Avertir le modérateur

06/04/2017

Entreprises : Autres organisations fonctionnant par adhésion volontaire pour le département Yvelines (78) Fichier de prospection Prospectez les entreprises d'Autres organisations fonctionnant par adhésion volontaire des Yvelines

FranceWeb  La nouvelle société du Savoir

francewebeglobal-avec-vous3.jpg

un nom du présent ouvert sur l’avenir et les nouvelles générations.

Notre philosophie: Être les meilleurs dans ce que nous maîtrisons le mieux et ce que nous aimons faire.

Notre histoire est celle d'une réinvention permanente et de notre engagement pour vous offrir l'exceptionnel.

Un rappel de ce qui fait notre force: L'ouverture et la collaboration.

Entreprises : Autres organisations fonctionnant par adhésion volontaire pour le département Yvelines (78)

Lire la suite

13/03/2017

FranceWebAsso, Un engagement simple et fondamental pour les jeunes, FranceWebSharing&MyNewsCenterNavigator,France Bénévolat inscrit au cœur de sa mission la promotion de l’engagement bénévole des actifs.

Mobiliser
ses collaborateurs

Plus que jamais les associations françaises ont besoin de bénévoles pour assurer sur le terrain toutes leurs missions d’intérêt général, mais aussi pour les accompagner dans un contexte qui demande de plus en plus de compétences diversifiées et de professionnalisme.

En tant qu’acteur majeur du monde associatif, France Bénévolat inscrit au cœur de sa mission la promotion de l’engagement bénévole des actifs. Dans un contexte de plus en plus porteur, l’incitation à l’engagement bénévole des salariés devient un champ d’actions en tant que tel, pour les entreprises ou fondations d’entreprises.

 France Bénévolat vous accompagne pour mobiliser vos collaborateurs

Afin de susciter des vocations parmi vos collaborateurs, les équipes de France Bénévolat sont à vos côtés pour nouer un partenariat pérenne et faire de votre entreprise un vecteur de l’engagement citoyen. L’objectif, vous aider à déterminer le dispositif le plus adapté à votre culture managériale.

Encourager le bénévolat des actifs a un double impact : faire connaître le monde associatif à un nouveau public et faire collaborer ensemble deux sphères qui se méconnaissent en réinventant une nouvelle manière de faire société.

 Pourquoi encourager l'engagement bénévole de vos collaborateurs ?

Pour une entreprise, encourager le bénévolat de ses collaborateurs, c’est aussi s’engager pour la citoyenneté et l’intérêt général, en leur permettant de mettre en œuvre leur capacité à agir. C’est l’une des bonnes pratiques de la Responsabilité Sociétale de l’Entreprise ou du Mécénat. Mettre le temps ou le savoir-faire de vos salariés au service d’une association est, en effet, source, d’impacts vertueux pour la politique de Ressources Humaines, comme pour l’ancrage territorial de votre entreprise. Cette démarche peut également venir appuyer votre communication externe (image globale et locale de l’Entreprise) et renforcer la cohésion de vos équipes et la fidélisation de vos collaborateurs.

Pourquoi les actifs s'engagent-ils ?

Sens, utilité, épanouissement et amélioration de l’employabilité sont autant de motivations que recherchent les actifs à travers l’engagement bénévole.

Dans l’enquête annuelle « la France Bénévole 2012 » (France Bénévolat et Recherches & Solidarités), trois raisons sont plébiscitées par les personnes interrogées :

  • la recherche de sens : 57% ;
  • apporter des compétences professionnelles à une cause d’intérêt général : 51%
  • le souhait de travailler en équipe : 34%

Comment peuvent agir vos salariés ?

Il existe différents modes d’implication permettant à vos collaborateurs de s’investir dans le bénévolat associatif :

Le mécénat de compétences

Il s’agit d’un dispositif donnant la possibilité à des entreprises de mettre à la disposition d’organismes d’intérêt général des salariés sur leur temps de travail. Les salariés se voient ainsi proposer un certain nombre de journées rémunérées dédiées pour mener cette activité (de 1 à 10 jours par an, parfois plus, selon les cas).

Le bénévolat de compétences

C’est une forme particulière de bénévolat. Avec le soutien financier ou matériel de l’entreprise, le salarié intervient bénévolement auprès d’associations pour transmettre ses compétences professionnelles ou personnelles le temps d’une mission.

Le bénévolat associatif individuel

C’est la forme la plus courante. Le bénévole met à disposition son temps à titre gracieux au profit d’une association, et ce, en dehors de son temps de travail. Dans ce cas de figure, l’entreprise peut jouer le rôle de facilitateur, puisque cet engagement relève, en France, de la sphère privée.

Notre approche en trois axes

À vos côtés, France Bénévolat vous apporte une expertise reconnue dans le domaine associatif pour vous aider à définir et mettre en œuvre votre projet. Notre démarche s’appuie sur trois axes : susciter le désir d’engagement, faciliter l’engagement et valoriser l’expérience acquise.

1. Susciter le désir d’engagement

L’un des principaux freins relève d’une méconnaissance des possibilités d’engagement. Aussi, France Bénévolat préconise de commencer par un temps de sensibilisation. Sous quelle forme ?

  • Conférences au sein de votre entreprise : Le but de ces sessions animées par nos formateurs agréés : faire découvrir la richesse de la vie associative et les multiples façons de s’y investir en tant que bénévole. Ces ateliers peuvent être intégrés à votre plan de formation. Une version dédiée aux managers de terrain est également envisageable.
     
  • Forum associatif : il s’agit ici de permettre à des associations partenaires de France Bénévolat de se présenter directement auprès de vos collaborateurs grâce à des stands dédiés dans les locaux de votre entreprise. Une occasion de proposer un panel de mission très large, avec niveau d’implication graduel.
     
  • Ateliers dédiés ciblant les futurs retraités : pour cette catégorie de salariés, le bénévolat s’inscrit dans un véritable projet de vie post-professionnel, phase de transition qui nécessite une approche adaptée.

Des actions spécifiques pour les salariés seniors

La génération du « baby-boom » arrive à l’âge de la retraite et déborde d’énergie ! Pour France Bénévolat, le rôle de l’employeur dans la préparation de cette nouvelle étape de la vie ne doit pas se limiter à une simple communication d’informations administratives (prestations de caisses de retraites, conseils en matière de santé…). Il s’agit également de donner aux collaborateurs proches du départ des outils pour définir un véritable « projet de vie » dans lequel l’action bénévole a toute sa place.

2. Faciliter l'engagement

Intermédiaire reconnu entre le monde associatif et les particuliers, France Bénévolat vous accompagne pour faire de votre entreprise un relais actif d’actions citoyennes et bénévoles.

Quelques exemples d’intervention :

  • mise en place de permanences France Bénévolat dans vos locaux, afin de rencontrer directement les salariés et les orienter en leur prodiguant des conseils personnalisés ;
  • intégration d’un moteur de recherche France Bénévolat sur votre propre intranet. Cet outil permet à vos collaborateurs de sélectionner eux-mêmes les missions qui correspondent à leurs aspirations, parmi un large choix d’offres remontées par nos partenaires associatifs.
  • accompagnement pour l’organisation d’événements solidaires. Par la mobilisation de son réseau, France Bénévolat vous aide à trouver les intervenants associatifs et les missions adéquates pour vos différents projets, à l’instar de l’opération « des Heures Solidaires » organisée par la Fondation RATP.

« LES HEURES SOLIDAIRES » : une opération innovante pour susciter l'engagement auprès des salariés de la RATP

Organiser un « Téléthon du bénévolat » au sein du groupe RATP, c’est le projet original imaginée par la fondation groupe RATP pour fêter ses 20 ans.

Le principe : chaque collaborateur était invité à faire une promesse de don exprimée non pas en euros, mais en temps personnel dédié à une association. 35 missions différentes au sein de 29 associations étaient proposées aux salariés qui ont répondu présents.

Au total, plus de 2 023 heures de bénévolat ont ainsi été collectées ! Pour offrir au personnel le choix le plus large possible, la Fondation a fait appel à France Bénévolat. Nous avons mobilisé notre réseau pour faire participer plus de 15 associations en complément de celles déjà soutenues par la Fondation. « Pendant presque trois semaines les salariés du Groupe ont été mis en contact avec une trentaine d’associations pour leur faire découvrir leurs missions et activités et offrir un peu de leur temps personnel pour des missions bénévoles. En mettant les salariés du groupe RATP au contact du tissu associatif, nous agissons comme un catalyseur en faveur de l’engagement bénévole », Eléonore Lacroix, Secrétaire générale de la Fondation groupe RATP.

3. Valoriser l'engagement de vos collaborateurs

Et pour vos collaborateurs, quel est l’intérêt de la démarche ?

Outre l’enrichissement sur le plan humain, le bénévolat associatif est aussi une occasion d’élargir leur expérience et l’action bénévole leur donne la capacité de prendre du recul par rapport aux objectifs professionnels. Côté employeur, différentes actions peuvent être menées pour valoriser cet engagement :

En communication interne les salariés bénévoles au sein d’une association peuvent témoigner des bénéfices de leur engagement via des vidéos, des articles sur l’Intranet… ou en intervenant lors d’ateliers de promotion du bénévolat.

En inscrivant les compétences acquises dans une association dans le plan de carrière du collaborateur. Cette pratique reste encore à développer dans les entreprises. A cette fin, France Bénévolat a conçu le Passeport Bénévole®, qui permet à son porteur de consigner toutes les actions menées dans le cadre d’un engagement associatif. Il atteste de l’expérience acquise et peut être utilisé comme pièce justificative complétant un dossier de VAE (validation des acquis de l’expérience). Son but, permettre de créer une passerelle entre l’expérience bénévole et le parcours professionnel en valorisant les compétences développées dans le cadre associatif. Disponible dans tous les points d’accueil France Bénévolat et auprès de certaines associations, il peut également être commandé par internet sur le site passeport-benevole.org

En savoir plus ?  Valoriser mon expérience  

L’expérience bénévole : ça compte !

Vous souhaitez en savoir plus sur l’accompagnement réalisé par France Bénévolat ?

Contact Florence Boittin, Responsable partenariat entreprises : f.boittin@francebenevolat.org

Les compétences et l'expérience de vos collaborateurs sont uniques…

Nous avons besoin de mentors et d’entreprises partenaires. L’un des axes de notre programme AIRE21® repose sur la mobilisation de mentors bénévoles. Leur rôle : aider les jeunes à progresser en leur apportant leur expérience, en étant à leur écoute et en les encourageant tout au long des projets associatifs dans lesquels ils s’engagent.

Un engagement de quelques heures suffit pourtant et se révèle très valorisant, pour les collaborateurs comme pour les entreprises dont les salariés s’impliquent.

Un engagement simple et fondamental pour les jeunes

  • Un rôle clé : tout au long de la démarche, ces hommes et ces femmes aident un jeune à formuler son projet, ils soutiennent ses initiatives, et l’encouragent dans les moments de doute. Le mentor lui fait profiter de son expérience professionnelle et lui transfert son savoir, son savoir-faire et aussi son savoir-être.
  • Une liberté d’investissement : être mentor d’un jeune du programme AIRE21®, c’est s’engager à un soutien pour qu’il se révèle via son projet. Cela ne requiert aucune compétence technique particulière. Le mentor est une oreille et un miroir : par des échanges, il permet au jeune de se rendre compte des compétences qu’il met en œuvre et d’en être fier. Pour opérer cette magie, il suffit parfois de quelques heures sur l’année. Au-delà de ce soutien, le mentor est pour le jeune une fenêtre réaliste sur le monde professionnel, souvent fantasmé, parfois craint.

En savoir plus

28/02/2017

De la PME à l’entreprise du CAC 40, la valorisation de la donnée est au cœur des préoccupations, du fait qu’elle représente un avantage concurrentiel.

Quand la BI se réinvente : Birst, MicroStrategy, Microsoft Power BI, QlikView, TIBCO Spotfire et Tableau

 

Rédigé par Ramzi HADJI, iORGA le 6 Février 2017

 

Dénigrée, voire promise à des lendemains difficiles depuis l’avènement du Big Data, la Business Intelligence (BI) moderne affiche pourtant des performances fulgurantes. On observe, en effet, que les deux mondes BI et Big Data cohabitent parfaitement. Mieux encore, les outils BI ne sont plus déconnectés du métier : Statisticiens, analystes, et Data Scientists en sont demandeurs. Du simple tableur à l’analyse prédictive, en passant par la data visualisation, ces outils ont désormais le vent en poupe.

 


Ramzi HADJI, Consultant BI et Analytics, iORGA
Ramzi HADJI, Consultant BI et Analytics, iORGA
De la PME à l’entreprise du CAC 40, la valorisation de la donnée est au cœur des préoccupations, du fait qu’elle représente un avantage concurrentiel. En mettant sur le marché des outils de plus en plus performants, les éditeurs de la BI moderne (ou BI agile pour certains), répondent d’un côté aux exigences métiers (self-service BI) et de l’autre, aux contraintes budgétaires de la DSI. Non seulement ces outils excellent dans la data visualisation, mais encore, ils sont présents dans le Cloud afin de maintenir les coûts ; enfin, ils sont capables de se connecter aussi bien aux sources de données structurées que non structurées (Open Data, Big Data, etc.). La nouveauté est que ces outils se lancent dans l’analyse prédictive de la donnée, un domaine auparavant consacré à des éditeurs comme SAS ou IBM.

L’objectif de cet article est de montrer comment les outils BI abordent la question de l’analyse avancée, notamment l’analyse des Big Data, sans toutefois dresser un benchmark de l’ensemble des outils BI disponibles sur le marché. C’est pourquoi, nous nous focaliserons uniquement sur des outils, ayant un engouement croissant sur le marché français: Birst, MicroStrategy, Power BI, QlikView, Spotfire, et Tableau.

Nous sommes conscients que cette liste n’est pas exhaustive, sachant que les éditeurs peuvent décliner leur outil en différentes versions, plus ou moins similaires, comme c’est le cas pour Qlik avec QlikView et QlikSense.
 

Connectivité aux sources Big Data : un pari réussi

L’argument souvent avancé par les éditeurs BI est la capacité à se connecter à des sources de données multiples, notamment aux sources Big Data. MicroStrategy et Tableau, avec l’ergonomie de leur interface, gagnent ce pari « haut la main » en proposant, d’une manière intuitive, une large gamme de connecteurs pouvant exploiter l’ensemble des bases de données de type Hadoop. A l’exception de TIBCO Spotfire, ces outils permettent d’accéder aux bases de données publiques (Open Data) comme celle de l’INSEE ou d’Eurostat. QlikView permet une connexion aux sources avec un driver ODBC. Power BI a quant à lui l’avantage de pouvoir se connecter nativement aux différents produits Microsoft, comme Microsoft Azure HDInsight ou Microsoft Azure Data Lake Store.

Au-delà de la connectivité aux sources non relationnelles, la transformation des données à l’importation est aussi un point que nous avons testé. Birst, Tableau, MicroStrategy, et Power BI offrent cette possibilité avec un léger avantage pour MicroStrategy et Power BI. Cela ouvre la voie pour l’utilisateur métier d’exploiter des données brutes sans devoir forcément passer par la DSI.
Tableau 1. Outils BI et connectivité BIG DATA
Tableau 1. Outils BI et connectivité BIG DATA
 

Advanced Analytics : des performances avérées

Selon le Gartner, d’ici 2020, l’analyse avancée attirera 40 % des nouveaux investissements des entreprises en matière de business intelligence et d’analyse. Celle-ci est définie comme l’ensemble des techniques de statistique descriptive et prédictive (Data Mining, Machine Learning, etc.) qui permettent d’aller au-delà des résultats de la BI traditionnelle.

Quand il s’agit de l’analyse avancée, l’efficacité des outils comme SAS, IBM, KNIME, et rapidMiner est indéniable. La tendance montre que ceux-ci sont fortement concurrencés par des outils BI et Data visualisation qui proposent d’ajouter de l’analyse prédictive à leur dashboard.

Nos tests confirment cette volonté. Le point commun est que ces outils font appel au langage R, qui est un langage statistique open source super puissant. Même si les éditeurs ont développé une interface graphique permettant d’accéder aux différents tests statistiques, la compétence en programmation avec le langage R est fortement recommandée. Cette compétence est même primordiale, si l’on souhaite faire de l’analyse avancée avec MicroStrategy, Qlikview, Tableau, Birst et Power BI.
Dans le domaine de l’analyse avancée, c’est TIBCO Spotfire qui affiche les meilleures performances : il intègre TIBCO Enterprise Runtime for R (TERR), un moteur d’analyse commercial se voulant plus robuste que le langage open Source R, complété avec TIBCO Spotfire Statistics Services. Cette présence analytique lui a permis de proposer une large gamme de modèles prédictifs et de tests statistiques sans recourir au développement. Le langage R peut quant à lui être utilisé pour explorer des modèles qui sont absents de l’interface graphique.

Pour parvenir à faire de l’analyse prédictive ou descriptive avec les cinq autres produits, nous devrons forcément passer par la phase développement dans l’éditeur de mesures. A chaque éditeur ses spécificités. L’avantage de MicroStrategy est qu’il s’appuie sur une communauté développant des packages R et des scripts, utilisables directement dans l’éditeur de mesures (Rintegrationpack.codeplex)(1) ; il n’est donc pas nécessaire de connaitre le langage R pour exploiter des algorithmes de Machine Learning, par exemple. Son inconvénient est de rester limité à des algorithmes déjà développés. Power BI est le seul à intégrer un éditeur de scripts R. Cela peut convenir à des utilisateurs qui maitrisent déjà le langage. QlikView ne déroge pas à la règle en s’appuyant sur Rattle (the R Analytical Tool To Learn Easily), une interface graphique permettant de faire de l’analyse prédictive.

(1) Les Algorithmes déjà développés pour MicroStrategy sont : ARIMA, Seasonal Forecasting, Stepwise Regression, Survival Analysis, k Nearest Neighbors, Neural Network, Naive Bayes, Random Forests, Stepwise Logistic, Regression, k-Means Clustering, k-Medoids, Pairwise Variable, Correlation
Tableau 2 : outils BI et Advanced Analytics
Tableau 2 : outils BI et Advanced Analytics
 

Conclusion

Nous avons vu que le choix d’un outil BI peut sembler cornélien. Cependant plusieurs critères peuvent nous orienter : la dimension analytics, principalement, mais aussi les besoins métiers, les ressources disponibles et les objectifs affichés. Chacun devra être défini préalablement avec toute la rigueur nécessaire, car au-delà de la « beauté du geste », un projet BI bien dimensionné est fondamentalement un moyen efficace pour répondre aux questions métiers.
 


 




Commentaires
 
1.Posté par Becquet Thomas le 16/02/2017 11:03
Bonjour,

A mon sens, Domo a toute sa place dans votre étude, qui me semble être une plateforme particulièrement performante, full Cloud avec de très bonnes capacités BI.

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu