Avertir le modérateur

16/12/2017

Merci de nous avoir contacté, Mrci de votre soutien,Parlez-nous de vous! Créer et partager... La méthode FranceWebAsso, La nouvelle société du Savoir

 FRANCE WEB : POUR VOUS ET AVEC VOUS ! Parlez-nous de vous! Créer et partager... La méthode FranceWebAsso, La nouvelle société du Savoir comme le support des connaissances humaines et des communications dans les domaines techniques, économiques et sociaux ».

Sujet du message

Parlez-nous de vous! Créer et partager... La méthode FranceWebAsso, La nouvelle société du Savoir

Commentaires/questions

FRANCE WEB : POUR VOUS ET AVEC VOUS ! Créer et partager

La méthode FranceWeb consiste à faire découvrir et acquérir à une personne la compréhension des enjeux, des opportunités et des solutions à travers une attentive observation des faits au lieu de l’abreuver de concepts savants ou de théories préconçues.

Avec son projet stratégique, PoissySmartCity vision 2021, FranceWeb se donne pour mission d’être toujours présent pour connecter chacun à son essentiel et lui faire vivre une expérience unique au quotidien en concevant les services numériques qui lui permettent de profiter, en toute confiance de ce qui lui importe le plus.

Au lieu de partir de nous, des technologies, de nos offres, de nos blogs nous allons désormais partir du citoyen, de ses attentes et des aspirations. Il s’agit d’écouter puis d’agir pour fabriquer ensemble des solutions « sur mesure » qui répondent véritablement aux besoins de nos lecteurs.

Nous réaliserons notre ambition grâce à cinq leviers d’actions et une dynamique, celle d’une entreprise digitale efficace et responsable.

Offrir une connectivité enrichie
Réinventer la relation citoyen
Construire un modèle d’employeur digital et humain
Accompagner la transformation du client entreprise
La dynamique d’une entreprise digitale efficace et responsable

La mission spécifique de FRANCEWEB est à la fois plus restreinte et plus ambitieuse : penser la place des associations au sein du modèle politique français et formuler des propositions adaptées à un objectif central, l’institutionnalisation d’un objet encore mal identifié, le dialogue civil.
Quel objectif ?

- Il s’agit, en première analyse, d’assurer au dialogue civil une place équivalente et analogue à celle qui est depuis longtemps reconnue au dialogue social :
En surmontant une difficulté : il n’y a pas en matière de dialogue civil, l’équivalent du code du travail. La loi de 1901 n’envisage l’association que comme une liberté, pas comme une institution. Même si la loi reconnaît des régimes juridiques distincts (associations déclarées ou non, reconnues ou non d’utilité publique), elle a d’abord pour caractéristique initiale de sembler exclure globalement les associations du champ de la production de l’intérêt général.(Il va sans dire que cette perspective a très vite été corrigée par la pratique et que ce n’est plus la conception que s’en font les pouvoirs publics contemporains ; mais il en reste quelque chose dans les représentations).
FranceWebAsso-> réseau d’intelligence collective -> Nouvelle société du savoir, un instrument d’intelligence collective ! projet architectural majeur du 21ème siècle,...http:// idfregionconnectee.20minutes- blogs.fr/accueil/
Un univers de possibilités

Imaginez un monde dans lequel chaque être humain peut librement obtenir et partager des connaissances. Ceci est notre engagement.
Stefan V. Raducanu, Président FranceWebAsso

Tél: +33(0)139 655 034 Mobile: +33(0)621 974 799

Destinataire du message

Florence Granjus

15/12/2017

FranceWebAsso&MyNewsCenter,Le Règlement Général européen sur la Protection des Données personnelles (RGPD ou GDPR en Anglais) s'appliquera le 25 mai 2018 dans toute l'Union Européenne et dans toutes les entreprises traitant des données des citoyens UE

Les entreprises obligées de recruter à cause de GDPR

Afin de garantir leur conformité au réglement général sur la protection des données personnelles (RGPD), les entreprises vont devoir recruter selon Robert Half. Les profils de gestionnaires de projets et de DPO sont en première ligne.

Le Règlement Général européen sur la Protection des Données personnelles (RGPD ou GDPR en Anglais) s'appliquera le 25 mai 2018 dans toute l'Union Européenne et dans toutes les entreprises traitant des données concernant des citoyens européens. Garantir la conformité avec cette nouvelle réglementation est un enjeu important, étant donné le niveau des sanctions en cas d'infraction (des amendes jusqu'à 4% du chiffre d'affaires mondial). Selon une étude du cabinet Robert Half, 66 % des entreprises souhaitent donc recruter pour garantir cette conformité, en dehors de toute réaffectation interne.

Pour être plus précis, 35% pensent qu'il leur faudra recruter un gestionnaire de projet de conformité GDPR. 19% jugent obligatoire l'embauche d'un DPO (Data Privacy Officer), fonction qui devra être couverte d'une manière ou d'une autre. Cette fonction devrait être idéalement confiée à un juriste spécialisé dans les TIC avec notamment des compétences en matière de sécurisation des données. Mais le profil inverse, spécialiste TIC avec une bonne connaissance réglementaire, est également possible. Dans l'attente d'un nombre suffisant de profils idéaux, les gestionnaires de projet et analystes commerciaux ayant une expérience en certification ISO peuvent être également choisis.

Une faille de sécurité - depuis comblée - sur le site de la région Ile-de-France, permettait d'accéder en clair à des documents personnels,

Des documents personnels en libre accès sur le site de la région Ile-de-France

La semaine dernière, une faille de sécurité - depuis comblée - sur le site de la région Ile-de-France, permettait d'accéder en clair à des documents personnels, comprenant photocopies de passeport, cartes d'identité, relevés bancaires et bilans médicaux. Entre 100 et 200 personnes seraient touchées par ces fuites.

Un changement d'hébergeur ne devrait pas être synonyme de faille de sécurité et exposer les données personnelles de centaines de personnes. C'est pourtant ce qui frappé la région Ile-de-France, qui a découvert bien malgré elle l'existence d'une vulnérabilité exposant des données très sensibles comme des CV, des photocopies de passeport, cartes d'identité, constats, lettres de doléances, mises en demeure mais également des relevés d'identité bancaire et des bilans médicaux.

« On a eu un souci technique, on a changé d'hébergeur il y a très peu de temps, il y a un mois et demi », a expliqué à notre confrère Next Impact Bertrand Matge, responsable de la mission numérique pour la région Ile-de-France. C'est un lecteur de ce quotidien qui a fait remonter cette vulnérabilité, en précisant que le moteur de recherche du site de la région permettait, simplement en tapant PDF par exemple, de faire remonter en clair des dizaines de CV en page de résultats. « Normalement les fichiers sont supprimés toutes les 24h dès que les formulaires ont été transmis par email », a précisé Bertrand Matge. De plus, précise notre confrère, les documents devaient en théorie être stockés dans un espace privatif non accessible au site ou au moteur de recherche. Ce qui n'a pas été le cas.

La région beaucoup plus vigilante à l'avenir 

L'exposition de ces données personnelles a duré tout de même un mois et demi - soit depuis le changement d'hébergeur - avant d'être résolue quelques heures après le signalement de l'existence de la vulnérabilité, mercredi dernier. Une enquête a été lancée mais selon un premier bilan, entre 100 à 200 personnes seraient concernées par cette fuite de données. Etrangement, aucun outil de gestion statistique n'a été mis en place pour suivre les accès aux fichiers pour connaitre la nature et le nombre de documents téléchargés et par qui. « Mais on devrait pouvoir l'estimer », a indiqué Bertrand Matge à Next Impact. « On sera bien évidemment beaucoup plus vigilant à l'avenir » affirme le responsable en guise de conclusion.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu