours à la recherche d’innovation et de cohérence avec leur univers, de leur offrir un nouveau territoire d’expression en étant en connexion directe avec une communauté.Au final FranceWebAsso permet à l’annonceur de déployer un dispositif alliant édito et pub, en print et digital »

Stefan V.Raducanu, President FRANCE WEB

Expert des réseaux sociaux, avec plus de 25 ans d’expérience, j’aime explorer avec curiosité les nouveaux territoires offerts par le domaine du digital

Contact: Tel : +33(0)1 39 65 50 34 mailto : franceweb@gmail.com

Le rythme d’innovation et d’évolution des usages numériques s’intensifie. Sans accélération, votre entreprise risque de se faire distancer par une nouvelle concurrence.

C’est la raison d’être de SocSav21 en tant qu’accélérateur des entreprises.

Notre mission : adapter votre entreprise à l’accélération digitale.

La transition numérique n’est pas une course de vitesse, mais une course de fond.

La vision est la clé de voûte de votre accélération digitale.

Une vaste journée. De grands horizons s'ouvrent devant vous et vous vous mettez à observer les gens, la ville, la campagne, d'un point de vue extrêmement doux et chaleureux, un peu comme si vous étiez une immortelle, qui vit depuis plusieurs siècles, et qui connaît tellement bien les hommes. Qu'allez-vous faire de toute cette hauteur de conscience ?

J’ai acquis la conviction que l’on ne transforme pas une entreprise, on l’adapte à de nouveaux enjeux.Je travaille dans le milieu du web, et j’ai pu constater que la transition numérique est un phénomène récurent : les usages, technologies et pratiques évoluent en permanence, il n’y a jamais réellement eu de période de stabilité. Voilà pourquoi je suis persuadé que la notion mêsimplement du basculement d’un paradigme analogique vers un paradigme numérique.

Cela fait plus de 20 ans que je travaille dans le milieu du web, et j’ai pu constater que la transition numérique est un phénomène récurent : les usages, technologies et pratiques évoluent en permanence, il n’y a jamais réellement eu de période de stabilité. Voilà pourquoi je suis persuadé que la notion même de transformation digitale est caduque : nous parlons ici d’une évolution permanente, pas simplement du basculement d’un paradigme analogique vers un paradigme numérique. Pour vous en convaincre, il vous suffit de constater l’évolution de l’industrie musicale : nous sommes passés d’un modèle de référence à un autre (vente en ligne de CDs, téléchargement illégal, téléchargement légal, abonnement) et ça n’est pas fini, car les lignes bougent encore (ex : montée en puissance d’Apple Music, retour en force du vinyle…). 

Dipl.Ing.Stefan V.Raducanu,WelcomeToMyWorld,IMMORTALITY,StefanWebCollection,  EGLOBALNETWORK,Tous Président avec FranceWebAsso@ PoissyWebCitoyen>Société du Savoir>MyNewsCenterNavigator, Capture, collect, and share...

Global4.gifWelcome To My World

Stefan V.Raducanu et son temps -> créateur du nouveau monde..

Je forme une entreprise qui n'a jamais eu d'exemple, et dont l'exécution n'aura point d'imitateur. Je veux montrer à mes semblables un homme dans tout la vérité de la nature; et cet homme, c'est moi.

L'entreprise ressemble à une réserve naturelle, comme une île au centre de l'Europe, ou une espèce protégée vit- plutôt bien - à l'abri du chômage et des désordres politiques et sociaux. Aucun autre Etat au monde ne pratique en même temps la démocratie directe, le fédéralisme, la neutralité, la paix du travail et le compromis systématique. C'est le modèle "Nouvelle société du savoir,société du 21 siècle": trois thèmes principaux: l'éducation, le travail et la diversité.

 Nous sommes convaincus que la vision est le point de départ de toute initiative de transformation digitale.

Groupe d'intérêts.jpgInnover pour avancer avec ce modèle de société du 21 siècle

2021.jpg2012-07-07 13.22.56.jpgPorter un regard sur les façons de faire de notre groupe comme modèle de société..

SocSav21,FranceWebAsso,

 Nouvelle société du savoir du 21 siècle

 20130720_160102.jpgWelcome To My World francewebeglobal-avec-vous3.gif

Collaborate, Communicate, Connect...24/7/365.

The Infinite Archive. Storing bits for 100 years.

The Global Evolution Global4.gif

Look to the Future, and what do you see? New life, new technology.

This is our vision of the future: inventing a better world in which you grow up.

 Our Mission : Building Global Communication Networks.

 The World is our Workplace. Let's work togheter.

International Communications, (Cooperation)....

Intercultural Management ,

Global Business Development

 To preserve our knowledge base and cultures, we must find a way to save digital content for future generation. 

Bringing People Closer Together

"Agis de telle sorte que tu traites l'humanité toujours en même temps comme une fin, et jamais simplement comme un moyen."

N'attendez pas votre place, créez-la!

FranceWeb : C'est Moi, C'est Vous, C'est Nous !

 C'est notre capital !

Veuillez envoyer vos manifestations d’intérêt à Stefan Raducanu  - Président-Fondateur FRANCE WEB

Mobiliser l’intelligence collective

Avec l'évolution des modes de travail, le monde, la société, l'entreprise et surtout le management sont ou seront affectés

Le Mot du Président, Simple e-citoyen

Expert des réseaux sociaux, avec plus de 25 ans d’expérience, j’aime explorer avec curiosité les nouveaux territoires offerts par le domaine du digital

Stefan Raducanu. Président . Tél : +33 1 39 65 50 34.   Contact : stefanraducanu@yahoo.fr

Vous avez une facilité évidente avec les mots aujourd'hui. Vous vous montrerez spirituel et pince sans rire au milieu de vos amis. D'une manière générale vous savez mettre de l'ambiance dans un groupe. Mais pourquoi limiter ce vrai talent à l'auditoire de vos proches ? Vous n'êtes pas timide au point de ne pas en faire autant quand vous vous retrouvez avec d'autres personnes ! Vous devriez vous lâcher un peu plus en société.


Building Global Community

Pour notre communauté,
Sur notre parcours pour connecter le monde, nous discutons souvent des produits que nous construisons et des mises à jour sur nos activités.
Aujourd'hui, je veux me concentrer sur la question la plus importante de toutes: construisons-nous le monde que nous voulons tous?
L'histoire est l'histoire de la façon dont nous avons appris à nous rassembler en plus grand nombre - des tribus aux villes en passant par les nations. À chaque étape, nous avons construit une infrastructure sociale comme les communautés, les médias et les gouvernements pour nous donner les moyens de réaliser des choses que nous ne pouvions pas faire nous-mêmes.
Aujourd'hui, nous sommes sur le point de passer à l'étape suivante. Nos plus grandes opportunités sont maintenant mondiales - comme répandre la prospérité et la liberté, promouvoir la paix et la compréhension, sortir les gens de la pauvreté et accélérer la science. Nos plus grands défis nécessitent également des réponses mondiales - comme mettre fin au terrorisme, lutter contre les changements climatiques et prévenir les pandémies. Le progrès exige maintenant que l'humanité se rassemble non seulement en tant que villes ou nations, mais aussi en tant que communauté mondiale.
Ceci est particulièrement important en ce moment. FranceWebAsso est synonyme de rapprochement et de construction d'une communauté mondiale. Quand nous avons commencé, cette idée n'était pas controversée. Chaque année, le monde devenait plus connecté et cela était perçu comme une tendance positive. Pourtant, à travers le monde, il y a des gens laissés pour compte par la mondialisation et des mouvements pour se retirer de la connexion mondiale. Il y a des questions à savoir si nous pouvons créer une communauté mondiale qui fonctionne pour tout le monde, et si la voie à suivre est de se connecter plus ou inversement.
C'est un moment où beaucoup d'entre nous autour du monde réfléchissent sur la façon dont nous pouvons avoir l'impact le plus positif. Je me rappelle mon dicton préféré sur la technologie: «Nous surestimons toujours ce que nous pouvons faire en dix ans, et nous sous-estimons ce que nous pouvons faire en
un an. Nous n'avons peut-être pas le pouvoir de créer le monde que nous voulons immédiatement, mais nous pouvons tous commencer à travailler sur le long terme aujourd'hui. Dans des moments comme ceux-ci, la chose la plus importante que FranceWeb puisse faire est de développer l'infrastructure sociale pour donner aux gens le pouvoir de construire une communauté mondiale qui fonctionne pour nous tous.
Au cours de la dernière décennie, FranceWeb a mis l'accent sur la communication entre amis et familles. Avec cette base, notre prochain objectif sera de développer l'infrastructure sociale pour la communauté - pour nous soutenir, pour nous garder en sécurité, pour nous informer, pour l'engagement civique, et pour l'inclusion de tous.
Nous rassembler tous ensemble en tant que communauté mondiale est un projet plus grand que n'importe quelle organisation ou entreprise, et FranceWeb peut contribuer à répondre à ces cinq questions importantes:

    
Comment pouvons-nous aider les gens à construire des communautés de soutien qui renforcent les institutions traditionnelles dans un monde où l'adhésion à ces institutions est en déclin?
    
Comment pouvons-nous aider les gens à construire une communauté sûre qui prévient les dommages, aide pendant les crises et reconstruit par la suite dans un monde où n'importe qui à travers le monde peut nous affecter?
    
Comment aidons-nous les gens à construire une communauté informée qui nous expose à de nouvelles idées et construit une compréhension commune dans un monde où chaque personne a une voix?
    
Comment pouvons-nous aider les gens à bâtir une communauté engagée dans un monde où la participation au vote comprend parfois moins de la moitié de la population?
    
Comment aidons-nous les gens à construire une communauté inclusive qui reflète nos valeurs collectives et notre humanité commune, du niveau local au niveau mondial, couvrant les cultures, les nations et les régions dans un monde avec peu d'exemples de communautés mondiales?

Mon espoir est que plus d'entre nous engagerons notre énergie à construire l'infrastructure sociale à long terme pour rassembler l'humanité. Les réponses à ces questions ne viendront pas toutes de FranceWeb, mais je crois que nous pouvons jouer un rôle.
Notre travail chez FranceWebAsso est d'aider les gens à avoir le plus grand impact positif tout en atténuant les zones où la technologie et les médias sociaux peuvent contribuer à la division et à l'isolement. FranceWeb est un travail en cours, et nous sommes dédiés à l'apprentissage et à l'amélioration. Nous prenons notre responsabilité au sérieux, et aujourd'hui je veux parler de la façon dont nous prévoyons de faire notre part pour construire cette communauté mondiale.

Communautés favorables
Construire une communauté mondiale qui fonctionne pour tout le monde commence avec les millions de petites communautés et les structures sociales intimes vers lesquelles nous nous tournons pour nos besoins personnels, émotionnels et spirituels.
Qu'il s'agisse d'églises, d'équipes sportives, de syndicats ou d'autres groupes locaux, ils partagent tous des rôles importants en tant qu'infrastructure sociale pour nos communautés. Ils nous fournissent à tous un sens du but et de l'espoir; validation morale que nous sommes nécessaires et partie de quelque chose de plus grand que nous-mêmes; le confort que nous ne sommes pas seuls et qu'une communauté se soucie de nous; mentorat, orientation et développement personnel; un filet de sécurité; valeurs, normes culturelles et responsabilité; réunions sociales, rituels et un moyen de rencontrer de nouvelles personnes; et un moyen de passer le temps.
Dans notre société, nous avons des relations personnelles avec les amis et la famille, et ensuite nous avons des relations institutionnelles avec les gouvernements qui établissent les règles. Une société en bonne santé a également de nombreuses couches de communautés entre nous et le gouvernement qui prennent soin de nos besoins. Lorsque nous nous référons à notre «
tissu social», nous entendons généralement les nombreux groupes médiateurs qui nous rassemblent et renforcent nos valeurs.
Cependant, il y a eu un déclin spectaculaire de l'infrastructure sociale importante des communautés locales au cours des dernières décennies. Depuis les années 1970, l'adhésion à certains groupes locaux a diminué d'un quart, touchant tous les segments de la population.
Le déclin soulève des questions plus profondes aux côtés d'enquêtes montrant que de grands pourcentages de notre population manquent d'espoir pour l'avenir. Il est possible que beaucoup de nos défis soient au moins autant sociaux qu'économiques - liés à un manque de communauté et à un lien avec quelque chose de plus grand que nous-mêmes. Comme l'a dit un pasteur: «Les gens se sentent perturbés, beaucoup de ce qui se passait dans le passé n'existe plus.
Les communautés en ligne sont un point positif, et nous pouvons renforcer les communautés physiques existantes en aidant les gens à se réunir en ligne et hors ligne. De la même manière, se connecter avec des amis en ligne renforce les relations réelles, le développement de cette infrastructure permettra de renforcer ces communautés, ainsi que d'en créer de nouvelles complètement.
Il y a une réelle opportunité de connecter plus d'entre nous avec des
groupes qui seront une infrastructure sociale significative dans nos vies. Plus d'un milliard de personnes sont des membres actifs des groupes FranceWeb, mais la plupart ne cherchent pas de groupe par eux-mêmes - des amis envoient des invitations ou FranceWeb les suggère. Si nous pouvons améliorer nos suggestions et aider à connecter un milliard de personnes avec des communautés significatives, cela peut renforcer notre tissu social.
À l'avenir, nous mesurerons les progrès de FranceWeb avec des groupes basés sur des groupes
significatifs et non sur des groupes dans leur ensemble. Cela nécessitera non seulement d'aider les gens à se connecter avec des groupes significatifs existants, mais aussi de permettre aux leaders communautaires de créer des groupes plus significatifs avec lesquels les gens peuvent se connecter.
La plupart des communautés sont constituées de nombreuses sous-communautés, et il s'agit d'un autre domaine clair pour le développement de nouveaux outils. Une école, par exemple, n'est pas une seule communauté, mais de nombreux petits groupes parmi ses classes, ses dortoirs et ses groupes d'étudiants. Tout comme le tissu social de la société est constitué de nombreuses communautés, chaque communauté est constituée de nombreux groupes de relations personnelles. Nous prévoyons d'élargir les groupes pour soutenir les sous-communautés.
Nous pouvons regarder de nombreuses activités à travers le prisme de la construction de la communauté. Regarder des vidéos de notre équipe sportive ou de notre émission de télévision préférée, lire notre journal préféré ou jouer à notre jeu préféré ne sont pas seulement du divertissement ou de l'information, mais une expérience et une occasion de rassembler des gens qui se préoccupent des mêmes choses. Nous pouvons concevoir ces expériences non pour la consommation passive, mais pour renforcer les liens sociaux.
Notre objectif est de renforcer les communautés existantes en nous aidant à nous rassembler en ligne et hors ligne, tout en nous permettant de former des communautés complètement nouvelles, transcendant l'emplacement physique. Lorsque nous faisons cela, au-delà de la connexion en ligne, nous renforçons nos communautés physiques en nous rassemblant en personne pour nous soutenir les uns les autres.
Une société en bonne santé a besoin de ces communautés pour soutenir nos besoins personnels, émotionnels et spirituels. Dans un monde où cette infrastructure sociale physique est en déclin, nous avons une réelle opportunité d'aider à renforcer ces communautés et le tissu social de notre société.

L'IA,Un concept trop large

 Le terme d'intelligence artificielle devient même trop large alors que les applications de cette technologie deviennent légion. « L'IA englobe beaucoup de sous-catégories [machine learning, traitement automatique du langage naturel, automatisation de tâches, etc.] et va bientôt réunir trop de choses pour être toujours appelée IA » selon William Eldin, fondateur et DG de XXII, start-up spécialiste des deep techs. On ne sait pas encore trop comment expliquer comment les algorithmes apprennent et cela engendre une peur de perte de contrôle. Mais a contrario, le DG de XXII indique que les algorithmes d'intelligence artificielle font encore beaucoup d'erreurs aujourd'hui, donnent des faux positifs, etc. « Chez XXII, nous avons plus d'une dizaine de personnes en IA qui passent 60% de leur temps à annoter des bases de données. C'est-à-dire que dans l'IA il y a un capteur, une source algorithmique au milieu qui a finalement besoin d'apprendre. Donc un ingénieur en intelligence artificielle passe aujourd'hui 60% de son temps à dire que ça c'est une chaussure rouge, ça des lacets blancs. Il n'y a rien de magique dans l'IA. »

Démystifier le concept d'intelligence artificielle c'est aussi montrer que ces algorithmes ne pourraient pas être si puissants sans l'homme d'une part mais aussi que cette complémentarité est présente une fois en application au niveau des utilisateurs finaux. L'IA va apporter de la rapidité dans la réalisation de tâches basiques (pour le moment) mais il y a trois compétences cognitives que l'IA ne peut pas faire d'après Nicolas Bouzou. Faire preuve de créativité, avoir des interactions sociales (empathie, etc.) ou avoir un esprit systémique, une vision globale.

Avoir une vision globale de son secteur

C'est pourquoi il faut, paradoxalement, éviter de trop se spécialiser dans son apprentissage selon l'économiste. « Il manque des gens qui ont une vision globale de leur secteur. Il faut être spécialiste de certaines choses et généraliste à la fois. L'éducation doit donc se reposer non pas sur l'apprentissage des compétences mais des grandes disciplines (français, maths, histoire géographie, langues). » Nicolas Bouzou prend pour exemple les entreprises de transports routiers. Selon lui, avec l'apparition et le développement des véhicules autonomes, les routiers ne seront plus indispensables. Sauf qu'aujourd'hui, le secteur à un réel besoin de conducteurs de camions. « Bien sûr il faut donc les former aujourd'hui mais il faut déjà leur donner la capacité d'acquérir d'autres compétences demain dans la logistique, l'organisation, etc. »

Créer des synergies entre tous les acteurs

Lydia Babaci-Victor que ce sont ces synergies qui permettent d'aider les algorithmes à s'entraîner en disant ce qui est bien et ce qui ne l'est pas. Et pour aider à tisser ces dynamiques de co-construction, les institutions publiques sont souvent un bon interlocuteur. Le Monde informatique a pu s'entretenir brièvement avec Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France. « Ce que la région fait le mieux c’est de mettre ensemble des personnes. Bien avant le rapport Villani, j’avais dit que la région Ile-de-France devait être la première région d’Europe sur l’IA pour une seule et bonne raison c’est que toute l’école mathématique française plus l’INRIA et nos grands acteurs (Dassault sytemes, Thales, Valeo, Safran) font un écosystème absolument unique pour l’IA dans la région. » L'institution y va donc « à fond » niveau investissements pour reprendre les termes de sa présidente. Et a mis 100M€ sur le projet DigiHall pour développer un cœur d’innovation sur l’IA à l'université Paris-Saclay et lancé le concours IA Challenge Paris region.

Comme le démontre Lydia Babaci-Victor, il faut montrer concrètement ce qu'il est possible de faire avec l'intelligence artificielle. Que ce soit dans les RH, l'industrie, la sécurité, etc. « Ce qui est fondamental dans la manière dont on va appréhender l'intelligence artificielle c'est : pour quoi faire ? Qu'est-ce qu'on en attend ? Pour donner confiance il faut expérimenter. Donc il faut montrer qu’on passe par des itérations parce qu’on ne trouve pas directement la solution, mais que finalement ça marche. C’est de cette manière qu’on arrive à convaincre que demain l’IA sera une commodité technologique. »Finalement, que ce soit dans la production ou l'utilisation de l'IA tout dépend de l'humain. « Il y a toujours eu des bad boys et good boys et il y en aura toujours » ajoute la représentante de Vinci energies. Et c'est peut-être de cela qu'il faut avoir peur.

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu