Avertir le modérateur

23/04/2018

La notion de temps nous est (apparemment) si familière, et imprègne tellement notre langage, que nous ne savons plus la définir. C'est précisément la non-existence du temps qui, paradoxalement, peut permettre ce que l’on appelle "voyager dans le temps".

Monastère Raducanu,C'est la seule église du pays avec un texte en français dans la pisanie, la preuve que le grand Logofat Radu Racovita était un garçon culte pour son temps et un bon connaisseur des affaires politiques.

0GR3TXHD_400x400SR.jpgMonastère Raducanu

Pourquoi les grands hommes de bien ont-ils entraîné derrière eux des foules ? Ils ne demandent rien, et pourtant ils obtiennent. Ils n’ont pas besoin d’exhorter ; ils n’ont qu’à exister ; leur existence est un appel

Manastirea Raducanu

Manastirea Raducanu - Buna Vestire, numita ulterior si "Biserica Buna Vestire" sau "Raducanu", a fost construita de marele logofat Ion Buhus si un targovet bogat, Paval, la sfarsitul secolului al XVII-lea si inceputul secolului al XVIII-lea, in orasul Targu Ocna.

Ion Buhus, mare logofat, fiul lui Nicolae Buhus, mare logofat si el, este primul ctitor al acestei biserici. Ilinca Racovita afirma, intr-un document din data de 9 august 1777, ca biserica a fost facuta de bunicul ei, Ion Buhus mare logofat, si refacuta de tatal ei, Radu Racovita.

Monastère de Raducanu Agrandir l'image
La notion de temps nous est (apparemment) si familière, et imprègne tellement notre langage, que nous ne savons plus la définir. C'est précisément la non-existence du temps qui, paradoxalement, peut permettre ce que l’on appelle "voyager dans le temps".

Le monastère  Raducanu - Buna Vestire, plus tard appelé «l' église de l'Annonciation » ou «Raducanu», a été construit par le grand logographe Ion Buhus et un riche Targoviste, Paval, à la fin du 17ème siècle et au début du 18ème siècle, en la ville de Targu Ocna.

Ion Buhus, grand logopathe, fils de Nicholas Buhus, grand logopathe, est le premier fondateur de cette église. Ilinca Racovita a déclaré dans un document daté du 9 août 1777, que l'église a été faite par son grand-père, Ion Buhus, largement connecté, et reconstruite par son père, Radu Racovita.

En 1763, le grand Logofat Radu Racovita, fils du chasseur Dumitrascu, marié à Maria Buhus, va reconstruire et orner l'ensemble de l'église de l'Annonciation, en réparant en même temps les murs du monastère.

C'est la seule église du pays avec un texte en français dans la pisanie, la preuve que le grand Logofat Radu Racovita était un garçon culte pour son temps et un bon connaisseur des affaires politiques. Ce texte français correspond étonnamment au destin de l'homme politique, Costache Negri, qui a trouvé le repos à quelques pas dans l'église.

Le monastère a traversé son existence à travers de nombreuses tentatives dramatiques. En juin 1821, un détachement de 800 étéristes dirigé par Iordache Olimpiot et Ioan Farmache occupa le monastère, mais l'imminence d'une attaque turque sur la ville de Targu Ocna conduisit les étheristes à se retirer au monastère de Secu. Ils sont suivis par les Turcs qui attaquent la ville et dévastent le monastère de Raducanu.

En 1864, peu après la sécularisation des monastères , le monastère avec les bâtiments environnants devait devenir une caserne pour les détenus gardés par les détenus, et seuls les héros de certaines personnes influentes aux côtés de diverses autorités respectueuses des lois ont éliminé le danger de ce projet.

Ce n'est pas sans intérêt que dans ce monastère il y avait une école en grec où, au début du 19ème siècle, les jeunes se préparaient à la carrière sacerdotale. Dans la chambre au-dessus du porche étaient conservés les livres, certains d'entre eux très vieux et précieux.

Depuis 1890, le monastère devient l'église du Mir, formant une paroisse. Depuis l'église a souffert de nombreuses ruines dans la difficile année de 1821, l'archimandrite Procope, entre 1843 et 1853, a fait des réparations à l'église - peinture avec peinture, peinture de l'intérieur - et les bâtiments annexes.

Depuis 1998, sous la garde du prêtre prêtre Vasile Pantiru, l'extérieur de l'église - la façade et le toit - a été restauré et les travaux de restauration intérieure, y compris la peinture de l'église , vont commencer.

L'église de Raducanu est un monument représentatif du baroque moldave tardif. L'église est construite sur un plan triconique, avec un clocher sur le porche ouest.

Monastère de Raducanu

En tant que type structurel, l'église appartient à une famille répandue dans l' architecture de la Moldavie à partir de la seconde moitié du XVIIIe siècle: Saints Teodori - 1761, Balinesti-Neamt - 1765, Berzunti - 1774, Doljesti-Roman - 1774, sa

17/03/2018

FranceWebSharing & MyNewsCenterNavigator>FranceWebAsso>Les doctrines positives, qu'elles soient religieuses, philosophiques, de droit ou d'état, ne sont qu'autant de plaidoiries ingénieuses de l'esprit,

poissysmartcity,francewebasso,poissyvilleconéctée,stefanv.raducanu,francewebe-globalnetwork,poissy,france,culture,mihai eminescula blockchain>francewebsharing,mynewscenternavigatorpoissysmartcity,francewebasso,poissyvilleconéctée,stefanv.raducanu,francewebe-globalnetwork,poissy,france,culture,mihai eminescula blockchain>francewebsharing,mynewscenternavigator« Le pouvoir de l’imagination nous rend éternel »

poissysmartcity,francewebasso,poissyvilleconéctée,stefanv.raducanu,francewebe-globalnetwork,poissy,france,culture,mihai eminescula blockchain>francewebsharing,mynewscenternavigator

La valeur d'un homme tient dans sa capacité à donner et non dans sa capacité à recevoir.

 

poissysmartcity,francewebasso,poissyvilleconéctée,stefanv.raducanu,francewebe-globalnetwork,poissy,france,culture,mihai eminescula blockchain>francewebsharing,mynewscenternavigator

MyNewsCenterNavigator.

NewsCenter for everyone

A Day in the World....Discover the World !

News You Can Use At Your FingertipsIs Just A Click Away !

Pour les travailleurs de l'état l'honneur, pour les soldats la gloire, pour les princes la....

Le pauvre Dionis. suivi de Cezara de Mihai Eminescu

Les doctrines positives, qu'elles soient religieuses, philosophiques, de droit ou d'état, ne sont qu'autant de plaidoiries ingénieuses de l'esprit, de cet advocatus diaboli forcé par le vouloir de les argumenter. Ce misérable avocat est forcé de tout mettre sous une lumière étincelante, et, l'existence étant elle-même misérable, est obligé d'orner de fleurs et d'un semblant de sagesse impénétrable la misère de l'existence, pour leurrer à l'école et à l'église ces petits toucans qui entrent à peine en scène sur la valeur de la vie réelle. Pour les travailleurs de l'état l'honneur, pour les soldats la gloire, pour les princes la magnificence, pour les savants le renom, pour les sots le ciel, et de la sorte une génération trompe celle qui suit par cet advocatus diaboli légué, par cet esclave contraint à la malice et aux sophismes, qui ici se lamente comme un pope, là prend une mine sérieuse de professeur, là-bas parlemente comme un avocat ou prend les traits misérables d'un mendiant ; le dernier pour un verre de vin dont il rêve in petto, les autres pour un titre, de l'argent, une couronne, mais tous au fond dans un moment d'ivresse.
Voilà ce que j'apprends de mes maîtres les abeilles: dans leur école, je prends conscience que nous sommes des ombres sans volonté, des automates qui faisons ce qu'il faut que nous fassions, et que, pour que le jouet ne nous lasse pas, nous avons cette poignée de cervelle qui voudrait nous prouver qu'en vérité nous faisons ce que nous voulons, que nous pouvons faire une chose ou pas… […]
La vie intérieure de l'histoire est instinctive; la vie extérieure, les rois, les popes, les savants, ne sont que lustre et que phrase; et, comme d'après l'habit de soie posé sur un cadavre on ne peut savoir en quel état se trouve celui-ci, de même d'après ces vêtements trompeurs on ne peut connaître le fin mot de l'histoire elle-même.
modele modele   29 juillet 2015

GLOSE
Le temps s'en va, le temps s'en vient,
Tout est nouveau, tout est ancien.
Ce qu'est le mal, ce qu'est le bien,
A toi de le savoir enfin;
N'aie plus d'espoir et n'aie plus peur,
Ce qui est vague, vague meurt;
A tout appel, à tout appât,
Reste insensible, reste froid.

A méditer sans modération…

Sylvie Modele
Mihai Eminescu
ISBN : 2853992454
Éditeur : Publications de l'Université de Provence (01/01/1990)
Note moyenne : 5/5 (sur 1 notes)
Tandarica
Tandarica   15 février 2015  
   

Citation de Mihai Eminescu - La vie est un bien perdu pour celui qui ...

Mihai EMINESCU : Biographie, Tombe, Citations, Forum ...

Mihai Eminescu - Ses 2 meilleures citations

Toutes les citations de Mihai Eminescu - Evene - Le Figaro

Citations et Proverbes | Mes citations et proverbes trouvés au hasard ...

Mihai EminescuPremière Épitre, Mihai Eminescu
in Les Cing Epitres de Mihai Eminescu

Dans « Les pièges de l'histoire, l'élite intellectuelle roumaine (1930-1950) », la traductrice déclare dans sa note n° 2 de la page 56 : « Intraductibles, les poèmes de Mihai Eminescu ont pourtant de nombreuses traductions, toutes insuffisantes. Nous préférons ici le rendu littéral de ces quelques mots ». Il s'agit de la citation suivante : « Du Dniestr à la Tisza/Tout Roumain se plaint/De n'avoir plus de place/De tant d'étrangers/... Qui les aime tant/Que les chiens dévorent son coeur... ». Il s'agit des quatre premiers vers du poème Doïna, ainsi que de deux autres, plus éloignés : « De la Nistru pân' la Tisa/Tot Românul plânsu-mi-sa/Că nu mai poate străbate/De-atâta străinătate. » Je vous propose de comparer avec la traduction d'Elisabeta Isanos en 1993 : « De Nistrou jusqu'à Tissa/Plaintes roumaines ne cessent pas,/Car les chemins nous sont coupés/Par la foule des étrangers ». Je note que la rime est bien présente et que les différences de sens ne sautent pas aux yeux, c'est le moins que l'on puisse dire. Pour juger de la suite : « Cine-au îndragit străinii/Mânca-i-ar inima câinii » ou bien : « Qui chérit tous ces païens,/Que son coeur nourrisse les chiens ». Je suis simplement reconnaissante envers Elisabeta Isanos, dont le courage de s'attaquer à l'intraduisible et le dur labeur nous rendent accessible ce poète hors normes.
modele modele   29 juillet 2015
Très belle anthologie des plus beaux poèmes d'Eminescu en édition bilingue, roumain-français.
Voilà un livre à lire absolument et à offrir à toute personne intéressée par la littérature authentique.
Les éditions Non Lieu nous proposent sous une forme particulièrement réussie l'une des plus remarquables voix poétiques européennes, inaccessible jusque-là aux lecteurs français.
Elles ont fait ce qu'aucune autre maison d'édition n'avait eu le courage et la lucidité de faire pour le plus emblématique des écrivains roumains.
Sylvie Modele
 
Francharb3
Francharb3   05 novembre 2014  
   
La traduction de la poésie est déjà chose suffisamment délicate (c'est-à-dire qu'entre autres, il faut que ça rime et il éventuellement compter les pieds...) mais là il s'agit pour les Roumains du génie national. S'y attaquer est donc loin d'être une mince affaire. Je me garderai donc bien d'une prise de position quelconque et me contente de constater qu'il existe une traduction, qui est en même temps une sélection de poèmes d'Eminescu et que c'est déjà un grand mérite, dans la mesure où sans cela son oeuvre me serait en grande partie inaccessible.
Que rajouter : comme souvent dans ce type d'anthologie, c'est un peu une succession de morceaux de bravoure, l'unité n'est pas évidente. Mais il faut aussi relever que l'édition est bilingue, donc lorsque le français rend mal la musicalité originale, il est toujours possible de se référer au roumain. Pour le reste, Dieu sait que tout cela méritait en effet d'être traduit. Pour ceux qui réussiraient à trouver ce livre (car cela non plus n'est pas chose aisée), commencer par la fin : "Mai am un singur dor" (Un seul désir me reste), la dernière poésie est un si ce n'est le grand classique du génie national, à lire absolument.
 
evemartignac evemartignac   08 août 2015
D’ici à l’étoile qui paraît…

D’ici à l’étoile qui paraît
Le chemin est si long à franchir
Qu’il a fallu bien des années
À sa lumière pour venir.
Elle s’est peut-être éteinte avant
Dans le bleu profond des lointains
Tandis que son rayon ne vient
Briller à nos yeux qu’à l’instant.
L’image de l’étoile entrevue
Doucement monte au loin.
Vivante on ne la voyait point,
Lorsqu’on la voit, c’est qu’elle n’est plus.
De même, lorsque notre amour meurt
Et qu’il se perd dans la nuit,
La lumière de notre amour mort
Lui survit et nous poursuit.

De ce nu-mi vii ?

Vezi, rândunelele se duc,
Se scutur frunzele de nuc,
S-aşază bruma peste vii –
De ce nu-mi vii, de ce nu-mi vii ?
O, vino iar în al meu braţ,
Să te privesc cu mult nesaţ,
Să razim dulce capul meu
De sânul tău, de sânul tău !
Ţi-aduci aminte cum pe-atunci,
Când ne plimbam prin văi şi lunci,
Te ridicam de subsuori
De-atâtea ori, de-atâtea ori ?
În lumea asta sunt femei
Cu ochi ce izvorăsc scântei…
Dar, oricât ele sunt de sus,
Ca tine nu-s, ca tine nu-s !
Căci tu înseninezi mereu
Viaţa sufletului meu,
Mai mândră decât orice stea,
Iubita mea, iubita mea!

Tu ne viens pas, pourquoi, pourquoi ?

Tu vois, les hirondelles fuient,
Les feuilles tombent des noyers,
Les vignes rousses ont gelé,
Tu ne viens pas, pourquoi, pourquoi ?
Reviens te glisser dans mes bras,
Mes yeux ont tant besoin de toi,
Et mon visage de se sentir
Contre ton sein, de s’y blottir !
Est-ce qu’il te souvient d’autrefois,
Quand nous allions par champs et bois ?
Quand je te prenais dans mes bras,
Tout contre moi, tout contre moi ?
Il y a des femmes ici-bas
Dont les regards vous ensorcellent…
Aussi séduisantes soient-elles,
Tu es plus qu’elles, tu es toi !
C’est toi qui éclaircis le ciel,
Souvent troublé, de mes pensées,
Aucune étoile n’est plus belle,
Ô mon amour, ma bien-aimée !

Târzie toamnă e acum,
Se scutur frunzele pe drum,
Şi lanurile sunt pustii…
De ce nu-mi vii, de ce nu-mi vii ?

L’automne doucement s’éteint,
Les feuilles jonchent les chemins,
Les champs brusquement se sont tus,
Tu ne viens pas, tu ne viens plus ?

25/08/2017

Macron reformeaza Europa din Romania, Primul lider european care recunoaste ca Schengen merge prost

Interactiunea directa cu Emmanuel Macron, in timpul vizitei facute ieri in Romania, a demonstrat ca noul presedinte francez este un lider adevarat. Unul care nu apeleaza la o diplomatie ”de lemn” care nu spune nimic, ci isi exprima clar si direct opiniile.

La finalul intalnirii, amandoi presedintii, Klaus Iohannis si Emmanuel Macron, au salutat aprofundarea parteneriatelor dintre cele doua tari si s-au declarat interesati de consolidarea si redefinirea ”proiectului european”. Cei doi presedinti au semnat de altfel o declaratie comuna de intentie privind cooperarea romano-franceza pe subiecte europene de interes comun. In plus, oaspetele a salutat semnarea, in prezenta sa, atrei acorduri cadru de cooperare si comerciale bilaterale.

Solutia pentru transportatori: Sa creasca salariile si in Romania!

macron fb Macron reformeaza Europa din Romania

Primul lider european care recunoaste ca Schengen merge prost

Iohannis, care stat de drept?

Promovati sub presiuni

De ce, una-doua, Iohannis baga statul de drept in fata, alaturi de lupta anticoruptie, nu e greu de ghicit. Sunt singurele lucruri pe care le poate invoca in orice ocazie, sunt superlativul absolut la care lasa impresia ca se raporteaza. Iar acum, cand Tudorel Toader, printre altele, propune eliminarea lui din ecuatia numirii procurorilor-sefi, sare ca ars. Si nu numai atat, caci si independenta Justitiei si lupta anticoruptie se duc la vale daca Parlamentul voteaza favorabil toate modificarile pe care ministrul le are in cap. Iohannis considera ca tragerea la raspundere a magistratilor este o amenintare la adresa acestora si ca actul de justitie nu poate fi infaptutit sub presiuni. Deja mi se face mila. Sa-mi fie cu iertare, dar deciziile ciudate, cu multi ani de puscarie nemeritati nu tot la presiuni s-au dat? De alta natura, evident. Cum de-or fi rezistat procurorii si judecatorii, si psihic, si pe functii, si cu o cohorta de promovari fugarindu-i prin cariera?

De partea cea mai proasta a baricadei

 
Anunt soc in plenul guvernului, unde ministrul Adrian Tutuianu a dezvaluit ca Institutul „Cantacuzino” va fi transferat in cel mult o luna in subordinea Ministerului Apararii si va deveni unitate militara, cu o conducere militara! Proiect mai mult decat ambitios, dar care reprezinta practic ultima sansa pentru salvarea Institutului „Cantacuzino”, unitate medicala unica in tara si pe care atatia alti demniatri s-au chinuit sa-l puna pe butuci.
 

Noul ambasador al SUA in Romania!

Gata, dupa mai multe amanari si chiar ezitari datorate eforturilor lobistice ale democratilor, Administratia Trump s-a decis sa faca marea mutare atat de asteptata in Romania. Este vorba, desigur, despre desemnarea unui nou ambasador al Statelor Unite ale Americii la Bucuresti, care sa-l inlocuiasca pe controversatul Hans Klemm. Cel care, mai ales dupa fotografia facuta cu steagul „Tinutului Secuiesc” nu a mai fost vazut in multe medii chiar ca un prieten sincer al poporului roman.

Macron: Nu am niciun motiv să mă opun intrării României în Spaţiul Schengen.

Citeste mai mult: adev.ro/ov69j8
Macron: Nu am niciun motiv să mă opun intrării României în Spaţiul Schengen. Iohannis: România acţionează, de facto, ca membru al Spaţiului Schengen

Citeste mai mult: adev.ro/ov69j8
Macron: Nu am niciun motiv să mă opun intrării României în Spaţiul Schengen. Iohannis: România acţionează, de facto, ca membru al Spaţiului Schengen

Citeste mai mult: adev.ro/ov69j8
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu