Avertir le modérateur

21/07/2017

La USAF redéploie le X-37B, l’arme orbitale HAARP qui provoque le chaos climatique, des séismes et des tsunamis.

HAARP.png

DES NOUVELLES DE HAARP

La USAF redéploie le X-37B, l’arme orbitale HAARP qui provoque le chaos climatique, des séismes et des tsunamis.

Par Paul W Kincaid – Le 11 octobre 2015

La US Air Force s’apprête à exécuter un événement de « chaos climatique » pour faciliter l’agenda du Nouvel Ordre Mondial des « Changements climatiques » du Vatican et de l’Organisation des Nations Unies.  Le Commandement Spatial de la US Air Force a redéployé leur HAARP Orbital appelé le X-37B pouvant modifier le climat et causer des tremblements de terre, à bord d’une fusée Atlas 5, le 20 mai 2015.

La mission AFSPC-5 est hautement classifiée. La mission précédente du X-37B a été suivie en temps réel à . La mission X-37B OTV4 (USA 261) peut être suivie en temps réel à OTV 4 (USA 261). Vous pouvez garder une trace du HAARP Orbital X-37B alors qu’il se positionne dans une orbite sur une cible et provoque le chaos climatique ou provoque un tremblement de terre catastrophique et un tsunami à l’aide de leur technologie au rayon laser de la Bande X pouvant manipuler le climat et causer des tremblements de terre.

La US Air Force a développé le X-37B comme un système d’armements HAARP en orbite.  En raison de ses capacités à causer une destruction généralisée ou localisée par la manipulation des conditions météorologiques et de pouvoir causer des changements climatiques ou des séismes et des tsunamis, le X-37B est classé comme une arme de destruction massive (ADM), interdite par le traité international, « Convention sur les Modifications Environnementales ».

Le X-37B a été développé par la US Air Force pour remplacer le système HAARP terrestre basé en Alaska et atteindre l’objectif du Prompt Global Strike, un effort militaire des États-Unis pour développer un système qui peut transporter une arme aérienne conventionnelle à guidage de précision n’importe où dans le monde, en une heure, d’une façon semblable à un Missile Balistique Nucléaire Intercontinental (ICBM).  Le X-37B peut être à guidage de précision et effectuer une frappe aérienne n’importe où dans le monde depuis l’orbite.

Comment le X-37B, un système d’armes orbitales HAARP, fonctionne-t-il ?  Le X et le B de X-37B veulent dire Bande X.  La Bande X est un segment de la région radiophonique des micro-ondes du spectre électromagnétique.  La Bande X est utilisée dans des applications de radar incluant les ondes continues, pulsées, polarisation simple, polarisation double, les radars à appareils synthétiques et les éléments phasés (HAARP).  Le X-37B en orbite est équipé d’antennes actives directionnelles de Bande X, ce qui en fait une arme de la Guerre des Étoiles.  Les éléments phasés créent un faisceau très étroit, dirigé électroniquement, pour détecter précisément et rapidement où concentrer l’énergie dans la ionosphère (et perturber le courant-jet ou créer et diriger des ouragans et des tornades) ou sur la terre (et déclencher un tremblement de terre) ou en mer (et déclencher un séisme pour causer un tsunami).  Le nombre 37 se réfère à l’indice de scintillation à la Bande X (m= 0:37).

L’antenne d’éléments phasés à la Bande X du X-37B en orbite se compose de milliers d’antennes grâce aux modules transmetteur/récepteur (T/R).  Les modules T/R sont des circuits multifonctionnels qui peuvent transmettre, recevoir et amplifier les signaux.  Alors qu’en orbite, le X-37B sans pilote peut être guidé à distance très précisément par les militaires des États-Unis vers n’importe quelle partie du globe et positionné pour chauffer la ionosphère au-dessus d’une zone ciblée et créer un « chaos climatique » (des conditions météorologiques extrêmes généralisées ou localisées) ou bombarder la terre en dessous avec de l’énergie micro-ondes de la Bande X ou des projectiles d’énergie cinétique au tungstène et déclencher un tremblement de terre et/ou un tsunami.

US Patent 4686605 A nous fournit des indices concrets et une corrélation scientifiquement prouvée entre l’activité sismique et la ionosphère, à travers le contrôle des champs de force causés artificiellement par les radiofréquences, ce pour quoi HAARP a été conçu et construit.  Les brevets concernant HAARP donnent des preuves concrètes et irréfutables qu’ils ont été construits non seulement pour chauffer des modifications climatiques dans la ionosphère (simuler de faux changements climatiques) mais aussi, pour provoquer des tremblements de terre et des tsunamis par la transmission de fréquences radio pouvant causer des tremblements de terre dans le sol ou les océans et provoquer des changements dans le champ magnétique terrestre.

Les revendications du US Patent 4686605 A déclarent que « le champ magnétique naturel de la terre pourrait être modifié significativement d’une manière contrôlée par les effets plasma bêta …  Le champ magnétique terrestre pourrait être diminué ou perturbé à des altitudes appropriées pour modifier ou supprimer le champ magnétique. »

« La présente invention peut être formée pour simuler et/ou remplir les mêmes fonctions effectuées par la détonation d’un engin nucléaire du type « soulevant » sans avoir à faire exploser un tel dispositif. »  Soulevant étant défini comme levant ou montant (une chose lourde comme la croûte terrestre) avec de grands efforts ou encore de déplacer vers le haut et vers le bas comme un des six degrés de la liberté.  US Patent 4686605 A déclare que l’invention/technologie peut simuler et/ou exécuter les mêmes fonctions effectuées par l’explosion d’une bombe nucléaire, en générant des vagues sismiques destructrices.

Un tremblement de terre est défini comme « une libération soudaine d’énergie dans la croûte de la terre ou dans le manteau supérieur, généralement causée par un mouvement le long de la faille ou par une activité volcanique résultant dans la génération de vagues sismiques qui peuvent être destructrices. »  Un tsunami est défini comme « une longue vague de haute mer causée par un tremblement de terre, un glissement de terrain sous-marin, ou tout autre trouble ».

Avant la construction de X-37B, ils provoquaient des tremblements de terre et des tsunamis en transmettant des fréquences de tremblements de terre (2,5 Hz) dans l’ionosphère à partir du HAARP terrestre basé en Alaska ou du HAARP de la US Navy basé en mer, SBX-1, et la ionosphère réfléchissait le faisceau très étroit vers une cible présélectionnée sur la surface de la terre ou sur le plancher océanique.  Avec le X-37B en orbite, ils peuvent transmettre un faisceau très étroit de fréquences radio provoquant des tremblements directement au-dessus de la cible (Haïti, le Japon, l’Iran, les eaux au large de Porto Rico ou de la Californie, Parc National de Yellowstone, la ligne de faille New Madrid).

Les tremblements de terre identiques en profondeur et en ampleur, sur la même faille, sont uniquement causés par une induction d’une projection linéaire de fréquences, les faisceaux HAARP.  Un satellite en orbite synchronisée peut générer des projections concentrées de fréquences ciblant des points spécifiques sur la surface de la terre en-dessous.  La signature d’un tremblement de terre provoqué par HAARP est un tremblement de terre à 10 kilomètres de profondeur et chocs annonciateurs.  La fréquence radio pouvant provoquer des tremblements de terre a été établie à 2,5 Hz, mais, puisque que les scientifiques du monde entier peuvent désormais détecter et identifier un tremblement de terre provoqué par cette fréquence de HAARP, les États-Unis utilisent maintenant des propagations soutenues entre 2,0 et 3,0.

Source : JHaine6a.com

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

La Navette Spatiale Secrète ‘X-37B’ de la NASA et son Rôle

Peu de gens savent que les Américains possèdent une navette spatiale parfaitement fonctionnelle. Pas celle qui a été retirée du service en 2011, mais un modèle militaire plus petit. Lorsque vous aurez lu ce billet, vous aurez rejoint le petit club sélect de ceux qui savent.

Quand les Américains jouent de leurs «HAARP»

Vulnerability: EMP | USAF | HAARP

Fukushima

11/07/2017

FranceWebSharing. Post-kantiens. Fichte.doctrine de la science,1794, 1804, Moi énergie créatrice,agilité intellectuelle,Moi Producteur.

Doctrine de la science Dorotheenstadt de Berlin

La recherche sur la philosophie fondamentale de Fichte a suivi une évolution remarquable. L'influence écrasante de Hegel régna sans partage, et pour longtemps, sur la réception de l'idéalisme allemand en général. Tel est le cas tant chez les adversaires de Hegel, qui mirent Fichte et Schelling dans le même panier, que chez les hégéliens eux-mêmes. Ainsi, les commentateurs les plus neutres ne purent, jusqu'à la première moitié du XXe siècle incluse, se départir des grilles de lecture proposées par Hegel lui-même de ses prédécesseurs et du prétendu accomplissement, par ses soins, de tout l'idéalisme. Dans ce cadre, Fichte n'aurait été que le simple précurseur de Hegel, avec sa pensée, qualifiée ou stigmatisée d'« idéalisme subjectif » pendant très longtemps. En d'autres termes, sa pensée n'aurait été qu'une hyperbolisation du sujet moderne.

Plusieurs travaux importants furent consacrés très tôt à Fichte, que ce soit en allemand ou en français. Xavier Léon, le fondateur de la Revue de métaphysique et de morale, est le premier à faire droit à la spécificité de sa pensée (cf. le monumental Fichte et son temps, paru chez Armand Colin en plusieurs volumes de 1922 à 1927), plus encore que son successeur Martial Guéroult, qui proposa un premier découpage significatif des œuvres et de leurs mouvements, sans sortir vraiment de l'horizon hégélien (cf. L'évolution et la structure de la Doctrine de la science chez Fichte paru pour la première fois en 1930, et réédité chez Olms en 1982). En Allemagne, Reinhard Lauth va proposer de nouvelles lectures de Fichte, parallèlement à l'édition, sous sa responsabilité, des œuvres critiques complètes (édition de l'Académie de Bavière).

Par la suite, en France, Alexis Philonenko va également jouer un rôle considérable. Avec La Liberté humaine dans la philosophie de Fichte (Vrin, 1980), il propose une lecture entièrement kantienne de Fichte, critiquant les récupérations hégéliennes et montrant, à travers une analyse serrée de la Grundlage, la maestria de Fichte : en effet, réécrivant complètement la Critique, ce dernier partirait de la Dialectique transcendantale (c'est-à-dire des illusions de la raison) pour justifier, à travers la déconstruction progressive de l'illusion, un système de la liberté pratique du moi, dont le système du droit est l'accomplissement. Ce commentaire produira des remous chez les spécialistes de la philosophie classique allemande et provoquera un nouveau dynamisme de la recherche fichtéenne. Des lecteurs de Fichte comme Alain Renaut resteront fidèles à cette compréhension de la Doctrine de la science que la majorité des commentateurs après Philonenko récuseront, dans la mesure où elle ne fait pas droit à des notions aussi importantes que l'intuition intellectuelle ou le moi absolu.

S'il est désormais acquis que Fichte reste fidèle au projet d'une philosophie transcendantale jusqu'au bout, la plupart des fichtéens allemands, français, italiens ou belges montreront plutôt comment ce projet parvient à « faire système » chez Fichte, et comment il s'enracine dans l'intuition intellectuelle, par le moi, de sa propre activité réfléchissante (là où l'intuition intellectuelle, selon Philonenko, ne devait être qu'une notion vide). On rend ainsi cohérent le passage d'une Doctrine de la science à l'autre en même temps que l'on accède à chacune d'entre elles, jusqu'à la Bildlehre (l'école de Philonenko jugeant au contraire seule digne d'intérêt la philosophie d'Iéna, la philosophie ultérieure n'étant à ses yeux qu'une retombée dans le dogmatisme pré-kantien et un retour à la théologie). Parmi les commentateurs importants de l'après-Philonenko, en France, il y a Jean-Christophe Goddard, Alexander Schnell ou encore Isabelle Thomas-Fogiel.

Fichte's remarks about systematic form and certainty in "Concerning the Concept of the Wissenschaftslehre" give the impression that he intends to demonstrate the entirety of the Wissenschaftslehre from the principle of the self-positing I through a chain of logical inferences that merely set out the implications of the initial principle in such a way that the certainty of the first principle is transferred to the claims inferred from it. (The method of Spinoza's Ethics comes to mind, but this time with only a single premise from which to begin the proofs.) Yet this hardly seems to be Fichte's actual method, since he constantly introduces new concepts that cannot be plausibly interpreted as the logical consequences of the previous ones. In other words, the deductions in the Foundations of the Entire Wissenschaftslehre are more than merely analytical explications of the consequences of the original premise. Instead, they both articulate and refine the initial principle of the self-positing I in accordance with the demands made on the idealist who is attempting to clarify the nature of the self-positing I by means of reflection.

 

09/07/2017

Created in collaboration with Industrial Light & Magic xLab, the project drops participants inside a harrowing run across the US-Mexico border

When Birdman director Alejandro González Iñárritu premiered his new virtual reality installation piece Carne y Arena at the Cannes Film Festival this year, it was celebrated as a new high-water mark for the medium. Created in collaboration with Industrial Light & Magic xLab, the project drops participants inside a harrowing run across the US-Mexico border — highlighting both the horrifying steps those seeking a better life for their families are willing to take, as well as the terror and inhumane treatment that can follow if they’re caught.

It’s a mesmerizing, heartbreaking piece, and while the experience of Carne y Arena undeniably delivers on VR’s endlessly-discussed potential as an “empathy machine,” it’s actually the physical,...

Continue reading…

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu