Pourquoi un G7 sans la Russie?

La Chancelière Merkel nous l'a expliqué: « Qui aurait cru possible, vingt-cinq ans après la fin de la guerre froide, que l’ordre de paix européen pouvait être remis en question par l’annexion de la Crimée ?" 
Et ainsi L’Ethiopie était invitée, mais pas la Russie ! La Russie était punie, la Russie était mise au coin à cause de son « agression » contre l’Ukraine et de son manque de respect des droits de l’homme. On croit rêver… 
On croit rêver parce que c’est aux USA qu’il y a 2,2 millions de prisonniers, c’est aux USA qu’il y a Guantanamo et le Patriot Act, et les 1.200 victimes de la police urbaine et un million de jeunes noirs tués par la violence et par la drogue depuis cinquante ans. On croit rêver parce que ce sont les néocons américains qui ont déclenché les guerres atroces contre la Libye, contre l’Irak et la Syrie, guerres inutiles et destructrices qui montrent une volonté de nuire irrationnelle, devenue inquiétante. 
Lorsque Poutine se réclame du pragmatisme, on se moque de lui ; comme on se moque de lui lorsqu’il évoque le christianisme qu’il est devenu le seul chef d’État européen à défendre. Les autres défendent le transhumanisme, le mariage gay et les FEMEN. La Russie n’a pas nos valeurs en matière morale et sexuelle. Cela vaut bien une énième guerre ! 
Lorsque les bolcheviks légalisaient l’inceste, ils étaient populaires en Occident, c’est ce que rappelle Soljenitsyne ; il rappelle aussi, l’auteur de Deux siècles ensemble, que jamais l’Union soviétique ne fut si populaire en occident que lorsque la bureaucratie stalinienne extermina quinze millions de paysans russes et ukrainiens. Et aujourd’hui que les Russes et toutes les nationalités qui composent la grande Fédération de Russie connaissent paix et prospérité, ce pays est diabolisé par les médias. Quel paradoxal occident ! 
Faut-il être sot de s’étonner de cela: les occidentaux préfèrent la Russie de la barbarie rouge à la Russie de Poutine. La barbarie les fait rêver, c’est pourquoi ils aident les tueurs islamistes en Syrie. Et il faut se plaindre alors de n’être pas au dîner de cons ?

Affaires Européennes

linkedin.comAffaires Européennes sur @LinkedIn