Avertir le modérateur

17/06/2019

La Ville de Deauville travaille actuellement sur le projet d’un nouvel équipement culturel, Les Franciscaines. Ce lieu très novateur fera fusionner dans ses espaces d’exposition les collections du musée et celles de la médiathèque

PPF,Dipl.Ing.StefanV.Raducanu veille pour vous: économie,technologie, societal,Je pense que je peux donner de l'énergie aux gens grâce à ce que je fais.,UNE VAGUE D'INSPIRATION

0GR3TXHD_400x400SR.jpgStefan V.Raducanu, batisseur FranceWeb

Influenceur autoproclamé, véritable expert et ambassadeur

 son expertise, sa passion, son dévouement à sa communauté et sa faculté à produire des contenus intéressants et partagés…

Make anything possible

Collaborate, Communicate, Connect...24/7/365.

The Infinite Archive. Storing bits for 100 years.

myarchive21century,today's headlines,francewebasso*,mynewscenternavigator,breaking news from around the world,economie,technologie,sciences,sports,loisirs,politics...better access to all sources...

FranceWebSelection

Know why, Know who, Know where, Know what.

Collaborer ! Anticiper ! Innover !

The Grid,a member-based partnership network for urban tech community. The goal of the network is to link organizations, academia and local tech leaders in order to promote collaboration and the sharing of knowledge and resources.

In addition to connecting member companies and talent, The Grid will host various events, educational programs and co-innovation projects, while hopefully improving access to investors as well as pilot program opportunities. The Grid is launching with more than 70 member organizations — approved through an application and screening process — across various stages and sectors.

StefanV.Raducanu,Webpiculteur...Le triangle de FranceWeb, integrateur de portail passe par une triple compétence: éditoriale, technologique, humaine. Une stratégie de partenariats. Entreprendre au Féminin

Exploiter les atouts de chaque portail FranceWebAsso

FranceWebAsso La nouvelle société du savoir... - Data.gouv.fr

Les Franciscaines

Deauville (14)

La Ville de Deauville travaille actuellement sur le projet d’un nouvel équipement culturel, Les Franciscaines. Ce lieu très novateur fera fusionner dans ses espaces d’exposition les collections du musée et celles de la médiathèque. On y trouvera également un auditorium, qui proposera une vaste programmation de spectacles, concerts, pièces de théâtre. Enfin, un musée plus classique sera dédié à l’artiste André Hambourg. Installé dans l’ancien couvent des sœurs Franciscaines réhabilité, le site ouvrira ses portes au public en 2019.

LE PROJET DES FRANCISCAINES : OUVERTURE EN 2020

Abritant tout à la fois un musée, un auditorium, des expositions temporaires, des espaces de lecture et de documentation, structurées autour de thèmes chers à la ville de Deauville – le cheval, le cinéma, le spectacle, la photographie, l’art de vivre, la jeunesse -, les Franciscaines – grand projet de la Ville de Deauville -  affiche l’audace d’un espace contemporain, dont l’originalité tient à son hybridité, à sa volonté de décloisonner les savoirs et les arts, à son ancrage territorial et à sa volonté d’en faire avant tout un lieu de vie. Une triple vocation guide le programme culturel de ce lieu qui ouvrira en 2020 : convivialité, exploration de ressources, programmation artistique.

Les milliers de documents acquis par la Ville ont été répartis en cinq univers aux multiples facettes. Les visiteurs y accéderont de façon très innovante et seront accompagnés par un dispositif numérique accessible dès la grande galerie. Dans le principe, l’expérience pourrait ressembler à celle vécue par un internaute sur la toile où l’on surfe d’un sujet à l’autre. Les Franciscaines ajouteront une scénarisation ludique, interactive, intuitive dans des conditions idéales pour la consultation.  

Aux Franciscaines, les visiteurs seront actifs, maîtres de leurs choix entre de multiples scénarii, passerelles et ressources proposés. Ils exploreront selon à leur rythme pour construire leur propre connaissance, une promenade dans laquelle la surprise a autant droit de citer que l’assurance de trouver ce que l’on cherche. Ce qui est central dans le projet, c’est d’inciter le visiteur à passer du temps.

Il n’y a pas de logique de flux, d’entrées-sorties, de nombre… mais des valeurs d’agrément, de plaisir, de découverte, d’exploration.

Une mise en commun des oeuvres

"Ce qui est inédit dans le projet, c’est qu’il a la particularité de ne pas séparer les objets d’une culture, mais de les rassembler dans un même espace. On trouve ici, au cœur des mêmes espaces, des parties dispersées, rattachées à un musée, à des collections, à une médiathèque. Or, en général, ces parties sont réparties dans des pièces ou des bâtiments différents. Ce qui nous a précisément intéressé dès le départ de notre réflexion, c’est de pousser cette idée encore plus loin, et faire de cette idée de la « mise en commun » l’idée même du projet. Il nous a semblé que quelque chose était esquissé dans le programme et qu’il fallait le radicaliser pour que cette mise en commun soit effective et tangible dans l’espace lui-même. Au lieu de présenter des morceaux, on présente donc des objets réunis de la culture. Cette démarche est vraiment neuve, car cela ne s’est jamais fait dans les équipements culturels. Nous-mêmes, on a réalisé des projets où l’on trouve un musée, un conservatoire, une médiathèque, séparés les uns des autres ; là, on réunit tout. Le mélange des cultures, des temporalités et des savoirs, c’est le principe même du projet".

Alain Moatti - Architecte 

10/06/2019

Formation de Shiatsu à Caen et Deauville Valérie Spindler, directrice de l’école NakaIMA14

Formation en Shiatsu/Yoga, Valérie Spindler
DOJO HASTINGS 3 rue d’Hastings - 14000 CAEN
Tel 0610364840

 

12/04/2019

« La haine et la colère nous attirent de nouveau vers les abysses. L’apathie gagne du terrain (…) Le monde politique, en particulier, est à présent dominé par le mépris »« Nous pouvons faire mieux » pour 2020

« Hitler aurait adoré les réseaux sociaux », a lancé Bob Iger mercredi soir. Le PDG du groupe Walt Disney, numéro un mondial de l’industrie du divertissement, a également appelé les citoyens, en particulier américains, à être plus exigeants avec leurs leaders politiques.

« La haine et la colère nous attirent de nouveau vers les abysses. L’apathie gagne du terrain (…) Le monde politique, en particulier, est à présent dominé par le mépris », a déclaré Bob Iger mercredi soir lors d’un dîner organisé à Los Angeles par le Centre Simon-Wiesenthal, ONG luttant contre l’antisémitisme et le racisme, qui lui a remis un prix....

Esprits troublés et âmes perdues

« Hitler aurait aimé les réseaux sociaux. C’est le plus puissant outil marketing dont un extrémiste puisse rêver », a poursuivi le patron de Disney. « Les réseaux sociaux sont conçus pour refléter une vision du monde étriquée, filtrant tout ce qui remet en cause nos croyances tout en confortant constamment nos convictions et en amplifiant nos peurs les plus profondes », a-t-il analysé.

« Et dans le pire des cas, les réseaux sociaux permettent au mal de s’attaquer aux esprits troublés et aux âmes perdues. Nous savons tous que les nouvelles véhiculées par les réseaux sociaux contiennent autant de fiction que de faits, propageant des idéologies répugnantes qui n’ont pas leur place dans une société civilisée », a insisté Bob Iger.

« Nous pouvons faire mieux » pour 2020

Pour lui, il est donc urgent de « rejeter de nouveau toute forme de haine avec la même conviction qu’au lendemain de la seconde Guerre mondiale. Et cela implique de remédier à la culture du mépris qui nous empêche de débattre et de discuter », affirme-t-il. « Il est possible d’avoir un débat politique sans attaquer les gens (…) Nous devons nous souvenir que le désaccord respectueux est une composante essentielle d’une démocratie saine, pas un défaut ».

Le PDG de Disney juge donc qu’il est temps de « regarder en face nos comptes Twitter et Facebook et de nous demander si c’est vraiment la tonalité que nous voulons donner au monde. » Dans sa tribune, il a aussi appelé ses concitoyens de tous bords politiques « à être beaucoup plus exigeants avec nos leaders politiques », en particulier avec les candidats aux élections américaines de 2020.

« Beaucoup d’entre nous ici ont déjà été approchés par certains qui nourrissent des espoirs pour 2020, qui tâtent le terrain (…) Je veux entendre un discours qui n’est pas fondé sur le mépris d’autrui et une vision de l’avenir qui ne laisse pas des millions de gens sur le bord de la route », a-t-il insisté. « Nous avons la responsabilité de réparer ce qui est cassé (…) Nous pouvons faire mieux », a conclu Bob Iger.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu