Avertir le modérateur

10/04/2017

Le numérique est un des moteurs de la transformation de l'enseignement, mais pas le seul. Enseignement supérieur : faut-il parler d’une révolution numérique ?

Le numérique est un des moteurs de la transformation de l'enseignement, mais pas le seul. Pexels

Depuis l’antiquité, l’enseignement repose sur un triptyque constitué d’une institution (le lycée pour Aristote, l’académie pour Platon) dans laquelle se rencontrent enseignants et élèves. Ce triptyque est-il en train de disparaître ou d’évoluer en profondeur ? Peut-on parler d’une révolution numérique dans l’enseignement, et notamment dans l’enseignement supérieur ?

Les auteurs ne travaillent pas, ne conseillent pas, ne possèdent pas de parts, ne reçoivent pas de fonds d'une organisation qui pourrait tirer profit de cet article, et n'ont déclaré aucune autre affiliation que leur poste universitaire.

Lire la suite

07/04/2017

Dans la course à l’audience pour peser sur le marché publicitaire, peu de groupes de presse peuvent concurrencer Google et Facebook. Dorénavant, payer pour de l’information paraît inutile à certains lecteurs

FranceWeb, la seule communauté Francophone dédie a la gestion de contenu sur Internet.

NE RESTEZ PAS PASSIF, DEVENEZ ACTEUR

« Le modèle économique des médias s’effondre totalement »

Jean-Marie Charon Sociologue des médias à l'École des hautes études en sciences sociales

Reporters sans frontières (RSF) et le collectif « Informer n’est pas un délit » organisent ce mercredi 5 avril une journée pour protéger la liberté et l’indépendance de l’information. Les deux organisations interpellent notamment les candidats à l’élection présidentielle sur ce sujet et listent cinq recommandations : lutter contre la concentration des médias et assurer la transparence de leur propriété, adopter une nouvelle loi sur la protection du secret des sources, lutter contre les procédures abusives envers les journalistes, créer un délit de trafic d’influence appliqué au champ de l’information, faciliter et élargir l’accès aux documents pour tous. Sociologue des médias à l’Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS), Jean-Marie Charon revient sur la problématique de la concentration des médias en France.

Lire la suite

22/03/2017

POLITIQUE Reportage en Ardèche, dans une commune qui souffre de se voir accoler la réputation de « ville morte »…

Présidentielle: La France des villes abandonnées? A Annonay, «on ne se sent pas concernés»

POLITIQUE Reportage en Ardèche, dans une commune  qui souffre de se voir accoler la réputation de « ville morte »…

La rue Sadi Carnot, dans le centre-ville d'Annonay.
La rue Sadi Carnot, dans le centre-ville d'Annonay. - Julien Laloye
* Julien Laloye

De notre envoyé spécial en Ardèche,

C’est un papier qui a bien failli tourner court. Parce que d’autres confrères avaient eu l’idée avant nous, et que leur passage n’a pas laissé que des bons souvenirs. Ils étaient venus avec la même intention : incarner ces territoires oubliés, ces villes moyennes où rien ne se passe et où tout trépasse, des commerces jusqu’à la jeunesse, qui rêverait de ficher le camp au petit matin. Une vision naturellement biaisée qui ne demande qu’à être démentie sur place. Sauf que le terrain est glissant.

Un petit sondage dans les hauteurs d’Annonay nous renseigne sur la difficulté de la tâche : Tout le monde ou presque a vu le reportage en question sur une grande chaîne nationale, et il faut surmonter la méfiance initiale. « Si c’est pour dire qu’on est une ville morte où il ne passe rien, c’est pas la peine », voilà pouf le message général, transmis sans animosité, c’est à préciser.

« Ils ont montré les trois rues sinistrées de la ville et ils ont coupé tout le reste », peste Patricia Pensuet, présidente de la Fédération des commerçants d’Annonay, et co-gérante de deux boutiques dans le centre-ville, dans deux rues bien achalandées. Avec plusieurs Annonéens, elle a décidé de tourner une vidéo pour montrer « tout ce qu’on n’a pas vu à la télé ». Un hashtag #LaurentDelahousse « crois-moi des commerçants ici il y en a » a également eu son petit succès localement sur Facebook, comme une réaction épidermique de cette France « périphérique » qui en a marre qu’on la prenne de haut, de Dunkerque, où Catherine Deneuve ne s’est pas fait que des amis en confiant son ennui lors d’un tournage, à Albi, où un papier du célèbre New York Times a donné de l’urticaire à ses habitants.

L'appel au secours des commerces de centre-ville

Retrouvez l'intégralité de ce dossier dans Le Figaro du jeudi 2 février, et sur le Web, les mobiles et les tablettes pour les abonnés Figaro Premium

» Le cri d'alarme des commerces de centre-ville

» INTERVIEW - «Les centres commerciaux de périphérie contribuent à la destruction du lien social»

» REPORTAGE - Béziers, Montpellier, Nîmes: trois modes de résistance face à la crise

» Unibail défend son modèle qui séduit les clients et les enseignes

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu