Avertir le modérateur

02/10/2018

SocSav2&,FranceWebAsso,Remplacer les journalistes, les avocats ou encore les médecins,"Le cycle technologique est plus fort que jamais"La vie privée sur Internet doit changer pour Tim Berners-Lee

Remplacer les journalistes, les avocats ou encore les médecins

 

Tim Berners-Lee : l'IA pourrait amener au revenu universel de base

Technologie : Le créateur du Web considère que le revenu universel de base est une des réponses à apporter à l'automatisation et aux pertes d'emploi. Une préoccupation sociale de plus en plus partagée.

De notre envoyé spécial à Las Vegas - "Et oui, j'ai inventé le Web", dit-il en guise de présentation face à une assistance conquise. S'exprimant au Dell EMC World, l'inventeur du Web (en 1989 au Cern) a mentionné dans une keynote ses craintes entourant l'IA, y compris l'idée que les algorithmes, l'intelligence de la machine et les robots poussent un nombre croissant de personnes dans une situation de perte d'emploi et de chômage.

 

"Je ne suis pas de ces gens qui pensent que l'ordinateur ne pourra jamais faire ce que les hommes font. Dans les années 80 on pensait que jamais l'ordinateur ne parviendrait à jouer correctement aux échecs" rappelle t-il. Une situation qui a bien changé, même dans l'opinion publique.

"Parlons des robots qui remplacent les emplois, des robots qui prennent mon travail. Si vous parlez à un journaliste, ou si vous parlez au maire d'une ville, la première chose que vous aurez sur le sujet de l'AI c'est 'Les robots vont prendre tous les emplois des gens'".

"Ce sera "un véhicule autonome va prendre mon travail", ou "un tracteur très intelligent qui ne nécessite pas de conducteur va prendre mon travail", ou "l'usine va être automatisée au point que très peu de gens sont nécessaires pour la faire marcher, et ce ne sera pas moi" a déclaré Tim Berners-Lee.

"Le cycle technologique est plus fort que jamais"

Une solution à cette situation à mettre en place un revenu de base universel, système où tous ont droit à une rémunération mensuelle faible, mais inconditionnelle. De quoi se nourrir et se loger, de quoi aussi avoir une activité pas forcément bien rémunérée, mais dont l'intérêt à une dimension sociale et/ou personnelle.

De nombreuses voix considèrent le revenu de base universel (qui se présente sous des formes diverses) comme un moyen possible de faire face aux pertes d'emplois entraînées par l'automatisation accrue de nombreux domaines professionnels. Si les suppressions d'emploi n'étaient plus liées à la question de la rémunération, elles ne seraient plus un problème sociétal expliquent les tenants de cette solution.

"Nous allons arriver au point que les machines occuperont un grand nombre d'emplois" assure Tim Berners-Lee. La veille, questionné sur l'impact de l'automatisation, Michael Dell avait donné son point de vue : "La technologie a toujours crée et détruit des emplois" disait-il. "Cela représente un défi encore plus important aujourd'hui parce que le cycle technologique est plus fort que jamais".

Remplacer les journalistes, les avocats ou encore les médecins

Tim Berners-Lee a également souligné le fait que la sophistication croissante de l'IA a des conséquences non seulement sur les emplois peu qualifiés, mais aussi ceux des cadres. "Il suffit de regarder ce qui se passe lorsque les machines deviennent plus intelligentes. Elles commencent à remplacer, par exemple, les journalistes, les avocats ou encore les médecins" dit Tim Berners-Lee. "Les journalistes arrêteront peut-être d'écrire, et feront du fact checking. Les IA écriront pour eux" professe t-il.

L'IA est un sujet compliqué avec beaucoup d'implications de grande envergure et qui doit être traité avec précaution assure également l'inventeur du Web. "Nous devons être responsables" assure t-il. "L'économie sera en croissance grâce à l'automatisation, mais beaucoup d'emplois seront menacés. Il faudrait que tout le monde puisse avoir de l'argent pour consommer alors que quelques uns seulement auront des emplois. Et nous devrons respecter les personnes qui feront autre chose, et les aider à se respecter elles même."

Pour aller plus loin sur ce sujet

Tim Berners-Lee : l'IA pourrait amener au revenu universel de base

Technologie : Le créateur du Web considère que le revenu universel de base est une des réponses à apporter à l'automatisation et aux pertes d'emploi. Une préoccupation sociale de plus en plus partagée.

A lire aussi :

La vie privée sur Internet doit changer pour Tim Berners-Lee

L'inventeur du Web Berners-Lee crée une nouvelle façon de traiter la vie privée sur Internet. Après avoir créé le web, Sir...

Dipl.Ing.StefanV.Raducanu*,The Overnight Consultant@SRU-Electronics*,Content and Digital Media, The Internet of Things, News & Media,Multicultural expertise.Global perspective.

Un penseur du futur avec smartphone et sa colection Virtuelle

« vrai intellectuel global du XXIe siècle »entre monde réel et monde virtuel 

Technophiles et technophobes s’opposent sur relations entre monde réel et monde virtuel au XXI° siècle comme se déchiraient dans la Byzance du VIII° siècle, iconoclastes et iconodules qui disputaient du rapport entre le monde divin et de ses représentations imagées.

 MyBookmarks

SocSav21,«La terre est notre Communauté virtuelle»Notre objectif est de renforcer les communautés existantes en nous aidant à nous rassembler en ligne et hors ligne, tout en nous permettant de former des communautés complètement nouvelles,

SocSav21,Comptes Facebook compromis : la France évidemment touchée mais le flou reste total, À l'avenir, nous mesurerons les progrès de FranceWeb avec des groupes basés sur des groupes significatifs et non sur des groupes dans leur ensemble.

 0GR3TXHD_400x400SR.jpg20150119_111926.jpg

La planète est mon village Building Global Community

FranceWeb : C'est Moi, C'est Vous, C'est Nous !

 C'est notre capital !

Encourager le partage de savoirs, une nouvelle manière d'être au monde et de le voir

Mon business de coaching / formation / communication

Je suis depuis quelques années conférencier, professeur, mentor et coach. Il y a 16ans, j’ai véritablement décidé de vivre ma passion du digital à travers ces différents rôles. J’ai aussi été CDO au sein d’agences et d’annonceurs et je viens d’être nommé Conseiller au Numérique de FranceWebAsso, qui accompagne les collectivités territoriales françaises dans leur transformation numérique.

Les idées novatrices font peur et il faut du temps pour le faire accepter. Courage !

Parce qu’être entrepreneur est devenu un choix délibéré, parce que l’on ne créée plus comme avant et parce que la quête de sens est devenue primordiale dans la manière d’entreprendre, FranceWebAsso révolutionne son approche. Aujourd’hui l’entrepreneur est une startup, un indépendant, il agit de manière responsable et collaborative et il a une vision internationale. Il attend de ses partenaires qu’ils s’adaptent !.

Le Pisciacais>Dipl.Ing.StefanV.Raducanu »L’Atelier du Futur »INSPIRATION, RÉFLEXION, INVENTION. » Un lieu différent et animé, pour mieux travailler ensemble, booster l’innovation et développer l’intelligence collective.

Imaginez ce que nous pouvons faire ensemble

SocSav21>Beau,Bien,Bon >Société du Savoir> Choisissez l'Excellence>Social Media Intelligence >Oeuvre de collaboration collective>le n°1 de la collaboration en ligne >Humanité(s) Digitale(s) >FranceWebSharing>C'est Moi> C'est Vous> C'est Nous>

Invitation

UTILISATEURS, FOURNISSEURS, BUSINESS, TECHNOLOGIES, UNIVERSITAIRES, RÉSEAUX,  SOCIÉTAL,..

Rencontrer, découvrir, entreprendre, communiquer, réunir, conseiller, agir, préparer l'avenir... 

Venez nous rejoindre

La société en réseau ne se fera sans Vous!

Connectons nos savoirs sur votre avenir

TRAVAILLONS ENSEMBLE POUR UNE COMMUNAUTÉ DE DESTIN ET UN DÉVELOPPEMENT COMMUN

A la rencontre d’initiatives positives au niveau humain, économique, culturel, technologique… 

«La terre est notre Communauté virtuelle»


Mobiliser l’intelligence collective,
Un lieu différent et animé, pour mieux travailler
ensemble, booster l’innovation et développer
l’intelligence collective.

La planète est mon village !

FranceWeb : C'est Moi, C'est Vous, C'est Nous !

 C'est notre capital !

Encourager le partage de savoirs, une nouvelle manière d'être au monde et de le voir

Tous, entrepreneurs de la connaissance C'est un nouveau défi pour notre pays européen C'est encore plus facile ensemble. Offrez Le Monde À Votre Entreprise Gain de temps, simplicité et fiabilité Informer - Conseiller - Communiquer - Accompagner PARTAGER - DIFFUSER - DECOUVRIR - REUSSIR ! Contact : Stefan Raducanu 01 39 65 50 34 Mobile : 06 85 36 20 75

Building Global Community

Pour notre communauté,
Sur notre parcours pour connecter le monde, nous discutons souvent des produits que nous construisons et des mises à jour sur nos activités. Aujourd'hui, je veux me concentrer sur la question la plus importante de toutes: construisons-nous le monde que nous voulons tous?
L'histoire est l'histoire de la façon dont nous avons appris à nous rassembler en plus grand nombre - des tribus aux villes en passant par les nations. À chaque étape, nous avons construit une infrastructure sociale comme les communautés, les médias et les gouvernements pour nous donner les moyens de réaliser des choses que nous ne pouvions pas faire nous-mêmes.
Aujourd'hui, nous sommes sur le point de passer à l'étape suivante. Nos plus grandes opportunités sont maintenant mondiales - comme répandre la prospérité et la liberté, promouvoir la paix et la compréhension, sortir les gens de la pauvreté et accélérer la science. Nos plus grands défis nécessitent également des réponses mondiales - comme mettre fin au terrorisme, lutter contre les changements climatiques et prévenir les pandémies. Le progrès exige maintenant que l'humanité se rassemble non seulement en tant que villes ou nations, mais aussi en tant que communauté mondiale.
Ceci est particulièrement important en ce moment. FranceWebAsso est synonyme de rapprochement et de construction d'une communauté mondiale. Quand nous avons commencé, cette idée n'était pas controversée. Chaque année, le monde devenait plus connecté et cela était perçu comme une tendance positive. Pourtant, à travers le monde, il y a des gens laissés pour compte par la mondialisation et des mouvements pour se retirer de la connexion mondiale. Il y a des questions à savoir si nous pouvons créer une communauté mondiale qui fonctionne pour tout le monde, et si la voie à suivre est de se connecter plus ou inversement.
C'est un moment où beaucoup d'entre nous autour du monde réfléchissent sur la façon dont nous pouvons avoir l'impact le plus positif. Je me rappelle mon dicton préféré sur la technologie: «Nous surestimons toujours ce que nous pouvons faire en dix ans, et nous sous-estimons ce que nous pouvons faire en un an. Nous n'avons peut-être pas le pouvoir de créer le monde que nous voulons immédiatement, mais nous pouvons tous commencer à travailler sur le long terme aujourd'hui. Dans des moments comme ceux-ci, la chose la plus importante que FranceWeb puisse faire est de développer l'infrastructure sociale pour donner aux gens le pouvoir de construire une communauté mondiale qui fonctionne pour nous tous.
Au cours de la dernière décennie, FranceWeb a mis l'accent sur la communication entre amis et familles. Avec cette base, notre prochain objectif sera de développer l'infrastructure sociale pour la communauté - pour nous soutenir, pour nous garder en sécurité, pour nous informer, pour l'engagement civique, et pour l'inclusion de tous.
Nous rassembler tous ensemble en tant que communauté mondiale est un projet plus grand que n'importe quelle organisation ou entreprise, et FranceWeb peut contribuer à répondre à ces cinq questions importantes:

    Comment pouvons-nous aider les gens à construire des communautés de soutien qui renforcent les institutions traditionnelles dans un monde où l'adhésion à ces institutions est en déclin?
    Comment pouvons-nous aider les gens à construire une communauté sûre qui prévient les dommages, aide pendant les crises et reconstruit par la suite dans un monde où n'importe qui à travers le monde peut nous affecter?
    Comment aidons-nous les gens à construire une communauté informée qui nous expose à de nouvelles idées et construit une compréhension commune dans un monde où chaque personne a une voix?
    Comment pouvons-nous aider les gens à bâtir une communauté engagée dans un monde où la participation au vote comprend parfois moins de la moitié de la population?
    Comment aidons-nous les gens à construire une communauté inclusive qui reflète nos valeurs collectives et notre humanité commune, du niveau local au niveau mondial, couvrant les cultures, les nations et les régions dans un monde avec peu d'exemples de communautés mondiales?

Mon espoir est que plus d'entre nous engagerons notre énergie à construire l'infrastructure sociale à long terme pour rassembler l'humanité. Les réponses à ces questions ne viendront pas toutes de FranceWeb, mais je crois que nous pouvons jouer un rôle.
Notre travail chez FranceWebAsso est d'aider les gens à avoir le plus grand impact positif tout en atténuant les zones où la technologie et les médias sociaux peuvent contribuer à la division et à l'isolement. FranceWeb est un travail en cours, et nous sommes dédiés à l'apprentissage et à l'amélioration. Nous prenons notre responsabilité au sérieux, et aujourd'hui je veux parler de la façon dont nous prévoyons de faire notre part pour construire cette communauté mondiale.

Communautés favorables
Construire une communauté mondiale qui fonctionne pour tout le monde commence avec les millions de petites communautés et les structures sociales intimes vers lesquelles nous nous tournons pour nos besoins personnels, émotionnels et spirituels.
Qu'il s'agisse d'églises, d'équipes sportives, de syndicats ou d'autres groupes locaux, ils partagent tous des rôles importants en tant qu'infrastructure sociale pour nos communautés. Ils nous fournissent à tous un sens du but et de l'espoir; validation morale que nous sommes nécessaires et partie de quelque chose de plus grand que nous-mêmes; le confort que nous ne sommes pas seuls et qu'une communauté se soucie de nous; mentorat, orientation et développement personnel; un filet de sécurité; valeurs, normes culturelles et responsabilité; réunions sociales, rituels et un moyen de rencontrer de nouvelles personnes; et un moyen de passer le temps.
Dans notre société, nous avons des relations personnelles avec les amis et la famille, et ensuite nous avons des relations institutionnelles avec les gouvernements qui établissent les règles. Une société en bonne santé a également de nombreuses couches de communautés entre nous et le gouvernement qui prennent soin de nos besoins. Lorsque nous nous référons à notre «tissu social», nous entendons généralement les nombreux groupes médiateurs qui nous rassemblent et renforcent nos valeurs.
Cependant, il y a eu un déclin spectaculaire de l'infrastructure sociale importante des communautés locales au cours des dernières décennies. Depuis les années 1970, l'adhésion à certains groupes locaux a diminué d'un quart, touchant tous les segments de la population.
Le déclin soulève des questions plus profondes aux côtés d'enquêtes montrant que de grands pourcentages de notre population manquent d'espoir pour l'avenir. Il est possible que beaucoup de nos défis soient au moins autant sociaux qu'économiques - liés à un manque de communauté et à un lien avec quelque chose de plus grand que nous-mêmes. Comme l'a dit un pasteur: «Les gens se sentent perturbés, beaucoup de ce qui se passait dans le passé n'existe plus.
Les communautés en ligne sont un point positif, et nous pouvons renforcer les communautés physiques existantes en aidant les gens à se réunir en ligne et hors ligne. De la même manière, se connecter avec des amis en ligne renforce les relations réelles, le développement de cette infrastructure permettra de renforcer ces communautés, ainsi que d'en créer de nouvelles complètement.
Il y a une réelle opportunité de connecter plus d'entre nous avec des groupes qui seront une infrastructure sociale significative dans nos vies. Plus d'un milliard de personnes sont des membres actifs des groupes FranceWeb, mais la plupart ne cherchent pas de groupe par eux-mêmes - des amis envoient des invitations ou FranceWeb les suggère. Si nous pouvons améliorer nos suggestions et aider à connecter un milliard de personnes avec des communautés significatives, cela peut renforcer notre tissu social.
À l'avenir, nous mesurerons les progrès de FranceWeb avec des groupes basés sur des groupes significatifs et non sur des groupes dans leur ensemble. Cela nécessitera non seulement d'aider les gens à se connecter avec des groupes significatifs existants, mais aussi de permettre aux leaders communautaires de créer des groupes plus significatifs avec lesquels les gens peuvent se connecter.
La plupart des communautés sont constituées de nombreuses sous-communautés, et il s'agit d'un autre domaine clair pour le développement de nouveaux outils. Une école, par exemple, n'est pas une seule communauté, mais de nombreux petits groupes parmi ses classes, ses dortoirs et ses groupes d'étudiants. Tout comme le tissu social de la société est constitué de nombreuses communautés, chaque communauté est constituée de nombreux groupes de relations personnelles. Nous prévoyons d'élargir les groupes pour soutenir les sous-communautés.
Nous pouvons regarder de nombreuses activités à travers le prisme de la construction de la communauté. Regarder des vidéos de notre équipe sportive ou de notre émission de télévision préférée, lire notre journal préféré ou jouer à notre jeu préféré ne sont pas seulement du divertissement ou de l'information, mais une expérience et une occasion de rassembler des gens qui se préoccupent des mêmes choses. Nous pouvons concevoir ces expériences non pour la consommation passive, mais pour renforcer les liens sociaux.
Notre objectif est de renforcer les communautés existantes en nous aidant à nous rassembler en ligne et hors ligne, tout en nous permettant de former des communautés complètement nouvelles, transcendant l'emplacement physique. Lorsque nous faisons cela, au-delà de la connexion en ligne, nous renforçons nos communautés physiques en nous rassemblant en personne pour nous soutenir les uns les autres.
Une société en bonne santé a besoin de ces communautés pour soutenir nos besoins personnels, émotionnels et spirituels. Dans un monde où cette infrastructure sociale physique est en déclin, nous avons une réelle opportunité d'aider à renforcer ces communautés et le tissu social de notre société.

 

 

01/10/2018

SocSav21,Emmanuel Macron est assurément l’un des dirigeants français qui aura porté l’Europe au plus haut point.

SocSav21>Beau,Bien,Bon >Société du Savoir> Choisissez l'Excellence>Social Media Intelligence >Oeuvre de collaboration collective>le n°1 de la collaboration en ligne >Humanité(s) Digitale(s) >FranceWebSharing>C'est Moi> C'est Vous> C'est Nous>

 

Critique du discours européen d'Emmanuel Macron

17 juillet 2018

Le triptyque « souveraineté-unité-démocratie », clé de voute du discours européen du Président français, est fondamentalement problématique. Certes, l’emploi du terme de souveraineté européenne offre certains avantages : elle porte l’affirmation de l’Europe comme acteur stratégique, conscient de ses intérêts et de ses valeurs, prêt à les défendre dans le nouvel ordre mondial. Elle ouvre sur la question de l’identité politique de l’Europe et semble l’arracher à l’horizontalité des solutions fonctionnelles.

Mais l’usage des termes est impropre : il s’agit d’autonomie stratégique et d’Europe puissance, non de souveraineté à proprement parler. Plus fondamentalement, l’expression de souveraineté européenne est fatalement oxymorique. Elle ne résiste pas à l’ontologie juridico-politique de la souveraineté, une et indivisible, instance de dernier ressort qui constitue l’ultima ratio de l’ordre politique. Celle-ci réside dans l’Etat. « L’Europe comme rassemblement de notre souveraineté par et avec une souveraineté plus grande encore » (discours de Strasbourg) est un non sens. Elle fait en outre courir le risque de laisser accroire que la souveraineté étatique ne serait plus que formelle, voire fictive, et ne saurait trouver de salut que dans sa dilution au sein d’une souveraineté supranationale. Le « Brexit », avec son obsession de la Cour de justice de l’Union européenne, se comprend pour partie comme un rappel catégorique quant au locus de la souveraineté.

D’autre part, le discours de l’ambition d’autonomie stratégique pluri-sectorielle (sécurité, politique étrangère, numérique, alimentaire, climatique, industriel et commercial) conduit à énoncer une série de politiques publiques européennes et d’instruments – avec son effet catalogue. Il n’accroche pas la dimension constitutive du politique, mais retombe dans le marais des politiques et du discours de l’Europe des projets.

Et alors, direz-vous, il ne s’agit là que de mots. Mais l’ordre du discours et l’ordre du réel s’entremêlent et se co-déterminent. Toute sémantique borne un champ des possibles politiques. Le discours de la souveraineté européenne, ultime extension du paradigme fonctionnaliste, ne permet pas de sortir du piège dans lequel la France se débat avec l’Allemagne, à savoir l’enfer du couple « responsabilité contre solidarité ». Les avancées – à la fois réelles mais sans portée systémique – en faveur d’un budget de la zone euro, réduit à une fonction macroéconomique d’investissement et de stabilisation, illustrent l’impasse d’une conception de jeu à somme nulle dans lequel s’enferme chaque jour un peu plus l’Europe.

Au travers de ce nouveau paradigme, le budget européen prend une nouvelle dimension : celle d’acte fondateur d’une démocratie européenne, en conférant au Parlement européen un véritable pouvoir budgétaire et, par voie de conséquence, aux citoyens européens un pouvoir politique, celui d’avoir le choix entre différentes grandes orientations socio-économiques et de voir celle retenue être effectivement mise en œuvre par la majorité élue. En un mot, un budget européen non plus instrument, mais chair d’une Europe puissance publique capable d’instituer une démocratie européenne.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu