Avertir le modérateur

21/07/2017

La USAF redéploie le X-37B, l’arme orbitale HAARP qui provoque le chaos climatique, des séismes et des tsunamis.

HAARP.png

DES NOUVELLES DE HAARP

La USAF redéploie le X-37B, l’arme orbitale HAARP qui provoque le chaos climatique, des séismes et des tsunamis.

Par Paul W Kincaid – Le 11 octobre 2015

La US Air Force s’apprête à exécuter un événement de « chaos climatique » pour faciliter l’agenda du Nouvel Ordre Mondial des « Changements climatiques » du Vatican et de l’Organisation des Nations Unies.  Le Commandement Spatial de la US Air Force a redéployé leur HAARP Orbital appelé le X-37B pouvant modifier le climat et causer des tremblements de terre, à bord d’une fusée Atlas 5, le 20 mai 2015.

La mission AFSPC-5 est hautement classifiée. La mission précédente du X-37B a été suivie en temps réel à . La mission X-37B OTV4 (USA 261) peut être suivie en temps réel à OTV 4 (USA 261). Vous pouvez garder une trace du HAARP Orbital X-37B alors qu’il se positionne dans une orbite sur une cible et provoque le chaos climatique ou provoque un tremblement de terre catastrophique et un tsunami à l’aide de leur technologie au rayon laser de la Bande X pouvant manipuler le climat et causer des tremblements de terre.

La US Air Force a développé le X-37B comme un système d’armements HAARP en orbite.  En raison de ses capacités à causer une destruction généralisée ou localisée par la manipulation des conditions météorologiques et de pouvoir causer des changements climatiques ou des séismes et des tsunamis, le X-37B est classé comme une arme de destruction massive (ADM), interdite par le traité international, « Convention sur les Modifications Environnementales ».

Le X-37B a été développé par la US Air Force pour remplacer le système HAARP terrestre basé en Alaska et atteindre l’objectif du Prompt Global Strike, un effort militaire des États-Unis pour développer un système qui peut transporter une arme aérienne conventionnelle à guidage de précision n’importe où dans le monde, en une heure, d’une façon semblable à un Missile Balistique Nucléaire Intercontinental (ICBM).  Le X-37B peut être à guidage de précision et effectuer une frappe aérienne n’importe où dans le monde depuis l’orbite.

Comment le X-37B, un système d’armes orbitales HAARP, fonctionne-t-il ?  Le X et le B de X-37B veulent dire Bande X.  La Bande X est un segment de la région radiophonique des micro-ondes du spectre électromagnétique.  La Bande X est utilisée dans des applications de radar incluant les ondes continues, pulsées, polarisation simple, polarisation double, les radars à appareils synthétiques et les éléments phasés (HAARP).  Le X-37B en orbite est équipé d’antennes actives directionnelles de Bande X, ce qui en fait une arme de la Guerre des Étoiles.  Les éléments phasés créent un faisceau très étroit, dirigé électroniquement, pour détecter précisément et rapidement où concentrer l’énergie dans la ionosphère (et perturber le courant-jet ou créer et diriger des ouragans et des tornades) ou sur la terre (et déclencher un tremblement de terre) ou en mer (et déclencher un séisme pour causer un tsunami).  Le nombre 37 se réfère à l’indice de scintillation à la Bande X (m= 0:37).

L’antenne d’éléments phasés à la Bande X du X-37B en orbite se compose de milliers d’antennes grâce aux modules transmetteur/récepteur (T/R).  Les modules T/R sont des circuits multifonctionnels qui peuvent transmettre, recevoir et amplifier les signaux.  Alors qu’en orbite, le X-37B sans pilote peut être guidé à distance très précisément par les militaires des États-Unis vers n’importe quelle partie du globe et positionné pour chauffer la ionosphère au-dessus d’une zone ciblée et créer un « chaos climatique » (des conditions météorologiques extrêmes généralisées ou localisées) ou bombarder la terre en dessous avec de l’énergie micro-ondes de la Bande X ou des projectiles d’énergie cinétique au tungstène et déclencher un tremblement de terre et/ou un tsunami.

US Patent 4686605 A nous fournit des indices concrets et une corrélation scientifiquement prouvée entre l’activité sismique et la ionosphère, à travers le contrôle des champs de force causés artificiellement par les radiofréquences, ce pour quoi HAARP a été conçu et construit.  Les brevets concernant HAARP donnent des preuves concrètes et irréfutables qu’ils ont été construits non seulement pour chauffer des modifications climatiques dans la ionosphère (simuler de faux changements climatiques) mais aussi, pour provoquer des tremblements de terre et des tsunamis par la transmission de fréquences radio pouvant causer des tremblements de terre dans le sol ou les océans et provoquer des changements dans le champ magnétique terrestre.

Les revendications du US Patent 4686605 A déclarent que « le champ magnétique naturel de la terre pourrait être modifié significativement d’une manière contrôlée par les effets plasma bêta …  Le champ magnétique terrestre pourrait être diminué ou perturbé à des altitudes appropriées pour modifier ou supprimer le champ magnétique. »

« La présente invention peut être formée pour simuler et/ou remplir les mêmes fonctions effectuées par la détonation d’un engin nucléaire du type « soulevant » sans avoir à faire exploser un tel dispositif. »  Soulevant étant défini comme levant ou montant (une chose lourde comme la croûte terrestre) avec de grands efforts ou encore de déplacer vers le haut et vers le bas comme un des six degrés de la liberté.  US Patent 4686605 A déclare que l’invention/technologie peut simuler et/ou exécuter les mêmes fonctions effectuées par l’explosion d’une bombe nucléaire, en générant des vagues sismiques destructrices.

Un tremblement de terre est défini comme « une libération soudaine d’énergie dans la croûte de la terre ou dans le manteau supérieur, généralement causée par un mouvement le long de la faille ou par une activité volcanique résultant dans la génération de vagues sismiques qui peuvent être destructrices. »  Un tsunami est défini comme « une longue vague de haute mer causée par un tremblement de terre, un glissement de terrain sous-marin, ou tout autre trouble ».

Avant la construction de X-37B, ils provoquaient des tremblements de terre et des tsunamis en transmettant des fréquences de tremblements de terre (2,5 Hz) dans l’ionosphère à partir du HAARP terrestre basé en Alaska ou du HAARP de la US Navy basé en mer, SBX-1, et la ionosphère réfléchissait le faisceau très étroit vers une cible présélectionnée sur la surface de la terre ou sur le plancher océanique.  Avec le X-37B en orbite, ils peuvent transmettre un faisceau très étroit de fréquences radio provoquant des tremblements directement au-dessus de la cible (Haïti, le Japon, l’Iran, les eaux au large de Porto Rico ou de la Californie, Parc National de Yellowstone, la ligne de faille New Madrid).

Les tremblements de terre identiques en profondeur et en ampleur, sur la même faille, sont uniquement causés par une induction d’une projection linéaire de fréquences, les faisceaux HAARP.  Un satellite en orbite synchronisée peut générer des projections concentrées de fréquences ciblant des points spécifiques sur la surface de la terre en-dessous.  La signature d’un tremblement de terre provoqué par HAARP est un tremblement de terre à 10 kilomètres de profondeur et chocs annonciateurs.  La fréquence radio pouvant provoquer des tremblements de terre a été établie à 2,5 Hz, mais, puisque que les scientifiques du monde entier peuvent désormais détecter et identifier un tremblement de terre provoqué par cette fréquence de HAARP, les États-Unis utilisent maintenant des propagations soutenues entre 2,0 et 3,0.

Source : JHaine6a.com

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

La Navette Spatiale Secrète ‘X-37B’ de la NASA et son Rôle

Peu de gens savent que les Américains possèdent une navette spatiale parfaitement fonctionnelle. Pas celle qui a été retirée du service en 2011, mais un modèle militaire plus petit. Lorsque vous aurez lu ce billet, vous aurez rejoint le petit club sélect de ceux qui savent.

Quand les Américains jouent de leurs «HAARP»

Vulnerability: EMP | USAF | HAARP

Fukushima

11/04/2016

Knowledge Sharing for a more agile, innovative and engaged organisation. NASA Creates A ‘Planetary Defense Coordination Office’ That Will Track Meteors Headed Toward Earth

11/05/2015

This Week @ NASA, May 8, 2015

05/04/2015 12:16 PM EDT
NASA Administrator Charles Bolden will be at NASA's Langley Research Center in Hampton, Virginia, Friday, May 8 to participate in a ceremony recognizing Langley’s decades of contributions to improving helicopters and other vertical flight aircraft.

 

05/05/2015 04:25 PM EDT
What do you need to bring, and how do you minimize the need for delivery of future supplies in order to establish a sustained human presence on a planet 140 million miles away from Earth?

 

05/06/2015 08:58 AM EDT
NASA astronaut Kjell Lindgren, who is making final preparations for his launch this month to the International Space Station, is available for live satellite interviews from 8 to 9 a.m. EDT Tuesday, May 12.

 

05/06/2015 11:34 AM EDT

A loud whoosh, faint smoke trail and billowing parachutes marked a successful demonstration Wednesday by SpaceX of its Crew Dragon spacecraft abort system – an important step in NASA’s endeavor to rebuild America's ability to launch crews to the International Space Station from U.S. soil.

05/06/2015 09:58 AM EDT

NASA Chief Technologist David Miller will be in Pittsburgh on Wednesday, May 13, to participate in the Intel International Science and Engineering Fair (ISEF) 2015.

 

05/06/2015 10:10 AM EDT

Building on more than a decade of data from International Space Station (ISS) research, NASA is expanding its materials science research by flying an experiment on the U.S. Air Force X-37B space plane.

 

05/07/2015 08:47 AM EDT
 
Engineers are using carbon dioxide snow to clean James Webb Space Telescope's mirrors without scratching them.
 
Earth’s cloudy nature is unmistakable in this global cloud fraction map, based on data collected by the Moderate Resolution Imaging Spectroradiometer (MODIS) on NASA's Aqua satellite. This version of the map shows an average of all of the satellite’s cloud observations between July 2002 and April 2015.
05/08/2015 11:58 AM EDT
NASA's Langley Research Center in Hampton, Virginia, was recognized Friday for its decades of contributions to the advancement of helicopters and other vertical flight aircraft.

 

05/08/2015 01:06 PM EDT
NASA has selected 15 proposals for study under Phase I of the NASA Innovative Advanced Concepts (NIAC), a program that aims to turn science fiction into science fact through the development of pioneering technologies.

 

NASA Logo National Aeronautics and Space Administration

Lyndon B. Johnson Space Center
Houston, Texas 77058
JSC2010-E-038786 -- Mikhail Kornienko

Biographical Data


Kornienko, Mikhail Borisovich
Roscosmos Test-Cosmonaut
514th cosmonaut of the world
104th cosmonaut of the Russian Federation

BIRTHPLACE AND DATE:  Born 15 April, 1960, in Syzran, Kuibyshev region, Russia.

PERSONAL DATA:  Married to Irina Anatolievna Kornienko (Savostina); daughter Natalia.

EDUCATION:  Graduated from a secondary school in Chelyabinsk, Russia, in 1977; served in paratroops in 1978 – 1980; in 1981 to 1987 he studied at the Moscow Aviation Institute and graduated with an engineering degree (aircraft engine mechanical engineer).

EXPERIENCE: In 1980 Kornienko completed his military service and worked for the Moscow law enforcement agencies from 1980 to 1986. In 1986 started working for a mechanical engineering design bureau as a test engineer. In 1991-1995 he worked for commercial companies. In April 1995 Kornienko started working at the Energia Rocket/Space Corporation (RSC) as an engineer. He was responsible for technical documentation and software for testing and crew EVA training.

SPACEFLIGHT TRAINING: In February, 1998 Kornienko was selected as an Energia test cosmonaut candidate, and in 1999, following basic training at the Yu. Gagarin Cosmonaut Training Center, was qualified as a test cosmonaut.

From August 2001 to February 2003 Kornienko was assigned to the ISS 8 backup crew as an ISS flight engineer and Soyuz TM commander (for a launch on the Shuttle). Due to the Columbia tragedy the crew was reassigned. 
From March 2003 to August 2005 participated in RS ISS advanced training.  From September 2005 to January 2006 participated in ISS advanced training. 
From February 2006 trained as ISS 15 bu engineer and Soyuz TMA bu flight engineer. 
From March 2007 to August 2008 participated in RS ISS advanced training.
From August 2008 to April 2010 trained as an ISS 23/24 flight engineer and Soyuz TMA flight engineer.

SPACEFLIGHT EXPERIENCE:  From April 2, 2010 to September 25, 2010 completed his first spaceflight as a Soyuz TMA-18 and ISS-23 flight engineer with cosmonaut A. Skvortsov and astronaut T. Caldwell-Dyson (NASA).  Performed a spacewalk that lasted for 6 hours and 43 minutes.  Kornienko has logged 176 days 1 hour and 18 minutes in space.

AWARDS: Golden Star of the Hero of the Russian Federation (April 12, 2011), Gagarin medal, Honorary citizen of Syzran (2010). 

DECEMBER 2012

05/08/2015 01:45 PM EDT
Reporters are invited to a media day Monday, June 1, at the U.S. Navy's Pacific Missile Range Facility (PMRF) on Kauai, Hawaii, to learn about NASA's second flight test of its Low-Density Supersonic Decelerator (LDSD).
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu