Avertir le modérateur

22/05/2019

Géopolitique.Dimension de Vivatech.124 000 visiteurs pour l’édition de 2019 vs 105 000 en 2018,des startups venues du monde entier, des ténors de la tech mondiale dans les keynotes .Tous les thèmes.. le B2B le B2C.la smart city et des fintechs.

Géopolitique et fact-checking de Vivatech 2019

Publié le 20 mai 2019 et mis à jour le 21 mai 2019 - 4 commentaires -

PDF Afficher une version imprimable de cet article

  La quatrième édition de Vivatech était encore plus impressionnante que la précédente. Le pari des Echos et de Publicis de créer un événement technologique significatif à l’échelle européenne si ce n’est mondiale est plutôt réussi.

Les chiffres en témoignent avec 124 000 visiteurs pour l’édition de 2019 vs 105 000 en 2018, un peu moins des deux tiers pendant les deux journées professionnelles, des startups venues du monde entier, des ténors de la tech mondiale dans les keynotes et la visite des politiques toujours aussi empressés de visiter le salon et de s’y exprimer qu’au Salon de l’Agriculture qui a lieu au même endroit, dans le Palais des Expositions de la Porte de Versailles (VIParis d’Unibail-Rodamco).

Je vais ici creuser quelques aspects de cet événement, sa dimension, sa géopolitique, et faire au passage un peu de fact checking sur quelques-unes des startups rencontrées. Vivatech a sinon été déjà couvert par quasiment tous les médias, dont ce bon résumé de Marjorie Paillon et Guillaume Grallet pour France 24 qui traitait du sujet incontournable des licornes et de quelques découvertes du salon ainsi que l’émission de Jérôme Colombain et François Sorel pour 01Net.tv.

Tout ceci est réalisé rapidement et ne cherche pas à égaler le Rapport du CES de Las Vegas que je produis en janvier et qui est unique en son genre et me demande plus d’un mois de travail ! Je ne peux pas faire cela pour chaque grand salon de l’année !

Dimension de Vivatech

La partie salon de Vivatech s’est agrandie en 2019 avec l’ajout du Hall 2 au Hall 1 de la Porte de Versailles, même si ce dernier ne fait qu’un petit tiers de la surface du Hall 1. L’agrandissement se manifestait également par l’usage de la grande salle du Dôme de Paris, Palais des Sports jusqu’en 2015, pour les sessions plénières. C’était un pari plutôt réussi pour les organisateurs avec des sessions bien remplies, les plus courues étant les keynotes du premier jour avec Emmanuel Macron et Jack Ma d’Alibaba avec environ 4500 spectateurs et les moins courues avec environ 1000 participants. Et puis Gary Kasparov, John Kerry, Ginni Rometty d’IBM, Usain Bolt avec ses véhicules électriques et des dizaines d’autres intervenants prestigieux.

Vivatech communiquait avant le salon, selon les cas, sur 3000 ou 9000 startups, puis 13 000 startups dans le bilan de l’édition 2019. Les 3000 sont un arrondi un peu rapide du nombre de startups exposantes au millier le plus élevé. Selon le catalogue mis en ligne, les startups exposantes étaient 2035, dont une part étaient SDF (sans numéro de stand), probablement parce qu’elles pitchaient dans différents endroits sur le salon. Après le salon, l’organisation inventoriait 2300 startups exposantes ou pitchantes. Alors pourquoi Vivatech communique-t-il sur 9000 startups ? C’est en intégrant les startups visiteuses !

Vivatech communiquait avant le salon, selon les cas, sur 3000 ou 9000 startups, puis 13 000 startups dans le bilan de l’édition 2019. Les 3000 sont un arrondi un peu rapide du nombre de startups exposantes au millier le plus élevé. Selon le catalogue mis en ligne, les startups exposantes étaient 2035, dont une part étaient SDF (sans numéro de stand), probablement parce qu’elles pitchaient dans différents endroits sur le salon. Après le salon, l’organisation inventoriait 2300 startups exposantes ou pitchantes. Alors pourquoi Vivatech communique-t-il sur 9000 startups ? C’est en intégrant les startups visiteuses !

Environ la moitié des startups exposantes étaient d’origine étrangère même si dans ce décompte on trouve quelques startups créées à l’étranger par des Français comme Dathena (Singapour).

Le salon permettait de découvrir suffisamment d’objets tape à l’œil pour attirer les visiteurs : des hélicoptères à propulsion électrique, une voiture-avion, un projet d’Hyperloop polonais, des robots et exosquelettes divers, des imprimantes 3D et des objets à écrans souples (chez LVMH), au milieu d’un océan de solutions très sérieuses et moins visuelles.

Au-delà des inévitables grandes entreprises du CAC 40, il y avait pas mal de startups dites “scale-up” comme Klaxoon, les pavillons de nombreuses régions, ceux de Business France, Bpifrance, de la DGA et de la DGSE, ceux d’écoles d’ingénieurs (Polytechnique, Télécom Paristech) et de laboratoires de recherche (Inria, CNRS, CEA).

Comme chaque année, le Hub Institute avait l’exclusivité sur place de l’organisation de tours organisés de Vivatech. Une grosse vingtaine de guides accompagnaient des équipes de grandes entreprises avec leurs clients dans certains cas (comme pour Microsoft) pendant des tours personnalisés de deux heures, avec de quoi visiter quelques dizaines de stands. Le Hub Institute a produit un compte-rendu détaillé du salon en deux parties (jour 1, jour 2). Cela donne un bon aperçu des points clés du salon même si, dans pas mal de cas, les informations sont “à plat” et manquent de profondeur (la partie quantique mérite quelques ajustements qui feront sourire les spécialistes…).

Géopolitique

Vivatech était déjà à sa création en 2016 une sorte de tremplin médiatique pour le message de “startup nation” d’Emmanuel Macron. Dans son intervention cette année, il était visiblement content de revenir un peu aux sources face à une audience en général conquise, après l’épisode difficile à traverser des Gilets Jaunes. Et il n’était pas seul, puisqu’intervenaient également Justin Trudeau du Canada et la Première Ministre de Nouvelle Zélande, Jacinda Ardern, ainsi que Paul Kagame de Rwanda. Les Ministres français étaient nombreux à arpenter les allées, dont Cedric O, en charge du numérique, qui faisait la tournée de l’écosystème tous les jours. Et il y avait en plus trois commissaires européens : Carlos Moedas, Margrethe Vestager et Pierre Moscovici.

Vivatech avait été précédé par un Sommet de la Tech for Good tenu à l’Elysée. La France veut jouer un rôle de leader pour créer un Internet pacifié, en jouant un peu avec le feu, navigant à vue entre le besoin d’éviter les fake news et la propagation de la haine sur Internet tout en préservant les libertés fondamentales. Aux USA, le premier amendement qui régit la liberté d’expression limite la marge de manœuvre des acteurs de l’Internet.

Dans la pratique, la France se retrouve à “négocier” avec les grands acteurs américains, ces derniers souhaitant à tout prix éviter que la France et l’Europe sur-régulent leur pré-carré. D’où les opérations de lobbying réussies de ces derniers, avec Facebook en tête dont le fondateur Mark Zuckerberg rencontrait en tête à tête Emmanuel Macron, puis Cedric O et une brochette de députés spécialisés dans le numérique (Laure de la Raudière, Paula Forteza, Eric Bothorel). L’heure est à la co-régulation qui remplacerait l’autorégulation sans intervention des états.

Au même moment était remis à Cédric O le rapport Créer un cadre français de responsabilisation des réseaux sociaux : agir en France avec une ambition européenne (34 pages) piloté par un préfet, Frédéric Potier, et Serge Abiteboul, un membre du collège de l’ARCEP. La mission associée à ce rapport était la “Mission Facebook”. En effet, elle avait été lancée à l’initiative conjointe d’Emmanuel Macron et Mark Zuckerberg en mai 2018. Comme le dit la mission : elle “a bénéficié d’un accueil ouvert de la société Facebook. Néanmoins, elle n’a pas accédé à une information détaillée, ni à des éléments confidentiels en raison des délais très courts, de l’absence de cadre juridique formel, et des limites de la politique de transparence de la société Facebook.”. Il n’empêche que le procédé était curieux sur la forme. C’est un peu comme si Monsanto avait créé avec Emmanuel Macron une mission de régulation des pesticides. Au passage, la mission qui impliquait une dizaine de personne ne comprenait qu’une femme. Sur un tel sujet, c’est franchement étonnant et regrettable.

Dans la lignée de la remise du rapport de Cédric Villani en mars 2018 baptisé “France AI for Humanity”, la France se positionne comme une sorte de leader moral de l’Internet face aux géants américains et, éventuellement, asiatiques. Cela ne change rien à leur dominance économique, que l’on cherche un peu en vain à contenir avec les initiatives de Startup Nations qui pullulent en Europe et avec le rêve, un peu chimérique, de créer un marché unique européen du numérique. Il est chimérique car, quoi que l’on fasse sous l’angle règlementaire, ce marché sera toujours plus fragmenté que les marchés US et chinois. Qu’il s’agisse de langue, de culture, et de grands effets de leviers locaux (opérateurs télécoms, banques, retail, …). L’Europe pourrait éventuellement harmoniser la régulation et permettre des regroupements d’acteurs pan-européens pour générer de plus grands effets de levier. Mais il resterait la langue et la culture. Malgré cela, on a besoin de plus d’Europe, pas de moins d’Europe pour conforter la place du continent dans l’échiquier mondial.

Pour ce qui est de Vivatech, le salon accueillait 21 pavillons étrangers dont ceux de la Chine, de la Corée du Sud, de divers pays d’Afrique comme en 2018, du Luxembourg, de la Belgique (juste la Wallonie, comme au CES de Las Vegas), du Royaume-Uni, d’Allemagne (le plus grand), d’Italie (mais juste du Sud, le Nord est riche et n’a pas besoin de faire autant de marketing), du Brésil, du Canada et d’Israël (la Startup Nation de référence).

Une moitié des startups exposantes était d’origine étrangère. Mais il n’y avait pas encore assez de grandes entreprises européennes.

Comment analyser la géopolitique de Vivatech ? En décomptant les stands des grandes d’entreprises avec…

  • Les grandes entreprises des USA et d’Asie comprenant Google, Microsoft, Facebook, Saleforce, Amazon AWS, Cisco, HPE, Intel, Oracle, EY, puis Samsung, Softbank Robotics et Huawei. Même si c’est avec leurs équipes françaises. Ce sont des leaders technologiques mondiaux.
  • Les entreprises françaises et européennes qui ne sont pas des pure players du numérique. C’était la majorité des grandes entreprises exposantes avec leurs contingents de startups : LVHM, L’Oréal, Bouygues, TF1, La Poste, BNP, etc. Ces entreprises ont une faible influence technologique à l’échelle mondiale.
  • Les entreprises françaises et européennes qui sont des pure players du numérique avec Orange, Capgemini, Thales (sort-of), Atos, Talan, Valeo et Bosch, plutôt positionnées dans les services et françaises pour les premières. Les leaders européens de la tech ne sont pas suffisamment présents à Vivatech (Nokia, Ericsson, Dassault Systèmes, Siemens). Cela fait partie des objectifs des équipes de Vivatech que de les y attirer.

A noter un stand bizarre, celui de la Misk Foundation. Cette fondation crée en 2011 par le prince Mohammad bin Salman d’Arabie Saoudite (MBS) encourage l’entrepreneuriat, l’adoption des technologies et la culture auprès des jeunes en Arabie Saoudite. Suite à l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi en octobre 2018, la fondation Bill & Melinda Gates avait arrêté de les soutenir. La présence de cette fondation à Vivatech n’a pas trop été commentée ! La Misk Foundation exposait déjà à Vivatech en 2018. Elle présentait quelques startups d’Arabie Saoudite.

Du côté du visitorat, la présence étrangère ne s’entendait pas vraiment dans les allées. Au Web Summit de Lisbonne, on entend peu parler le portugais. Leur écosystème technologique est moins dense qu’en France et le pays est plus petit. Les visiteurs locaux sont surtout les étudiants et jeunes qui obtiennent un passe au rabais ne leur permettant que d’assister aux sessions plénières dans une grande salle ressemblant à l’Accor Hôtels Arena de Bercy. A Viva Tech, le français dominait largement la langue parlée dans les allées. Les étrangers sont probablement d’abord sur leur stand de startups ou dans des meetings pour faire du business. Ils étaient peut-être aussi disséminés dans un bon nombre de side events qui donnaient le tournis et permettaient à Vivatech de bien s’installer dans le paysage comme un aimant géant de décideurs de tout poil. C’était le cas du CMO Forum qui rassemblait des dirigeants du marketing, de la communication et des médias le 17 mai dans un cycle de débats organisé par McKinsey et Nielsen.

A noter également la troisième édition du LVMH Innovation Award remis par Bernard Arnault ainsi que le plus grand hackathon d’Europe, organisé avec TechCrunch avec l’EDHEC, Eramet, Sanofi–Cegedim–IBM, les Galeries Lafayette, Publicis Sapient et Wix. Durant 36 heures, il rassemblait 1000 développeurs et était doté d’un prix de 5K€.

Vivatech et la diversité de genre

Vivatech fait des efforts constants depuis la première édition pour que les femmes aient leur place dans l’événement. Environ 40% des intervenants dans les sessions étaient des femmes ce qui est un bon niveau dans ce domaine. Plusieurs événements avaient lieu dans la lignée :

Le Female Founder Challenge, organisé avec l’initiative française 50inTech lancée par Caroline Ramade (ex Willa et Paris Pionnières) et Gaëlle Le Goff. Il s’agissait d’un programme de rencontres entre entrepreneuses et investisseurs avec concours de présentations devant des investisseurs internationaux. La gagnante était Vivian Nwakah de MedSaf (Nigeria).

L’EU Prize for Women Innovator, un prix remis par Carlos Moedas, Commissaire Européen pour la Recherche. Il récompensait Michela Puddu (Haelixa, une spin-off de l’ETH Zurich qui utilise des traceurs à base d’ADN), Martine Caroff (de Hephaistos-Pharma, une biotech dans les immunothérapies cancéreuses), Irina Borodina (de DTU Biosustain, une autre biotech) et Shimrit Perkol-Finkel (Chief Scientist d’ECOncrete Tech, une startup israélienne qui créé un type de béton écologique, vidéo).

L’initiative de l’ESN Talan qui organisait une session de promotion des métiers du numérique avec des témoignages de ses collaborateurs et de l’association Quelques Femmes du Numérique ! avec sa présidente, Myriam Multigner, sa déléguée générale, Marie-Anne Magnac, et des femmes ingénieures du numérique comme Yousra Tourki (Diabeloop), Eugénie Vinet (C3i, un éditeur de logiciels de développement pour l’IA) et Isabelle Guidat-Gravina (responsable du data lab chez Hermès). Et votre serviteur, toujours à la photo pour cette initiative. Le tout face à de jeunes lycéennes et étudiantes !

La conférence Girl Power qui faisait s’exprimer des entrepreneuses, actrices, youtubeuses avec l’animation de Bérengère Krief. La Poste organisait les secondes rencontres des femmes du numérique après celle du CES de Las Vegas de janvier 2019, et toujours avec La Tribune. C’est surtout un meet-up.

Pléthore de startups dans tous les domaines

Avec entre 1600 et 2000 startups exposantes, il y a de quoi faire son marché. Elles étaient sélectionnées en particulier dans le cadre d’un grand challenge mondial avec deux dizaines de thèmes et de sponsors de grandes entreprises. D’autres étaient exposantes sur les stands d’organisations diverses, notamment des écosystèmes de régions, de Bpifrance et Business France ou de laboratoires de recherche comme l’Inria.

Tous les thèmes étaient représentés aussi bien dans le B2B que dans le B2C. Les outils et cloud et de développement ainsi que les outils de l’IT arrivaient en tête, suivis de la santé, de la mobilité et des transports, des edtechs et hrtech puis de la smart city et des fintechs.

 

Thematiques startups Vivatech 2019

Mais même dans des thèmes “secondaires”, on pouvait trouver plusieurs dizaines de startups. Elles étaient cependant saupoudrées façon puzzle sur tout le salon. Les grandes entreprises et autres structures d’accompagnement sont presque toutes multi-thématiques. Comme le modèle économique de l’événement passe par les grands exposants, il est difficile pour les organisateurs d’organiser le salon parfaitement par thématique. On a le même syndrome au CES de Las Vegas malgré l’existence de zones thématiques. Certains se plaignent du manque de sérieux de nombreuses startups qui “ne devraient pas être sélectionnées”. Je n’en ai pas tant vu que cela, même si nombre de startups visent des marchés de niche ne présentant pas énormément d’économies d’échelle ou de potentiel réel de marché solvable. SI toutes les startups d’un événement étaient celles qui doivent réussir à coup sûr, il n’y aurait plus de startups !

Startups Vivatech 2019

Dans ma courte visite du salon d’un peu plus d’une journée, je me suis penché en particulier sur les startups du monde des transports du futur. Et pour cause, puisque c’est le thème de la conférence annuelle que je vais délivrer au Web2day de Nantes le 6 juin prochain, en compagnie de Fanny Bouton comme l’année dernière sur l’informatique quantique (vidéo).

Nous avions donc dans l’ordre :

Aeromobil, une société slovaque qui présentait sa voiture-avion, digne successeur de la voiture de Scaramanga dans l’Homme au Pistolet d’Or (1974). Il se trouve que l’engin vole avec des passagers dans une version précédente depuis 2015 (vidéo). Il lui faut de la place pour décoller (500m) et un garage de bonne taille pour la ranger. La propulsion est thermique avec un moteur de voiture et un système qui le relie aux roues ou à l’hélice arrière selon la configuration. Ce n’est donc pas fait pour vos trajets maison-travail en région parisienne, mais plutôt dans des zones où il y a de la place, au Canada, en Australie ou ailleurs. C’est l’un des véhicules convertibles du marché qui vole véritablement (vidéo).

flow

Hovertaxi est une startup française basée près de Toulon. Elle présentait un hexacoptère électrique. Le projet comprend plusieurs particularités : l’hélicoptère est développé et produit par une autre société, EAC Whisper, située à Carpentras. Les deux sociétés ont un contrat d’exclusivité. Seconde particularité : Hovertaxi a conçu sa propre station d’accueil de ces drones et prévoit de devenir opérateur de transports. Enfin, la batterie des drones est à base de condensateurs. Cela donne une densité énergétique plus faible qu’avec les batteries Lithium-Ion couramment employées dans ces aéronefs mais permet des recharges très rapides, de l’ordre de deux minutes pour 80% de capacité et 15 mn d’autonomie. Côté sécurité, le drone a un parachute, ce qui est standard dans ce genre d’aéronef mais ne permet pas de traiter les cas de panne à basse altitude (sachant que les hélicoptères classiques n’ont rien de tout cela…). Il vole déjà à titre expérimental et sans passager. Les mauvaises langues disaient que la société avait dérobé son prototype à un manège pour enfants. Le projet est sympathique mais va se heurter à des obstacles difficiles à franchir : le financement de l’ensemble, la finalisation du drone, sa certification puis son déploiement dans des villes qui devront l’accueillir, et enfin, les questions d’économies d’échelle.

flow

Ascendance Flight Technologies est une autre startup développant un engin “VTOL” (Vertical Take-Off and Landing). Les fondateurs sont des anciens de l’équipe du projet e-fan d’Airbus, qui a été scrappé avec un changement de manager chez ce dernier. Le prototype d’e-fan avait traversé la Manche en 2015. C’était un avion à décollage horizontal classique. Le projet consiste à créer un avion électrique taxi à décollage vertical. L’équipe comprend 11 personnes. L’avion pourra transporter trois personnes sur 150 km à 250 km/h. Ils utiliseront une propulsion électrique hybride, donc probablement avec une turbine à gaz, probablement de Saffran qui s’est positionné sur ce créneau. Le prototype n’était pas présenté sur leur stand d’un mètre carré.

Hyper Poland est une parmi d’une douzaine des projets d’Hyperloop dans le monde. Je n’ai pas eu le temps de les voir sur Vivatech et je suis plus que dubitatif sur ces Hyperloop en général et sur celui-là en particulier. Cela vend du rêve, mais cela survend aussi le bénéfice économique avec un coût au km qui semble sous-évalué pour les infrastructures. Ils ambitionnent de connecter Cracovie et Gdansk, via Varsovie en 35 mn au lieu des 5h30 par train aujourd’hui et sur plus de 600 km. Leur site parle de crowdfunding. Ils ont déjà obtenu $3,8M de financements de la part du National Center for Research and Development polonais. Il ne manque plus qu’une douzaine de milliards d’Euro pour être au bout du compte, avec un coût d’infrastructure de 20M€ au km sur terrain plat. En terrain accidenté, il pourrait monter à 100M€ le km !

Spacetrain est un autre projet de train à très grande vitesse d’origine française qui exposait également à Vivatech en présentant une maquette miniature de son train. Ils veulent relier Paris au Havre en 17 minutes ou Paris-Orléans en 15 minutes. La startup est basée à Orléans. C’est en fait un revival de l’aérotrain de Bertin abandonné en 1977, utilisant un véhicule propulsé par hélice et soutenu par un coussin d’air, le tout avec des turbines à hydrogène à base d’hydrures, des moteurs à induction et des batteries lithium-ion utilisant des électrodes au graphène pour permettre une recharge plus rapide. Ce moyen de transport circulerait à environ 540 km/h pour atteindre des pointes de 740 km/h. Ils évoquent une commercialisation en 2024 en oubliant peut-être que ce délai correspond à celui du permis de construire en France ! La startup est en fait un bureau d’étude industriel et le projet a démarré en 2016. Ils prévoient de faire des essais sur la voie de l’aérotrain qui est proche d’Orléans.

Dans d’autres domaines, j’ai remarqué Soliquid et son système d’impression 3D dans un gel. La vidéo ne présente pas le système d’extrusion. Et pour cause, vu de près, c’est un système d’extrusion qui rappelle les tubes de Rubson avec un “fil” d’un centimètre de diamètre. Les cas d’usage sont l’impression de béton de structures complexes pour le BTP.

flow

Il y avait aussi pas mal de solutions pour améliorer la qualité du sommeil avec le très connu Dreem. Et aussi Open Mind Innovation qui utilise les neurosciences, des capteurs biométriques divers (montre/bracelet, casque EEG) pour aider les collaborateurs des entreprises à mieux se concentrer. La société présentait sur Vivatech un système de diagnostic s’appuyant sur de la réalité virtuelle et des programmes d’entraînement permettant notamment de contrôler ses émotions. Le tout permettrait notamment de limiter le stress.

La startup lyonnaise Capsix présentait son robot de massage du dos utilisant un système 6 axes couplé à un capteur 3D type Kinnect. Il faut juste espérer que l’ordinateur de contrôle est bien sécurisé, histoire d’éviter un hacking du genre du système de massage de Thunderball pour ceux qui s’en souviennent (1965).

flow

Qwant annonçait un partenariat avec Microsoft. Pourquoi donc ? Le cloud Azure leur servira pour gérer leurs services web. Pourquoi OVH n’est-il pas la solution ? Il y a probablement un rationnel à cela mais c’est dommage pour le plus grand acteur local du cloud français, à part Orange.

flow

Côté quantique qui est mon dada, il y avait une belle table ronde avec 100% de femmes dont l’excellente Maud Vinet du CEA-Leti ainsi que Talia Gershon d’IBM et Sophie Proust, CTO d’Atos. Sur le sujet du calcul quantique, les présentations réalisées par Olivier Hess et Georges Ulzberger chez IBM ne désemplissaient pas.

flow

Atos faisait au moment de Vivatech une marche en avant dans la bataille des plateformes du quantique en lançant myQLM, une offre d’outils de programmation quantique destinée aux chercheurs, étudiants et développeurs. C’est un environnement de développement en Python permettant de simuler des programmes quantiques sur son propre ordinateur. La programmation est réalisée en AQASM (Atos Quantum Assembly Language) et pyAQSM. Pour accéder à un nombre de qubits dépassant les capacités courantes des PC, soit au-delà d’une vingtaine de qubits, les développeurs pourront exécuter leur code sur un simulateur Atos Quantum Learning Machine dans le cloud, mais de manière payante. Atos envisage de permettre le partage de pratiques, bibliothèques et codes d’applications quantiques. Atos propose également un des traducteurs open source de codes myQLM vers d’autres environnements de programmation quantique.

D’autres startups liées cette fois-ci à la cryptographie post-quantique exposaient également comme Crypto Quantique (Royaume Uni) ainsi que CryptoNext, cette dernière étant sur le stand d’Inria le premier jour de Vivatech.

Bilan

Vivatech est l’incarnation faite salon de l’ambition de la France dans la tech. C’est un peu la grenouille qui se veut bœuf dans un secteur d’activité où les économies d’échelle font le tri entre les meilleurs et favorisent naturellement les acteurs issus des grands marchés homogènes que sont les USA et la Chine. Tous les pays modernes veulent être “la” startup nation, ou juste “une” startup nation. Et pour cause, les startups sont les entreprises qui permettent à une économie de se renouveler, en complément des TPE/PME et des grandes entreprises dont l’approche des besoins est moins expérimentale et disruptive. En devenir les champions mondiaux est quasiment impossible pour des raisons géographiques. Ne pas être de la partie serait par contre un suicide économique.

Mais la technologie et l’innovation ne se résument pas au numérique. Vivatech l’illustrait bien même si la majorité des startups exposantes gravitaient autour du numérique. Le monde des biens et services physiques est un monde tout aussi important que le digital tout immatériel, tout comme peut l’être une bonne partie de la tech for good. La tech for good est aussi là, avec moins d’influence des GAFAMI-BATX-NATU.

 

Publié le 20 mai 2019 et mis à jour le 21 mai 2019 Post de | Facebook, France, Intelligence artificielle, Politique, Quantique, Santé, Technologie | 1979 lectures

PDF Afficher une version imprimable de cet article  
  

Reçevez par email les alertes de parution de nouveaux articles :


 Les 4 commentaires et tweets sur “Géopolitique et fact-checking de Vivatech 2019” :

25/03/2019

Le président chinois Xi Jinping a souligné dimanche l'importance de maintenir une relation sino-française solide pour le développement à long terme des deux pays et son impact potentiel sur le monde.

Xi rencontre Macron pour entretenir de solides relations sino-françaises

Xinhua | Mis à jour le: 2019-03-25 08:21
Le président Xi Jinping rencontre le président français Emmanuel Macron à Nice le 24 mars 2019. [Photo / Xinhua]

NICE, France - Le président chinois Xi Jinping a souligné dimanche l'importance de maintenir une relation sino-française solide pour le développement à long terme des deux pays et son impact potentiel sur le monde.

Xi, qui effectue une visite d'Etat en France, a tenu ces propos lors d'une rencontre avec le président français Emmanuel Macron à Nice, dans le sud de la France.

Rappelant l'histoire des échanges amicaux entre la Chine et la France, Xi a souligné que la France était le premier grand pays occidental à établir des relations diplomatiques officielles avec la République populaire de Chine (RPC).

La France, a-t-il ajouté, est également le premier pays à former un partenariat stratégique et à mener un dialogue stratégique avec la Chine et le premier à établir une coopération civile dans le domaine de l'énergie nucléaire avec la Chine.

Il a souligné l'importance particulière de sa visite, qui a eu lieu à l'occasion d'une année spéciale marquant le 70e anniversaire de la fondation de la République populaire de Chine et le 55e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques sino-françaises.

Xi a parlé des choses qui restent inchangées face aux profonds changements de la situation internationale et des relations bilatérales.

Il a déclaré que l'importance que la Chine attache à ses relations avec la France n'a pas changé. La Chine a toujours considéré la France comme un partenaire de coopération prioritaire et les deux peuples entretiennent une amitié particulière, a-t-il ajouté.

"Il s'agit d'un atout précieux dont nous devons hériter et poursuivre pour maintenir les relations sino-françaises à la pointe de l'actualité", a déclaré Xi.

Le président Xi Jinping et son épouse Peng Liyuan rencontrent le président français Emmanuel Macron et son épouse Brigitte Macron à Nice, le 24 mars 2019. [Photo / Xinhua]

Xi a poursuivi en affirmant que la poursuite commune de la paix, du développement, de l'équité et de la justice n'avait pas changé.

Il a déclaré que la Chine et la France respectaient les normes fondamentales régissant les relations internationales, fondées sur les objectifs et les principes de la Charte des Nations Unies, tout en pratiquant le multilatéralisme et en s'opposant au protectionnisme et à l'unilatéralisme dans les affaires internationales.

Les deux pays sont déterminés à construire une économie mondiale ouverte et à travailler ensemble pour relever les défis communs auxquels l'humanité est confrontée, a déclaré Xi, ajoutant que la Chine et la France avaient coopéré avec succès à de nombreuses reprises dans le domaine du changement climatique, jouant un rôle moteur positif dans le monde. .

La nature mutuellement bénéfique et gagnant-gagnant de la coopération Chine-France n'a pas changé, a déclaré Xi.

"L'histoire de la coopération sino-française montre que les relations bilatérales ne sont pas un" jeu à somme nulle ". Les fortes complémentarités entre les deux économies resteront longtemps ", a déclaré Xi Xi, ajoutant que le développement soutenu de la Chine et son ouverture accrue créeraient une multitude de nouvelles opportunités ainsi qu'un plus grand espace pour la coopération bilatérale.

Xi a appelé les deux pays à explorer en permanence de nouveaux domaines de coopération, à développer de nouveaux domaines de croissance et à accélérer la mise en œuvre des projets de coopération avec Belt and Road et avec des tiers convenus.

"La Chine est prête à renforcer la communication stratégique et la coordination avec la France sur des questions majeures telles que les affaires de l'ONU, la réforme de l'Organisation mondiale du commerce et le changement climatique", a déclaré Xi, ajoutant que la Chine soutenait toujours l'intégration européenne et souhaitait que la France joue un rôle plus actif rôle dans la direction et la promotion des relations sino-européennes.

Saluant sa visite réussie en Chine l'année dernière, Macron a déclaré que les deux pays appliquaient le consensus important atteint par lui-même et Xi au cours de l'année écoulée, renforçant la coopération dans les domaines de l'économie, du commerce, de la technologie et de la culture.

La France accorde une grande attention à l'Initiative Ceintures et routes, considère la Chine comme un important partenaire de coopération stratégique et apprécie le rôle important de la Chine dans le changement climatique et d'autres affaires internationales, a déclaré M. Macron.

Le président français s'est engagé à renforcer encore la communication stratégique et la collaboration avec la Chine et à jouer pleinement le rôle moteur du partenariat stratégique global entre la France et la Chine, afin de préserver conjointement le multilatéralisme et de promouvoir la paix et la prospérité mondiales.

La France est la dernière étape de la tournée européenne de Xi dans trois pays qui l’a conduit en Italie et à Monaco.

17/03/2019

Libérons la parole»« Pendant que Paris brûle, Macron fait du ski »A propos d’un prétendu droit d’ingérence dans les affaires d’un Etat tiers»Pourquoi Kadafi et pas la monarchie saoudienne ? bombardements démocratiques?

Collaborer ! Anticiper ! Innover !

«Gilets jaunes»: Le week-end au ski de Macron écourté mais critiqué, l'exécutif dénonce une «fausse polémique»

Mitraillé par l’opposition qui dénonce « l’incompétence » de l’exécutif, Emmanuel Macron a dû écourter son week-end de ski samedi et promis des « décisions fortes » en réponse aux dégâts commis sur les Champs-Elysées lors de l’acte 18 des « gilets jaunes ».

A propos d’un prétendu droit d’ingérence dans les affaires d’un Etat tiers

Depuis que l’on a commencé à théoriser la possibilité d’un droit international – on peut dire depuis Grotius, au XVIIe siècle et depuis le traité de Westphalie qui mit fin à la « Guerre de Trente Ans » (1648) on s’accorde généralement pour considérer que le principe de non-ingérence dans les affaires intérieures d’un État tiers est au fondement de tout droit international dès lors qu’un tel droit vise à la paix. Que ce principe ait été allégrement violé par tous les fauteurs de guerre, on ne le sait que trop. Mais la violation répétée d’un principe ne suffit pas pour le rejeter ! Kant, un des partisans les plus rigoureux d’un droit international garantissant une « paix perpétuelle » soutient même que le « droit des gens », c'est-à-dire le droit des nations se résume à cette non-ingérence. Même si on désapprouve le régime politique d’un pays, on n’est pas plus fondé à lui faire guerre qu’on est fondé à intervenir contre un quidam dont on juge la conduite scandaleuse dès lors qu’elle ne met pas en cause le droit en tant règle universelle de la coexistence des libertés individuelles.

On le sait si bien que lorsqu’on a décidé de faire la guerre à un État, on invente toutes sortes de « fake news » pour l’accuser de menées agressives contre les autres États. Ainsi en fut-il des fameuses « armes de destruction massive » de Saddam Hussein, dont les photographies furent présentées sans vergogne dans des réunions internationales par le secrétaire d’État à la défense américain, le général Colin Powell.

On connaît cependant des cas d’ingérence légitime : par exemple, quand, en 1936, la République espagnole a appelé ses alliés, membres de la SDN, à l’aider à se défendre contre une guerre civile engagée par un général rebelle, la France et la Grande-Bretagne étaient fondées à porter secours à leur allié, et ce non seulement pour des raisons de principes mais aussi parce que les rebelles espagnols étaient soutenus par deux gouvernements qui avaient claqué la porte de la SDN et ne faisaient pas mystère de leurs ambitions guerrières notamment contre les pays démocratique. Dans ce cas où l’ingérence semblait presque naturelle, notons que la Grande-Bretagne et la France ont courageusement pris le parti de ne rien faire, de laisser la république espagnole se faire étrangler par ses bourreaux, ce qui a ouvert la voie à la seconde guerre mondiale ! Insistons : dans ce cas, l’intervention eût été légitime puisque la demande venait du gouvernement espagnol lui-même. On restait donc dans un cadre juridique strictement westphalien !

En revanche, ce à quoi nous avons assisté au cours des dernières décennies est quelque chose de très différent. Dans l’ex-Yougoslavie, en Irak (à deux reprises), en Libye et en Syrie, des grandes puissances sont intervenues, invoquant des motivations humanitaires ou la défense de la démocratie pour abattre les gouvernements en place et, éventuellement, installer des gouvernements plus à leur goût. Que faut-il en penser ?

Dans cette affaire les bons sentiments, la pitié par exemple, brouillent notre jugement. Le régime intérieur d’un État peut-être parfaitement déplorable, juridiquement les autres États n’ont aucune raison d’intervenir directement pour le renverser. En tant qu’État démocratique ou à peu près démocratique nous ne sommes évidemment pas obligés de commercer avec un gouvernement tyrannique ni même d’avoir des relations diplomatiques (tout cela n’est qu’une question d’opportunité). Rien ne nous oblige à inviter le tyran dans la tribune officielle du 14 juillet (Bachar) ou le laisser planter sa tente dans le jardin de l’Élysée… Mais nous ne pouvons nous autoriser à renverser ces tyrans, renversement qui ne peut être que le fait de révolutions de palais ou populaires menées de l’intérieur. Encore une fois, c’est une question de droit. Si on s’autorise ce genre d’intervention au motif que le gouvernement n’est pas démocratique et martyrise son peuple, il est à craindre que la liste des endroits où il faut procéder à des « bombardements démocratiques » ne soit fort longue. Pourquoi Kadafi et pas la monarchie saoudienne ?

Kadhafi contre le roi d’Arabie Saoudite et les États-unis

La scène se déroule au cours d’une réunion des chefs d’État de la Ligue arabe en février 2003, un mois avant la guerre de George W. Bush contre l’Irak. Mouammar Kadhafi, alors président de Libye, dénonce la présence américaine dans le Golfe en vue de contrôler les ressources énergétiques. Il met en cause l’Arabie Saoudite.

Face à cette estocade, le roi Abdallah prend aussitôt la parole, désigne du doigt Kadhafi en concluant ainsi : « La tombe est devant toi. » On sait depuis ce qu’il est advenu du défunt guide suprême de la révolution de la Jamahiriya libyenne, sauvagement assassiné le 20 octobre 2011 à Syrte avec la complicité des monarchies du Golfe, dont celle du Qatar.

L’identité nationale contre la nation

Dans « identité nationale », il y a identité. Commençons par quelques remarques concernant la notion d’identité elle-même. L’identité n’est pas une chose ni une propriété, mais une relation. Je suis un homme ou une femme, je suis noir ou blanc, mais je ne suis pas identique. On ne peut être identique qu’à quelque chose. Deux choses sont identiques si elles sont indiscernables ou du moins indiscernables sous certains rapports que l’on estime pertinents. Par exemple quand on décline son identité, on établit une relation entre l’individu physique présent et une personne reconnue par les autorités légales.

On peut également définir l’identité comme la permanence d’une entité. Préserver son identité, c’est L’homme âgé et le jeune homme ne sont pas la même chose et pourtant il y a quelque chose qui est préservé qui est précisément leur identité. En quoi consiste cette chose préservée, c’est une question philosophique sérieuse et compliquée. En tout cas, préserver son identité, c’est donc rester identique à soi-même, c’est rester soi !

Voyons ce que cela donne quand on applique ces esquisses de définition à l’identité nationale. Il y a dans cette expression une première ambiguïté. Quand on parle de l’identité personnelle il n’y a aucun doute, on parle du rapport de la personne à elle-même : « - Qui êtes-vous ? - je suis X, né le ... » Ou encore « - je suis qui je suis, je suis qui j’étais, je suis qui je serai. » Mais pour l’identité nationale, on ne sait pas trop à quoi se rapporte l’adjectif national. Il peut s’agir :

(1) De l’identité des individus qui composent une nation et qui la composent précisément parce qu’ils sont identiques en quelque chose.

(2) De l’identité de la communauté humaine qu’on appelle nation : ce qui fait que les Français considèrent comme faisant partie de leur histoire la bataille Bouvines, le règne de Louis XIV ou la guerre contre les Prussiens.

Le mot « nation » lui-même est porteur de cette ambiguïté. La nation renvoie au latin nascor, natus, au fait de naître. La nation regroupe tous ceux qui ont quelque chose de commun par naissance. Mais cette définition est de la mythologie pure et simple – toutes les origines sont mythiques. On apprenait jadis aux enfants « nos ancêtres, les Gaulois », mais cette histoire à peu près aussi sérieuse que l’histoire du Proche-Orient racontée par la Bible. Toutes les nations, sans exceptions, sont faites de l’amalgame de peuples qui se sont rencontrés, entretués et embrassés. Tout le monde sait que les Italiens ne sont pas des descendants de Romains, ni même des descendants de Romains croisés d’Étrusques, mais aussi des Celtes, des Lombards (c’est-à-dire de sortes de Goths), des Normands, des Arabes, des Espagnols, des Grecs ... et tutti quanti. Les Allemands ne sont pas plus des Germains que les Français des Francs. Les nations ne sont pas non plus des unités linguistiques : ni l’Italie, ni l’Espagne, ni la Suisse, ni la Grande-Bretagne, ni même la France et l’Allemagne ne sont des unités linguistiques : l’Allemand souabe et l’Allemand berlinois sont plutôt différents sans parler ceux qui parlent encore les dialectes du « Niederdeutsch ». La nation, c’est comme Dieu dans la théologie négative, on ne peut la désigner que par des négations ! En tout cas, on peut réfuter en son fonds la définition qu’en donnait Staline : « La nation est une communauté humaine stable, historiquement constituée, née sur la base d’une communauté de langue, de territoire, de vie économique et de formation psychique qui se traduit par une communauté de culture. » (in Le Marxisme et la question nationale)

À l’arrière-plan des discours de MM. Sarkozy, Besson et autres de la même farine, il y a quelque chose de cette définition stalinienne. Mais si elle est « historiquement constituée », une nation n’est pas une communauté stable, ni une communauté de langue, ni une communauté de territoire et encore moins cette chose bizarre que Staline appelle « communauté psychique ». Il faut donc, et c’est le plus raisonnable, renoncer à essayer de définir la nation par ce qu’il pourrait y avoir d’identique chez tous les membres de cette nation !

De cette première conclusion, on peut tout d’abord que l’intégration d’un individu « né ailleurs » dans une nation ne peut pas être la transformation de cet individu au point qu’il puisse s’identifier au modèle national, c’est-à-dire à l’individu-type. Pour faire un bon Français, il n’est pas nécessaire de porter un béret et de se promener avec une baguette de pain sous le bras... Les tests de bonne francité que M. Besson a commencé de mettre en place pour le regroupement familial n’ont aucun sens ... d’autant que bon nombre de Français « de souche » (de laquelle, c’est une autre affaire) ne manifestent qu’une maîtrise très approximative de la langue française et ignorent superbement la culture et les « valeurs » de la France – à commencer par bon nombre d’hommes politiques éminents dont l’usage de la langue française laisse beaucoup à désirer....

Si la définition de l’identité nationale par l’identité des propriétés partagées par les individus la composant est une définition intenable, il reste pourtant possible de donner un sens à la notion d’identité nationale. L’identité nationale est tout simplement la revendication d’appartenance à une nation, non pas une nation définie en termes « naturalistes », mais une nation définie comme une « communauté de vie et de destin », pour parler comme Otto Bauer, dirigeant socialiste autrichien jusqu’aux années 30 et auteur d’un ouvrage remarquable, La question des nationalités et la social-démocratie, (EDI, 1987).

Les hommes sont des animaux « politiques » disait Aristote. Ils ne sont pas individus que se sont faits eux-mêmes ; ils n’existent et ne peuvent exister que dans des communautés politiques, que les Grecs appelaient « cités », les Romains « république » et nous « nations ». Ces nations sont constituées par un ensemble de relations entre les individus et entre les groupes humains relativement stables dans le temps, bien que susceptibles de nombreuses transformations, relations qui unissent ces individus et ces groupes et les séparent des individus et groupes qui ne font pas partie de ces relations. Quand Otto Bauer parle de « communauté de destin », il vise juste : nous sommes unis parce que nous pensons que nous avons une destinée commune. Et l’appartenance à la nation n’est rien que le fait d’assumer une commune destinée, c’est-à-dire que les affaires politiques nationales et internationales deviennent mes affaires !

Cette conception de la nation, Ernest Renan lui a donné une expression célèbre que je vais rappeler dans une conférence du 11 mars 1882, faite en Sorbonne et qui reste un grand classique. « Une nation est donc une grande solidarité, constituée par le sentiment des sacrifices qu’on a faits et de ceux qu’on est disposé à faire encore. Elle suppose un passé ; elle se résume pourtant dans le présent par un fait tangible : le consentement, le désir clairement exprimé de continuer la vie commune. L’existence d’une nation est (pardonnez-moi cette métaphore) un plébiscite de tous les jours, comme l’existence de l’individu est une affirmation perpétuelle de vie. » Quand on abandonne la définition naturaliste de la nation, il faut dire que la nation est bien le nom moderne de ce que les Grecs appelaient « polis » et les habitants, les membres de la nation sont des « citoyens ». Les citoyens ne sont pas seulement des individus privés (cette réunion d’hommes mis les uns à côté des autres que les Grecs appelaient un « laos » et que nous traduisons par peuple) mais aussi et surtout des individus réunis politiquement par des droits et des devoirs en rapport avec les affaires communes, ce que les Grecs appelaient un « demos » et que nous traduisons aussi par peuple...

De cela on peut déduire de nombreuses conséquences politiques et notamment celle-ci que les frontières nationales ne sont pas des vieilleries dont on peut se débarrasser à bon compte. J’ai eu l’occasion de développer cela ailleurs. Pour l’heure il suffit de souligner que les champions de « l’identité nationale » sont en même temps des adversaires acharnés de la nation en général et spécialement de la nation française.

Ils en sont ses adversaires dans ses rapports avec l’extérieur puisqu’ils œuvrent avec acharnement à l’intégration de la république dans des espaces transnationaux ou supranationaux comme l’Union Européenne et l’OTAN. L’actuel président de la république n’a rien eu de plus pressé à faire qu’à piétiner le vote des citoyens français de 2005 pour faire passer (en dehors de tout consentement populaire) son « traité de Lisbonne », qui n’est que la reprise, en pire, du TCE de 2005. C’est le même qui parachevé quelque chose que les gouvernements précédents avaient engagé, la réintégration de la France dans le commandement intégré de l’OTAN.

Il paraît que l’on va faire chanter la Marseillaise à l’école, alors que l’enseignement de l’histoire, singulièrement de l’histoire nationale a été drastiquement restreint au profit de l’enseignement de la construction européenne et de la mondialisation. Pour l’apprentissage de la Marseillaise, peut-être pourrait le faire le samedi matin en primaire, ce samedi matin de classe que M. Darcos a supprimé pour favoriser les départs en weekend de la classe moyenne aisée...

Enfin, le débat sur l’identité nationale ressort au moment précis où l’on s’apprête à adopter une réforme de l’organisation territoriale du pays qui va mettre en pièces le tissu administratif qui sous-tend la république depuis plus de deux siècles et où va prévaloir le principe de concurrence entre les régions, entre les métropoles. La question nationale est vraiment une affaire trop sérieuse pour qu’on la laisse aux mains des destructeurs de la nation, à ceux qui veulent détruire toutes les solidarités et faire de chacun le rival et même l’ennemi de son compatriote.

“Fouille en dedans. C'est en dedans qu'est la source du bien et elle peut jaillir sans cesse si tu fouilles toujours.”

MyBookmarks.p20Mars2019

PPF "Encore une Get connected "Consulting Firms,Sites and Links"You know who they are. Those key companies that you do business with every day, every hour, maybe every second. The best way for you to really take advantage of business partners like these : SRU-Electronics >Institut for International Research>21CenturyWebArchive>People, Region, Country, Firm, Department,..You !>MyNewsCenterNavigator>Know why, Know who, Know where, Know what>"The secret of the success">Learn,Meet,Discover,>Collaborate,Connect 20 Minutes MySmartPeopleGlobalVillage>La Ville Ouverte> l’humain au centre du dispositif>Ville intelligente et durable>FranceWebCitoyen>MediaIntel>Communauté virtuelle, site mobile, contenus contributifs> "TheGrid">ConnectedHomeSolutions for Wonderful Life>I,We,You Les blogs 20 Minutes "TRULY A GOLDMINE!"Incredible!"How to Get Free Publicity in Newspapers and Magazines.To Make Your Decision Easier, Here's My No-Way-You-Can-Lose, 100% Risk-Free Money-Back Guarantee : MySmartPeopleGlobalVillage>La Ville Ouverte> l’humain au centre du dispositif>Ville intelligente et durable>FranceWebCitoyen>MediaIntel>Communauté virtuelle, site mobile, contenus contributifs> "TheGrid">ConnectedHomeSolutions for Wonderful Life>I,We,You SocSav21 & PoissySmartCity>Tagué>énergie propre , intelligence artificielle , changement climatique.Les nouveaux réacteurs nucléaires plus sûrs qui pourraient aider à arrêter le changement climatique : MySmartPeopleGlobalVillage>La Ville Ouverte> l’humain au centre du dispositif>Ville intelligente et durable>FranceWebCitoyen>MediaIntel>Communauté virtuelle, site mobile, contenus contributifs> "TheGrid">ConnectedHomeSolutions for Wonderful Life>I,We,You 20minutes-blogs.fr Online Marketing Services That's Affordable and Effective Free Publicity-Publicity-Press Release publicity Le tir de masse en Nouvelle-Zélande montre à quel point les médias sociaux sont perturbés - MIT Technology Review Un météore a explosé sur la Terre avec 10 fois l'énergie de la bombe atomique d'Hiroshima - MIT Technology Review Un algorithme peut transformer vos doodles en images photoréalistes - MIT Technology Review L'ADN a-t-il pris Jack l'éventreur? Probablement pas, mais les vieux objets sont prêts à révéler leurs secrets - MIT Technology Review Dix grands défis mondiaux que la technologie pourrait résoudre - MIT Technology Review Pourquoi l'énergie propre ne résoudra pas tous les problèmes de pollution de Bitcoin - MIT Technology Review Des histoires marquées sur l'énergie propre - MIT Technology Review Leigh Phillips - Examen de la technologie MIT 20minutes-blogs.fr Babelfish traduction - Recherche Google How we’ll invent the future, by Bill Gates Des solutions  e-business efficaces et concrètes e-Global : Portail Collaboratif PoissyVilleConnectée,VilleNumérique, La communication tous-tous Le penseur Stefan Raducanu, Ma reussite sur le Web, Mon entreprise FranceWeb,e-GlobalNetWork® Coopérations entre entreprises, 4 temps essentiels Airbus cultive le travail collaboratif Agora-Project agora-project.zip agora-project espace de travail collaboratif 1860-2010 : 150 ans d'Histoire...MyNewsCenter,FranceWebAsso,StefanV.Raducanu,Savoie : @YvelinesFranceWeb*>Pour Vous et avec Vous* >VOIR ET ETRE VU ! > L’intelligence collective à grande échelle ! >Communauté virtuelle*, site mobile, contenus contributifs > Vivre l'exceptionnel au quotidien avec FranceWebAsso*,La HauteCoutureWeb rsweb : "PoissySmartCity">La Ville Ouverte, l’humain au centre du dispositif>Ville intelligente et durable>PoissyWebCitoyen>"Un pour Tous".."Tous pour Un".."Chacun pour Soi">> Les Pisciacais ont la parole>Citoyenneté>Ecouter la Ville> Nos Idées pour la France Dipl.Ing.StefanV.Raducanu veille pour vous: économie,technologie, societal",SocSav21,FranceWeb,Solidage verge d'or, 1n∞, 2045,CES 2018 : ce qui nous attend du côté des TV, Mais il se passe aussi beaucoup de choses en coulisses, : MySmartPeopleGlobalVillage>La Ville Ouverte> l’humain au centre du dispositif>Ville intelligente et durable>FranceWebCitoyen>MediaIntel>Communauté virtuelle, site mobile, contenus contributifs> "TheGrid">ConnectedHomeSolutions for Wonderful Life>I,We,You Un vent nouveau sur l’écriture de l’histoire.T3,T2,T1,RACONTEZ VOTRE HISTOIRE,“Fouille en dedans. C'est en dedans qu'est la source du bien et elle peut jaillir sans cesse si tu fouilles toujours.”Archive PVC,Raconter la Vie ! Le monde au XXIe siècle : MySmartPeopleGlobalVillage>La Ville Ouverte> l’humain au centre du dispositif>Ville intelligente et durable>FranceWebCitoyen>MediaIntel>Communauté virtuelle, site mobile, contenus contributifs> "TheGrid">ConnectedHomeSolutions for Wonderful Life>I,We,You apprentissage : MySmartPeopleGlobalVillage>La Ville Ouverte> l’humain au centre du dispositif>Ville intelligente et durable>FranceWebCitoyen>MediaIntel>Communauté virtuelle, site mobile, contenus contributifs> "TheGrid">ConnectedHomeSolutions for Wonderful Life>I,We,You MySmartPeopleGlobalVillage>La Ville Ouverte> l’humain au centre du dispositif>Ville intelligente et durable>FranceWebCitoyen>MediaIntel>Communauté virtuelle, site mobile, contenus contributifs> "TheGrid">ConnectedHomeSolutions for Wonderful Life>I,We,You Utopies pour après-demain,Stefan et Madeleine Raducanu Ville de Saint-Germain-en-Laye, Evolution du quartier de l'hôpital : découvrez les projets samedi 23 mars au TAD. Rencontre avec Jean-Pierre Siméon. L'Europe à la barre : MySmartPeopleGlobalVillage>La Ville Ouverte> l’humain au centre du dispositif>Ville intelligente et durable>FranceWebCitoyen>MediaIntel>Communauté virtuelle, site mobile, contenus contributifs> "TheGrid">ConnectedHomeSolutions for Wonderful Life>I,We,You Cérémonie de citoyenneté pour les jeunes électeurs,Ma semaine in Deauville - Du 19 au 25 mars 2019 : MySmartPeopleGlobalVillage>La Ville Ouverte> l’humain au centre du dispositif>Ville intelligente et durable>FranceWebCitoyen>MediaIntel>Communauté virtuelle, site mobile, contenus contributifs> "TheGrid">ConnectedHomeSolutions for Wonderful Life>I,We,You 20minutes-blogs.fr McLuhan ne répond plus - Dominique WOLTON Ma semaine in Deauville - Du 19 au 25 mars 2019, Cérémonie de citoyenneté pour les jeunes électeurs : SRU-Electronics >Institut for International Research>21CenturyWebArchive>People, Region, Country, Firm, Department,..You !>MyNewsCenterNavigator>Know why, Know who, Know where, Know what>"The secret of the success">Learn,Meet,Discover,>Collaborate,Connect SRU-Electronics >Institut for International Research>21CenturyWebArchive>People, Region, Country, Firm, Department,..You !>MyNewsCenterNavigator>Know why, Know who, Know where, Know what>"The secret of the success">Learn,Meet,Discover,>Collaborate,Connect Informer n’est pas communiquer - Dominique WOLTON Images,Institut for International Research>SRU-Electronics . - Recherche Google Images, FranceWeb,Unique, FranceWeb en un clic de souris, RECHERCHER,OBSERVER,METTRE EN LIEN,DIFFUSER, - Recherche Google Images, "Un pour Tous".."Tous pour Un".."Chacun pour Soi" - Recherche Google DEMOCRATECH (PARIS 3) Chiffre d'affaires, résultat, bilans sur SOCIETE.COM - 820609915 Alors En avant !!!!->Aucune force au monde ne pourra arrêter celui qui rêve, celui qui construit, celui qui aime, qui espère de la vie le moment magique du bonheur, qui n'oublie pas : MySmartPeopleGlobalVillage>La Ville Ouverte> l’humain au centre du dispositif>Ville intelligente et durable>FranceWebCitoyen>MediaIntel>Communauté virtuelle, site mobile, contenus contributifs> "TheGrid">ConnectedHomeSolutions for Wonderful Life>I,We,You  1ère Position: Agence Search Marketing (SEO & SEA) en France Bottin Carto : Cartes, Plans et Itinéraires en France et en Europe !  Economie - Actualité économique, conjoncture, entreprises, expansion - L'Express L'Expansion  10sites.com 1000 liens pour electroniciens Tree Style Tab 2.8.6 Organisez vos onglets et marque-pages – Modules pour Firefox (fr) Restez en sécurité en ligne – Modules pour Firefox (fr) Modules pour Firefox (fr) FRANCE WEB, collaboration en ligne - 3390502115.pdf FranceWebTop>MyNewsCenter>La communication globale>Ne vous privez pas du bénéfice total que procure alors une réussite voulue et construite par soi-même !>Informer n’est pas communiquer, Restez à l’affût de l’actualité : MySmartPeopleGlobalVillage>La Ville Ouverte> l’humain au centre du dispositif>Ville intelligente et durable>FranceWebCitoyen>MediaIntel>Communauté virtuelle, site mobile, contenus contributifs> "TheGrid">ConnectedHomeSolutions for Wonderful Life>I,We,You FRANCEWEBMAX>"The secret of the success">MyNewsCenter>UN PARTENAIRE ENGAGÉ>Promotion de l’innovation, notamment en lien avec les milieux scientifiques et l’activité R&D sectorielle et multisectorielle.> Diffusion de l’information technologique> : MySmartPeopleGlobalVillage>La Ville Ouverte> l’humain au centre du dispositif>Ville intelligente et durable>FranceWebCitoyen>MediaIntel>Communauté virtuelle, site mobile, contenus contributifs> "TheGrid">ConnectedHomeSolutions for Wonderful Life>I,We,You SRU-Electronics>Discover Your Power>>eeNews>Protecting rally spectators room temperature carbon capture tech>Renesas suspends production>AI for supercapacitors : SRU-Electronics >Institut for International Research>21CenturyWebArchive>People, Region, Country, Firm, Department,..You !>MyNewsCenterNavigator>Know why, Know who, Know where, Know what>"The secret of the success">Learn,Meet,Discover,>Collaborate,Connect The Medieval Masterpiece, the Book of Kells, Is Now Digitized & Put Online | beSpacific Fiche métier : Architecte système d’information Métier logiciels informatique telecom Fiches métiers aéronautiques Nous trouver AIRBUS GROUP - coordonnées et contact AIRBUS GROUP - Aérocontact.com  Hollywood's New Diet Secret, FranceWebeGlobalNetWork*,MyNewsCenter*,MyWorldNewsCenter*,BusinessCenter*,Famille d'Entreprises*,StefanV.Raducanu*,MyBonheur*, FranceWebNewsCenter*,+++ : @WorldNewsFranceWeb®, Human Network, Serving the Planet with Global News, News search engine, "Know where to find the information and how to use it - That's the secret of success"Networking the World Recherchez et trouvez les informations pertinentes avec Europresse Accès facilité à l'information pour lycées et collèges avec Europresse Demande de démo - Europresse Demande de prix - Europresse Diffusion de panoramas de presse et de veille à 360° avec Europresse 0139158035 Il n'y a pas de résultats pour votre recherche. - Infobel France Infobel France - Annuaire téléphonique  Barron's - Financial Investment News - Stock Investing News - Investment News NewsNow: Loading story... NewsNow: Loading story... NewsNow: France news | Breaking News & Search 24/7 Topix Forums Sunset InsideFrance - country portal and web site directories for France France - Country Profile - 2018 Dafsaliens - La généalogie financière A2Presse | Abonnement revues, journaux & magazines pas cher Financial Market News, Foreign Exchange Markets (Real-Time) | MNI FranceWebAsso*,Offre de service numérique, Un nouvel arsenal d'aides, Des règles assouplies, Outre les aides, le gouvernement a pris des mesures de simplification, réclamées par les secteurs de la construction et de l'industrie notamment. : @FranceWeb,e-GlobalNetWork®>GlobalPartnersNetWork>VOIR ET ETRE VU ! > Le meilleur du Web au service de tous ses Lecteurs>Mettre l'information au service de l'homme>Réseau de communication et d'échange>Portails et outils de collaboration>@MyNewsCenter* FranceWebAsso*,Offre de service numérique, Un nouvel arsenal d'aides, Des règles assouplies, Outre les aides, le gouvernement a pris des mesures de simplification, réclamées par les secteurs de la construction et de l'industrie notamment. : @FranceWeb,e-GlobalNetWork®>GlobalPartnersNetWork>VOIR ET ETRE VU ! > Le meilleur du Web au service de tous ses Lecteurs>Mettre l'information au service de l'homme>Réseau de communication et d'échange>Portails et outils de collaboration>@MyNewsCenter* FranceWebTop - Recherche Google SRU-Electronics>I wrote an App for You> NewsCenter for everyone :Moving from MVP / MVVM to MVI.''MyNewsCenterNavigator'', Your instant Connection to Local, Regional, National and World News 1 clic>Capture, collect, and share with your friends. : SRU-Electronics >Institut for International Research>21CenturyWebArchive>People, Region, Country, Firm, Department,..You !>MyNewsCenterNavigator>Know why, Know who, Know where, Know what>"The secret of the success">Learn,Meet,Discover,>Collaborate,Connect  SRU-Electronics >Institut for International Research>21CenturyWebArchive>People, Region, Country, Firm, Department,..You !>MyNewsCenterNavigator>Know why, Know who, Know where, Know what>"The secret of the success">Learn,Meet,Discover,>Collaborate,Connect - events-conferences  Ing.StefanV.Raducanu »MyNewsCenterNavigator»"Information,Veille et Connaissance" »Une vague éphémère sur l'océan du temps»Réseaux»Des Hommes,Des Entreprises»Mon domaine se porte aussi loin que mon regard ! Sourire à la vie!»A Bright Future>Sagesse - franceweb  SRU-Electronics >Institut for International Research>21CenturyWebArchive>People, Region, Country, Firm, Department,..You !>MyNewsCenterNavigator>Know why, Know who, Know where, Know what>"The secret of the success">Learn,Meet,Discover,>Collaborate,Connect - industry-links  StefanV.Raducanu,I wrote an App for You> NewsCenter for everyone - Recherche Google  Media Intelligence Poissy Smart City>La Ville Ouverte, l’humain au centre du dispositif>Ville intelligente et durable>PoissyWebCitoyen>"Un pour Tous".."Tous pour Un".."Chacun pour Soi">> Les Pisciacais ont la parole>Citoyenneté> "TheGrid" pour la France, - tic  SRU-Electronics >Institut for International Research>21CenturyWebArchive>People, Region, Country, Firm, Department,..You !>MyNewsCenterNavigator>Know why, Know who, Know where, Know what>"The secret of the success">Learn,Meet,Discover,>Collaborate,Connect - mobile  SocSav21,Enrichissez vos relations humaines,Planifiez votre vie avec rigueur,Appréciez la vie que vous vivez,Concentrez-vous sur votre but et votre raison d’être : SocSav21>Beau,Bien,Bon >Société du Savoir>ln°1 de la collaboration en ligne>Humanité(s) Digitale(s)>C'est Moi> C'est Vous> C'est Nous>A vos réseaux,eCitoyens !:Tous Président avec FranceWeb21 @ eCitoyen,Un pour Tous.Tous pour Un.Chacun pour Soi>I,We,You.. MADE IN HUMANITY> OnlyOneWorld> Keep Positive Attitude,How happy life would be if>FranceWebEverywhere>RaducanuWebCollection,The Happy Man>The Web of our life good and ill together>Madeleine et Stefan Raducanu>FranceWebAsso & FranceWebSharing, : MySmartPeopleGlobalVillage>La Ville Ouverte> l’humain au centre du dispositif>Ville intelligente et durable>FranceWebCitoyen>MediaIntel>Communauté virtuelle, site mobile, contenus contributifs> "TheGrid">ConnectedHomeSolutions for Wonderful Life>I,We,You  Industrie : SocSav21>Beau,Bien,Bon >Société du Savoir>ln°1 de la collaboration en ligne>Humanité(s) Digitale(s)>C'est Moi> C'est Vous> C'est Nous>A vos réseaux,eCitoyens !:Tous Président avec FranceWeb21 @ eCitoyen,Un pour Tous.Tous pour Un.Chacun pour Soi>I,We,You..  Ing.StefanV.Raducanu,Président FranceWebAsso,INVITATION,La planète est mon village,E-GlobalNetWork > I AM, YOU ARE, WE ARE HAPPY in... The World is our Workplace. THE GLOBAL VILLAGE.Collaborate,Communicate,Connect.24/7/365,«La terre est notre Communauté» : SRU-Electronics >Institut for International Research>21CenturyWebArchive>People, Region, Country, Firm, Department,..You !>MyNewsCenterNavigator>Know why, Know who, Know where, Know what>"The secret of the success">Learn,Meet,Discover,>Collaborate,Connect  StefanV.Raducanu,I wrote an App for You> NewsCenter for everyone - Recherche Google Carrières-sous-Poissy : MySmartPeopleGlobalVillage>La Ville Ouverte> l’humain au centre du dispositif>Ville intelligente et durable>FranceWebCitoyen>MediaIntel>Communauté virtuelle, site mobile, contenus contributifs> "TheGrid">ConnectedHomeSolutions for Wonderful Life>I,We,You  SRU-Electronics : SRU-Electronics >Institut for International Research>21CenturyWebArchive>People, Region, Country, Firm, Department,..You !>MyNewsCenterNavigator>Know why, Know who, Know where, Know what>"The secret of the success">Learn,Meet,Discover,>Collaborate,Connect  Innovation : SocSav21>Beau,Bien,Bon >Société du Savoir>ln°1 de la collaboration en ligne>Humanité(s) Digitale(s)>C'est Moi> C'est Vous> C'est Nous>A vos réseaux,eCitoyens !:Tous Président avec FranceWeb21 @ eCitoyen,Un pour Tous.Tous pour Un.Chacun pour Soi>I,We,You..  Blog : SRU-Electronics >Institut for International Research>21CenturyWebArchive>People, Region, Country, Firm, Department,..You !>MyNewsCenterNavigator>Know why, Know who, Know where, Know what>"The secret of the success">Learn,Meet,Discover,>Collaborate,Connect  FranceWebBack>>Dipl.Ing.StefanV.Raducanu et ses créations:FranceWebBack,FranceWeb,e-GlobalNetWork®,FranceWebAsso,PoissySmartCityWebCitoyen,IDF,3B,SocSav21,MySelTab,SRU-Electronics, FranceWebSharing,MyNewsCenterNavigator,>MADE IN HUMANITY>OnlyOneWorld> : SRU-Electronics >Institut for International Research>21CenturyWebArchive>People, Region, Country, Firm, Department,..You !>MyNewsCenterNavigator>Know why, Know who, Know where, Know what>"The secret of the success">Learn,Meet,Discover,>Collaborate,Connect  eBusiness : MySmartPeopleGlobalVillage>La Ville Ouverte> l’humain au centre du dispositif>Ville intelligente et durable>FranceWebCitoyen>MediaIntel>Communauté virtuelle, site mobile, contenus contributifs> "TheGrid">ConnectedHomeSolutions for Wonderful Life>I,We,You  Un être culturel>Dipl.Ing.StefanV.Raducanu>Dans le monde avec moi>SRU-Electronics>Special Research Unit> : SRU-Electronics >Institut for International Research>21CenturyWebArchive>People, Region, Country, Firm, Department,..You !>MyNewsCenterNavigator>Know why, Know who, Know where, Know what>"The secret of the success">Learn,Meet,Discover,>Collaborate,Connect  StefanV.Raducanu,I wrote an App for You> NewsCenter for everyone - Recherche Google L'homme qui fait le bonheur d'un plus grand nombre d'autres.Dipl.Ing.StefanV.Raducanu avec FranceWebAsso.Mes images Group.Know why, Know who, Know where, Know what.Communication, Exposants, Partenaires.Sensibiliser, informer, promouvoir.SocSav21Net : SRU-Electronics >Institut for International Research>21CenturyWebArchive>People, Region, Country, Firm, Department,..You !>MyNewsCenterNavigator>Know why, Know who, Know where, Know what>"The secret of the success">Learn,Meet,Discover,>Collaborate,Connect  PoissyWorldWide : MySmartPeopleGlobalVillage>La Ville Ouverte> l’humain au centre du dispositif>Ville intelligente et durable>FranceWebCitoyen>MediaIntel>Communauté virtuelle, site mobile, contenus contributifs> "TheGrid">ConnectedHomeSolutions for Wonderful Life>I,We,You  Amitié : SRU-Electronics >Institut for International Research>21CenturyWebArchive>People, Region, Country, Firm, Department,..You !>MyNewsCenterNavigator>Know why, Know who, Know where, Know what>"The secret of the success">Learn,Meet,Discover,>Collaborate,Connect  StefanV.Raducanu,I wrote an App for You> NewsCenter for everyone - Recherche Google The secret of the success" >AllianceNetWork>WorldNewsCenter>FranceWeb,eGlobalNetWork> We are the human Network, Serving the Planet with Breaking News : SRU-Electronics >Institut for International Research>21CenturyWebArchive>People, Region, Country, Firm, Department,..You !>MyNewsCenterNavigator>Know why, Know who, Know where, Know what>"The secret of the success">Learn,Meet,Discover,>Collaborate,Connect  Stefan V.Raducanu, I wrote an App for that - Recherche Google Services d'accessibilité | Assistance de Firefox The State of Cloud Adoption in Small and Medium-Sized Businesses A propos du Réseau : SocSav21>Beau,Bien,Bon >Société du Savoir>ln°1 de la collaboration en ligne>Humanité(s) Digitale(s)>C'est Moi> C'est Vous> C'est Nous>A vos réseaux,eCitoyens !:Tous Président avec FranceWeb21 @ eCitoyen,Un pour Tous.Tous pour Un.Chacun pour Soi>I,We,You.. Unique, FranceWeb en un clic de souris, RECHERCHER,OBSERVER,METTRE EN LIEN,DIFFUSER, Produire de l’intelligence collective au bénéfice de l’économie sociale et de la vie associative et impulser les changements nécessaires par l’évolution de notre société. : SocSav21>Beau,Bien,Bon >Société du Savoir>ln°1 de la collaboration en ligne>Humanité(s) Digitale(s)>C'est Moi> C'est Vous> C'est Nous>A vos réseaux,eCitoyens !:Tous Président avec FranceWeb21 @ eCitoyen,Un pour Tous.Tous pour Un.Chacun pour Soi>I,We,You.. FranceWeb Planète - Recherche Google Images FRANCEWEB group - Recherche Google Images Stefan Raducanu, Imaginez ce que nous pouvons faire ensemble. - Recherche Google FranceWebAsso,RESEAU de l'apprendre>>Tous Président avec FranceWebAsso21> C'est Moi, C'est Vous, C'est Nous ! Paradox>SocSav21"Un pour Tous".."Tous pour Un".."Chacun pour Soi">Un groupe,des 4> Modèle d'un monde auquel chacun souhaite appartenir : SocSav21>Beau,Bien,Bon >Société du Savoir>ln°1 de la collaboration en ligne>Humanité(s) Digitale(s)>C'est Moi> C'est Vous> C'est Nous>A vos réseaux,eCitoyens !:Tous Président avec FranceWeb21 @ eCitoyen,Un pour Tous.Tous pour Un.Chacun pour Soi>I,We,You.. Accueil : SocSav21>Beau,Bien,Bon >Société du Savoir>ln°1 de la collaboration en ligne>Humanité(s) Digitale(s)>C'est Moi> C'est Vous> C'est Nous>A vos réseaux,eCitoyens !:Tous Président avec FranceWeb21 @ eCitoyen,Un pour Tous.Tous pour Un.Chacun pour Soi>I,We,You.. Internet et après ? - Dominique WOLTON Introduction à l’open data Research Cloud - Data for Search & Content Marketing Recherche - Institut des sciences de la communication MyNewsCenter>FranceWebAsso>PoissySmartCity>Parcoursup: Quelles sont les filières les plus demandées par les jeunes cette année? : MySmartPeopleGlobalVillage>La Ville Ouverte> l’humain au centre du dispositif>Ville intelligente et durable>FranceWebCitoyen>MediaIntel>Communauté virtuelle, site mobile, contenus contributifs> "TheGrid">ConnectedHomeSolutions for Wonderful Life>I,We,You Is There a DX Knowledge Paradox in Canada?  Présidentielle 2017: Democratech mise sur le Web pour organiser une primaire «indépendante et ouverte» - Decode Media  Democratech - Recherche Google 100, 1 000 ou 10 000 euros : comment (bien) investir dans des startups ? Ces startups françaises qui cartonnent au SXSW Le lexique de l’entrepreneuriat à impact - Maddyness - Le Magazine des Startups Françaises Le lexique de l'entrepreneuriat à impact Horoscope du jour Balance L'horoscope quotidien du jour pour : Gémeaux Personnes qui suivent Stefan V.Raducanu (@eglobalnet8) | Twitter (8) Actualités en rapport avec #Yvelines sur Twitter Yvelines : les agresseurs s’emparent d’une bague en diamant à 50 000 euros - Le Parisien https://l.leparisien.fr/HOs-X Saint-Germain-en-Laye : le Raid intervient chez un policier retranché à son domicile - Le Parisien https://l.leparisien.fr/5ID-h Hashtag #leadership sur Twitter Défi Revenus Passifs | Étape1 Mattress Sales | Home https://goo.gl/wefffz Statistiques d'activité sur Twitter pour eglobalnet8 Libérons la parole»« Pendant que Paris brûle, Macron fait du ski »A propos d’un prétendu droit d’ingérence dans les affaires d’un Etat tiers»Pourquoi Kadafi et pas la monarchie saoudienne ? bombardements démocratiques? : SocSav21>Beau,Bien,Bon >Société du Savoir>ln°1 de la collaboration en ligne>Humanité(s) Digitale(s)>C'est Moi> C'est Vous> C'est Nous>A vos réseaux,eCitoyens !:Tous Président avec FranceWeb21 @ eCitoyen,Un pour Tous.Tous pour Un.Chacun pour Soi>I,We,You.. Twitter / Paramètres Twitter Twitter The European Capital of Smart Tourism 2020 - YouTube EU Growth - YouTube FranceWebSharing>SRU-Electronics>Enterprise and Industry>A Day in the World>MyNewsCenter>Advancing Manufacturing paves way for future of industry in Europe : @FranceWeb,e-GlobalNetWork®>GlobalPartnersNetWork>VOIR ET ETRE VU ! > Le meilleur du Web au service de tous ses Lecteurs>Mettre l'information au service de l'homme>Réseau de communication et d'échange>Portails et outils de collaboration>@MyNewsCenter* About SRU

L’information demain de la presse écrite aux nouveaux médias

Avec J.-L. Lepigeon, La Documentation française, 1979, 331 pages, Prix AFIN 1979 (Associations des Informaticiens français)

L'information demainLa radio et la télévision n’ont pas remis en cause la place de la presse écrite. Le sera-t-elle avec l’introduction massive de l’informatique dans la fabrication et la rédaction des journaux ? Et avec, demain, l’avènement des nouveaux médias ?

Telles sont les questions à l’origine de ce livre, qui analyse les transformations de la presse écrite quotidienne et leurs répercussions sur la fonction de journaliste et le statut de l’information.

En vingt ans, la presse écrite va en effet davantage changer qu’en un siècle. Quelles sont les conséquences de ce formidable bouleversement technique sur l’entreprise de presse quotidienne ? Quel sera l’élargissement du champ de l’information que permettront les vidéotex, les banques de données, les vidéodisques ?... Le papier, qui a longtemps été le support de l’information, sera-t-il supplanté par les nouveaux moyens électroniques ? Quel sera le rôle des journalistes dans le nouvel espace de l’information ?

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu